Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 11:01

L'action menée par les saoudiens contre le Qatar a surpris tout le monde dans la région en particulier l'Iran. Les mollahs à Téhéran, qui ont toujours considéré les Saoudiens comme un tigre de papier. La démarche contre le Qatar, apparemment soutenu par l'administration Trump, change cette hypothèse. En outre, l'appel de l'Arabie saoudite de geler l'aide financière au Hamas est une volte-face sérieuse pour le Royaume. Les Iraniens savent que Trump est synonyme d'affaires. L'alliance grandissante des Sunnites est plus rapide que la croissance supposée des liens entre cette alliance et Israël, et elle est synonyme d'ennuis pour l'Iran

 

Le Qatar étant isolé (avant que le régime iranien ne puisse opter pour la coopération), une réaction est maintenant nécessaire pour repousser l'alliance américano-sunnite. Compte tenu de la puissance de feu des États-Unis dans le golfe Persique, l'objectif probable de représailles pour créer une instabilité c'est Israël. L'Iran et leur mandataire chiite, le Hezbollah, ont un point d'appui beaucoup plus fort et plus près de la frontière israélienne que les Iraniens dans le Golfe. Ceci, avec la puissance de feu russe et la supériorité aérienne sur le nord d'Israël, rendent une frappe sur Israël beaucoup plus probable.

 

Toute attaque militaire contre Israël par les Iraniens verrait Israël se débrouiller seul en raison de la proximité des troupes russes. L'administration Trump ne risquerait pas un conflit direct avec la Russie pour l'Iran au moins à ce stade.

 

Bien que les Saoudiens estiment que l'isolement du Qatar était nécessaire pour stopper l'avancée de l'Iran, la prochaine pierre est dans la cour de Téhéran et les retombées pourraient bien être seulement sur Israël. Avec la Turquie, l'Iran et la Russie qui consolident leur alliance contre les procurateurs sunnites de l'Ouest, l'été 2017 pourrait très bien promettre l'émergence de la dernière guerre du Moyen-Orient que le monde a tenté d'éviter.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai