Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 16:23

The Times of Israel

Par Ron Friedman

30 juin 2012,10 Tammuz,5772,

 

Wild flowers grow on a mountain top in Nahal Me'arot National Park (photo credit: Doron Horowitz/Flash90)

Les fleurs poussent au sommet d'une montagne de Nahal Me'arot National Park (crédit photo : Doron Horowitz et Flash90)

 

 Avec tout le battage médiatique fait vendredi, autour de l'inscription de l'église de la Nativité sur la Liste des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO que peu ont fait mention du fait que les sites de la rivière (Nah'al) Me'arot ainsi que les grottes ont été inscrits le même jour au patrimone mondial.

 

La rivière, qui coule sur le versant ouest du Mont Carmel, comprend les sites de la grotte de Tabun, Jamal, el-Wad et Skhul et contiennent des dépôts culturels représentant 500 000 ans de l'évolution de l'homme.

 

Les grottes portent des témoignages de sépultures, d'architecture de pierre, début de la transition d'un mode de vie rassemblant chasse, agriculture et élevage......

 

Le Directeur général de parcs et de la faune d'Israël, Shaul Goldstein, a félicité l'UNESCO pour la recherche au-delà des différences politiques en ce qui concerne ce site et reconnaissant un autre site du patrimoine israélien comme une valeur universelle.

 

Autres sites israéliens qui avaient gagné la reconnaissance et inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO : la vieille ville de Jérusalem, Massada National Park, Tel Aviv « White City, » la vieille ville d'Acre, les Collines bibliques de Megiddo et Beer-Sheva.

Repost 0
mordeh'ai - dans Scoop
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 08:27
FresnoZionism.org — פרסנו ציונות 
http://fresnozionism.org/2012/05/breaking-israel-gets-unity-government/
Adaptation Mordeh'aï ©2012 pour malaassot.com  

 

YNet reports:  Pas d'élections, Kadima rejoint le  gouvernement :

  

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président du parti Kadima Shaul Mofaz ont finalisé ces dernières heures la Convention d'uniion Nationale surprenant la Knesset qui devait approuver sa propre dissolution et définir le 4 septembre, la date des prochaines élections.

 

Le Premier Ministre Netanyahu a annoncé que Shaul Mofaz de Kadima sera nommé  Premier Ministre adjoint et ministre sans portefeuille, tout en étant également inclus dans le cabinet de la sécurité d'Israël.

Dans un geste pathétique les parties du Likoud et de Kadima ont convenu d'un gouvernement d'unité nationale mardi matin, évitant ainsi la perspective d'élections anticipées.

Shaul Mofaz, né à Téhéran, est arrivé en Israël en 1957 et a participé à l'ensemble des guerres d'Israël depuis 1967

(y compris au raid sur Entebbe). Comme chef d'état-major de 1998 à 2002, il se fait remarquer pour la réponse difficile à la deuxième Intifada, opération Bouclier défensif, dans laquelle Israël a pacifié la Judée et la Samarie. Récemment, il battu Tzipi Livni pour la direction du parti Kadima, le parti qui détient actuellement le plus grand nombre de sièges à la Knesset (28), un de plus que le Likoud de Netanyahu.

Dans le cours normal des événements les élections auraient prévues en 2013. Netanyahu appelle à des élections anticipées qui se tiendront en septembre pour plusieurs raisons. L'une d'elle peut être c'est qu'il ne veut pas une répétition de l'élection de 1999, quand il a perdu une compétition serrée pour un second mandat d'Ehud Barak le travailliste, qui avait reçu le soutien manifeste et secret de l'Administration Clinton. En obtenant les élections pendant que l'Administration d'Obama sera occupée par sa propre réélection, Netanyahu serait alors dans une posture plus forte pour faire face à un deuxième mandat hostile d'Obama, s' il est réélu.

Mais Nétanyahou et Mofaz (dont le parti Kadima est en très mauvaise position dans les sondages de vote) ont commencé de s'inquiéter de la montée d'un parti « idéologique » dirigé par Yair Lapid, ancien présentateur des nouvelles à la TV. La coalition actuelle a du mal aussi à trouver une solution acceptable à la question du service militaire pour les Haredim (« ultra-orthodoxe » juifs); le nouvel accord de coalition prévoit qu'un projet de loi sur ce sujet soit présentée sous peu. Il y a aussi les accords sur les questions budgétaires à faire voter. Enfin, je pense que Netanyahu a voulu s'adjoindre Shaul Mofaz, au Cabinet de sécurité, pour sa considérable perspicacité en matière de stratégie militaire.

 

Y-a-t-il un lien avec une possible frappe contre l'Iran? Il semble que si il doit y avoir une telle frappe, elle se fera avant les élections américaines, tandis qu'Obama sera contraint d'agir fermement contre Israël. Un gouvernement d'unité nationale, ce donne à Netanyahou une massifve majorité de 96 sièges sur 120 à la Knesset, 

cela dégagerait certainement des passerelles pour l'action. De nouvelles élections en septembre, d'autre part, portent le poids de l'incertitude, même si le parti du Likoud de Netanyahu est reconduit par une grande majorité dans les sondages. Quoi qu'il en soit, celà peut être perturbateur.

 

Shaul Mofaz  a fait des déclarations publiques qu'Israël devrait laisser les États-Unis prendre les devants en traitant avec l'Iran. Mais il n'a pas été aussi agressif dans sa critique de la position du Premier Ministre ou des prétendus plans du Ministre de la Défense Nationale comme l'ont fait, par exemple, l'ancien Chef du Mossad Meir Dagan et l'ancien Patron du Shabak Yuval Diskin.

 

Il y a des raisons d'être méfiant à l'égard des efforts internationaux menés par les États-Unis pour traiter du programme nucléaire iranien. voir les écrits ,

 

Il y a la raison d'être méfiant d'efforts internationaux menés par les EU pour traiter avec le programme nucléaire iranien. Par exemple, l'écrivent dans Le Détroit d'Ormuz : Évaluation et Neutralisation de la Menace, le Major-général en retraite Amos Yadlin (qui est directeur de l'Institut Université de Tel Aviv pour études de sécurité nationale (INSS). Il a servi en tant que chef de l'armée israélienne de renseignement de la défense et en tant que commandant adjoint de la Force de l'air israélienne) et Yoel Guzansky qui est  

chercheur à l'Institut de National Security Studies (INSS), Université de Tel Aviv, et un ancien membre du Conseil de sécurité nationale d'Israël.  

Un tour supplémentaire de pourparlers entre le P5 + 1 et l'Iran sur la question nucléaire est due à lieu à Bagdad en mai. Malgré une décennie de dialogue improductif, il est important pour les deux parties que les négociations aient lieu: l'Iran cherche à éviter des sanctions encore plus sévères, tandis que le président Obama souhaite différer les décisions difficiles au moins jusqu'après les élections présidentielles. Les deux parties veulent empêcher une attaque israélienne

 

Une mauvaise affaire, que les Iraniens sont susceptibles d'offrir et que la communauté internationale serait tentée d'accepter, comprendrait une légitimité explicite pour l'Iran enrichir de l'uranium sur son territoire au niveau de 5 % mais ne viserait pas la suppression de la plupart de l'uranium enrichi déjà à l'intérieur des frontières de l'Iran. La mauvaise affaire comprendrait également qu'il n'y ait pas de facteur limitant le nombre ou le type des centrifugeuses et des sites d'enrichissement. L'Iran pourrait alors continuer à sécuriser ses sites d'une manière à les rendre beaucoup plus difficile à détruire qu'à présent.  Avec tel un accord, l'Iran serait capable d'améliorer ses chances de réaliser des armes nucléaires dans un temps relativement court  après la décision d'en fabriquer alors.......

 

Israël trouverait difficile de vivre une situation dans laquelle Iran pourrait à tout moment décider de fabriquer rapidement l'arme nucléaire à une vaste infrastructure nucléaire et une quantité importante d'uranium enrichi. Toutefois, la reconnaissance internationale de la légitimité des capacités nucléaires de l'Iran placerait Israël dans un dilemme stratégique. Que toute opération offensive d'Israël contre ces capacités serait difficile à justifier sans le soutien de l'Amérique ou des éléments importants de la communauté internationale. [C'est moi qui souligne]

Le problème pour Israël, puis, est non seulement — comme a mis en garde le Ministre de la Défense Ehud Barak — que l'Iran pourrait atteindre une « zone d'immunité physique » dans laquelle ses installations nucléaires seront suffisamment fortifiées qu'une attaque israélienne ne serait pas efficace. Il y a aussi une zone d'immunité politique qui serait créée comme le disent Yadlin et Guzansky " la mauvaise affaire," celle qui supprimera le soutien à Israël sans mettre fin à la menace nucléaire iranienne.

On ne saurait minimiser l'importance des considérations de politiques intérieures derrière la décision de former un gouvernement d'unité nationale et d'annuler des élections anticipées.

D'autre part, je pense que le développement rend plus probable qu'Israël bombardera des installations nucléaires iraniennes avant le 6 novembre 2012.

Repost 0
mordeh'ai - dans Scoop
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 20:58

Voler Pesa'h!

http://fresnozionism.org/2012/04/stealing-pesach/

3 avril 2012

Adapté par Mordeh'ai ©2012 pour le blog malaassot.com


 

Vous avez sans doute remarqué que les Arabes palestiniens font de leur mieux pour remplacer le peuple juif, non seulement sur leurs terres, mais aussi dans l'histoire et la tradition.  

Alors qu'ils prétendent qu'il n'y avait pas eu de Temple juif à Jérusalem, que le tombeau de Rachel est et a toujours été une mosquée, et que leurs ancêtres ne sont surtout pas  des Arabes d'Egypte et de Syrie qui ont été sur la terre d'Israël il y a  moins de 200 ans, mais cétaient  plutôt les anciens Cananéens.

Leur grande «culture» palestinienne  pour être originale,est trop centrée sur la haine et la mort de sorte que leur créativité est limitée à inverser des faits, comme dans la diffamation de sang, d'enfants arabes, versé par l'armée israélienne qui les tue délibérément, alors qu'en fait, le meurtre des enfants juifs est la spécialité des terroristes arabes 'palestiniens'.



Maintenant, ils essaient de voler Pessah.



Merci à Palestinian Media Watchgrâce à qui nous avons cet extrait de télévision de l'Autorité palestinienne,

dans lequel un maître de conférences à l'«université» palestinienne  (An-Najah, aussi nommée «le terrorisme U» en raison de ses anciens bombardiers suicide) explique que les héros juifs de la Bible étaient tous musulmans, y compris Moïse, qui «a libéré la Palestine par la lutte armée»:

 

 

Alors, soit il y avait des musulmans plusieurs milliers d'années avant la naissance de Mahomet, ou ce remarquable «savant» parle de l'«exode» qui a eu lieu fin du 19ème et début du 20e siècle quand les Arabes ont émigré en Palestine à partir de l'Egypte et la Syrie pour profiter des avantages de l'activité économique générée par les Sionistes!

Repost 0
mordeh'ai - dans Scoop
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 16:13

par Arnold Lagemi

http://www.arnoldlagemi.com/

 22 mar 2012

 

UN SCOOP! Pour Léila Chaïd, ce sont des enfants… Palestiniens qui ont été assassinés à Toulouse !

 

Léïla Chahid, Déléguée de la Palestine pour l’Europe, vient de déclarer sur RFI :

 

« CE CRIME DE TOULOUSE EST UN DEUXIEME ASSASSINAT DES ENFANTS …PALESTINIENS !!! »

Où y a-t-il rapport entre le crime de Toulouse et le supposé assassinat d’enfants Palestiniens ? Cet amalgame scandaleux vise à utiliser la mort et l’assassinat d’innocents Juifs pour renforcer l’argumentation palestinienne : dérisoire, scandaleux et indigne !

La France devra se familiariser avec cette nouvelle dialectique, où le mensonge tient bonne place, puisqu’apparemment El Kaïda a choisi la France comme terrain où exercer son action.

Cette déformation des faits jusque dans la mort illustre la médiocrité et l’indignité du procédé. Nous aurions préféré que la déléguée pour la Palestine nous explique comment une civilisation qui a donné au monde Averroès et Avicenne, par exemple, ne soit pas plus prompte à dénoncer l’assassinat d’une famille juive, sans rechercher des arguties pour ergoter sur l’indéfendable. 

Repost 0
mordeh'ai - dans Scoop
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 16:36

Kol hakavod et bien chaleureuses félicitations à mon très cher Yéhouda David, Docteur en médecine, pour sa contribution essentielle au rétablissement du droit, de la vérité et de la justice dans l’affaire Al Dura. J’ai grand honneur à le compter parmi mes premiers  élèves!

 

 Ce n’est pas sans raison que le Talmud et ses commentaires nous mettent en garde sur une générosité  irréfléchie qui se dispenserait de l’enquête préliminaire obligatoire,  permettant de vérifier si tel « chapeauté barbu » mérite de bénéficier de notre participation à ses œuvres  en attestant, en l’occurence,  de son attachement à l’Etat d’Israël ainsi qu’à ses Institutions.

Ne perdons pas de vue que la charité ne figure pas au palmarès des vertus juives et qu’il ne suffit pas de demander pour obtenir. « Hessed léoumim hatat » « La charité des non Juifs est une faute » parce qu’elle sacrifie la Justice. La Tsédaka, par contre, répare les injustices.

Il ne s’agit pas dans cette petite réflexion d’apporter caution à ceux qui, confrontés à « l’urgence » (famille en péril ou catastrophe humanitaire) se posent des questions. Dans ces cas-là, et seulement là, on « donne » d’abord. Mais hormis l’urgence, les dispositions règlementant la Tsédaka  nous obligent à vérifier où va l’argent qu’on nous sollicite !

Pour ce faire, ne demandez surtout pas « Êtes-vous sioniste ? » Car tous vous répondront oui ! Et effectivement, ils le sont,  mais à la manière des extrémistes, qui, tout en niant l’Etat d’Israël, disent attendre un messie parachuté du C.iel sur la terre d’Israël.

Demandez-leur plutôt, s’ils considèrent le 14 Mai 1948, Jour de l’Indépendance d’Israël comme une étape messianique ? Si l’anniversaire de ce jour est pour eux synonyme de fête et de joie ? Si Herzl et David Ben Gourion sont les envoyés de la Pr.ovidence ? Si leurs enfants servent dans l’armée ?

 Soyez à la limite de l’indiscrétion, l’enjeu est trop grave  pour se satisfaire d’une réponse approximative. Méfiez vous de tout esprit vindicatif. Il y a, de plus en plus de Juifs Orthodoxes dans Tsahal et, par conséquent, gardez vous des généralités.

Ne soyez pas impressionnables  par les tenues, ou les propos. Ces hommes ont appris à « manipuler » les esprits désemparés. Ils savent, tout en même temps, exalter les menaces ou les…bénédictions !

Par contre, vous avez obligation morale élémentaire,  si vous entendez des propos condamnant le sionisme et son expression nationale, l’Etat Juif, de dénoncer toute aide ou assistance à ces organisations « ennemies. » !

 

Signe des temps, la presse juive déborde de promesses de bénédictions personnelles pour les « généreux donateurs ». Et, dans le même temps,  on observera de moins en moins de promesses d’interventions pour l’Etat, pourtant menacé de mort. Ne le tolérez pas !

 

Un prétendu Rav qui fait offense à l’Etat et à ses martyrs  en affirmant ne pas être concerné par la célébration de l’Indépendance, est-il crédible ? Sait-on que dans les pays libres, pareille attitude, en temps de guerre,  équivaut au « crime de haute trahison ? »

Comme si les ennemis de l’extérieur ne suffisaient pas !

Repost 0
mordeh'ai - dans Scoop
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 11:21

Source : Memri traduction depuis l’anglais par Bivouac-id.

traduit par Melba

 4 octobre 2011

 

Ce qui est vraiment exaspérant dans le conflit du Moyen Orient, c’est que la partie palestinienne parle assez ouvertement, lorqu’elle s’adresse en arabe au public musulman, de son véritable ojectif qui est  la destruction d’Israël. La création d’un état palestinien n’étant qu’une étape intermédiaire pour atteindre ce but. Les responsables palestiniens le disent publiquement, et leurs déclarations dans ce sens, se suivent et se ressemblent. En arabe, ils évoquent leurs sombres desseins avec l’extraodinaire certitude que ce qu’ils disent ne sera pas entendu par les occidentaux. Et bizarrement, c’est le cas. Les médias conventionnels  n’ont jamais montré de telles déclarations de responsables palestiniens, qui pourtant serait susceptibles de changer complètement la compréhension européenne du problème. Comme ce discours qui suit, extrait de la chaîne al-Jazeera. 

 

Abbas Zaki, membre de haut rang du Comité central du Fatah, sur Al Jazeera le 23 Septembre 2011:

 ”les négociations, «le règlement», doivent être basées sur les frontières de 1967. Quand nous disons que le règlement doit être basé sur ces frontières, le Président (Mahmoud Abbas) comprend, nous comprenons, et chacun comprend que notre ultime objectif ne peut être accompli en un seul coup.”

“Si Israël se retire de Jérusalem, évacue les 650 000 colons, si Israël enlève son mur, que deviendra Israël ? ce sera la fin d’Israël.”…

Un peu plus loin il précise:

“Si nous disons que nous souhaitons effacer Israël, c’est trop dur voyons, et ce n’est pas une position acceptable que de le dire. Ne dites pas ces choses au reste du monde. Gardez ça pour vous

J’opte pour les résolutions avec lesquelles le monde entier est d’accord. Je dis au monde, au Quartet, à l’Amérique : Vous avez promis, et vous nous avez menti.”

 

 

Ceci ( le Fatah) représente la partie “modérée” des palestiniens. Si le reste du monde se laisse ainsi rouler dans la farine par les musulmans, c’est qu’il le veut bien.

 

Repost 0
mordeh'ai - dans Scoop
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 08:56

Source : http://observatoiredumoyenorient.blogspot.com/

EoZ

Si vous voulez connaître l'ampleur du cynisme de la direction palestinienne envers leur peuple, vous devez lire cet article dans Le Daily Star Lebanon:


Les réfugiés palestiniens ne deviendront pas les citoyens d'un nouvel Etat palestinien, selon l'ambassadeur de la Palestine au Liban.

Derrière un pupitre sur lequel figure un modèle réduit d'un fauteuil bleu de l'ONU tant espéré pour la Palestine , l'ambassadeur Abdullah Abdullah s'est entretenu avec le Daily Star Lebanon au sujet de la résolution sur la reconnaissance de la Palestine par l'ONU.

L'ambassadeur affirme sans équivoque que les réfugiés palestiniens ne seront pas des citoyens de cet état palestinien dont la reconnaissance par l'ONU est tant souhaitée, une question qui a été beaucoup discutée. " Ils sont des Palestiniens, c'est leur identité », dit-il. "Mais ... ils ne sont pas automatiquement des citoyens. "

Ceci ne s'appliquerait pas seulement aux réfugiés dans des pays comme le Liban, l'Egypte, la Syrie et la Jordanie ou le 132 d'autres pays où dit Abdullah  que résident les Palestiniens.

Abdullah a déclaré que " même les réfugiés palestiniens qui vivent dans [les camps de réfugiés] à l'intérieur de l'État [palestinien], sont toujours réfugiés. Ils ne seront pas considérés comme des citoyens . "


Relisons cette phrase:  " même les réfugiés palestiniens qui vivent dans [les camps de réfugiés] à l'intérieur de l'État [palestinien], sont toujours réfugiés. Ils ne seront pas considérés comme des citoyens . "

Les gens qui vivent dans des camps dans leur propre Etat seront empêchés, par leurs propres dirigeants, de devenir des citoyens de cet Etat! Pourquoi? Parce que, pour les dirigeants arabes palestiniens, les «réfugiés» ne sont pas un groupe opprimé qui doit être aidé. Ce sont des armes humaines, des pions, dans une guerre sans fin contre Israël. En leur donnant la citoyenneté on supprimerait leur statut d'arme politique. La question la plus importante pour les dirigeants Arabes palestiniens n'est pas de mettre fin à la souffrance de leur peuple, ni d'obtenir l'indépendance.Il s'agit de détruire Israël, en utilisant l'inexistant "droit au retour». Rien ne pourrait être plus évident - et pourtant la plupart du monde refuse de croire que Mahmoud Abbas et ses acolytes pourraient éventuellement être si cruel et impitoyable à l'encontre de leur propre peuple.
Repost 0
mordeh'ai - dans Scoop
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 19:59

Bravo à l'ami Jean-Patrick pour cet excellent humour Juif !!! - Mordeh'aï

 

25 juillet 2011

par Jean-Patrick GRUMBERG

 

Les israéliens ont pris la décision, en prévision du vote de septembre à l'ONU, de rendre aux Palestiniens leur état dans ses frontières de 67. Tel qu'il était en 67. Dans les frontières de 67.

Comme le demandent Obama et Alain Zuppé.

 

20101125_174118_carte-palestine-bande-de-gaza.jpg"Heu… quel état voulez-vous nous rendre", demande le palestinien ?

 

"Si vous aviez des frontières, en 67, c'est que vous aviez un état, derrière ces frontières. Et bien nous vous le rendons, votre état," répondent les israéliens.

 

"Mais justement, nous n'avions pas d'Etat, en 67", se plaint le palestinien.

 

"Dans ce cas, de quelle frontière parlez-vous ? Une frontière sans état ? Ca fait pas très grand, comme état, une frontière. C'est ce que vous demandez, une frontière ? Un Etat de la largeur d'une ligne ?

 

D'accord, décident les israéliens après vote à la Knesset, nous vous rendons votre Etat dans ses frontières de 67, ou plutôt, sur la largeur de la frontière de 67".

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien vers cet article : © Jean-Patrick Grumberg pour Drzz.fr

Repost 0
mordeh'ai - dans Scoop
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 23:13

Malgré ses conseils et son appel à Abbas d’hier, le piège s’est refermé sur B.Hussein Obama.

Les Palestiniens n’ont rien changé au dépôt de plainte au Conseil de Sécurité concernant les implantations israéliennes de Judée et de Samarie.

Mordeh’ aï

 

source JerusalemPlus.tv 

18-02-2011 

 Le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Malki a rejeté vendredi les appels américains à renoncer à une résolution au Conseil de sécurité de l'ONU sur la colonisation, lors d'une conversation avec la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, selon son porte-parole.

Al-Malki a soutenu vendredi que si les Etats-Unis mettaient leur veto sur la condamnation des constructions juives en territoires palestiniens, cela "prouvera que Washington soutient les actions illégales d'Israël en opposition aux 130 autres Etats membres de l'ONU. "

 

Repost 0
mordeh'ai - dans Scoop
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 22:38

Rédigé par JSS le Oct 6th, 2010 .

L’AFP vient de publier une nouvelle brève: “Le ministre israélien de l’Environnement, Gilad Erdan, a recommandé mercredi l’arrêt de la construction d’une ville nouvelle palestinienne, Rawabi, en cours de chantier en Cisjordanie occupée, pour des “raisons environnementales”.”

C’est la deuxième fois de la journée que le terme “Cisjordanie occupée” est utilisé par l’AFP… Mais dans cette brève, l’occupation illégale est, on l’espère en tout cas, bien mise en valeur: ce sont les palestiniens qui occupent les terres israéliennes!

Interrogé à la radio pour savoir si son hostilité à la construction de Rawabi était motivée par des critères écologiques, Erdan a répondu par l’affirmative. Il s’est défendu de “mélanger le sujet de l’environnement et le sujet politique” tout en reconnaissant avoir été hostile à la création de cette ville.

“La construction d’une ville a des conséquences dramatiques. Il faut savoir où vont se déverser les égouts, où vont aller les ordures”, a souligné le ministre, un proche du chef du gouvernement Benjamin Netanyahu. “Je m’adresse à l’administration civile et au ministre de la Défense. Le chantier a démarré, cette ville sera construite, mais exigeons qu’elle ne provoque pas des dégâts écologiques, non seulement pour les villes israéliennes environnantes, mais aussi pour une rivière voisine et les villages palestiniens du secteur, qui paieront un prix élevé s’il y a pollution”, a plaidé Erdan.

“Je n’aime pas l’idée de la création de cette ville. Cela a été une erreur de permettre la construction de milliers de logements”, a par ailleurs expliqué le ministre de l’Environnement, un partisan déclaré de la colonisation israélienne. Le chantier de Rawabi, située près de Ramallah, a commencé en début d’année. Les promoteurs palestiniens espèrent que ce site deviendra un jour le foyer de 40.000 Palestiniens. Le coût du projet, qui a reçu l’apport de capitaux qataris, est évalué à 570 millions d’euros. Rawabi se bâtit dans une zone dite “A” de Judée-Samarie , c’est-à-dire sous le contrôle direct de l’Autorité palestinienne.

Repost 0
mordeh'ai - dans Scoop