Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

/ / /

..../....

 

Au contraire. L’échantillon des positions du Président Mahmud Abbas comme "le bon type"  qui, comme son associé de la négociation, le Premier Ministre Benjamin Netanyahu, a "condamné" les attaques. Oui même qu’Abbas est occupé à honorer les terroristes palestiniens qui ont planifié le massacre des athlètes israéliens à Munich aux jeux Olympiques 1972, Amin l'Al-hindi, aussi bien que le terroriste palestinien, Omar Muhammad Ziyada, qui a assassiné un civil israélien dans un homicide à la bombe humain en 2002.

Le Gray Lady n'a même pas donné les noms des victimes civiles israéliennes, elles sont de toute manière déshumanisées. Leurs histoires ne sont pas présentées. Elles ne sont surtout que des «colons militants » : sans visage, des ombres. Nous ne sommes pas censés faire attention à elles. Nous apprenons ce que le Hamas a déclaré au sujet de l’attaque, à savoir qu'il s'agissait d'une «réponse naturelle aux crimes de l'occupation israélienne et de ses colons. " Nous apprenons aussi que des «centaines» de partisans du Hamas " sont descendus dans la rue ... pour célébrer les nouvelles de l’attaque. "

 

Honte à vous, Isabel Kershner et Mark Landler (qui partagent cette double infamie), et honte à votre rédaction.

 

Comme d'habitude, le Wall Street Journal fait mieux. Son titre est le suivant : " les attaques du Hamas contre des

Israéliens à la veille des pourparlers à six. " Au moins, il nous dit qui sont les auteurs et qui sont leurs victimes. Selon Charles Levinson, "Des hommes lourdement armés " ont été impliqués ; les "victimes" inclus " deux hommes, âgés de, 25 et 40, et deux femmes, également âgés de 25 et 40, dont l'une était enceinte, selon des responsables israéliens.»

 

Pourquoi Kershner et Landler n’envisagent-ils pas de tels faits, sans rapport avec leur écrit ? Ces faits sont-ils trop difficiles à trouver ou sont-ce des faits trop dangereux parce qu'ils commencent à humaniser les juifs, victimes autochtones ?

 

Toutefois, le WSJ du mois d'août n’a pas nommé les victimes non plus. Pour cela, j'ai dû me tourner vers le New York Post, qui met l'acte terroriste sur sa couverture avec une photo d'un chef – pleine page - visage masqué du tireur palestinien . Le titre ? «La paix, le Style Hamas : des démons terroristes tuent 4 Israéliens à la veille des pourparlers de Washington-DC . " Leur journaliste, Andy Soltis, commence de cette façon:

 " Des terroristes du Hamas ont tué hier quatre Israéliens innocents, dont une femme enceinte, dans une tentative tordue de faire dérailler le sommet pour la paix du président Obama à Washington ... des voyous sans âme ont pulvérisé une voiture en Cisjordanie avec des dizaines de balles , laissant derrière eux une scène macabre sur une route rougie de sang . Les médias israéliens sont remplis de faits qui humanisent cet acte terroriste , mais ici, dans ma ville natale, je ne peux trouver de tels faits que dans le New York Post .

Les victimes étaient Yitzhak et Tali Imes, qui avaient six enfants, dont un nourrisson d’un an et demi , et Kochava Even-Haim et Avishai Schindler . Un des membres de l’équipe d’intervention médicale rapide israélienne a découvert que sa femme Kochava ( ! ) était l'une des victimes . Kochava était l'institutrice "mariée" qui a lutté pendant de nombreuses années afin d'avoir un enfant et a finalement avait réussi. Elle laisse derrière elle une fille de 8 ans.

 

Le Post nous dit aussi que les terroristes peuvent avoir filmé l’agression, que le Hamas a revendiqué la responsabilité de cette «héroïque» tuerie, et que le Hamas a également " lancé une célébration écœurante qui a attiré 3000 personnes dans la bande de Gaza . "

 

Je reste exprès silencieux "sur la politique" délibérément impliquée.

 

Mon point ici est simplement ceci: Si les journalistes américains, professeurs, chercheurs, enseignants, lisent et font confiance au New York Times, ils continueront d’afficher «des militants colons israéliens », comme plus coupables que les terroristes islamistes palestiniens. Cet avis est confirmé par les articles, éditoriaux et articles d'opinion qui figurent dans les pages presque tous les jours, (souvent deux ou trois dans chaque numéro). Edition après édition, ce point de vue est maintes et maintes fois répétée.

 

Pire encore : ceux qui lisent le Wall Street Journal et le New York Post sont considérés comme des « enragés, des conservateurs de droite, des racistes, des islamophobes »,«des non - intellectuels , des anti- progressistes , des anti- féministes , etc. , et leur point de vue , et les vues du WSJ et le NYP sont facilement rejetées- diabolisées, exactement comme les " colons militants " l’ont été .

 

Si je veux écrire sur la tournure de la récente conférence mondiale de la lutte contre l'antisémitisme à  la  puissante Université de Yale , à laquelle j'ai participé , si je ne peux pas le faire ainsi dans le New York Times , ou mieux encore, dans le Times de Londres , les universitaires ne croiront pas un mot même si je suis sérieux. Ils ne se donneront même pas la peine de lire mes écrits .

 

Quo vadis , mes amis ?

Partager cette page

Repost 0