Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

/ / /

[......]

 

Les éditeurs de journaux puissants, commentateurs de télévision, des dramaturges, des créateurs de mode, des cinéastes et des professeurs ne passent pas leur temps à réfléchir sur la façon de préparer leur prochain abattage. Ils n'enseignent pas à leurs enfants dès qu'ils ont l'âge d’Hadas et d’Elad Fogel qu'ils devraient s'efforcer de devenir des meurtriers de masse. Ils n'auraient jamais l'idée de faire ces choses. Ils savent qu'il y a une division du travail dans l'antisémitisme contemporain.Le travail des « gloires intellectuelles » de la haute société occidentale d'aujourd'hui est d’élever à haïr le Juif.

L’ancienne manière, à la façon de leurs grands parents qui haïssaient les Juifs au début du 20e siècle avant que le méchant Adolf Hitler ne donna un mauvais renom à la haine du Juif.

On a beaucoup parlé de la confluence de l’effusion de l'aigreur anti-sémite des classes médiatiques. De Mel Gibson à Julian Assange de Helen Thomas à Charlie Sheen et de John Galliano, il semble qu’il n’y est pas un jour qui ne passe sans qu’une nouvelle célébrité ne se déclare comme  ennemi du Juif.

Ce n'est pas que les belles personnes et leurs disciples qui ont soudainement décidé que les Juifs ne sont pas leur tasse de thé. C'est juste que nous ayons atteint un point où les gens ne se sentent plus gênés d’étaler en public leurs sentiments négatifs envers les Juifs.

Il y a dix ans, la révélation de l'ambassadeur français en Grande-Bretagne Daniel Bernard se référant à Israël comme   " ce petit pays de merde " avait choqué. Maintenant, c’est monnaie courante. Tout le monde et n’importe qui se permet de comparer Israël à l'Allemagne nazie, sans même se rendre compteque la négation de l'Holocauste  ce n'est pas rien,

Le verrou du post-Holocauste a sauté dans l'explosion de l'antisémitisme de 2002.Comme les enfants juifs et les parents comme les Fogels ont été assassinés dans leurs lits, dans les rues, dans les discothèques, les cafés et supermarchés dans tout Israël, les antisémites à la mode se sont réjouit de la possibilité de haïr les Juifs en public.

Le collectif juif, Israël a été accusé de  génocide, d’infanticide juste par pure méchanceté.

Les dirigeants d'Israël ont été caricaturés comme Fagin, Shylock, Ponce Pilate et Hitler à la première page des journaux dans toute l'Europe. Des soldats des FDI ont été dépeints comme des nazis, et les familles israéliennes ont été déshumanisées.

Pas plus les civils qui avaient un droit inhérent de vivre; dans les universités à travers les États-Unis et l' Europe, d’innocents israéliens ont été fustigé comme "extrémistes sionistes" ou "colons" qui, fondamentalement, méritaient d'être tué.

Des professeurs ont été impliqué dont les accomplissements « scolaires » d'édition de versions académiques post-modernes aseptisées de la propagande palestinienne anti-Juive» ont été titularisés et récompensés par des contrats lucratifs d'édition de livre .

Aujourd'hui, quand elle est bien modulée, la haine du Juif est fabricant de carrière. Prenez le dramaturge Caryl Churchill 1300 - monologue  antisémite " Sept enfants juifs." Le script accuse toute la population d'Israël de meurtres de masse qui n'ont jamais été commis.[…..]

Sans doute grâce aux succès des "Sept enfants juifs" , " La Vallée des Loups-Palestine" et d'autres initiatives, d’art et de divertissement antisémites sont des secteurs en croissance en Europe.

Le mois dernier, la Grande-Bretagne a de nouveau frappé. Channel 4 a produit un nouveau morceau de méchanceté et d’aigreur antisémites - " La Promesse" une mini-série en quatre épisodes . Elle se présente comme un drame historique au sujet d'Israël et des Palestiniens, mais son rapport avec l'histoire réelle commence et finit dans les

« cabinets ».

Dans ce courant de tous les salons de la gauche libérale européenne et internationale, les bons Juifs dans la

mini-série sont seulement ceux qui sont morts dans l'Holocauste. Du point de vue de l'émission, tous les Juifs qui ont pris les armes pour libérer Israël de la coupe de l’Angleterre et se défendre contre les Arabes sont des nazis.

Ce que tout cela montre est que Netanyahu a perdu son temps à appeler les dirigeants du monde à condamner l'assassinat de la famille Fogel. Qu'est-ce que signifie une condamnation?

La France et la Grande-Bretagne ont condamné le massacre, ainsi que les États-Unis.

Est-ce que l’on peut disculper les Français et les Britanniques pour leur rapport avec l'antisémitisme? Sont-ils des amis de l'Etat juif?

Aucun dramaturge britannique qui se respecte ne va écrire une pièce intitulée "Trois enfants juifs" qui racontera l'histoire de la façon dont les parents palestiniens ont effectivement enseigner à leurs enfants à devenir des meurtriers de Juifs.

Et si un auteur avait écrit une telle pièce, The Royal Court Theater l’aurait-il produit. The Guardian l’aurait-il mis sur son site Internet. Les centres communautaires Libéraux  juifs  en Amérique l’auraient-ils montré, pas plus que les organisations d'étudiants universitaires en Europe ou en Amérique.

Non, si quelqu'un voulait utiliser les photographies des cadavres mutilés de Yoav et Elad serrant ses petits poings comme source d'inspiration pour écrire une pièce de théâtre ou de film sur le fait que les Palestiniens n'ont pas d'identité nationale en dehors de leur quête à anéantir l'Etat juif, il ne trouverait aucun marché de masse.

Les titres décrivant l'attaque sont on ne peut plus clair.

De la BBC à CNN les Fogels n'étaient pas décrits comme des Israéliens. Ils étaient une "famille de colons." Leurs meurtriers étaient des «terroristes présumés».

En ce qui concerne les faiseurs d'opinion de l'Europe et une grande partie de l'Amérique sont concernés, les Yoavs , Hadases et Elads d'Israël n'ont pas le droit de vivre si elles vivent dans "un règlement."

De même, ils estiment que les Palestiniens ont le droit d'assassiner des Israéliens qui servent dans l'armée israélienne et qui croient que les Juifs devraient être en mesure de vivre librement partout où ils le veulent parce que cette terre leur appartient.

Jusqu'à ce que ces distingués ennemis du Juif apprennent à penser autrement, Israël ne doit solliciter ni prise en charge qui condamne cet ou tout autre acte génocidaire palestinien.

 Il ne faut pas se soucier d'eux.

Partager cette page

Repost 0