Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 06:15

Il est très inquiétant de constater que le candidat de gauche se trouve aussi être juif. Voici pourquoi.

 

Par Dr. Avi Perry

http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/18416#.VsYrnpsUXDc

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

 

En 1921, Albert Einstein a présenté un document sur sa théorie alors infantile de la relativité à l'Université de la Sorbonne à Paris." Si j'ai finalement raison," a-t-il dit, " les Allemands vont me traiter d'allemand, la suisse me fera citoyen suisse, et les Français me désigneront comme un grand scientifique. Si la relativité n'est pas prouvée, les Français m'appelleront suisse, les Suisses vont me rappeler que je suis allemand, et les Allemands m'appelleront Juif ".

 

Les actions politiques, économiques, sociales ou judiciaires sont différentes de la physique. Les actions particulières ou les inactions ne sont pas toujours dans des positions pour être prouvées bénéfiques ou déplacées en fonction de leur résultat immédiat ou même de leur impact sur la route. Dans une société politiquement divisée comme les Etats-Unis, il y a toujours ceux qui soutiennent le président et ceux qui trouvent des défauts dans chacun de ses mouvements. Et si le président se trouve être juif; si Bernie Sanders devient le prochain président, le théorème d'Einstein s'entendra à tout moment. On n'attendra pas la preuve si celle-ci est juste; on criera qu'elle est appropriée par certains, surtout des Démocrates et mauvaise par d'autres, pour la plupart des Républicains. Les Démocrates se référeront à lui comme étant le mouvement du président américain, alors que certains Républicains agiront comme les «Allemands» en 1930  les antisémites parmi eux le verront comme la preuve d'une conspiration juive.

 

Une présidence Bernie Sanders entraînera une hausse de l'antisémitisme aux États-Unis.

 

Et cette hausse tirera son énergie d'une autre source principale, une source intégrée dans une idéologie de Gauche malade qui a infecté une grande partie du monde universitaire en général, et les jeunes dans les campus universitaires à travers les États-Unis en particulier.

 

L'idéologie de gauche est une idéologie par l'obséssiont de l'opprimé, des pauvres, des démunis, du perdant. En règle générale, les porte-drapeaux de ce point de vue sont très agressifs, même au point de devenir violents dans leur quête pour sauver le monde de ses méchants. Ils représentent David contre Goliath, Don Quichotte contre les moulins à vent, le «bon» contre le «mal», — ou alors ils y croient.

 

Il y a un problème, cependant, avec l'approche de gauche. Assimilant le «bon» avec les opprimés et les perdants, le «mal» avec le succès et les gagnants, ce n'est pas toujours bon. Les perdants, tout comme la direction arabe palestinienne, dans la plupart des cas, ont apporté la misère sur eux-mêmes et sur leur peuple à travers leurs propres actions, tandis que les gagnants, comme les Israéliens, le plus souvent, qui ont travaillé dur et légitimement avant d'atteindre leur statut. Evidemment, il y a des cas où l'effet est contraire, néanmoins, en dressant le portrait du «bon» et du «mal» sur la base respective du «pauvre» et de la «réussite» est ironique, fausse et incorrecte.

 

Il est vrai que l'Etat d'Israël avait l'habitude d'être un préféré parmi les nombreuses personnalités penchant à Gauche jusqu'à ce qu'il ait gagné la guerre des Six Jours en 1967. Cette guerre a changé la géographie du Moyen-Orient. le triomphe inattendu d'Israël, mais magnifique, sur plusieurs ennemis arabes, mieux équipés, son image s'est transformée du ringard à l'occupant. Tout d'un coup, la nation de la Palestine, qui n'a pas existé avant 1967, la plus petite communauté de l'immense nation arabe, est devenue sa propre nation. Un écharde entre les dents de Goliath, un ancien agresseur s'est transformé en perdant et est devenu le favori de la Gauche, tandis que le vainqueur, l'ex-outsider, David, est devenu le méchant — Il avait gagné et il n'était donc plus parmi les petits alevins.

 

Et maintenant, un candidat à la présidence des États-Unis, Bernie Sanders, prend le drapeau anti-Israëlien, en essayant de protéger l'opprimé palestinien, accusant Israël d'infliger la misère sur les Palestiniens "les pauvres" sans tenir compte du fait que les Arabes ne rêvent que de rayer Israël de la carte ont attiré cette misère sur eux-mêmes.

 

La partie la plus alarmante de cette conséquence potentielle; ce gauchiste accorde plus de crédibilité à cet ordre du jour anti-Israëlien c'est le fait que ce candidat de gauche à la présidentielle se trouve être juif. Et voici pourquoi ce phénomène est assez troublant.

 

Quand on veut faire un point sur une question controversée, nous recherchons un expert; nous cherchons quelqu'un qui est personnellement intégré dans la question, tout en soutenant notre position. Mais pour l'impact final, nous recherchons un individu, qui est affilié à notre adversaire en raison de sa / ses relations personnelles, lignée, contexte, religion ou les connexions historiques, sauf, si c'est un traître. Bernie Sanders serait le pion parfait s'il devient président des États-Unis.

 

Le fait qu'il soit juif, pourrait trahir les relations spéciales entre l'Etat juif et les Etats-Unis, ce serait considéré comme l'autorité la plus pesante pour l'appui des forces anti-Israël, de BDS et des antisémites partout. Si un Juif, un initié, se lève et condamne "l'agression" israélienne que cela doit être la preuve qu'Israël est un "Etat criminel", et les Juifs qui soutiennent ses «crimes» doivent être vilipendés. Et puisque les haineux d'Israël et autres antisémites ne savent pas quels Juifs soutiennent Israël, ils présument que tout Juif est un suspect, provoquant ainsi une augmentation significative de l'antisémitisme.

 

L'antisémitisme est déjà ici aux États-Unis. La plupart des gens ignorent son potentiel de propagation rapide comme un feu atroce si Bernie Sanders devient président. Évidemment, la plupart des gens prennent ce danger potentiel à la légère car il est déguisé en informations innocentes et ouvertes. Un exemple d'antisémitisme déguisé c'est le fait que lorsque Paul Newman est mort, les médias ont omis de mentionner qu'il se considérait comme juif (né demi-juif). Lorsque Helen Suzman qui a aidé Nelson Mandela est morte, ils ont omis de mentionner qu'elle était juive.

 

Lorsque Ken Lay, Jeff Skilling, Martha Stewart, Randy Cunningham, le gouverneur Edwards, Conrad Black, le sénateur Keating, le gouverneur Ryan, et le gouverneur Blagoyovich ont fait des bêtises, on n'a pas parlé de leur religion ou de leur confession, parce qu'ils n'étaient pas juifs. Mais quand Ivan Boesky ou Andrew Fastow ou Bernie Madoff ont commis des fraudes, presque chaque article a mentionné qu'ils étaient juifs.

 

Il ne fait aucun doute dans mon esprit que Bernie Sanders deviendra le président raté si jamais il prend la Maison Blanche. Il ne sera pas en mesure de remplir les promesses grandioses qu'il jette autour de lui. Non seulement la moitié des États-Unis, le Congrès et la moitié des gouverneurs feront en sorte qu'il échoue, mais même sans cet obstacle gigantesque, le socialisme que le plan Sanders propose jeterait le pays dans une dépression économique, chaque fois qu'il a été tenté dans l'histoire récente. Mais à cette croisée, comme Sanders est juif, tout le monde va se référer à lui comme un président JUIF raté, ce qui implique qu'on ne peut pas faire confiance aux Juifs pour gouverner à la Maison Blanche.Ils diront tout est la faute du Juif.

 

Je l'espère vraiment que Sanders n'obtienne pas le nombre nécessaire de délégués dans sa quête pour ce poste. Je souhaite que les Américains se réveillent et pensent à l'énorme dommage que son règne potentiel pourrait infliger aux Etats-Unis, à la fois sur le plan économique et sur le front de la sécurité intérieure.

 

Ne votez pas pour Bernie Sanders. N'oubliez pas qu'il est juif. Comme Jack Engelhard a écrit récemment, où sont les antisémites quand nous en avons besoin?

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai