Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 20:28

Par Steve Postal

http://www.americanthinker.com/articles/2017/02/why_israel_should_keep_building_the_settlements.html#ixzz4ZmHqqaod 
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif
 

Un sentiment souvent répété dans la communauté internationale, les campus des collèges et les administrations tant Démocrates que Républicaines est que les implantations israéliennes construits suite à la guerre des Six jours de 1967 inhibent la paix au Moyen-Orient. Cependant, ce sentiment, est incorrect.

 

Les Implantations n'ont jamais fait obstacle à la paix. En fait, Israël s'est retiré du territoire et a déraciné ses propres citoyens, en recevant surtout la guerre en échange. Les implantations sont une diversion; leurs opposants ne pensent pas simplement que la violence arabe envers les Juifs précède et est beaucoup plus profonde que, les implantations. Israël a tous les droits de construire des emménagements et ils sont d'une importance essentielle à la survie du pays.


Les Juifs sont les indigènes de Judée et Samarie

 

Tout d'abord, l'idée même  que les Juifs ne devraient pas construire en Judée et Samarie (connues de beaucoup comme la Cisjordanie) est contraire à l'histoire des trois derniers millénaires . Comme peuple autochtone, les Juifs avaient la souveraineté et la pseudo-souveraineté sur ces terres de 1010 Avant l'Ere Commune à 617 de notre ère (les vingt pures années avant l'occupation arabe de Jérusalem autour de 637 Commune Ere). Après que les Juifs aient perdu le pouvoir politique en Judée et Samarie, il leur a été défendu de vivre dans les endroits comme Hebron et Jérusalem. En fait, ils ont continué à résider là jusqu'à la période moderne; pendant la guerre d'Indépendance d'Israël  (1947-1949), environ 10,000 Juifs ont été exilé de  force ou ont été tué dans les communautés juives à Jérusalem, en Judée, en Samarie et à Gaza.

 

Les établissements n'interdisent pas un accord de paix

 

On a offert aux Arabes la souveraineté sur la Judée et Samarie avant les implantations:
- Par la Commission Peel (1937) et le Plan de Partition de l'ONU (1947), 
Quand il y avait très peu d'implantations:
- Par la Résolution de Khartoum (1967) et le Plan Allon (1967-1968),
Et lorsqu'il y a eu beaucoup d'implantations (Camp David (2000), Taba (2001) et l'offre du Premier ministre Ehud Olmert au président Mahmoud Abbas (2008)). 
Sans tenir compte de la présence, de l'absence et du nombre d'implantations, les Arabes ont rejeté cette souveraineté; l'offre de paix est restée sans réponse ou a été abandonnée dans tous ces cas.

 

Les Retraits israéliens ont apporté la guerre, pas la paix

 

Un retrait israélien de Judée et de Samarie n'apporterait probablement pas la paix, parce que les retraits précédents ont amené la guerre. Israël s'est retiré du sud du Liban en 2000, seulement on a vu que le Hezboallah a fomenté la guerre en 2006, ainsi qu'il s'est armé massivement. Le retrait d'Israël de certaines parties de Gaza et de Judée-Samarie lors des Accords d'Oslo dans les années 1990 a été accueilli par la deuxième Intifada (2000-2005). En échange du retrait civil et militaire total d'Israël de Gaza en 2005, le Hamas a fomenté au moins trois guerres contre Israël. Depuis 2005, le Hamas s'est massivement armé, ainsi que d'autres groupes terroristes qui ont ouvert boutique à Gaza. Enfin, alors que les avantages de la paix d'Israël avec l'Egypte ne devraient pas être sous-estimés, il y a maintenant des groupes djihadistes dans le Sinaï ciblant Israël, en dépit qu'Israël a retiré complètement sa population civile depuis les années 1980.

 

La principale raison de l'absence de paix est l'Incitation arabe et la violence

 

L'incitation arabe et la violence contre Israël, le Sionisme et les Juifs sont antérieures à 1967 et sont les principales raisons pour lesquelles la paix est insaisissable longtemps avant les colonies de peuplement et multiples Pogromes contre les Juifs dans le monde arabe vont au moins aussi loin que l'Affaire de Damas de 1840. A la veille de la guerre des Six Jours en 1967, la majeure partie de l'exode des 850.000 réfugiés juifs des pays arabes de 1948 à 1970 était terminée, en grande partie en réponse à la violence arabe et  la persécution étatique.

 

La violence dirigée contre les juifs dans l'ancien mandat britannique et plus tard en Israël a également précédée 1967 et les colonies. Celles-ci comprennent les émeutes de Nebi Musa (1920), de Jaffa (1921), du Mur occidental, du Massacre d'Hebron (1929), de la révolte arabe (1936-1939), y compris le Massacre de Tiberiade  (1938). Les Attaques arabes de Jordanie, de Syrie et d'Egypte contre Israël ont continué après la Seconde Guerre et celles d'Indépendance d'Israël (1947-1949), et en particulier celles de 1952-1967.

 

Des Groupes arabes propagent le terrorisme contre les Juifs bien avant 1967 et les colonies. Mohammed Amin al-Husseini était le Grand Mufti de Jérusalem, dans les années 1920 et 1930, et a joué un rôle dans l'incitation au terrorisme contre les Juifs pendant la période du mandat, ainsi que lors de la Farhud en Irak en 1941. l'Allemagne nazie l'a payé pour répandre le nazisme et parrainé l'antisémitisme dans le monde arabe sur Radio Berlin, et il s'est également aligné avec Adolf Hitler en s'opposant à toute souveraineté juive dans le mandat.

 

Plus récemment, Yasser Arafat a fondé le Fatah - annoncé par beaucoup comme un parti laïque , mais qui , en réalité , propage le djihad islamiste contre Israël et les Juifs - en 1965. La Ligue arabe et le président égyptien Gamal Abdel Nasser a fondé l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) en Egypte en 1964. (l'OLP a essentiellement fusionné avec le Fatah quand Arafat a été élu à sa tête comme président en 1969 - en Egypte) Alors que le Hamas ne fut fondé qu'en 1987, il est le bras armé palestinien des Frères musulmans, qui a été créé en 1928 en Egypte. Les Frères, comme le Hamas , sont ancrés dans l' antisémitisme depuis leur création . Le Front de libération de la Palestine (FLP), qui a été soutenu par la Syrie, a été formé en 1961. (Le FLP plus tard fusionnera avec d'autres pour former le Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) immédiatement après la guerre des Six Jours.)

 

Les implantations ne sont pas illégales

 

Bien qu'une discussion plus approfondie des raisons pour lesquelles les colonies ne sont pas illégales c'est peut être parce qu'il n'y avait pas, d'état souverain sauf Israël qui pouvait «s'occuper» de ces terres et de ces colonies. En effet aucun Etat arabe palestinien indigène n'a jamais existé, et le nom de «Palestine» était utilisé pour désigner le mandat britannique qui régissait ce pays - la Palestine, qui devait devenir la patrie du peuple juif grâce à la Déclaration Balfour et à la Conférence de San Remo. Les Gardiens précédents de cette terre, y compris l'Empire britannique, ont été l'Empire ottoman, et d'autres qui veulent plus la revendiquer. La Jordanie, qui a été créé à partir d'une partition du mandat britannique de la Palestine, a envahi la Judée-Samarie (1948), l'a annexé (1950), et l'a perdu en faveur d'Israël dans une guerre que la Jordanie a entrepris (1967), et enfin elle a renoncé à y prétendre (1988).

 

Fait intéressant, les accords d' Oslo n'ont fait que renforcer davantage les droits israéliens de construire en Judée et Samarie. En 1995, Israël et l'Autorité palestinienne ont signé l'Accord d'Oslo II. Tout en donnant la souveraineté Arabe sur des parties de la Judée-Samarie, l'Accord d' Oslo II a également ramené la souveraineté juive dans d'autres parties de la Judée et de la Samarie après une longue hibernation; Oslo II accorde à Israël le contrôle militaire et civil complet dans la zone C, qui est l' endroit où se trouvent les colonies israéliennes. Alors oui, Israël peut construire des colonies. Ainsi les accords Oslo II ont été signé par l'Autorité palestinienne.

 

Stratégiquement la Judée-Samarie est de la plus haute importance 

 

Enfin, Israël devrait continuer à construire en Judée et Samarie compte tenu de sa valeur stratégique importante. Peu de temps après la guerre des Six Jours, les responsables des Chefs d'état-major américains ont publié un rapport désormais déclassifié dans lequel il a recommandé à Israël de conserver au moins la moitié de la Cisjordanie, ce qui fournirait à Israël "une frontière militairement défendable."

 

Israël devrait conserver la Judée et la crête de la montagne de Samarie. La crête regarde vers le bas sur la plaine côtière d'Israël, qui contient 70 pour cent de sa population et 80 pour cent de son industrie, et entoure Jérusalem sur trois côtés. La crête regarde vers le bas sur Tel Aviv (environ 20 km de la ligne verte, ou la ligne d'armistice de 1949 entre Israël et la Jordanie), et l'aéroport international Ben Gurion ( 10 km de la ligne verte), entre autres domaines vitaux. Si Israël se retire de ces montagnes, il serait extrêmement vulnérable aux attaques à la roquette de l'Est. La "taille étroite" d'Israël avant la guerre des Six Jours était 12 km de large. Israël pourrait être envahie assez rapidement dans une guerre future si jamais il se retire de la Ligne verte.

 

Israël devrait conserver les colonies environnantes de Jérusalem, car elles sont importantes pour le protéger contre le terrorisme et l'invasion. Le Corridor E-1, est une zone de terre entre Jérusalem-Est et Ma'aleh Adumim, elle est également essentielle pour relier les deux. Cela empêche Ma'aleh Adumim d'être isolée et indéfendable en temps de guerre, comme l'a été Jérusalem lors de la guerre d'indépendance d'Israël.

 

Conserver la vallée du Jourdain est essentiel compte tenu de la prévention de la contrebande d'armes, l' infiltration de terroristes, et les invasions terrestres. Avec le contrôle de la vallée du Jourdain, Israël ne doit patrouiller qu'une longue frontière  de 100 km, au lieu de 359 km le long de la «Ligne verte».

 

Conclusion

 

Un récent article du New York Times, par le porte-parole de la communauté juive d'Hébron a souligné qu'il y a au moins cinq plans de paix alternatifs qui ne comportent pas qu'Israël cède tout ou partie de la Judée et de la Samarie à un nouvel état arabe. Une telle alternative est bien nécessaire; elle serait auto-destructrice pour Israël d'adopter opinion communément admise. Israël a en effet beaucoup d'options à choisir, l'option qu'il choisira devrait inclure autant de Judée et de Samarie que possible et pratique. Israël a certainement le droit et la nécessité de le faire.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai