Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 17:17

Par Vic Rosenthal

http://abuyehuda.com/2015/11/how-to-end-the-intifada-for-good/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

Graphique posté sur Facebook montrant où mieux poignarder un Juif

Graphique posté sur Facebook montrant où mieux poignarder un Juif

 

Bien que les auteurs des récents incidents terroristes sont pour la plupart des jeunes qui ne sont pas affiliéiés à des organisations terroristes; dont les actions ne sont pas explicitement ordonnées par la direction arabe palestinienne, ils font néanmoins partie d'une campagne planifiée et est orchestrée par ce leadership. Les cordes sont tirées efficacement par le biais des médias sociaux, sans lien direct entre les «commandants» et les «soldats». Ceci est l'une des raisons pour lesquelles il est si difficile d'intercepter les terroristes avant qu'ils ne frappent.

 

Un récent bulletin de Meir Amit Centre des Renseignements et du Terrorisme  nous le dit .

 

La vague actuelle de violence et de terrorisme fait partie de la stratégie globale "de la résistance populaire" adoptée par l'Autorité palestinienne (AP) et le Fatah à la sixième conférence du Fatah en Août 2009. Elle se manifeste par la hausse et la baisse des niveaux du terrorisme populaire. La vague actuelle (qui est unique par certains aspects) est l'une des plus graves. Son terrorisme populaire comprend des émeutes, des jets de pierres et de cocktails Molotov, et des coups de couteau ainsi que des attaques de véhicules qui sont soutenus et tolérées par l'Autorité palestinienne. La vague actuelle de terrorisme palestinien, comme d'autres avant elle, inclue plusieurs attaques de tir, qui ne sont pas compris dans le modus operandi de la "résistance populaire", mais l'Autorité ne les condamne pas, qui plus est les soutient.

 

L'objectif à long terme de la direction arabe est de fomenter la violence et le chaos en Israël de façon à interférer avec sa capacité à se défendre contre les menaces externes et aussi de fournir une excuse pour une intervention de la «communauté internationale» pour forcer Israël à faire d'autres concessions territoriales à l'OLP et au Hamas. Un Israël affaibli et amoindri, croient-ils, finalement subira une défaite dans un conflit régional assez grave pour causer créer la fuite de la population afin que l'Etat se désintégre et ils pourront prendre le relais.

 

Bien que le Hamas et l'OLP se battent entre eux pour le contrôle, ils ont toujours coopéré dans l'effort de déstabiliser l'Etat juif. Ceci est rien de plus que d'une version mise à jour du«plan par étapes» de l'OLP de 1974.

 

Cette Intifada est différente de la dernière, car le contrôle de la violence est presque entièrement décentralisé:

 

Dans la plupart des cas, [le terroriste] réalise l'attaque par lui-même suite à une décision personnelle spontanée et sans instructions de toute organisation ou de leadership. Il ne suit pas une idéologie islamiste (certains des terroristes vivaient une vie relativement laïque) et ne fait pas partie d'une organisation terroriste, mais il se nourrit de l'incitation au terrorisme et de la haine anti-israélienne diffusées par les diverses organisations terroristes. ...

 

Le terroriste palestinien qui effectue une attaque en Israël est motivé par le nationalisme palestinien, et lors des six dernières années, il a été profondément influencé par les rapports de terrorisme populaire. Il a également été influencé par les événements sur le Mont du Temple et par le faux slogan «mosquée Al-Aqsa est en danger.» Il est personnellement et socialement frustré et se nourrit de la haine anti-israélienne et d'incitation sur les réseaux sociaux (principalement Facebook) .

 

En effet, Micah Lakin Avni, dont le père Richard Lakin a été assassiné à Jérusalem le mois dernier, l'a nommée "Le Facebook Intifada", et appelé à une action par les fournisseurs de médias sociaux pour faire cesser l'utilisation de leurs réseaux à l'incitation. Ils sont utilisés pour la promulgation de mensonges sur les actions israéliennes («al-Aqsa est en danger», «l'exécution de Palestiniens par coups de couteaux»), encourager le terrorisme, en donnant des conseils pratiques sur les moyens de tuer, et d'honorer ceux qui ont commis des actes terroristes - en particulier en les traitant de «martyrs».

 

Les médias sociaux sont utilisés directement par l'OLP / l'AP, le Hamas, le Jihad islamique et d'autres, mais aussi par des individus. Certaines des pages  incitent assez explicitement comment assassiner.

 

En outre, la présentation de vidéos et les descriptions des attaques terroristes après qu'elles se soient produites, en particulier, y compris les accusations d'assassinat des Palestiniens et d'autres humiliations, se fonde sur des incidents antérieurs à faire enrager les jeunes sensibles  et les encourager à sortir et à commettre leur propre attentat.

 

Bien sûr, il existe d'autres moyens de communication, mais les médias sociaux ont été un pertutbateur de jeu, ce qui permet à nos ennemis de commander un soulèvement violent plus omniprésent que jamais dans le passé, de recruter des gens prêts à mourir pour la cause, de faire c'est presque impossible pour les forces de sécurité israéliennes de les arrêter, et de fournir un stimulus continue afin de perpétuer la violence pour une durée illimitée.

 

Il semble donc qu'il y a deux points sur lesquels nous pouvons influer: le leadership qui donne l'impulsion et sa justification de haut en bas, ainsi que sur les médias sociaux qui créent la boucle de rétroaction positive qui maintient en vie l'Intifada.

Les responsables israéliens, en particulier dans l'armée, ont fait valoir que l'AP / OLP et le Hamas sont mieux vivants que morts: ils seraient remplacés par quelque chose de pire; Israël aurait alors à prendre en charge la gouvernance des Arabes; l'armée aurait à faire face à des insurrections comme celles en Irak et en Syrie; et personne ne veut faire les milouhim (le devoir de réserve) dans les territoires. Je pense que les événements actuels montrent qu'il est de plus en plus difficile de justifier cette position.

 

Après Oslo, l'OLP a systématiquement éliminé tous les dirigeants arabes qui admettraient qu'ils étaient favorables à la coexistence avec l'Etat juif. Et depuis Oslo, l'AP / OLP a  '' éduqué ses enfants au martyre (et inutile de dire, que le Hamas est en train de faire la même chose). Nous payons le prix aujourd'hui, en tant que membres de la génération de Oslo une gratuit empathie venue de l'âge avec la possibilité de plonger un couteau dans le dos d'une vieille grand-mère juive de 80 ans ou de poignarder un bambin de 2 ans, se sentir bien leurs «réalisations», et être considérés comme des héros dans leur société.

 

Dans le même temps, la guerre diplomatique et juridique contre l'Etat d'Israël menée par l'OLP / AP, qui joue avec beaucoup de succès se reposant sur la haine des Juifs en Europe et de la Gauche américaine, commence à porter ses fruits. L'UE est sur le point de prendre les premières mesures en vue de boycotter les produits israéliens, et l'administration Obama en même temps se prépare pour un nouveau cycle de harcelement d'Israël, tout en menaçant de ne pas opposer son veto à une résolution française au Conseil de sécurité des Nations Unies et de déclarer toutes les colonies-illégales et appelant à la création de «la Palestine» au-delà des lignes de 1949.

 

En outre, dans le cas d'un conflit militaire conventionnel avec le Hezbollah ou l'Iran, la possibilité que les "forces de sécurité" de l'AP ouvrent un front supplémentaire-c'est une possibilité réelle.

 

Ces considérations suggèrent que l'Autorité palestinienne a survécu à son utilité, et l'OLP vicieux - qui a violé cyniquement sa promesse d'être un partenaire de paix dès le premier jour d'Oslo - devraient être éliminées pour une fois pour toutes.

Il est également absurde pour Israël d'accepter le contrôle du Hamas à Gaza, où ses dirigeants consacrent toutes les ressources disponibles pour la préparation de la prochaine guerre, qui doit être combattu et re-battu toutes et pour plusieurs années. Jusqu'ici, nous avons eu de la chance; ils n'ont pas réussi à entrer par un tunnel dans un kibboutz à proximité, et qu'aucune de leurs roquettes n'a frappé de gratte-ciel à Tel-Aviv, mais c'est stupide de les laisser continuer à essayer.

 

Il n'est pas impensable que dans quelques années, Israël pourrait se trouver à combattre le Hamas, le Hezbollah, l'Autorité palestinienne, l'Iran et l'État islamique en même temps!

 

Cela ne veut pas dire que les tanks devraient se mettre en route ce soir. Une grande partie de la pensée créatrice et de la planification doit avoir lieu en premier. L'expérience de l'Irak et de la Libye montre ce qui arrive quand un régime, quel qu'il soit mal ou dysfonctionnel, est détruit sans considération suffisante par ce qui va le remplacer.

 

L'autre point de pression c'est d'arrêter l'hémorragie des réseaux sociaux. Facebook est maintenant la cible d'un recours collectif pour le forcer à retirer les pages haineuses et d'incitation, il a été résistant à faire. Cela peut ou ne peut être efficace, mais en tout cas il faudra du temps.

 

Il existe des solutions techniques pour arrêter l'incitation, bien que ce ne serait pas sans coût pour les réseaux. Mais si ils ne coopèrent pas, il y a aussi des façons de les bloquer - l'Iran et la Chine l'ont fait dans une certaine mesure - et je suis sûr que les sociétés qui engrangent les espèces de leurs opérations parmi les Israéliens aisés (les Juifs et les Arabes ) entendraient la menace crédible de la part du gouvernement israélien qu'ils peuvent être bloqués.

 

Les effets de décennies d'éducation de la haine ne seront pas effacées dans un court laps de temps, même si l'AP / OLP et le Hamas sont tirés vers le bas, mais le robinet d'incitation dans les médias sociaux peuvent être fermés relativement rapidement.

 

Interdisons la circulation de l'incitation immédiatement, aussi agressivement que nous agissons contre les livraisons d'armes au Hezbollah. Et nous devrions commencer de défaire le processus de l'erreur d'Oslo dès que possible.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai