Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 10:50

Les terroristes doivent partir.

Par Daniel Greenfield

http://www.frontpagemag.com/fpm/260316/time-deport-plo-israel-daniel-greenfield

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Le 13 Septembre 1993, Arafat et Rabin se serrèrent la main sur l'Accord d'Oslo dans le Rose Garden. A la fin de ce mois de Septembre, Abbas de l'OLP se sont enfin désolidarisés officiellement des accords d'Oslo.

 

La seule raison pour laquelle le vieux dictateur de l'OLP ( de 80ans ) a un nouveau palais de 13 millions de $, même tout en prétendant être à court de fonds, un compte en banque de 100 millions de $ ainsi qu'une garde présidentielle de 1000 hommes sont les causes de la même entente avec Israël qu'il a simplement désavoué.

 

L'OLP a violé à plusieurs reprises l'accord en faisant la guerre contre Israël. Ses dirigeants, Arafat et Abbas, ont fait une moquerie des négociations. Ils ont saboté toutes les chances de parvenir à un accord en précisant qu'ils ne veulent pas d'un règlement et ils ne veulent pas négocier.

 

Maintenant Abbas l'a rendu officiel.

 

Il ne reste qu'une seule chose pour Israël à faire. Il est temps d'expulser le dictateur, qui contrôle à peine la moitié de la population qu'il prétend représenter, ses 1000 membres de la garde présidentielle, ses 57 000 membres de la Force de sécurité présidentielle et le reste de ses 150.000 employés qui sont payés avec une retraite à cinquante ans et dont beaucoup ne se sont pas présenté sur leur lieu de travail depuis 2007.

 

Il est temps de les expulser.

 

L'Amérique, l'Europe et le Japon ont dépensé des milliards de dollars à payer les salaires des terroristes qui ne prennent même pas la peine de faire semblant de travailler. L'an dernier, leurs salaires se sont élevés à environ 2 milliards de $. Ceux qui y travaillent vraiment passent leur temps à régler le traitement de 130 millions $ par année que l'OLP verse aux terroristes condamnés en Israël.

 

L'Autorité palestinienne de l'OLP a une Commission électorale centrale, même si elle n'a pas d'élections. Les contribuables américains ont investi 4,5 milliards $ dans la promotion de la démocratie dans l'Autorité palestinienne dans les vingt dernières années et il y a maintenant moins de démocratie qu'à l'époque où nous avons commencé à jeter de l'argent aux terroristes.

 

Abbas ne s'inquiète pas d'être candidat aux élections. Il ne se soucie pas de négocier avec Israël. Il ne s'inquiète pas de se conformer aux Accords d'Oslo. Tout ce qu'il fait c'est de piquer des crises de colère à l'ONU. Et si il veut le faire sur une base à temps plein tout en profitant des meilleurs restaurants de Manhattan, le dictateur terroriste peut s'acheter un beau condo(appartement en copro) dans les Towers de la baie de la Tortue donnant sur  l'Organisation des Nations Unies et les clochards sans-abri et les héroïnomanes dans le  Park  Plaza Dag Hammarskjold. Ensuite, il pourra dénoncer Israël chaque semaine à l'ONU.

 

Ou, mieux encore, de redonner ses 100 millions de $ aux gens qu'il a volé et de leur donner un sac de couchage agréable et un banc dans Hammarskjold Plaza Dag. Les terroristes du trafic de drogue sur sa feuille de paie peuvent lui fournir l'héroïne.

 

Expulser les membres du Fatah qui ont utilisé des milliards de l'aide étrangère pour se construire un empire terroriste corrompu avec de faux emplois et l'aide étrangère. Expulser les imams du gouvernement qui hurlent et poussent à la guerre avec les juifs " descendants des singes et des porcs " dans des émissions de télévision.  Expulser le corps terroriste des médias de l'Autorité palestinienne qui célèbre chaque acte brutal de terreur musulmane et appelle au génocide avec désinvolture.

 

Expulser-les tous.

 

La seule justification de maintenir cette monstruosité corrompue, ces dizaines de milliers de terroristes et les appels constants à l'assassinat en masse, ont été les accords d'Oslo. Israël a signé un accord. L'OLP a violé cet accord chaque fois que ses terroristes ont tué des Israéliens, à chaque fois qu'il a appelé à la guerre avec Israël et à chaque fois qu'il a attaqué Israël internationalement. Mais maintenant, il a finalement désaprouvé ces accords.

 

Si l'OLP n'est plus lié par eux (accords d'Oslo), Israël ne l'est plus non plus.

 

Le Millionnaire dictateur de l'OLP a renoncé à toutes les réclamations légales qu'il doit rester au pouvoir et de rester en Israël. Il ne tient pas d'élections alors il n'est plus le représentant démocratique de quelqu'un ou de quelque chose. Il revendique un Etat qui englobe la bande de Gaza, mais les 1,8 millions de personnes qui y vivent ne reconnaissent pas son autorité.

 

La seule raison pour laquelle il était en mesure d'avoir son palais et ses budgets de milliards de dollars n'a été qu'une poignée de grands pays ont insisté pour prétendre que ce train allait quelque part. Maintenant, alors même que son drapeau flotte sur l'ONU, M. Abbas a clairement fait savoir que ça va nulle part. Il ne veut plus négocier avec Israël.

 

Il veut que l'ONU impose unilatéralement ses exigences à Israël. Ces demandes ne sont pas soutenues par des élections démocratiques ou des accords juridiques. Le dictateur attend juste pour les dicter à Israël.

 

Et il y a eu déjà assez comme cela. Plus de 1000 Israéliens ont été assassiné par des terroristes. Abbas a formé et financé un grand nombre de terroristes qui ont tué des Israéliens. Beaucoup d'entre eux faisaient partie de sa garde présidentielle. Maintenant, il exige que l'ONU force Israël à libérer ses terroristes afin qu'ils puissent tuer à nouveau des Juifs.

 

Il y a une meilleure réponse. Se débarrasser de tous.

 

Expulser les terroristes, expulser leurs dirigeants, leurs larbins déporter-les, expulser leurs conseillers économiques qui figurent de nouvelles façons de canaliser l'aide étrangère sur des comptes bancaires suisses, expulser les policiers qui doublonnent comme des terroristes et déporter les lanceurs de pierres payés par l'AP. Expulser l'ensemble des infrastructures de l'OLP et le Hamas terroriste vers tout pays qui serait assez stupide pour les prendre.

 

Peut-être Chypre ou la Tunisie seraient prêts à les reprendre. Ou peut-être le Japon, les veut lui qui a dépensé des centaines de millions pour le financement de l'OLP. Si non, la Norvège, qui a fait ce gâchis? Nous savons que les Saoudiens et le Koweït ne veulent pas d'eux, peu importe combien de bruit qu'ils feront de leur «souffrance».

 

Cela laisse simplement les Nations Unies dont le siège de l'ONU à New York est considéré comme territoire international. Avec trois bâtiments pleins de bureaucrates inutiles et corrompus, des dictateurs itinérants et leurs laquais, il y a sûrement assez de place pour accueillir le gouvernement en exil de l'Autorité palestinienne.

 

Et le débordement de la Garde présidentielle peut être déversé dans Plaza Dag Hammarskjold, même si une certaine résistance de la population de sans-abri, de héroïnomanes à ces nouveaux colons est à prévoir.

 

Et si le Maire de New York Bill de Blasio ne peut pas gérer tous les nouveaux terroristes sans-abri, il y a toujours la Syrie.

 

L'OLP et le Hamas ont passé les quelques dernières décennies hurlant qu'ils aiment la mort et ne veulent rien de plus que de se battre jusqu'à la mort. Et puis, chaque fois qu'ils prennent une claque, ils courent en hurlant se cacher sous la jupe de CNN. En Syrie, ils auront enfin l'occasion de combattre et de mourir comme des hommes.

 

Entre ISIS, l'Iran, Assad, les Russes, les bombardements US et les différentes milices islamiques, il y aura suffisamment de conflits à mâcher pour la garde présidentielle d' Abbas et les kamikazes du Hamas et tous les bureaucrates terroristes qui ne se sont pas présentés depuis  007 au travail .

 

Les expulser vers la Syrie et laissez Allah déterminer qui obtiendra les vierges.

 

La seule chose qu'Israël ne devrait pas et ne peut pas faire c'est de garder ce cirque. Netanyahu a eu l'espoir qu'à un moment donné l'OLP allait si bien se discréditer que personne ne pourrait prétendre plus longtemps qu'une paix négociée était possible.

 

Mais ce jour-là ne viendra jamais.

 

Abbas a désavoué les négociations à l'ONU et, en retour, l'ONU a hissé son drapeau terroriste. Il refuse de se présenter aux élections, mais le reste du monde prétend qu'il représente un certain consensus démocratique.Son propre peuple l'accuse d'avoir volé suffisament d'argent pour garder la veuve d'Arafat dans des sacs à main parisiens coûteux pour le reste de sa vie et les vérificateurs internationaux haussent les épaules.

 

Les Terroristes musulmans ne peuvent jamais se discréditer aux yeux de leurs admirateurs et partisans occidentaux.Rien de ce que fera Abbas, y compris ses tentatives répétées d'un gouvernement d'unité avec le Hamas, ne saura jamais convaincre les sympathisants des terroristes des Nations Unies que l'échec à parvenir à la paix est la faute des terroristes.

 

Tout ce qu'Israël peut faire c'est de se laver les mains de toute entreprise, expulser les terroristes et les transformer en un problème de la Syrie. Israël ne saura jamais convaincre l'ONU qu'il a raison, mais il peut prendre l'initiative et mettre fin à cette mauvaise parodie.

 

Le régime de l'OLP n'a pas de base juridique supplémentaire pour le maintien de sa présence à l'intérieur des lignes de '67 d'Israël. Il doit partir.

Repost 0
mordeh'ai
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 16:45

Par Dror Eydar

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_opinion.php?id=13863

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Cela vaut la peine de prendre le temps de lire le texte intégral du discours président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas qu'il a prononcé devant l'Assemblée générale de l'ONU mercredi Le discours a symbolisé la vue arabe de l'histoire de notre région au cours du siècle passé. Selon ce point de vue, les Arabes ont été agneaux innocents, responsables de rien. Ils n'ont jamais rejeté toutes les propositions de paix. A leurs yeux, les Juifs sont venus de nulle part et détruits, la démocratie, l'état juste et culturellement avancé prospère qui existait soi-disant pacifique ici depuis la création du monde jusqu'en 1948.

 

Donc Abbas menace qu'il a perdu patience et Israël supportera les conséquences? Quelles sont les conséquences? Qu'est-ce qui va se passer qui n'a pas déjà eu lieu? Cela me rappelle l'histoire de Hershel de Ostropol, qui a menacé un aubergiste.Hershel lui dit: " Vous savez ce qui arrivera si vous me refusez? Je ferais ce que mon père a fait quand quelqu'un lui a dit non à lui!" Après avoir adhéré aux demandes de Hershel, l'aubergiste courageusement a demandé, " Qu'est-ce que votre père a fait?" Hershel a répondu: "Il est allé au lit affamé!"

 

Après avoir énuméré tous "les crimes" d'Israël, Abbas a dit, " Nous ne répondons pas à la brutalité d'Israël avec la même." Au lieu de cela, Abbas a affirmé, " Nous travaillons à la diffusion de la culture de la paix et de la coexistence chez notre peuple et dans notre région." Comme c'est beau! Comme l'écrivain russe Alexandre Soljenitsyne a dit une fois, " Dans notre pays, le mensonge est devenu non seulement une catégorie morale, mais un pilier de l'État."

 

Abbas a également affirmé qu'Israël empêche les musulmans de prier sur le Mont du Temple à Jérusalem. En fait, ce qui l'a emporté sur le Mont du Temple c'est le "culte" des roches, des bombes incendiaires et les bandes de "gueulards" des gardes musulmans qui entravent l'énoncé même d'un seul verset biblique sur le site le plus sacré du peuple juif. Abbas se plaignait de la présumée "la violation du statu quo depuis avant 1967 et par la suite."  par Israël . Jusqu'en 1967, les Juifs étaient interdits d'entrer dans la Vieille Ville. Est-ce que le statu quo d'Abbas veut revenir jusque là? Et comment se fait-il qu'Abbas n'a pas parlé à l'ONU des " pieds sales " des Juifs, comme il l'a fait à la télévision palestinienne?

 

Abbas a appelé le peuple juif une «puissance occupante» à Jérusalem. Les Etats membres de l'ONU sont familiers avec la Bible.Nous sommes une «puissance occupante» à la place qui est le centre de notre être? Abbas, quel est votre connexion à Jérusalem? Que serait Jérusalem sans les Juifs? La sainteté de Jérusalem pour les musulmans découle de son importance pour les Juifs.

 

Dans son discours, Abbas a appelé à la protection des lieux saints chrétiens de Jérusalem. Pourtant, il est extrêmement heureux qu'Abbas n'a pas compétence sur ces sites. La plupart des chrétiens ont déjà fui les zones contrôlées par l'Autorité palestinienne. Et nous n'allons même pas parler du sort des chrétiens dans les zones sous contrôle du Hamas.

 

Abbas a demandé l'indépendance économique (attention, cela signifie plus de subventions des européens) et de l'indépendance de la sécurité (être mon invité!). Croit-il vraiment qu'il serait encore là sans Israël qui le protége contre le Hamas et le groupe Etat islamique?

 

Voici un autre joyau d'Abbas: "Ceux qui veulent lutter contre le terrorisme doivent commencer par la résolution de la question palestinienne." Bien sûr - un Etat indépendant pour le gang à Ramallah tomberaz entre les mains du Hamas comme Gaza et les zones contrôlées par l'Etat islamique d'Iraq. Nous en Israël on en a marre des gens qui veulent faire des expériences avec notre avenir. Par ailleurs, M. Abbas, disons-le votre drapeau (comment est-il différent de celui de la Jordanie?) En le soulevant avez-vous obtenu un Etat indépendant.Votre situation est-elle meilleure ou pire qu'elle ne l'est maintenant? Il suffit de regarder autour de vous dans la région pour obtenir votre réponse. Jusque-là, vous avez, notre numéro de téléphone. Appelez-nous quand vous serez sérieux!

 

Repost 0
mordeh'ai
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 16:39

Le Président russe Poutine comprend ce que le monde libre ne fait pas: Celui qui ne se battra pas contre le jihad à l'extérieur de sa maison sera obligé de se battre à l'intérieur de sa maison.

 

Par Ben-Dror Yémini

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4704954,00.html

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

                       While Obama talks, Putin acts (Photo: EPA)

Alors que les discussions Obama, Poutine agit (Photo: EPA)

 

Le Président américain Barack Obama a prononcé lundi un discours impressionnant à l'Assemblée générale des Nations Unies . Il sait comment parler. La puissance militaire seule ne résoudra pas le problème en Syrie, il a dit et a présenté une vision de paix et de solidarité.

 

Il a bien demandé à l'Iran de ne pas crier "Mort à l'Amérique», parce que cela ne générera pas de l'emploi, et il a exprimé son espoir que ceux qui espèrent son extinction l'accord nucléaire     sera maintienu et transformera le monde en un endroit plus sûr. Juste comme ça. Il ne fait aucun doute qu'il y croit.

 

Alors que Obama parle, Le Président Russe Vladimir Poutine agit et crée un axe incluant l'Iran, le régime de Bachar al-Assad en Syrie et le Hezbollah, et ​​le monde libre se tient prêt. En fait, il y a même des signes de soutien à Poutine. Il peut réussir à faire à l'organisation Etat islamique ce que le monde libre ne rêve même pas de faire.

 

La Russie est un nain par rapport aux États-Unis. Le produit national de l'ex-puissance mondiale est de $ 2,1 trillions, par rapport à la Grande-Bretagne 2,6 et 17,4 aux États-Unis. Mais la puissance ne veut rien dire quand il n'y a aucun intérêt à l'utiliser.

 

Ceci est non seulement à propos de l'intervention militaire.Lorsque l'ancien président égyptien Hosni Moubarak, un ami sûr des Etats-Unis, fait face à une crise intérieure, Obama se précipita pour soutenir les opposants au régime. Dans le conflit entre l'actuel président, Abdel Fattah al-Sisi, et les Frères musulmans, Obama aide principalement les «frères», au nom de la démocratie, bien sûr. Le message aux dirigeants du Tiers Monde en général et au monde arabe en particulier est clair: Ne vous attendez pas au soutien de l'Amérique.

 

Poutine se positionne en ce lieu afin de signaler le contraire au Tiers Monde: Je soutiens mes alliés, peu importe ce qu'ils font. Dogmatismes de la démocratie et droits de l' homme sont pour l'Union européenne et pour l'administration américaine. Moi, j'ai des intérêts.

 

En d'autres termes, un peu de puissance utilisée vaut beaucoup plus que beaucoup de puissance qui ne prévoit pas d'en faire quelque chose. Que vaut le tyran du voisinage si il adopte le rôle de l'imbécile du voisinage?

 

Les considérations américaines sont compréhensibles. Après le chaos en Irak et en Afghanistan, les Etats-Unis n'ont aucun intérêt à entrer dans le bourbier syrien. Poutine profite du vide, et il a des aspirations à long terme. Le soutien pour la Syrie ne découle pas de son amour pour Assad, mais parce que certaines des républiques de Russie, y compris le Daguestan et la Tchétchénie, fournissent des combattants à ISIS.

 

Poutine comprend ce que le monde libre ne parvient pas à comprendre: Celui qui ne combattra pas le jihad à l'extérieur de sa maison sera obligé de se battre à l'intérieur de sa maison. Il ne va pas les attendre. Il va lui faire face.

 

La Russie réussira-t-elle là où les États-Unis ont échoué? Seul le temps nous le dira. Poutine envoie des signaux à tout le monde.La saga en Ukraine n'est pas encore terminée, et les pays baltes sont dans un état de crainte. Ils ne veulent pas être annexés et être soumis à l'influence russe. L'ancien secrétaire général de l'OTAN Anders Fogh Rasmussen a déjà prévenu que la Russie peut attaquer là.

 

C'est un cauchemar pour l'Union européenne, qui est incapable de s'unir, même à la faveur de la crise des réfugiés. Cette faiblesse peut encourager Poutine.

 

En ce qui concerne Israël, l'Iran et ISIS sont les deux faces d'une même pièce, également deux mauvaises options. Donc, l'intervention russe soulève des questions.Tant que Poutine est au centre de l'axe, la plupart des efforts seront dirigés sur l'ISIS. Mais pour ce qui concerne l'Iran et le Hezbollah, l'obsession est et reste Israël. Ce serait mieux si la paix et la sérénité et la coexistence prévalent en Irak et en Syrie, mais les utopies restent une question pour la Maison Blanche. Pour l'instant, la guerre ne finit pas, toutes les personnes impliquées sont elles-mêmes épuisées, et l'injection de la puissance russe ne fera que mettre de l'huile sur le feu.

 

Il est difficile de savoir si "l'axe Poutine" va réussir à abattre le djihad au long terme. Il est clair que Poutine a précisé aux dirigeants du monde qu'il existe un autre leader fort à proximité, et son nom n'est pas Obama

Repost 0
mordeh'ai
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 17:28

Par Barry Shaw
http://www.gatestoneinstitute.org/6603/abbas-bombshell

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

 
  • Si une personne peut se tenir devant l'Assemblée Générale de l'ONU et déclarer unilatéralement un état, je conseillerai au chef des Kurdes, des Catalans, des Druzes et d'autres groupes ethniques qui se sentent en droit d'avoir leur indépendance de faire leur chemin vers les Nations Unies et de le proclamer.

 

La "bombe" que le président de l'Autorité palestinienne - Mahmoud Abbas, a menacé  qu'il allait faire exploser aux Nations Unies lors de son discours ne s'est pas matérialisée .

 

Cette bombe s'est avérée être une annonce prévue d'un Etat palestinien " sous occupation israélienne."

 

Si une personne peut se tenir sur le podium de l'ONU et déclarer unilatéralement un Etat, alors je conseille au chef des Kurdes, des Catalans, des Druzes et d'autres groupes ethniques qui se sentent le droit d'avoir leur indépendance d'en faire autant..

 

Apparemment, l'administration américaine a informé Abbas qu'elle était contre cette annonce, et Abbas a reculé.

 

Abbas a eu un succès limité en jouant dans les forums officiels de l'Organisation des Nations Unies et de l'Union européenne; ils semblent s'aligner avec son ordre du jour, mais sans penser à la dévastation régionale qui supplanterait Israël - la seule Démocratie de la région qui accorde les pleins droits et l'égalité à l'ensemble de ses citoyens, y compris à ses arabes - par un régime corrompu et répressif.

 

Les sondages montrent à plusieurs reprises que les Arabes d'Israël - environ un cinquième de sa population, avec leurs propres partis politiques et des membres élus à la Knesset - serait évidemment, secrètement (pour la fidélité communautaire), resteraient plutôt en Israël que de vivre dans un pays arabe, y compris celui qui serait le leur. La communauté internationale  ne semble pas prendre en considération ce remplacement d'Israël qui promouverait les agendas des politiques islamistes créant encore plus d'instabilité dans la région.

 

Abbas avait pris les devants et fait son annonce, non seulement ce geste aurait été vide, il aurait également été en violation manifeste des Accords d'Oslo et des autres accords approuvés à l'échelle internationale et validés par l'Autorité palestinienne, en premier lieu.

 

M. Abbas a fait trois fausses déclarations dans les pourparlers avec les fonctionnaires de l'ONU lors de sa visite à New York.

 

Il a accusé Israël de tensions persistantes sur le Mont du Temple, quand les violentes émeutes étaient, en réalité, perpétrées par des musulmans palestiniens; ils ont profané leurs propres mosquées en détruisant le mobilier et en l'utilisant pour se cacher derrière des barricades, tout en lançant des pierres, des cocktails Molotov et d'autres projectiles sur les non-musulmans sur le Mont du Temple.

 

Abbas a également accusé Israël de ne pas relancer les négociations de paix quand Abbas lui-même n'a eu de cesse de calé ou de marcher loin des Premiers ministres israéliens consécutifs et a refusé de répondre à des appels répétés du Premier ministre d'Israël actuel, Benjamin Netanyahu, à le rencontrer " à tout moment, n'importe où." Netanyahu, en fait, a invité Abbas à le rencontrer alors qu'ils étaient tous les deux à New York cette semaine. L'invitation a été de nouveau refusé.

 

Abbas se plaignait également de la prétendue incapacité d'Israël à appliquer les accords avec les Palestiniens, mais sans préciser quels accords.

 

Ironie du sort, c'est seulement grâce à la protection constante des forces de sécurité d'Israël qui maintiennent en vie Abbas contre ses rivaux du Hamas et transfuges de le tuer et de prendre en charge les territoires sous son contrôle.

 

Au fond, c'est l'Union européenne ainsi que l'Autorité palestinienne qui sont en violation des nombreux accords internationaux signés. Tout le monde est invité à venir en Israël pour assister à la construction illégale de bâtiments dans ces territoires, en vertu des Accords d'Oslo, qui reconnait comme "Zone C" Zone C signifie, selon les Accords officiels d'Oslo, Israël en a le contrôle administratif et militaire complet de cette zone jusqu'à ce qu'un accord de paix permanent soit signé entre les deux parties. En d'autres termes, pendant cette période intérimaire, ni l'Autorité palestinienne, ni Israël, ni personne d'autre, n'a le droit de construire ou de planter un drapeau partout sur la zone C. Il y a eu, malheureusement, d'innombrables violations de ce protocole. C'est, par conséquent, l'Union européenne et plusieurs gouvernements européens, dont la France et les Pays-Bas, qui sont complices avec l'Autorité palestinienne en connaissance de cause et délibérément violer leurs propres accords, des accords qu'ils ont signé.

 

C'est l'Autorité palestinienne d'Abbas avec la complicité des gouvernements européens qui ne parviennent pas à mettre en œuvre les accords signés avec Israël. En outre, selon les Accords d'Oslo, l'Autorité palestinienne a été désigné comme un corps intermédiaire, pas une institution permanente.

 

Dernièrement, Abbas a dit à plusieurs reprises qu'il va démissionner - une menace vide destinée à la communauté internationale, pour suggérer que sans lui, ce serait le chaos. La communauté internationale ferait bien de ne pas craquer pour cette ou d'autres ruses, souvent repris par le BDS et d'autres mouvements, qui se soucient plus de haïr Israël que d'aider les Palestiniens.

 

Si on voulait vraiment aider les Palestiniens, on pourrait essayer de les aider à se débarrasser de leurs dirigeants corrompus et répressifs; pas de les renforcer. Le peuple palestinien mérite  mieux que cela.

Repost 0
mordeh'ai
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 06:50

La dure prophétie concernant Damas " Voici Damas ne sera plus une ville, elle ne sera qu'un monceau de ruines ". (Esaïe 17: 1)

 

Par Rivkah Lambert Adler

http://www.breakingisraelnews.com/49215/new-bible-code-reveals-messianic-implications-of-iranian-russian-and-syrian-partnership-middle-east/

Reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif :http://malaassot.over-blog.com/2015/09/le-nouveau-code-de-la-bible-revele-les-implications-messiani

 

 

(Photo: Seyedkhan / kremlin.ru/ Fabio Rodrigues Pozzebom / ABr / Wiki Commons)

(Photo: Seyedkhan / kremlin.ru/ Fabio Rodrigues Pozzebom / ABr / Wiki Commons)

 

Avec la Russie et l'Iran envoyant des troupes et des armes en Syrie, désormais et incontestablement oeuvrent à la sauvegarde du président syrien Bachar al-Assad la Bible a nouvellement libéré voir ce que révèle la vidéo des codes bibliques (ci-dessous) sur le partenariat et ses implications messianiques pour le peuple juif.

 

Rabbi Mattiyahu Glazerson expert international des Codes de la Bible explique que la récente coopération entre la Russie, l'Iran et la Syrie à renforcer le statut des Assad est une étape dans le processus de rédemption finale.

 

Dans le tableau des codes de la Bible, qui est tiré du Livre du Deutéronome, Glazerson souligne des codes intégrés dans le texte biblique qui décrivent la situation actuelle, comme Rusiya (Russie) et b'Suria (en Syrie), l'Iran et l'hébreu lettres tav , Shin, Ayin et vav (תשעו), qui ont la valeur numérique de 776. Ceci est une référence à 5776, nouvelle année hébraïque actuelle.

 

Glazerson souligne que la fin du Deutéronome 06:14 Deutéronome 06:15 et, qui apparaissent dans le tableau, dit exactement ce que l'Iran réserve pour Israël:

" Voici, un peuple vient du nord, une grande nation et des rois viendront des régions éloignées de la terre;... Ils sont cruels et sans pitié .....(Jérémie 50:41)

"... Des peuples qui sont autour de vous. Car le Seigneur, ton D.ieu, est un D.ieu zélé d'entre vous, de peur que la colère de l'Éternel, ton D.ieu, soit allumée contre vous, et vous détruise de la surface de la terre ".

 

Pour Israël, l'Iran évoque " des peuples qui sont autour de vous." Les dirigeants iraniens ont déclaré à plusieurs reprises que leur objectif est de rayer Israël de la carte, avec les plus récents commentaires publics faits par le Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, qui a promis que Israël cessera d'exister dans 25 ans.

 

En conclusion de son explication concernant l'Iran, Glazerson souligne les mots aish (feu) et de l'Iran, une référence aux armes de l'Iran, ainsi que plusieurs endroits dans la table des codes bibliques où les mots Geula (rachat) et Machia'h (Messie) sont trouvés .

Tournant son attention vers le centre de la table des codes de la Bible, Glazerson révèle le mot Techouva (repentir). Comme il a dans les précédentes vidéos des Codes de la Bible, l'expert relie les deux thèmes des bouleversements au Moyen-Orient et de la rédemption. Glazerson dit que les menaces des pays environnants sont un moyen de propulser le peuple juif à se repentir, de peur qu'il ne soit soumis aux pouvoirs de ses ennemis.

 

Rabbi Glazerson dit à Breaking Israel News,(selon ce que nos rabbins disent dans le Talmud (Recueil le plus important du judaïsme de la sagesse rabbinique), si les Juifs ne font pas Techouva (repentir) volontairement, D.ieu va nommer sur eux un chef cruel, comme Haman en Perse (aujourd'hui l'Iran) et menace de les détruire."

 

Glazerson a également expliqué à Breaking Israel News que la valeur numérique de l'expression talmudique "Hamelech hakashe ke'Haman" (Un roi dur comme Haman) est 620 et la valeur numérique de l'orthographe hébreu de Barack Obama Iran est également de 620.

 

Tout comme D.ieu a dit clairement la peine va arriver sur la nation juive, il donne aussi clairement le remède dans les codes de la Bible. « Elle aura à faire téchouva pour être sauvée », a déclaré Glazerson. " Par conséquent, dans un tableau qui montre qu'une grande menace pèse sur Israël, qui, nous l'espérons l'amenera à faire repentance, nous avons les deux aspects."

Repost 0
mordeh'ai
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 16:54

Par Adam Eliyahu Berkowitz

http://www.breakingisraelnews.com/49799/reports-kerry-blocked-abbasnetanyahu-meeting-middle-east/#1q5GBT1SeBBc2RlC.97

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Il  a des indiscrétions qui font état que le Secrétaire d'Etat américain John Kerry aurait récemment bloqué une rencontre entre le président palestinien Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Lundi, Abbas a vu à Paris quatre ambassadeurs israéliens retraités. Il leur aurait dit qu'il avait récemment exprimé sa volonté de rencontrer Netanyahu mais " qu'une tierce personne qui nest pas Israëlienne" avait bloqué la rencontre.

Des sources affirment que Netanyahu a communiqué à Abbas via officiel, non officiel, publique et des chaînes privées, en disant qu'il aimerait reprendre les négociations. Il est connu que dans le début du mois, Netanyahou a annoncé à la presse israélienne qu'il était "prêt à aller à Ramallah ou ailleurs en ce moment de se réunir et tenir des négociations directes sans conditions préalables." Cela est arrivé au milieu de rumeurs de contacts secrets entre les deux dirigeants.

L'Autorité Palestinienne et les responsables israéliens affirment " un fonctionnaire qui n'est pas américain " a tenté de lancer cette réunion. Abbas a répondu positivement, mais a dit qu'il devait consulter Kerry sur la question. Des responsables palestiniens et israéliens ont déclaré Kerry a demandé à Abbas de ne pas tenir la réunion et d'attendre quelques semaines jusqu'à ce que les deux se rencontrent à l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

Une telle affirmation semble incroyable depuis Kerry a essayé d'orchestrer les négociations au Moyen-Orient depuis plusieurs années. Une réunion entre Abbas et Netanyahu aurait été une percée majeure. Il a été supposé que Kerry voulait faire en sorte qu'il serait impliqué dans les négociations et il était, à l'époque, impliqués dans les négociations sur le programme nucléaire iranien.

Kerry et Abbas se sont réunis samedi à l'Assemblée générale de l'ONU Radio Israël a déclaré qu'ils ont discuté de l'annonce "de bombe" qu'Abbas a promis de faire à l'Assemblée générale quand l'abordera mercredi, et que Kerry lui avait demandé de retarder. Netanyahu est prévu devant l'Assemblée générale jeudi.

Le porte-parole du Département d'Etat américain John Kirby a déclaré que les détails du rapport étaient inexacts. Les responsables américains affirment qu'Abbas est sous pression depuis que Netanyahu a exprimé le désir de le rencontrer, de sorte qu'il essaie de mettre le blâme de l'échec de  réponse sur Kerry...........

Repost 0
mordeh'ai
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 16:18

Par Bassam Tawil
http://www.gatestoneinstitute.org/6542/migration-crisis-islam-will-conquer-europe

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

 

 

L'échec des politiques étrangères de l'UE et des Etats-Unis sous le président Obama, ont amené les Arabes au bord du chaos, et détruit des régimes qui, même si ils n'étaient pas des chantres de la démocratie, au moins ils fournissaient la gouvernance et l'ordre public. Ces politiques qui ont échoué et ont abandonné les Arabes aux atrocités des islamistes sunnites et aux procurateurs meurtriers de la révolution islamique iranienne - et sont en fin de compte la cause du tsunami de réfugiés frappant aux portes de l'Europe.

 

Aujourd'hui, l'UE et Obama veulent amener la catastrophe de Gaza en Cisjordanie.

 

Les Arabes vivant en Israël et dans les territoires de l'Autorité palestinienne savent, même si c'est une pilule amère à avaler, que nous avons été favorisé par le sort, car grâce à l'Etat d'Israël, nous vivons dans la sécurité. 

 

Avec l'anniversaire des attaques terroristes d'Al-Qaeda du 11 septembre 2001, aux États-Unis, le discours palestinien intérieur tourne autour de l'Islam radical et des actions de l'Amérique. Il touche à la tuerie, au viol et aux millions de réfugiés qui sont victimes de la calamité humanitaire d'Al-Qaeda, et des organisations terroristes islamistes auxquelles il a donné le jour, tels qu'ISIS. Aujourd'hui des dimensions apocalyptiques se déplient dans les territoires qui étaient des états arabes, mais sont maintenant des terres de bataille pour les tribus arabes en conflit, dont seulement l'objectif est de se détruire.

 

En fond de leur cœur, les Arabes vivant en Israël et dans les territoires de l'Autorité palestinienne savent, même si c'est une pilule amère à avaler, que nous avons été favorisés par la fortune, car en raison de l'Etat d'Israël, nous vivons dans la sécurité. Cette réalité est ramenée à la maison pour nous par la réponse internationale faible et le comportement étrange du président américain Barack Obama et les dirigeants du monde occidental qui ont abandonné les Arabes aux atrocités des islamistes sunnites (et de leurs partisans en Turquie, en Arabie saoudite et au Qatar), et les auxilliaires meurtriers de la révolution islamique iranienne (principalement en Syrie, en Irak, au Yémen et au Liban).

 

Compte tenu de ce qui se passe dans les pays voisins, il est clair pour nous d'imaginer ce qui se passerait si Israël était en danger d'être détruit: aucun Etat occidental ne viendrait à son aide et aucun Etat arabe ne viendrait à notre aide. Notre sort sera le même que celui de nos frères au-delà des frontières d'Israël. Il est alors difficile de ne pas s'identifier et de sympathiser aux efforts d'Israël pour lutter contre le terrorisme et ses oppositions à l'accord nucléaire avec l'Iran.

 

Malgré le chaos et pire que le chaos au Moyen-Orient, la ministre des Affaires étrangères de l'UE, Federica Mogherini, qui a récemment annoncé que l'UE avait décidé de marquer les produits fabriqués dans les implantations israéliennes. C'est ahurissant, pour ne pas dire moins. Face aux tueries en cours au Moyen-Orient, quelle considération impénétrable, en dehors que Mogherini soit une raciste, aurait pu amener l'UE, aujourd'hui, de faire face à quelque chose d'aussi manifestement marginal aux problèmes mondiaux comme la provenance de crème pour le visage et les cookies?

 

En dernière analyse, si les Européens nuisent à la capacité d'Israël à commercialiser les produits manufacturés en Cisjordanie, les premières victimes seront les travailleurs palestiniens dans les usines des implantations israéliennes. Chaque fois que les Palestiniens ont pris des mesures contre les Israéliens, nous n'avons fait de mal à personne, sinon qu'à nous-mêmes. La dernière fois que nous avons boycotté les produits israéliens nous avons fini par les acheter au marché noir le double voire le triple du prix. Lorsque nous avons refusé de travailler sur les chantiers de construction, les Israéliens, les ont commuté en unités modulaires préfabriquées, et les travailleurs de la construction palestiniens qui ont fait grève sont sans emploi à ce jour. Lorsque nous avons refusé de travailler dans l'agriculture israélienne, ils ont amené les travailleurs de Thaïlande, qui ont pris nos emplois et nous on est resté - sans rien.

 

La pression occidentale sur Israël et les Palestiniens pour établir un Etat palestinien dès que possible, vu à travers le prisme des meurtres de masse et de l'incertitude au Moyen-Orient, c'est incompréhensible. L'initiative, et l'obsession, pour promouvoir un tel projet dangereux à un moment où tout le monde comprend que les conditions des deux côtés ne sont pas encore mûres c'est dangereux; et les motifs impliqués, quels qu'ils soient vraiment, sont suspects. Le conflit israélo-palestinien n'est pas nouveau, il a été mené dans une atmosphère de terrorisme, de violence, d'hostilité et d'absence totale de confiance pour une centaine d'années. Alors pourquoi faire pression maintenant?

 

Tout le monde, au moins tous ceux qui vivent au Moyen-Orient, savent très bien que le conflit ne se terminera pas avec une "paix pour notre temps" accord forcé sur les deux côtés et accompagné par une poignée de documents vides, vides de sens; la dynamique est trop dangereuse. Pour nous et les Israéliens, c'est une question de vie et de la mort, pas de sémantique; et il faudra probablement attendre encore cent ans avant que suffisamment de confiance puisse être construite entre les deux parties afin de trouver une solution juste.

 

L'ironie est stupéfiante. À une époque où les Etats arabes qui ont été créés artificiellement après la Première Guerre mondiale tombent en poussière, l'UE fait pression pour la création d'un autre Etat arabe artificiel, celui-ci appelé "Palestine," pour être découpé hors de territoires appartenant autrefois à la Jordanie et à l'Egypte. Si on accorde à la «Palestine» le statut d'Etat, il va forcer non seulement Israël, mais le reste du monde à lui accorder un contrôle total sur ses frontières, aéroports et un port maritime. Qui exposera la nouvelle faiblesse de cet "état" à une reprise rapide et certaine par le Hamas, ISIS et diverses autres organisations terroristes. Compte tenu de la situation actuelle en Cisjordanie, le gouvernement élu de la «Palestine» sera contrôlé par le Hamas. Il va renverser l'Autorité palestinienne, de la même façon dont il l'a fait dans la bande de Gaza, prendre la Cisjordanie, utiliser ses aéroports et ports maritimes pour importer des missiles, diverses autres armes et des terroristes islamistes, et d'aider le terrorisme islamiste en général, et ISIS en particulier, d'opérer à partir de son territoire. Les islamistes procéderont aux attaques d'Israël et de la Jordanie le chemin qu'ISIS utilise actuellement afin d'attaquer l'Egypte dans la péninsule du Sinaï. Pire encore, le Jihad islamique palestinien entrera dans la nouvelle «Palestine» et renforcera ses relations avec l'Iran, comme il l'a fait dans la bande de Gaza, en Syrie, et avec le Hezbollah au Liban.

 

Évidemment, le retrait israélien en 2005, qui a conduit directement au bain de sang et à la prise de contrôle du Hamas de la bande de Gaza, l'expulsion de l'Autorité palestinienne et l'enracinement du terrorisme islamiste, ne suffisait pas pour l'Europe. Aujourd'hui, l'UE et le président américain Barack Obama veulent amener la catastrophe de la bande de Gaza en Cisjordanie. L'American Food and Drug Administration est plus prudent avec les expériences sur les animaux que la Maison Blanche l'est avec des expériences sur les personnes vivant au Moyen-Orient.

 

Compte tenu des événements dans les pays arabes, il est clair pour les Palestiniens que les actions américaines et européennes au Moyen-Orient sont le résultat direct de la bêtise et de l'ignorance complète de la mentalité Moyen-Orientale, sinon le racisme et la malveillance pure et simple. Ce qui est inévitable est que sous Obama, l'Amérique et l'Europe ont amené les Arabes au bord du chaos et que les régimes au-delà, ont été détruit, ce qui, même si ils n'étaient pas des chantres de démocratie comme les États-Unis, au moins fournissaient la gouvernance et l'ordre public.Ce chaos qui est finalement la cause du tsunami de réfugiés frappant aux portes de l'Europe, tout cela a était causé par les Etats-Unis et sa politique étrangère incohérente.

 

Tous les signes indiquent que la catastrophe Moyen-Oriental est loin d'être terminée. Elle ne fait en fait que commencer. la situation va empirer en raison des dizaines de milliards qui vont maintenant se déverser dans les coffres des ayatollahs grâce à l'accord fou avec l'Iran. Une grande partie de cet argent ira directement non seulement à la Force Al-Qods des gardiens de la révolution iraniens, le bras armé de l'Iran, du terrorisme international, mais pour diverses autres organisations terroristes auxilliaires que soutient l'Iran, accélérant ainsi la destruction totale du Moyen-Orient et, éventuellement, de larges pans de l'Afrique .

 

La vague de réfugiés augmente, et le prix sera payé par les Européens, déjà confrontés à des légions de réfugiés et aucun plan pour traiter avec eux. Finalement, la prophétie de Kadhafi va se réaliser: l'islam va conquérir l'Europe sans tirer un seul coup de feu!.

Repost 0
mordeh'ai
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 11:36

Une semaine après la visite diplomatique, Poutine passe outre Netanyahu.

 

Par Susan LM Goldberg 

http://pjmedia.com/tatler/2015/09/27/idf-gears-up-for-possible-ground-operation-with-russian-armed-hezbollah/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

 

Selon un journal koweïtien, les Russes ont armé le Hezbollah avec des chars de l'époque soviétique, malgré le fait que Poutine aurait ne s'est pas opposer à la déclaration de Netanyahu - qu'Israël agirait " pour contrecarrer les transferts d'armes meurtrières de l'armée syrienne au Hezbollah."

 

Le Hezbollah est une organisation militante terroriste islamique opérant à partir du Liban avec le soutien financier de l'Iran et de la Syrie. Les gens qui haïssent Israël, considèrent la rébellion ISIS contre le gouvernement syrien comme un «complot sioniste»; le Hezbollah est armé par la Russie avec des chars. Certes, des chars de l'ère soviétique, mais néanmoins des chars.

 

La Russie s'est joint à la Syrie et l'Iran pour créer un "salle d'opérations conjointes" pour aborder le soulèvement de l'État islamique:

Le journal cite des sources officielles, disant que chaque partie sera responsable de domaines particuliers de la Syrie, la Russie sera chargée de l'exploitation à Lattaquié, Hama et dans certaines parties de la province d'Alep, tandis que l'Iran aura la défense de la capitale Damas et en bas à Quneitra du côté syrien du plateau du Golan. Le rapport indique également que quelque 100 forces spéciales iraniennes formées à la guerre urbaine sont arrivées à Damas.

 

En conséquence, Israël se prépare à des attaques terroristes potentielles le long de la frontière avec la Syrie:

Pendant ce temps, les Forces de défense israéliennes se préparent à une opération terrestre possible du côté du Golan syrien en cas de tirs de roquettes subies ou des attaques terroristes coordonnées contre Israël, soit par les djihadistes sunnites ou du Hezbollah.

 

La Chaine Canal 2 a rapporté le mois dernier qu'il y avait une énorme affluence d'islamistes dans la zone proche de la frontière avec Israël ce qui a mis TSAHAL en état d'alerte, ajoutant que l'armée avait tenu un exercice de grande envergure simulant une éventuelle avancée en Syrie et l'évacuation des civils israéliens des communautés frontalières.

 

Les nouvelles viennent peu après la visite de Netanyahu au Kremlin. Lors de la visite, il s'est confronté directement à Poutine à propos des transferts d'armes iraniennes et syriennes vers le Hezbollah et le potentiel de ces armes à être utilisé contre Israël. Poutine a rejeté l'idée, affirmant que la Syrie était trop occupée par ses combats contre ISIS pour combattre "sur un autre front."

Repost 0
mordeh'ai
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 21:59

L'Autorité palestinienne est restée curieusement silencieuse sur un incendie majeur dans une église chrétienne à Bethléem que des musulmans palestiniens ont déclenché samedi.

Par Yaakov Levi

http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/201147#.VghKScvtmkp

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

Dans sa seule déclaration, l'Autorité palestinienne a déclaré que le feu à l'église Saint-Charbal dans la ville a été causé par un "dysfonctionnement électrique" - une description qui est en contradiction avec un compte-rendu du Père Gabriel Naddaf, qui a dit que l'église a été brûlé samedi soir par "des extrémistes palestiniens."Naddaf écrit sur ​​sa page Facebook: " Je condamne de tout mon cœur le laxisme de l'Autorité palestinienne dans la protection des lieux saints chrétiens qu'elle contrôle. Je souhaite aussi que tous les leaders chrétiens qui ont manifesté quand l'Église du pain et des poissons près de Tibériade a brûlé manifestent également  contre cet acte terrible. "

Selon les dirigeants de la communauté chrétienne à Bethléem, des islamistes extrémistes ont mis le feu, depuis des mois ils ont menacé les membres de la communauté. À la suite de l'incendie, plusieurs chambres au deuxième étage de l'église ont été complètement détruites. Personne n'a été tué ou blessé.Des sources citées par Naddaf disent que le feu était juste une autre agression dans une longue série d'attaques des musulmans contre les chrétiens à Bethléem. " L'Autorité Palestinienne tente de balayer discrètement ces incidents, mais elle ne condamne pas ces actes,qui interfèrent avec la liberté de religion," 

Avant d'attaquer dans des conférences Israël sur sa moralité, le chef de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas devrait regarder ses propres responsabilités et les traiter de manière appropriée a écrit Naddaf.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a également discuté de l'incendie sur sa page Facebook, en disant qu'il était «très fier que la communauté chrétienne en Israël croît chaque année. Malheureusement Israël est le seul endroit dans le Moyen-Orient où cela se passe. Dans la plupart des parties de la région, les chrétiens sont persécutés et attaqués. Dans les territoires gérés par l'AP ainsi, y compris à Bethléem, berceau du christianisme, la communauté chrétienne diminue chaque année.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé le président palestinien Mahmoud Abbas à retrouver et juger les auteurs de l’incendie d’une église de Bethléem, sous contrôle de l’Autorité palestinienne.

« Si l’église a été incendiée par des extrémistes, j’attends de l’Autorité palestinienne qu’elle mette tout en œuvre pour les arrêter comme Israël le fait quand des lieux de culte sont attaqués », a déclaré le dirigeant israélien dans un communiqué.

 

Repost 0
mordeh'ai
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 10:55

Par Adam Eliyahu Berkowitz 

http://www.breakingisraelnews.com/49651/bnei-anusim-the-miraculous-ingathering-that-could-double-the-number-of-jews-in-the-world-jewish-world/#yyftL6o7VkCEihdZ.97

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Le Pari Eliahu synagogue à Belmonte, Portugal.  (Photo: Briquage / Wiki Commons)

La Maison d'Eliahu synagogue à Belmonte, Portugal. (Photo: Briquage / Wiki Commons)

Une nouvelle campagne mondiale a été lancé pour localiser les Bnei Anousim-Juifs qui ont été convertis de force pendant l'Inquisition espagnole, qui a commencé en 1391 et a continué jusqu'en 1497. L'initiative, dirigée par Shavei Israël, a le potentiel de voir retourner des millions de Juifs à l'échelle mondiale dans la communauté dans un rassemblement massif de bannis. Selon les estimations de l'Agence Juive la population totale potentielle de Bnei Anusim représenterait deux fois la population juive présente.

 

" Nous sommes au début d'un tournant historique, celui qui va voir des millions de personnes à travers le monde hispanophone et lusophone renouaient avec leurs racines juives ", a déclaré Michael Freund, président et fondateur de Shavei Israël, dans un communiqué. " Il y a des millions de personnes à travers l'Espagne, le Portugal et l'Amérique centrale et du Sud, qui sont les descendants des Juifs ibériques, et nous croyons qu'il est temps pour le peuple juif d'aller vers eux."

 

Selon des études génétiques menées au cours de la dernière décennie, 20 pour cent des hommes dans la péninsule ibérique (Espagne et Portugal) ont une ascendance juive. Des études similaires au Brésil estiment que 5 à 10 millions de personnes sont les descendants de Bnei Anousim.

 

Shavei Israël a déclenché une vague d'intérêt lorsque l'organisation a publié un guide pratique gratuit en langue espagnole à la découverte de l'héritage juif, " Avez-vous des racines juives? ", Qui a été distribué à près de 10.000 personnes. Il contient des informations sur des sujets tels que la façon de mener une recherche généalogique, traditionnellement des noms juifs, des noms uniques aux Bnei Anusim, et d'identifier les coutumes juives cachées.

 

Le terme «crypto-judaïsme» décrit le phénomène du judaïsme secrètement observer tout en professant publiquement une autre foi. Souvent, le respect secret de coutumes et des commandements juifs peut se poursuivre pendant de nombreuses générations au sein d'une famille. Il y a même eu des cas découverts de communautés entières qui ont continué à respecter les coutumes, ils ne les comprennent plus et ne réalisent pas avoir des origines juives.

 

Beaucoup Bnei Anusim ont gardé les coutumes funéraires juifs, enveloppant le défunt dans des linceuls blancs, par opposition à des cercueils. Certaines habitudes alimentaires sont des indications claires de l'héritage juif. Beaucoup de Bnei Anusim ont une tradition orale d'avoir une allergie à ne pas manger de porc ou de sang sous la forme et la tradition du boudin espagnol. Il y a eu des cas de Bnei Anusim qui se sont abstenus de manger des produits au levain pendant la Semaine Sainte, qui coïncide avec la célébration de la Pâque. Certains Bnei Anusim se rapportent au samedi comme jour de repos. Allumant des bougies le vendredi soir est une autre tradition qui a duré tout au long des générations, même après que la connexion au judaïsme a été perdu.

 

L'héritage de l'Inquisition et les juifs cachés ne sont pas un mythe ou une légende, mais une réalité reconnue par les gouvernements espagnol et portugais, qui ont étendu une offre de la citoyenneté à des millions de descendants de juifs séfarades ou d'expulsés.

 

Lost Subbotnik Jews Celebrate Holiday of Shavuot“Israel Returns” Brings Newly Discovered Polish Jews To The Holy LandAncient Jewish Community in China to Host Passover Seder for First Time in 200 Years

                 Juifs Subbotnik                         Juifs Polonais            Juifs communauté Chinoise

 

Ceci est un phénomène unique non européen. Beaucoup de communautés dans les coins les plus reculés de la planète ont découvert avoir des racines juives. La découverte des juifs d'Ethiopie a conduit à une mission de sauvetage spectaculaire par l'État d'Israël. Les Juifs subbotnik de Russie, la communauté juive de Kaifeng en Chine, des descendants de juifs vivant en Pologne et, plus récemment, les Bnei Menashé des Juifs qui sont arrivés d'Inde par le biais de la Chine, ont tous été en mesure de relier leurs racines à une la source juive.

 

Des Juifs ont caché leur identité pas de honte, mais comme une réaction à l'antisémitisme qui a accompagné le peuple juif tout au long de leur exil. Pendant ce temps, ils ont été dispersé parmi les nations. Beaucoup se sont perdus dans leurs pérégrinations, se mariant entre eux et la conversion, leurs descendants se sont assimilés dans leurs cultures adoptées jusqu'à ce que leur identité juive ait disparu. Une partie de la prophétie messianique, la preuve ainsi que la promesse, du rassemblement des exilés, est un miracle qui se passe devant nos yeux. Ces jours prophétiques ramènent les Juifs des coins les plus reculés, le réveil âmes juives en Terre Sainte de ceux qui ont oublié leurs racines.

Repost 0
mordeh'ai