Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 11:19

Par Rivkah Lambert Adler

http://www.breakingisraelnews.com/50177/prophetic-bible-passage-read-on-sukkot-hints-at-nuclear-war-during-war-of-gog-and-magog-jewish-world/#obwPLqUlsMwjX7lo.97

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

 

(Photo: Breaking Israël Nouvelles)

Photo: Breaking Israël Nouvelles

 

Avec l'Iran et ISIS luttant pour avoir des armes nucléaires, le passage prophétique lu dans les synagogues à travers le monde au premier jour de Souccot, apporte la guerre nucléaire dans le soulagement complet. Zacharie 14: 1-21

Le journaliste allemand Jürgen Todenhöfer a passé 10 jours avec ISIS en décembre 2014, et a écrit un livre à ce sujet, et ses découvertes ont augmenté la couverture médiatique de ces dernières semaines. Le titre du livre, écrit en allemand, est traduit par-Inside IS - Dix jours dans l'État islamique. Dans le livre, Todenhöfer décrit à ce propos le souci d'ISIS d'acquérir l'énergie nucléaire. Il a dénommé l'armée renégate - un " tsunami nucléaire qui va préparer le plus grand nettoyage religieux de l'histoire."

Combien de personnes sont dans le collimateur de l'ambition nucléaire d'ISIS? Todenhöfer affirme que " les terroristes planifient de tuer plusieurs centaines de millions de personnes." Seulement une guerre nucléaire peut causer la mort à cette échelle.

Les ambitions nucléaires de l'Iran, et ses intentions de détruire les Etats-Unis et Israël, sont bien connues. Le Guide suprême l'ayatollah Ali Khamenei, a récemment promis qu'Israël cessera d'exister dans 25 ans et que les Etats-Unis seront détruits en 10 minutes si ils menacent l'Iran.

En effet, c'est seulement dans une ère nucléaire que nous pouvons vraiment comprendre la prophétie de Zacharie 14:12 qui décrit une mort horrible avec ces mots, Voici la plaie dont l'Eternel frappera tous les peuples qui auront combattu contre Jérusalem: Leur chair se putrifiera alors qu'ils seront encore sur leurs pieds, Leurs yeux  bruleront dans leurs orbites, Et leur langue pourrira dans leur bouche"

Où est-il question d'une prédiction d'une guerre nucléaire et de la mort de millions de personnes ailleurs que dans la tradition juive?

Le Rabbi Ye'hezkel Abramsky, un érudit de la Torah qui a servi comme chef du tribunal rabbinique de Londres ainsi qu'à la tête d'une yeshiva de premier plan (l'école d'études juives avancées) en Israël avant sa mort en 1976, il a été largement cité: " Nous avons une tradition du Gaon de Vilna que la guerre de Gog et Magog durera 12 minutes. Un tiers de la planète va mourir, un tiers va souffrir de la peste et un troisième tiers va survivre ".

Le Rabbin Elie ben Shlomo Zalman, mieux connu comme le Gaon de Vilna, a vécu au 18ème siècle. Il était parmi les plus grands érudits de la Torah dans l'histoire du judaïsme et est l'un des plus importants dirigeants juifs des 1000 dernières années. La prédiction du Gaon de Vilna d'une guerre d'une durée de 12 minutes est d'autant plus remarquable qu'il est mort près de 150 ans avant que les armes nucléaires ne soient inventées.

L'Encouragement se trouve dans les paroles de Rabbi Nir Ben Artzi, un rabbin mystique vivant dans le sud d'Israël. Dans sa traduction du message du Rabbi Nir Ben Artzi au peuple juif pour Souccot, La Fin des Jours par le blogueur Rav Menachem Robinson qui cite les assurances du Rabbide Ben Artzi pour le peuple juif. 


" Rien ne va aider l'Iran. Ils font semblant d'aimer la paix, mais ils veulent prendre les armes de la Russie et le soutien financier des États-Unis. Les USA ont besoin de se réveiller de toute urgence; ils ont fait une erreur avec l'Iran et ont seulement obtenu la difficulté. L'Iran ne peut pas nuire à Israël. Ils savent que Dieu protège les Juifs en Israël, et si il fait, la moindre petite chose contre Israël, D.ieu se tournera vers toutes les usines en Iran avec une torche géante et l'Iran sera détruit en cendres.

" Nous allons répéter, Israël est protégé; un nuage de feu protège les frontières d'Israël ".

Repost 0
mordeh'ai
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 06:17

Par Vic Rosenthal

http://abuyehuda.com/2015/10/we-get-it-obama/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Je voulais écrire au sujet de la façon dont l'ambassadeur américain à l'ONU, Samantha Power, a été chargé de boycotter le discours du Premier ministre Netanyahu, mais Elliott Abrams m'a devancé:

 

Pensez  que cette instruction, ne peut venir que de la Maison Blanche, c'est vraiment mesquin. S'asseoir dans un siège et écouter Netanyahu ce n'est pas approuver ses constatationss, c'est la politesse que nous devons à un allié. ......

 

Le Secrétaire d'Etat Kerry n'y était pas non plus. Soi-disant, appelé à participer à une vidéo-conférence avec le président Obama. Abrams a continué à appeler cela un " point abject des sept années de la diplomatie d'Obama."

 

Ce qui me frappe c'est qu'il n'y avait absolument rien à gagner de cet exercice. Il n'y a aucun moyen que Netanyahu puisse torpiller l'offre Iran d'Obama, il n'y a actuellement aucune négociation en cours avec l'Autorité palestinienne, et Netanyahu ne se présente pas pour l'élection au bureau de Premier Ministre. Tout ce qu'il peut faire c'est de pouvoir faire une déclaration que le président traite notre PM, et donc notre nation, avec mépris.

 

Il a fait ce geste à un moment où le régime iranien annonce presque tous les jours qu'il a l'intention de détruire Israël, et que les Arabes de Jérusalem et de la Judée / Samarie - incités à le faire par le Président de l'AP Mahmoud Abbas - intensifier le terrorisme à tous les niveaux, jets de pierres, coups de couteau, bombes incendiaires et fusillades. Quatre Israéliens ont été assassiné cette semaine et de nombreux autres blessés ou terrifiés.

 

Nous l'avons compris, Obama. Nous savons que vous ne nous aimez pas pour des raisons idéologiques profondes. Nous avons su l'été dernier lorsque vous avez pris position pour le mauvais côté lors de notre conflit avec le Hamas dans la bande de Gaza, et à ​​tant d'autres occasions depuis que vous êtes président. Nous l'avons compris que vous voulez nous voir avec des frontières indéfendables entouré d'ennemis armés jusqu'aux dents par l'Iran avec l'argent que vous leur avez fourni dans le cadre de votre accord sur le nucléaire.

 

Nous l'avons compris que vos sympathies vont au monde musulman, pas vers le «colonialisme» Occidental, que vous considérez comme la racine du mal dans le monde. Nous avons compris comment votre paresse intellectuelle et l'ignorance qui vous a amené à accepter la vision du monde post-colonial global anti-occidental et le récit 'palestinien' en particulier.Vous l'avez entendu de vos mentors Edward Said et Rashid Khalidi, entre autres, et vous n'avez pas eu les outils pour distinguer le vrai du faux.

 

En fait, tout cela est un problème pour nous, c'est un problème beaucoup plus pour le peuple Américain, qui est nerveux au sujet de votre apparent anti-américanisme et de votre proximité aisée à l'islam, qui ne fait pas confiance à l'Iran et ne voit pas comment l'entente que vous faites ne va pas maintenir son soutien aux régimes de terreur et va lui permettre l'accession aux armes nucléaires.

 

Mais vous ne savez pas comment jouer élégamment. Peut-être avez-vous pu nous berner à un moment donné - vous avez certainement trompé de nombreux Américains, et continuez à tromper ceux qui ont été séduits par le culte sirupeux de la personnalité que vos flagorneurs ont construit autour de vous. Mais des mouvements stupides comme celui-ci vous en éloigne.

 

Israël n'a pas confiance en vous. On vous connaît. Nous vous connaissons bien - les deux le peuple juif et la direction de l'Etat d'Israël - qui sont ceux qui nous méprisent. Nous avons une histoire de milliers d'années de traitement avec votre genre. Contrairement à vous, notre Premier Ministre a étudié l'histoire, pas seulement l'idéologie. Nous savons mieux que quiconque d'accepter vos assurances ou de croire à vos promesses.

 

Israël prendra les mesures qu'il doit prendre pour se protéger malgré vos tentatives pour l'empêcher de le faire. Et je souhaite que le futur président américain renforcera la relation entre les deux peuples qui aiment la liberté et la démocratie que vous avez  tenté si douloureusement à mettre en pièces.

Repost 0
mordeh'ai
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 20:30

Par le Personnel d'Israël Aujourd'hui

http://www.israeltoday.co.il/NewsItem/tabid/178/nid/27481/Default.aspx

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

זירת הפיגוע אמש // צילום: אורן בן חקון

Jérusalem, ou au moins la zone autour de la vieille ville, est devenue comme une zone de guerre au cours de ces derniers jours.

 

Dans au moins deux attaques séparées, deux Israéliens ont été poignardés à mort, un bambin juif a été poignardé, et plusieurs autres personnes ont été blessé sans aucune raison que celle de marcher dans certains lieux  bien que juifs.

 

Et comment les partenaires de la paix d'Israël c'est à dire l'Autorité palestinienne a répondu? En blâmant Israël, naturellement.

 

Quand un Palestinien de 19 ans a impitoyablement tué deux hommes israéliens, et grièvement blessé la femme de l'une des victimes ainsi que poignardé leur enfant de 2-ans près de la porte des Lions, samedi, il a été abattu par des soldats qui ont répondu à l'appel sur la scène des crimes.

 

De même, quand un autre terroriste armé d'un couteau a poignardé et grièvement blessé une jeune israélienne de 15 ans près de la porte de Damas, dimanche, lui aussi, a été abattu pour éviter toute nouvelle effusion de sang.

 

Le communiqué publié par l'Autorité palestinienne à la suite de ces attaques a insisté pour que le " meurtre de deux jeunes hommes à Jérusalem occupée " faisait partie intégrante de " la politique d'escalade " d'Israël.  Le régime du dirigeant palestinien Mahmoud Abbas a demandé instamment l'intervention de la Communauté internationale contre Israël.

 

Nulle part dans la déclaration, Abbas ne reconnaît que les deux hommes palestiniens tués avaient seulement été abattus parce qu'ils avaient d'abord perpétré des attaques meurtrières contre des passants Juifs. En fait, le communiqué ne mentionne pas du tout les victimes juives .

 

Fait révélateur, certains médias étrangers ont suivi l'exemple de M. Abbas, en tête d'affiche l'histoire d'une manière qui a cherché à séparer les décès des hommes palestiniens de leurs victimes juives, et de blâmer Israël pour le décès des palestiniens.

 

Par exemple, la BBC titrait à la Une l'histoire de l'attaque de la " Porte des Lions " deux palestiniens sont morts par des tirs à Jérusalem. "Un titre plus approprié et précis aurait noté que deux Israéliens avaient été tués et que leurs agresseurs avaient été éliminé.

Repost 0
mordeh'ai
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 20:17

Par Elliott Abrams

http://blogs.cfr.org/abrams/2015/10/02/the-obama-vendetta-against-netanyahu/#more-7575

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Lorsque le Premier ministre Benjamin Netanyahu a parlé à l'Assemblée générale de l'ONU cette semaine, ni secrétaire d'Etat américain Kerry ni même l'ambassadeur américain aux Nations Unies Samantha Power n'étaient présents.

 

Pourquoi? Le Département d'Etat a dit que Kerry a été impliqué dans une sorte de conférence téléphonique ou vidéo conférence avec la Maison Blanche. OK, disons que c'est plausible. Qu'en est-il à ce à propos de Power?

 

Richard Grenell, pendant des années porte-parole de la Mission des États-Unis à l'ONU et un observateur très bien informé, a tweeté hier que Power a été chargé de rester à l'écart.

 

Pensez à cette façon de l'instruction, qui ne peut venir que de la Maison Blanche, c'est vraiment mesquin. Etre assise à sa place et écouter Netanyahu ce n'est pas approuver ses remarques, c'est de la politesse nous la devons à un allié. L'Absence délibérée rappelle les années au cours desquelles des dizaines de délégations, arabes et "Tiers Mondistes", quittaient la chambre lorsque tout israélien prenait la parole. L'administration Obama ronchonner encore sur les erreurs diplomatiques que Netanyahu a faites, mais le refus de voir l'ambassadeur américain ne pas écouter son discours est petit et dommageable, l'allusion aux délégations anti-Israëliennes que les Etats-Unis sont peut être prêts à laisser passer sans opposition ou critique toutes sortes de mesures anti-Israëliennes.

 

Ceci a été un point méprisable pendant les sept années de la diplomatie Obama. Je vais vous avouer avoir été surpris par Kerry, qui semble apprécier les subtilités diplomatiques grandement (et sans doute trop) a laissé cela se produire. Mais peut-être qu'il n'en savait rien à ce sujet ou n'a pas été tenu au courant par la Maison Blanche.

 

Quand à Power, on doit se demander ce qui s'est passé dans son esprit quand elle a été tenu de rester à l'écart. Est-ce vraiment pour celà qu'elle a quitté la vie académique et intellectuelle - pour être utilisée par l'administration Obama d'insulter et de nuire à Israël?

Repost 0
mordeh'ai
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 19:32

Nous contaminons nos mosquées avec nos propres mains et pieds, et ensuite nous blâmons les Juifs pour la profanation des lieux saints islamiques. Si quelqu'un est en train de profaner les lieux saints islamiques, ce sont ceux qui apportent les explosifs, les bombes incendiaires et les pierres dans la mosquée Al-Aqsa. Les Juifs qui visitent le Mont du Temple n'apportent pas avec eux des pierres, des bombes. Ce sont les jeunes hommes musulmans qui profanent nos lieux saints avec leurs « pieds sales.».

Par Bassam Tawil

http://www.gatestoneinstitute.org/6618/palestinian-leaders-liars

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Alors que le Hamas et le Jihad islamique continuent à exploiter nos adolescents dans la bande de Gaza en les formant à rejoindre le djihad contre les Juifs et les «infidèles», nos dirigeants en Cisjordanie commettent un crime semblable contre les jeunes palestiniens.

 

La direction de l'Autorité palestinienne (AP), dirigée par Mahmoud Abbas, qui se décrit faussement comme le président de l'Etat de Palestine, a encouragé nos adolescents de se livrer à la soi-disant "résistance populaire" contre Israël. Mais ces dirigeants, y compris Abbas lui-même, ne sont pas disposés à envoyer leurs propres enfants et petits-enfants à participer à la  " lutte populaire." Comme d'habitude, nos dirigeants veulent que les enfants des autres prennent les rues et jettent des pierres et des bombes incendiaires sur les Juifs.

 

La " lutte populaire " de la direction de l'AP est le fer de lance ces jours-ci c'est tout sauf paisible. Dans certains cas, elle s'est même révélée létale. Récemment, Alexander Levlovich a été tué après avoir perdu le contrôle de son véhicule à Jérusalem. Les investigations ont montré qu'au moins quatre jeunes Arabes ont bombardé sa voiture avec des pierres, provoquant la perte de contrôle du véhicule et que Levlovich heurte un arbre.

 

Au cours des derniers mois, des centaines d'adolescents palestiniens de Jérusalem ont été arrêté pour avoir jeté des pierres et des bombes incendiaires sur des véhicules israéliens. Ces adolescents ont offert diverses explications pour expliquer pourquoi ils ont décidé de prendre part à la " résistance populaire " contre Israël. La plupart d'entre eux ont dit qu'ils voulaient protester contre la visite de Juifs au Mont du Temple - un acte décrit par nos dirigeants comme une "contamination" des lieux saints islamiques. Mahmoud Abbas, qui est loin d'être un fervent musulman, a récemment accusé les Juifs de profaner la Mosquée Al-Aqsa avec leurs «pieds sales».

 

Abbas et d'autres hauts responsables de la direction de l'Autorité palestinienne émettent également  quotidiennement des menaces contre Israël en réponse à des visites parfaitement pacifiques de Juifs sur le Mont du Temple. L'un d'eux, Mahmoud Habbash, est même allé jusqu'à annoncer que les visites des Juifs au Mont du Temple pourraient déclencher une troisième guerre mondiale.

 

C'est ce type d'incitation qui pousse nos jeunes à lancer des pierres et des cocktails Molotov sur les Juifs. Ces jeunes ne sont pas descendus dans les rues pour lutter contre «l'occupation». Leur objectif principal est de tuer ou de causer des lésions corporelles graves aux Juifs. Sinon, comment peut-on expliquer le fait que les adolescents palestiniens ont jeté des dizaines de cocktails Molotov dans des maisons juives dans la vieille ville? Quand quelqu'un lance une bombe incendiaire dans une maison ou une voiture, son intention est de brûler vivant des civils .

 

Nos dirigeants, qui sont entièrement responsables de l'envoi de ces adolescents jeter des pierres et des bombes incendiaires sur les Juifs, sont assis dans leurs bureaux et villas de luxe à Ramallah et se frottent les mains avec une profonde satisfaction. Abbas et plusieurs dirigeants palestiniens en Cisjordanie aimeraient voir des émeutes de nos jeunes dans les rues de Jérusalem et sur le Mont du Temple-site d'Al-Aqsa, afin qu'ils puissent tenir Israël responsable de la répression des Palestiniens «innocents». Leur objectif principal est d'embarraser Israël et de le dépeindre comme un Etat qui prend des mesures sévères contre les adolescents palestiniens, dont la seule faute est leur participation à la "résistance populaire".

 

Après avoir incité nos jeunes de se livrer à la violence contre les Juifs, nos dirigeants hypocrites se précipitent maintenant pour condamner les nouvelles mesures israéliennes contre les lanceurs de pierres. C'est comme si nos dirigeants disent que lancer des pierres et des bombes incendiaires contre les Juifs sur les voitures et sur les maisons est un droit fondamental des Palestiniens.

 

Un des hypocrites les plus forts c'est Saeb Erekat, le vieux négociateur palestinien qui a récemment été élu Secrétaire général de l'OLP. Erekat, qui n'a jamais envoyé ses fils et filles jeter des pierres et des bombes incendiaires sur les Juifs, il a été cité cette semaine condamnant les nouvelles mesures approuvées prises par Israël contre des lanceurs de pierres palestiniens. Il a décrit ces mesures comme "inhumaines" et en partie "d'incitation" israélienne contre les Palestiniens.

 

Ni Erekat ni son patron, Mahmoud Abbas, n'ont dénoncé la violence des Palestiniens contre les Juifs. La seule fois lorsqu'ils émettent des condamnations c'est pour dire qu'Israël a arrêté des adolescents jetant des pierres et des bombes incendiaires. Nos dirigeants pensent qu'Israël n'a pas le droit de se défendre contre ceux qui cherchent à brûler les Juifs à l'intérieur de leurs véhicules ou qui dorment à l'intérieur de leurs maisons.

 

Si quelqu'un est en train de profaner les lieux saints islamiques, ce sont ceux qui apportent les explosifs, des bombes incendiaires et des pierres dans la Mosquée Al-Aqsa en premier lieu. Ces derniers mois, des dizaines de jeunes Palestiniens ont utilisé la mosquée comme une rampe de lancement pour attaquer les visiteurs et les policiers juifs sur le Mont du Temple. Les Juifs qui visitent le site n'apportent pas avec eux des pierres, des cocktails Molotov. Ce sont les jeunes hommes musulmans qui profanent nos lieux saints avec leurs «pieds sales».

 

Ces rapports montrent que les musulmans n'ont aucun respect pour leurs sites religieux. Les images de jeunes gens masqués à l'intérieur de la mosquée Al-Aqsa, ramassant des pierres pour attaquer les Juifs, révèlent aussi les véritables intentions des émeutiers et ceux qui sont derrière eux pour nuire aux visiteurs et aux policiers juifs, qui n'ont de toute façon pas l'intention d'entrer dans la mosquée.

 

Les Jeunes hommes arabes palestiniens avec des masques, à l'intérieur de la mosquée Al-Aqsa (certains portent des chaussures),des stocks de pierres à utiliser pour les jeter sur les Juifs qui visitent le Mont du Temple,le 27 Septembre 2015.

 

Nous contaminons nos mosquées de nos propres mains et nos pieds et ensuite nous blâmons les Juifs pour la profanation des lieux saints islamiques. Non seulement nous mentons, mais nous  affichons également le plus haut niveau d'hypocrisie et d'impudence. Nous planifions et initions la violence sur le Mont du Temple et ailleurs, et nous courons nous plaindre au monde qu'Israël arrête nos jeunes «sans raison».

 

Il est évident que nos dirigeants une fois de plus nous mènent vers une catastrophe. Ils veulent que nos enfants soient blessés ou tués afin qu'ils puissent aller à l'Organisation des Nations Unies et se plaindre qu'Israël utilise la «force excessive» contre les Palestiniens. Nos dirigeants, bien sûr, ne disent pas au monde que ce sont eux qui incitent ces jeunes hommes à prendre les rues et d'attaquer le premier Juif qui y passe. Ils ne racontent pas au monde que ce sont  les musulmans, et non les Juifs, qui contaminent les lieux saints islamiques à travers leurs actes de violence
.

Repost 0
mordeh'ai
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 23:59
Repost 0
mordeh'ai
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 21:34

La présence croissante des russes en Syrie et le fait qu'Assad est toujours au pouvoir sont des sous-produits directs de l'inaction américaine • Mais la coopération de Poutine avec l'Iran, qui a des aspirations à envoyer des troupes sur le Golan, pourraient mettre la Russie en difficulté.

 

Par Reuven Berko

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_article.php?id=28633

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

 

Le site d'un raid aérien russe en Syrie, cette semaine.

Il y a quelques jours, un conseil de sages islamiques - représentant les sunnites - ont protesté contre un accord récent entre les États-Unis, l'Iran, la Russie et le gouvernement chiite de l'Irak. Cet accord vise à préserver l'influence de l'Iran en Irak et de diviser la Syrie en régions  d'influence où l'Iran prendra pied tout en préservant le régime du président syrien Bashar Assad. Le Conseil a de bonnes raisons de s'opposer à cet accord. Le conseil représente le segment de la population sunnite de l'Irak - les victimes de la reprise par l'Iran de l'administration de l'Irak et d'une partie de son territoire à la suite du retrait américain.

 

Au lieu de reconstruire l'armée de Saddam Hussein, les Américains avaient constitué - avec un coût énorme -, une armée irakienne nonchalante défaitiste et un gouvernement «démocratique» de marionnettes qui était appuyé par la Garde révolutionnaire iranienne. Voilà comment ils ont récompensés les Iraniens, qui crient "Mort à l'Amérique", qui ont planifié et financé des attaques terroristes contre les Etats-Unis et qui ont forcé les États-Unis à se retirer d'Irak. L'Iran a ensuite occupé l'Irak et a ainsi commencé une vague de persécution et d'oppression contre ses habitants sunnites.

 

Réunis autour des loyalistes de l'armée de Saddam Hussein, les sunnites irakiens ont commencé une campagne de guérillas, d'attaques contre les Iraniens. Ce groupe est actuellement l'épine dorsale du groupe Etat islamique. Il frappe des agents de l'Iran en Irak et dans les troupes d'Assad et leurs collaborateurs du Hezbollah en Syrie, et semant la mort et la désolation en divers endroits à travers le monde aussi.

 

La politique erronée des Américains de récompenser l'Iran, qu'ils considèrent comme un «sous-traitant» dans la guerre contre le terrorisme d'Etat islamique, a généré une situation absurde: Alors que les Etats-Unis et ses alliés occidentaux bombardent l'Etat islamique en coordination avec leur adversaire l'Iran, des alliés des États-Unis dans le golfe Persique - l'Arabie saoudite, le Qatar, et même la Turquie, qui est membre de l'OTAN - soutiennent leurs frères sunnites de l'état islamique, considéré comme la seule force capable d'arrêter l'Iran.

 

Les Américains sont bien conscients des efforts de l'Iran pour reprendre l'axe nord - Téhéran, Bagdad, Damas et Beyrouth - afin d'utiliser le Hezbollah contre Israël. Ils sont également conscients des menaces des Iraniens contre l'Arabie Saoudite et leur activité subversive contre leurs alliés dans le Golfe sur l'axe sud - dans le détroit d'Ormuz, au Yémen, Bab el-Mandeb et Bahreïn - après leur prise de contrôle de la stratégique île d'Abou Moussa dans le golfe Persique.

 

Un obstacle à la continuité territoriale sunnite

 

Les raisons derrière les erreurs des États-Unis au Moyen-Orient, qui ont causé l'effondrement de régimes et déclenché une détérioration régionale, sont un mystère. Une approche, qui attribue les dommages causés à la naïveté et l'ignorance américaine, a gagné du terrain récemment, après qu'il est apparu que les rebelles modérés en Syrie vendu des armes qu'ils ont reçu des Américains à nul autre que l'État islamique. Il y a eu également des erreurs américaines qui ont fini par inonder le Moyen-Orient de millions de réfugiés - et la restauration de la Russie comme la superpuissance au Moyen-Orient et en Europe.

 

Il ne fait aucun doute que la présence russe croissante en Syrie et son soutien à Assad, l'assassin de son propre peuple, sont un sous-produit direct de l'inaction américaine, qui a omis de déposer Assad; les Etat arabes disent que la force croissante du président russe Vladimir Poutine en Syrie fait partie d'un futur accord global avec les Américains - un accord qui blanchira la prise de pouvoir de la péninsule de Crimée par Poutine ayant sauvé le régime d'Assad - dont il saura ensuite utiliser pour tirer parti de son installation dans le port de Lattaquié.

 

Il est également de plus en plus évident que, dans la division des "restes" de la Syrie dans les sphères d'influence iranienne, l'Iran a été récompensé d'une manière qui place Israël en péril. Il semble que l'Iran, n'est pas encore satisfait du terrorisme du Hezbollah, du Hamas et du Jihad islamique palestinien à Gaza, en Judée et Samarie, et il travaille à la création d'un front directe avec Israël sur le plateau du Golan.

 

Contrairement à la motivation religieuse de l'Iran, l'implication de la Russie dans le conflit contre l'Etat islamique découle de l'intérêt purement militaire, et présente un défi opérationnel, mais résoluble pour l'armée israélienne. D'autre part, la coopération russo-iranienne est un drapeau rouge pour les groupes d'opposition islamistes en Syrie, qui avertissent que la Russie sera vaincue comme elle l'a été en Afghanistan.Ceci étant le cas, ou l'Iran ne sera pas capable de se mettre en place à côté d'Israël sur le Golan sans créer de conflit avec des groupes d'opposition islamistes et en suscitant une résistance active en Jordanie, dans les Etats du Golfe et même en Turquie, qui secrètement a coopéré avec l'Iran sur la base de considérations économiques. Nous devrions garder à l'esprit que les Turcs espèrent écraser les Kurdes et retirer Assad, qui tous deux constituent un obstacle au rêve de la continuïté territoriale sunnite de Turquie vers le sud.

 

Une guerre à montant nul

 

Si l'Iran gagne le consentement silencieux américain ce sera comme une nouvelle récompense pour ses «bonnes intentions» et se placera dans le territoire bordant le plateau du Golan israélien alors qu'il cherche à «libérer Jérusalem», il se révélera encore un autre obstacle pour la Turquie, en plus de Assad et des Russes. Un tel développement ne mettra pas un terme aux conflits qui désintégrent la Syrie. Si les Iraniens provoquent un conflit avec Israël, ils vont se retrouver loin de chez eux, entre l'armée israélienne et une ligne de broyage des forces islamistes hostiles dans la vallée de la Bekaa, tels que le Front d'État islamique et d'al-Nusra qui permet de bloquer son accès aux territoires irano-irakiens chiites à l'est.

 

Une présence iranienne de ce genre sera comme un doigt sur la gâchette d'un conflit direct avec Israël. L'instigation d'un tel conflit sera pour l'Iran et le Hezbollah, qui refusent d'admettre tout accord avec Israël.Une présence iranienne sur toute la longueur du plateau du Golan aux côtés des troupes d'Assad et le Hezbollah à la frontière libanaise va créer une contiguïté militaire menaçante (semblable à ce que les Irakiens ont fait en 1973).

 

Mais cette fois, un conflit avec Israël mettra les Russes en difficulté aussi. Il mettra également les Américains, qui sont partenaires dans des alliances avec les Etats arabes et avec Israël, dans une situation de conflit direct - et accélérera la fuite de millions d'autres Syriens et des Libanais de leurs maisons vers l'Europe.Mais il ya aussi quelques points lumineux pour Israël dans le sombre bourbier du Moyen-Orient, telle que la probabilité réduite que les Etats arabes vont former une coalition militaire contre nous et la minimisation du problème palestinien. La guerre à somme nulle entre les sunnites et les chiites a apporté aux acteurs régionaux à terme qui opposent l'Etat islamique et l'Iran, et Israël ne peut utiliser l'aide de ces joueurs dans la résolution du problème palestinien que des millions de réfugiés sont absorbés dans les Etats arabes. La survie d'Assad sous des auspices russes et iraniens est mieux pour nous que l'autorité de l'Etat islamique, qui, contrairement au Hamas et le Hezbollah pleurent leurs pertes, ne portent aucune responsabilité envers la population musulmane sous leur domination, et sont donc sous-estimés.

Repost 0
mordeh'ai
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 09:13

Par Lauri B. Regan

http://www.americanthinker.com/blog/2015/10/obamas_perfect_storm_to_destroy_israel.html

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Comme l'électorat du pays se concentre sur les fusillades de Roseburg, trois éléments très importants sur les nouvelles fuites de jeudi méritent une large attention à l'échelle nationale.

 

Malheureusement, je ne parle pas du goutte, goutte à goutte, goutte à goutte des e-mails d'Hillary, du décès des membres de notre service dans un accident d'avion en Afghanistan, ou de l'attaque par un terroriste palestinien qui a tué les parents de quatre jeunes enfants.

 

Je me suis réveillé avec une actualité dans Politico portant le titre "Exclusif: Obama a repoussé le plaidoyer de Reid sur l'Etat palestinien." De cette histoire, nous apprenons:

 

Le représentant de la minorité du Sénat, Harry Reid, à deux reprises cette année est allé voir le chef de la Maison Blanche Denis McDonough cherchant un engagement public du président Barack Obama qu'il opposerait son veto à toute résolution de l'ONU appelant à un Etat palestinien indépendant.

 

Les deux fois, Obama n'a rien fait.

 

Bien que ce soit sans précédent, de sorte que ce ne serait qu'une abstention, plutôt qu'un veto, à une résolution de l'ONU condamnant les Etats-Unis pour son embargo sur Cuba. Mais c'est exactement ce que l'administration menace de faire. C'est sans doute une trahison, étant donné qu'Obama a juré de respecter la Constitution et de faire respecter les lois du pays, mais étant donné qu'il n'a pas été mis en accusation pour l'ensemble de ses autres infractions inconstitutionnelles à ce jour, que pourrait-il perdre en assujetissant notre allié le plus important au Moyen-Orient?

 

Peu de temps après avoir lu l'article du Politico, j'ai tourné mon attention à regarder le tant attendu discours de Bibi Netanyahu devant l'Assemblée générale de l'ONU. On pouvait les remarquables absences de l'ambassadeur à l'ONU des États-Unis, Samantha Power, et du Secrétaire d'État John Kerry, qui étaient tous deux à New York pour les événements de l'Assemblée Générale des Nations Unies cette semaine. Plus tard dans la journée Breitbart a fait paraitre l'histoire avec le titre "Obama a poussé John Kerry et Samantha Power à snober le discours de Netanyahu à l'ONU ."

 

"L'Ambassadeur Power et le Secrétaire Kerry n'ont pu assister à l'allocution du Premier ministre israélien Netanyahu devant l'Assemblée générale, car ils ont été appelé à une réunion avec le président Obama, à laquelle ils ont participé par vidéo-téléconférence", a déclaré un officiel du Département d'Etat à Breitbart News.

 

Est-il possible pour notre président de devenir encore plus petit avec sa vindicative enfantine, et le traitement, non présidentiel du Premier ministre d'Israël? Vraisemblablement, il a décidé de tirer notre ambassadeur hors de l'enceinte de l'ONU afin de détruire et de nuire à toute la crédibilité au message convaincant que Bibi a délivré. Et malheureusement, ce ne est pas la première fois que Barack Obama crachée au visage de Netanyahu; incontestablement, ce ne sera pas la dernière. Mais en regardant le discours de Bibi, il était clair que le seul adulte dans l'enceinte, le seul héros de ces premières décennies du 21e siècle, la seule histoire de chef de file mondial que l'on regardera en arrière sur la condamnation sans honte c'est Premier ministre d'Israël.

 

Enfin, en dépit de penser que les choses ne pouvaient pas être pire, quelqu'un m'a envoyé un article portant le suivant titre: "La présidente argentine: administration Obama a essayé de nous convaincre de renoncer l'Iran de combustible nucléaire."

 

Kirchner a déclaré que deux ans après l'entrée en fonction du premier mandat d'Obama, son administration a envoyé Gary Samore, ancien coordonnateur de la Maison Blanche pour le contrôle et les armes de destruction massive Arms, à l'Argentine afin de persuader la nation à fournir à l'Iran du combustible nucléaire, qui est un élément clé pour des armes nucléaires .

 

Il ne fait aucun doute que la Maison Blanche ne nie cette accusation. En fait, Kirchner a déclaré que quand elle a demandé à Samore de mettre sa demande par écrit, "il a disparu" - il n'y a donc pas de preuve fumante. Mais étant donné ce que nous avons appris sur le rayonnement d'Obama auprès des Iraniens de ses premiers moments dans ses fonctions en 2009 et de ses capitulations tout au long des négociations avec l'Iran, cette histoire est plus que plausible, bien que Dieu sait ce qu'il pensait.

 

Alors que ceux d'entre nous qui ont été réellement attentifs à qui et ce que le résident actuel du 1600 Pennsylvania Avenue était ne sont pas surpris qu'un second mandat déchaîné a conduit Obama a apporté le chaos et la violence au Moyen-Orient ainsi que de mettre la survie d'Israël au bord du gouffre, nous ne nous attendions pas qu'il ferait tout en son pouvoir pour remettre à l'Iran l'arme nucléaire sur un plateau d'argent. Mais c'est exactement ce qu'il a fait.

 

Et il a remis le Moyen-Orient à la Russie et à l'Iran qui va se déchaîner, décimant toute la stabilité ou la capacité restante à l'Amérique pour protéger ses intérêts. Mais c'est Israël qui va payer le prix le plus cher dans le court terme comme ISIS se déplace dans la bande de Gaza, sur les hauteurs du Golan et en Cisjordanie et le puissant Hezb'allah est soutenu par la projection de leur propre puissance militaire de nos ennemis.

 

Dans une apparition sur The Kelly Fichier de jeudi soir, Charles Krauthammer a publié une critique dévastatrice d'Obama et de sa politique syrienne. Kelly a demandé si nous suivions la fin de notre statut de super-puissance. Krauthammer a répondu

 

Nous suivons l'aboutissement d'une politique commencée par Obama quand il est venu dans le bureau ovale celle de sortir du Moyen-Orient. Voilà surtout de ce qu'il se souciait ....

Vous laissez, tout implose et nos alliés ... sont dans la panique absolue sur le fait que le parapluie Amérique qui était sur la région depuis un demi-siècle, a été plié - délibérément par Barack Obama.

 

Netanyahu a conclu son discours en soulignant à l'Assemblée Générale des Nations Unies qu'Israël est sur les lignes de front de la guerre pour la survie de la civilisation occidentale. Il implora le monde à "se tenir debout aux côtés d'Israël, car non seulement il se défend. mais plus que jamais, Israël vous défend. "Est-ce que les dirigeants du monde, Barack Obama, et le peuple américain se réveilleront avant qu'il ne soit trop tard.

Repost 0
mordeh'ai
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 08:39

Kirchner a déclaré que deux ans après le premier mandat d'Obama, son administration a envoyé Gary Samore, ancien coordonnateur de la Maison Blanche pour le contrôle et les armes de destruction massive Arms, en Argentine afin de persuader la nation de fournir à l'Iran du combustible nucléaire, qui est un élément clé pour les armes nucléaires .

 

Par Taylor Tyler

http://www.hngn.com/articles/135332/20150930/argentine-president-obama-administration-tried-convince-give-iran-nuclear-fuel.htm

malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Kirchner a poursuivi en disant à l'ONU que lorsqu'il a été demandé à Samore de formuler la demande par écrit, toutes les communications ont cessé immédiatement et Samore a disparu. 

 

La présidente de l'Argentine Cristina Fernandez de Kirchner a revendiqué lundi après-midi devant l'Assemblée générale des Nations Unies à New York, qu'en 2010, l'administration Obama a tenté de convaincre les Argentins " de fournir à la République islamique d'Iran du combustible nucléaire ", comme l'a rapporté Mediaite.com.

 

Kirchner a déclaré que deux ans après l'entrée en fonction du premier mandat d'Obama, son administration a envoyé Gary Samore, ancien coordonnateur de la Maison Blanche pour le contrôle et les armes de destruction massive Arms, en l'Argentine afin de la persuader de fournir à l'Iran du combustible nucléaire, qui est un élément clé pour des armes nucléaires .

 

Des remarques de Kirchner comme écrites ci-dessous sont sur le site officiel de la présidence argentine :

. "En 2010, nous avons reçu la visite en Argentine par Gary Samore, à cette époque de haut conseiller de la Maison Blanche pour les questions nucléaires, il est venu nous voir en Argentine avec une mission, un objectif: sous le contrôle de l'AIEA, l'organisation internationale dans le domaine du contrôle des armes et la réglementation nucléaires, l'Argentine avait fourni dans l'année 1987, pendant le premier gouvernement démocratique, du combustible nucléaire pour le réacteur connu de "Téhéran". Gary Samore avait expliqué à notre ministre des Affaires étrangères, Héctor Timerman, que les négociations étaient en cours avec la République islamique d'Iran de cesser ses activités d'enrichissement d'uranium ou de le faire dans une moindre mesure, mais l'Iran a affirmé qu'il avait besoin d'enrichir ce réacteur nucléaire de Téhéran et cela entravait les négociations. Ils sont venus à nous demander, nous Argentins, de fournir la République islamique d'Iran en combustible nucléaire. Rohani n'était pas encore en fonction. C'était l'administration d'Ahmadinejad et des négociations avaient déjà commencé.

 

Les allégations sont troublantes parcequ'elles viennent après que l'administration Obama et cinq autres puissances mondiales ont récemment signé un accord nucléaire avec l'Iran, qui vise à limiter la capacité de Téhéran de développer des armes nucléaires. Au cœur de l'accord il y a pour les prochaines années - des restrictions qui forcent l'Iran à réduire son stock d'uranium à 98 pour cent, selon le New York Times. On ne sait pas pourquoi les Etats-Unis auraient tenté de permettre secrètement à l'Iran d'enrichir le combustible nucléaire il y a seulement cinq ans.

 

Kirchner a poursuivi en disant à l'ONU lorsqu'il a été demandé à Samore de formuler la demande par écrit, toutes les communications ont cessé immédiatement et Samore a disparu.

 

Kirchner a continué:. "... La contribution de l'Argentine à ce processus de négociation était impossible ... [Cependant] Le ministre des Affaires étrangères est venu me voir dans mon bureau, et je me souviens très clairement, de ce que je lui ai dit que si cette demande était faite par écrit et signé, nous pourrions, après tout, coopérer. "

Repost 0
mordeh'ai
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 18:33

Par Vic Rosenthal

http://abuyehuda.com/2015/10/how-to-build-an-iron-wall-today/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

En tant que Sioniste, je crois qu'un Etat juif est une condition nécessaire pour la survie continue du peuple juif. Notre état face à certains défis aigus, y compris la menace militaire directe de l'Iran et ses mandataires et la coalescence récente d'un complot anti-juif mondial de la Gauche. Mais il ya une autre chronique, de la lutte, et qui est avec les arabes musulmans de la terre d'Israël.

 

Délibérément je choisis de ne pas distinguer les Arabes de Judée / Samarie, de Jérusalem, ou du reste d'Israël, parce que la différence est seulement une question de degré d'hostilité.Dans certains cas, l'hostilité est explicitement fondée sur la religion, dans la mesure où il est inacceptable pour un musulman de vivre sous la souveraineté (! en particulier juive) de non-musulmans. Dans d'autres, il est nationaliste, soit un nationalisme arabe plus large ou la version «palestinienne»; et enfin, il y a le rejet ethnique / culturel simple de l'Autre. Il ne serait pas faux d'ajouter qu'il y a un élément de cupidité et d'envie de prendre eux-mêmes les fruits du développement qui sont revenus à la population juive à la suite de leur entreprise.

 

Quoi qu'il en soit, le comportement violent des Arabes envers les Juifs sur la terre d'Israël a une longue et triste histoire, y compris un pogrom meurtrier à Safed en 1834, des émeutes dans la Palestine mandataire en 1921, 1929 (y compris le massacre de Hébron) et en 1936 , les Intifadas, et bien sûr la longue histoire du terrorisme - à la fois la variété «officielle» de l'OLP et le Hamas et le genre «personnel».

 

Récemment, la «Génération d'Oslo» des Arabes sous l'influence des médias de l'Autorité palestinienne et du système éducatif établi par Yasser Arafat s'est livrée aux activités variant du harcèlement au meurtre des Juifs. Les médias sociaux ont remplacé les discours incendiaires du Mufti, au grand effet, mais l'idée est le même. Ils feront de nos vies un enfer, ils pensent que nous partirons.

 

Zeev Jabotinsky a reconnu très tôt que les Arabes ne se réconcilieront pas avec un Etat juif, sauf si il n'y a absolument pas d'alternative. Dans son essai de 1923 "Le Mur de Fer", il écrit:

 

Pour imaginer, comme nos Arabophiles le font, qu'ils vont consentir volontairement à la réalisation du sionisme, en contrepartie de commodités morales et matérielles que le colon juif apporte avec lui, est une notion enfantine, qui a, au fond, une sorte de mépris pour le monde arabe; cela signifie qu'ils méprisent la race arabe, qu'ils le considèrent comme une foule corrompue qui peut être acheté et vendu, et qui est prêt à renoncer à leur patrie pour un système ferroviaire bonne. ...

Tant que les Arabes sentiront qu'il y a le moindre espoir de se débarrasser de nous, ils refusent de renoncer à cet espoir en retour soit des mots aimables ou pour le pain et le beurre, parce qu'ils ne sont pas une populace, mais un peuple vivant. Et quand un peuple vivant rendements dans les questions d'un tel caractère vital, c'est quand seulement il sent qu'il n'y a plus aucun espoir de se débarrasser de nous, car il ne peut faire aucune brèche dans le mur de fer. Non jusque-là va-t-il abandonner ses dirigeants extrémistes dont le mot d'ordre est "Jamais!"

 

Comme sur tant de choses, Jabotinsky était prémonitoire.

 

Quelle est la solution? Y en a-t-il une?

 

Historiquement, un conquérant soit tue le peuple conquis, soit en fait l'asservi, ou l'expulse. Les premières options sont moralement inacceptables, et la troisième, est probablement impossible politiquement impossible (même si il est certain que si les Arabes avaient gagné nos guerres, ils auraient mis en place une combinaison des trois).

 

Meir Kahane avait suggéré (questions gênantes aujourd'hui mais confortables pour les Juifs ,de 1987) que ces Arabes qui seraient d'accord d' «accepter l'Etat juif d'Israël comme l'état exclusif du peuple juif» pouvait rester en tant que résident étranger avec des droits civils mais non politiques et , tandis que d'autres pourraient accepter une compensation et partir ou - si ils refusaient - être expulsés. Ceci est une solution un peu plus douce que de tuer ou l'asservissement, mais c'était encore considéré comme infréquentable.

 

Et ce qui est malheureux, c'est parce que - comme Jabotinsky le dit clairement - il n'y a aucune solution volontaire possible. Plus nous essayons de concilier les Arabes et les compromis pour essayer de satisfaire leurs aspirations nationales, plus nous affichons notre faiblesse et notre incapacité à nous maintenir sur la terre dont nous avons pris possession.

 

Aujourd'hui, les Arabes sont convaincus qu'ils sont en train de gagner. Nous continuons à leur envoyer le message que, pour une raison quelconque, nous sommes faibles, nous sommes paralysés et ne pouvons rien faire pour les arrêter. Le seul moyen d'arrêter le terrorisme arabe et le harcèlement c'est de changer les règles, pour faire basculer les choses. Créer un mur de fer. Pour rendre les actions des terroristes - des grands et des petits - renient le projet palestinien.

 

Alors qu'est-ce que je suggère?

 

Tout d'abord, enlever l'oxygène de la publicité. Israël est plein de 'journalistes' étrangers avec des agendas, des militants internationaux, des agents d'ONG hostiles, etc.... Débarrassons-nous d'eux et ne les laissons pas entrer. Déclarons les points de clash possible comme zones militaires Nabi Saleh et arrêtons les journalistes 'palestiniens' et ceux de gauche quand ils rentrent chez eux. Retirer les cartes de presse des provocateurs. Ne laissons pas les sources étrangères financer les subversifs israéliens. Si la radio et la télévision palestinienne sont coupables d'incitation, les interdir. Pourquoi Israël devrait-il être une société ouverte autant que celle des États-Unis lorsque les menaces pèsent sur lui et sont d'autant plus grandes?

 

Deuxièmement, chaque fois que possible, expulser les fauteurs de troubles. Peut-être que nous ne pouvons pas mettre en œuvre la solution de Kahane en général, mais nous pourrions pour des cas spécifiques, comme la famille Tamimi. Bassem Tamimi est né en Judée / Samarie en 1967 avant la conquête par Israël de la région, et peut avoir la citoyenneté jordanienne. Si oui, il devrait être expulsé. Les Arabes israéliens impliqués dans le terrorisme pourraient avoir leur citoyenneté révoquée et être envoyés à Gaza ou dans les territoires de l'Autorité palestinienne. Ceux qui travaillent activement à détruire l'Etat devraient perdre le privilège de vivre en lui. Et pendant que nous parlons des fauteurs de troubles, jetez les «organismes de bienfaisance»européens hors des territoires.

 

Troisièmement, rendre le terrorisme improductif. Nouvelle construction en Judée et Samarie devrait être entreprise en l'honneur des victimes des atrocités terroristes. Les maisons des terroristes doivent être détruites. Les Arabes israéliens dont les membres de la famille sont pris à jeter des pierres devraient être interdits de recevoir les paiements de l'assurance nationale, comme la Députée Miri Regev l'a suggéré. Le terrorisme symbolique, comme le vandalisme du cimetière du Mont des Oliviers, doit être pris au sérieux et les auteurs punis. Inutile de dire, il ne devrait jamais, jamais, y avoir de libération de prisonniers pour des raisons politiques ou en échange d'otages.

 

Quatrièmement, bien que nous ne devons pas exclure tous les résidents arabes de l'Etat de participer à la politique comme Kahane voulait le faire, il devrait n'y avoir aucun anti-sioniste à la Knesset. Quel est le message envoyé par la présence de Haneen Zoabi, quand elle a clairement violé la Loi fondamentale qui exclut toute personne qui nie l'existence d'Israël en tant qu'Etat juif et démocratique? Demandez à la Cour suprême, qui a annulé une loi votée de l'expulser seulement sur ​​ces motifs.

 

Pour Jabotinsky, le sionisme a été une donnée, "morale et juste." Avant que nous puissions montrer aux Arabes que la terre d'Israël nous appartient, nous devons le croire nous-mêmes. Malheureusement, la mise en place juridique en Israël, en particulier la Cour suprême, semble avoir de facto accepté l'idée qu'Israël est déjà un «état de ses citoyens et pas d'abord un Etat juif. Il est très probable que la plupart de mes suggestions ci-dessus iraient à l'encontre de la Cour. Une nouvelle Loi fondamentale déclarant que l'Etat appartient au peuple juif et qui existe en leur faveur pourrait la rendre plus facile à défendre.

 

Les Arabes justifient leur violence en affirmant que la terre est à eux et ils vont " résister à l'occupation " quand ils jettent leurs bombes incendiaires (souvent ils prétendent faussement que cette «résistance» est légitime au regard du droit international).L'opposition internationale à Israël est basé sur l'idée que nous sommes des «occupants illégaux». Alors pourquoi le gouvernement n'adopte pas le rapport Levy, qui présente un avis juridique que la présence d'Israël en Judée et Samarie n'est pas une occupation belligérante, et les communautés juives sont légales? Pourquoi il n'y a pas une campagne officielle, bien financée avec des informations pour présenter la position légale et morale d'Israël dans le monde? Et pourquoi il n'y a pas une campagne similaire pour délégitimer le « faux récit palestinien»?

 

Pour répondre à la question que je posais plus tôt, oui, il y a une solution à l'hostilité arabe.Elle est de comprendre que nous ne rendrons jamais sionistes les Arabes, mais nous pouvons leur donner un choix: ils peuvent être de bons voisins, malgré leur animosité - ou ils peuvent partir.

Repost 0
mordeh'ai