Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 15:42

Dennis Ross a écrit dans un nouveau livre que la conseillère à la sécurité, Susan Rice, a gardé Israël hors du circuit de l'affaire-Iran et a utilisé des termes raciaux pour dénigrer Bibi.

 

Par Ari Yashar

http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/201625#.Vhd-epvsnDd

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Dennis Ross, qui a servi de Conseiller pour le Moyen-Orient au président américain Barack Obama 2009 à 2011, a révélé dans un nouveau livre qui sera publié la semaine prochaine que la Conseillère à la sécurité nationale, Susan Rice, est en grande partie responsable de la dégradation des liens avec Israël lors de l'accord nucléaire controversé avec l'Iran.

 

Dans son nouveau livre "Condamné à réussir: Les Relations États-Unis-Israël de Truman à Obama," dont des extraits ont été publié jeudi, par Politico. Ross écrit que   "La mentalité combative" de Rice a rendu les relations Obama-Binyamin Netanyahou pires que ce qu'elles ne l'étaient auparavant.

 

Premièrement, l'ex-conseiller pour le Moyen-Orient révèle que Rice a gardé intentionnellement Israël non informé sur les progrès dans les négociations nucléaires avec l'Iran, en dépit des grandes préoccupations de l'Etat juif que le principal commanditaire de l'état de terreur utiliserait l'affaire pour obtenir un arsenal nucléaire.

 

Dans un autre exemple du rôle direct de Rice, Ross écrit qu'en 2013, elle a omis de prendre des mesures pour combler le fossé après qu'Obama ait appelé Netanyahou en 2013 sur un ton ouvertement hostile.

 

" Si Tom Donilon avait toujours été le conseiller de la sécurité nationale, il aurait sûrement compris qu'il y avait un problème, et il aurait immédiatement parlé à son homologue," écrit Ross. " En revanche, il n'y a eu aucun appel de Susan Rice."

 

Loin d'appeler Netanyahu, Ross décrit que Rice a fabriqué un commentaire racial en vue de délégitimer les inquiétudes de Netanyahu. " De l'avis de Rice, le dirigeant israélien peut tout dire, sauf " utiliser le *N-word en parlant du président.....," écrit Ross.

 

Il conclut que la gestion des pourparlers Iran a été mené d'une manière qui a "endommagé notre relation avec Israël beaucoup plus que nous le devions."

 

Mis à part Rice, le nouveau livre révèle aussi une divergence d'opinions au sein de l'administration Obama quant à l'utilisation d'une frappe militaire pour bloquer le chemin de l'Iran à un arsenal nucléaire si les tentatives diplomatiques échouaient.

 

Ensuite, le secrétaire à la Défense, Robert Gates, puis le président du Joint Chiefs  of Staff Adm. Mike Mullen "ont clairement indiqué que nous étions dans deux guerres dans la région et c'était tout à fait suffisant," affirme Ross.

 

Selon Ross lui,  Hillary Clinton, la Secrétaire d'État d'alors, son secrétaire adjoint James Steinberg, puis le conseiller à la sécurité nationale Thomas Donilon " avaient une opinion différente", et ont postulé "pour la diplomatie coercitive pour réussir," les Iraniens "devaient croire que nous utiliserions la force si la diplomatie échouait ".

 

Gates et Mullen, tous deux se sont opposés de la façon dont ils ont été dépeints dans le livre, en disant qu'ils n'ont jamais retiré l'option militaire.

 

* “n-word” n’est autre que la façon politiquement correcte d’évoquer le terme “nigger” [nègre] aux Etats-Unis.

Repost 0
mordeh'ai
9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 08:55

Par Vic Rosenthal

http://abuyehuda.com/2015/10/learning-from-putin/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

J'ai réfléchi dernièrement aux statu quo .

 

Il y a celui sur le Mont du Temple, l'absurde qui dit que les Juifs peuvent visiter, mais ne peuvent pas prier. Dernièrement, les musulmans ont essayé d'empêcher les Juifs de s'y rendre tout simplement. Quand vous considérez que c'est et a toujours été le site le plus saint du judaïsme, que les colonialistes musulmans ont construit leur mosquée de triomphe au-dessus des ruines du Temple juif - que les musulmans disent maintenant que le Temple n'était pas vraiment là de toute façon - l'absurdité est encore plus manifeste.

 

Je suis allé sur le Mont autour de 1981, avec ma cousine et son mari. Personne n'a demandé si ils étaient juifs, et ils entrèrent même au Dôme du Rocher. Personne ne faisait attention à savoir si l'un de nous bougé ses lèvres, et inutile de dire que personne ne nous a lancé des malédictions. Peu à peu, les menaces et la violence ont changé le statu quo qui est devenu défavorable pour nous.

 

Un autre statu quo est celui de la Gauche qui continue d'appeler "insoutenable" la présence juive en Judée-Samarie. Il n'y a pas de temps, disent-ils- nous ferions mieux de nous dépêcher et de l'abandonner à nos ennemis qui veulent nous tuer avant que l'Union européenne boycotte nos produits. Ce devrait être instructif car l'UE travaille déjà son boycott au moins sur certains de nos produits.

 

Ici aussi, l'équilibre change en notre défaveur, les Arabes construisent où ils veulent (souvent avec le soutien de l'UE), tandis que Obama nous donne des ultimatum de geler la construction juive.

 

Enfin, il y a le statu quo c'est celui du gouvernement israélien qui continue de soutenir l'Autorité palestinienne financièrement et militairement, même si elle incite le terrorisme meurtrier contre les Juifs, exploite une milice terroriste qui tue les Juifs, dirige une guerre diplomatique et juridique contre notre Etat, et paie les salaires aux terroristes du Hamas et du Fatah emprisonnés en Israël. Notre gouvernement a même encouragé les dons de milliards de dollars par les Etats-Unis et les pays européens à l'Autorité palestinienne et à l'UNRWA, au motif que l'effondrement palestinien serait pire que la situation actuelle.

 

L'Autorité gérait un système éducatif et des médias à l'origine mis en place par Yasser Arafat dont la fonction est d'endoctriner les jeunes à haïr les Juifs et Israël et se préparer à nous combattre. L'UNRWA, qui gère des écoles dans les camps de réfugiés, tant dans la bande de Gaza qu'en Judée / Samarie, fait la même chose, souvent avec des enseignants qui sont membres du Hamas.

 

La vague de terrorisme et assassinats d'aujourd'hui, en particulier la soi-disant «opérations-individuelles" dans lequel un djihadiste devient juste et tue les Juifs avec des couteaux ou des voitures sans soutien organisationnel, peut être tracé directement comme de l'incitation par l'Autorité palestinienne et l'UNRWA. Et nous, nous soutenons cette organisation parce que nous avons peur de l'alternative.

 

La réaction du premier ministre à l'escalade de terrorisme de ces derniers mois est un exemple. D'une part, il veut sévir contre les lanceurs de pierre et de bombes incendiaires.Mais d'autre part, il rejette l'idée de changer le statu quo de l'Autorité palestinienne, soit par une construction accrue ou l’interruption des subventions. Ceci est une tentative de traiter les symptômes tout en alimentant et en stimulant la maladie.

 

Dans toutes ces situations Israël est contraint de renoncer à un peu de sa part de souveraineté. Dans chaque cas, le gouvernement choisit de céder au chantage. Notre «stratégie», si on peu l'appeler comme ça, c'est de marcher entre les gouttes de pluie. Malheureusement, plus le temps passe, plus il pleut abondamment et de moins en moins de place entre les gouttes. Nous avons peut-être atteint le point dans chacun de ces trois cas que la vielle non-stratégie ne fonctionne plus.

 

Nous avons permis à notre crainte des réactions internationales de nous garder d'exercer nos droits en Judée-Samarie, et notre peur du terrorisme de limiter nos actions contre l'Autorité palestinienne. Mais dans le même temps, les Etats-Unis et l'UE gardent et augmentent la pression, et l'Autorité palestinienne maintient son incitation et le financement du terrorisme. Alors qu'avons-nous gagné?

 

Alors que l'Amérique abandonne le Moyen-Orient, les différents acteurs - Iran, la Turquie, la Russie, l'Arabie saoudite - tous manœuvre pour améliorer leurs propres positions et endommager celles de leurs ennemis. Tous souhaitent changer la situation en leur faveur. Seul Israël continue à supporter les coups sans remettre en cause l'un des statu-quo d'état qui deviennent de moins en moins acceptables.

 

Je ne vais pas essayer de fournir une prescription détaillée pour résoudre ces problèmes difficiles. Mais dans tous, nous allons dans la mauvaise direction, de la force à la faiblesse, de plus à moins d'indépendance et de souveraineté.

 

Il y a une raison à cela: c'est parce que nous n'avons pas véhiculé une image claire du résultat final souhaité. En manquant d'objectifs clairs, nous sommes passifs. Tout ce que nous faisons est une réaction aux actions de nos ennemis. Pas étonnant que nous sommes encerclés - ils écrivent le scénario, et nous, nous y jouons notre rôle.

 

Par exemple, c'est le résultat final souhaité en Judée-Samarie un Etat arabe de paix - quelque chose qui est géopolitiquement impossible - ou est-cela la souveraineté juive? Si c'est ça, le gouvernement devrait le dire et travailler à sa réalisation, même si c'est un projet à long terme.

 

Croyons-nous que toutes les religions devraient être en mesure de prier sur le Mont du Temple, y compris les Juifs? Si oui, nous devrions insister sur ce point. Le Rav Shlomo Goren voulait construire une synagogue sur le Mont (pas un troisième Temple, une synagogue).Pourquoi cela devrait être un objectif impossible?

 

Et est-il pas passé de temps que l'OLP, l'organisation qui a assassiné plus de juifs parce qu'ils étaient juifs que tout autre depuis les nazis, a rejoint leurs modèles de rôle nazis dans l'oubli?

 

Je ne suis pas un fan de Vladimir Poutine, mais nous pourrions apprendre de lui. Le chaos de ces derniers temps est aussi une opportunité.

Repost 0
mordeh'ai
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 14:18

Par Robert Nessim Cohen Tanugi

 Lettre du Lien Israël-Diaspora du 8/10/15
malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif
 

Pour la nième fois, à l’ONU, Netanyahou a appelé en vain Abbas à négocier directement avec lui sans aucune condition préalable.

Si par hasard Abbas acceptait, et si par miracle un accord intervenait, cela ne signifierait nullement que la paix serait acquise. Les Palestiniens continueraient à harceler Israël. La vérité est qu’aucune paix réelle n'est possible actuellement puisqu’une très large majorité d'Arabes de l'ex Palestine ne veulent nullement la paix, mais ont pour objectif majeur la fin de l'État juif et une Palestine arabe de la Méditerranée jusqu’au Jourdain : de plus, ils ne veulent pas du tout d’un État juif parce qu’il est interdit selon le Coran d’amputer le Dar al islam. Quand une personne se convertit à l’islam, il lui est interdit sous peine de mort de revenir en arrière, et quand une terre est islamisée elle doit le rester pour l’éternité. Rejudaïser une terre d’islam est une insulte inexpiable pour les fondamentalistes. En effet, les Juifs, priés en tout premier par Mohamed de se soumettre à l’islam, ont refusé de se convertir et ont trahi l’espoir du prophète : ils sont pour cela rejetés pour l’éternité et soumis à la dhimmitude. L’État juif ne peut être accepté que par les musulmans réformistes. Malheureusement, les Frères musulmans, les salafistes et les wahhabites dominent largement l’islam actuel.

La récupération de Jérusalem-Est et du Mont du Temple, unique lieu saint du peuple juif, où se dresse la mosquée El-Aqsa, ne doivent être pour eux que la première brèche annonçant le début de la fin d’Israël. S’ils l’obtiennent, ils seront encore plus motivés pour grignoter le territoire israélien. Ceux qui pensent qu’en récupérant Jérusalem-Est et El Aksa, les Palestiniens s’estimeront satisfaits et prêts à cohabiter avec les Juifs sont d’une ignorance totale de l’islam.

D’ailleurs, inutile de se plonger sur l’étude du Coran, il suffit d’écouter ce que disent et proclament ouvertement les imams, les médias et la télévision palestinienne. Quant aux sondages, ils prouvent que la majorité absolue de la population refuse l'existence d'Israël.

La paix ne sera possible avec Israël que lorsque la majorité des Arabes de Palestine se seront laïcisés à la manière dont Atatürk a réussi à réformer la Turquie, méthode dont s’inspire aussi le général égyptien al Sissi.

Que penser alors des pressions de tous les dirigeants européens et d’Obama qui prétendent que la paix passe par le retour d’Israël aux lignes de cessez-le-feu de 1948, avec le Mont du Temple et El Aksa aux Palestiniens et Jérusalem-Est comme capitale de l’État palestinien ? Ou ils ignorent tout de l’islam, ou ils mentent. Or Obama connaît parfaitement l’islam et l’on doute que les dirigeants européens soient des ignorants. La vérité est simplement qu’ils mentent. L’Occident veut, plus ou moins inconsciemment, qu’à terme Israël disparaisse. Deux millénaires de christianisme et de la théorie de la substitution ont marqué l’Occident, et ce, jusqu’au pontificat de Jean XXIII.

Le renouveau de l’islam après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le pactole du pétrole et des pétro-dollars ont redonné vie aux anciennes racines racistes de la révélation coranique : les non-musulmans sont le mal absolu et Allah veut un monde absolutiste, éradiqué des « infidèles » et totalement soumis à l’islam. Mais ni l’Inde, ni la Chine, ni le Japon n’ont de racines bibliques et jamais cet objectif ne sera atteint. Mais un holocauste nucléaire pourrait auparavant être perpétré. Ce sera quasiment la fin de l’islam.

Dans le contexte actuel, un État palestinien menacerait l’existence d’Israël.

Il n’est pas exclu que les excès et la barbarie du fanatisme islamo-nazi calment les ardeurs fanatiques des régimes arabes. Il semble que les pays arabes aillent dans ce sens face à l’expansionnisme iranien. Ils se rappelleront alors que le Coran lui-même reconnaît la légitimité du peuple juif au sein du continent musulman.

Patience et continuité…

Repost 0
mordeh'ai
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 10:30

Par Jacques Kupfer

 

Le chofar a retentit et cette déclaration historique a résonné : « Le Mont du Temple est entre nos mains ».C’est alors que Moche Dayan en remit les clefs au Waqf, cette « autorité » musulmane illégitime en Israël. Comme toutes ces mesures destinées à nous attirer les bonnes grâces du monde « civilisé » et à calmer les arabes, le résultat fut à l’inverse. Elles n’ont réussi en fait qu’à établir le doute sur les droits fondamentaux du peuple juif sur sa terre. Effectivement un peuple qui pleure depuis deux millénaires sur son patrimoine perdu et qui accepte de le remettre entre les mains de ses ennemis suscite des doutes sur sa légitimité.


Les signataires des dramatiques accords d’Oslo, prêts à remettre Bethlehem et le tombeau de Rachel entre les mains de nos ennemis, abandonnant le tombeau de Joseph et de Josué aux mains des sbires d’Arafat, ont édulcoré le lien historique du peuple juif avec la Terre d’Israël. Ils ont risqué la perte de la légitimité qui était jusqu’alors reconnue aux enfants d’Israël.


Lorsqu’on est propriétaire, il faut savoir se comporter comme tel nous enseignait Zeev Jabotinsky. En effet, si le propriétaire n’exerce pas ses droits, le squatter s’installe et prétend que la maison lui appartient. Il doit être immédiatement expulsé ou bien il finira par faire croire qu’il est réellement chez lui.


Jérusalem n’est pas citée une seule fois dans le coran, Jérusalem n’a jamais été la capitale des conquérants musulmans mais une petite bourgade délaissée, livrée au chaos sordide. L’islam n’a aucun lien avec Jérusalem. Entendre ces musulmans nous parler de la sainteté de ce lieu qu’ils osent appeler « l’esplanade des mosquées » (comme les journalistes d’I24 qui semblent émettre de Ramallah et non de Jaffa) ne les empêche pas d’y stocker des armes, y lancer des bouteilles incendiaires, commettre des délits et des meurtres.


Le ridicule de ces dirigeants qui, adeptes de la politique de dhimmi , nous appellent à la retenue et au statuquo sur le Mont du Temple comme le président Hollande ne fait qu’exacerber les instincts meurtriers des foules arabes. Ils avaient cru pouvoir regarder en spectateurs les détournements d’avions israéliens, les émeutes arabes, les intifada, les attentats sanglants et le résultat fut que tout cela leur est arrivé chez eux. L’islam de France ne réclamera pas seulement les églises désaffectées mais exigera les cathédrales en modifiant l’histoire comme ils savent le faire. Admettre que le Mont du Temple n’est qu’une esplanade de mosquées, couvrir le négationnisme musulman se retournera contre l’occident.


Un Juif n’aurait pas le droit de prier là où se dressait notre Temple et où nos ancêtres priaient quand les aïeux de ces arabes, pour paraphraser Disraeli, ne savaient pas que l’écriture existait !


Un Juif qui bouge ses lèvres est immédiatement poursuivi par les nervis du Waqf et la police israélienne doit le retirer du Mont pour préserver le calme.


Le roi d’Arabie Saoudite vient nous donner des leçons et exiger notre départ du Mont du Temple. Les leçons de civilité et de tolérance de ce potentat dans le pays duquel aucune synagogue ni église ne pourraient être construites, ne manque pas d’humour. Entre une visite au marché d’esclaves et une exécution publique, entre une présidence de la commission des Droits de l’Homme et le financement de terroristes, le roi d’Arabie peut se permettre de donner des leçons !


Le roitelet fantoche de Transjordanie installé par les Britanniques sur les trois quarts de la Palestine mandataire destinée à devenir un Etat juif, ose parler de droits . Nul n’a protesté lorsque les Juifs ne pouvaient aller prier devant le mur occidental, pas un mot sur les barbares arabes qui ont dévasté les synagogues vénérables, utilisé les pierres tombales juives pour leurs maisons et leurs latrines. Pas une réprimande de l’ONU consacrée à ces exactions.
Mais en fait, nous sommes les seuls responsables car nous pratiquons cette dramatique politique de conciliation aux dépens de nos droits. Le Mont du Temple représente le lieu où doit s’affirmer la souveraineté juive et rétablir notre souveraineté sur toute la terre d’Israël. En fait notre tolérance disproportionnée est prise pour de la folie, notre humanisme exagéré pour de la faiblesse, notre hospitalité pour de la permissivité, notre démocratie pour des pulsions suicidaires, notre générosité pour des défaillances à agir.

 

Tout commence sur le Mont du Temple. Les arabes se disent que si nous sommes prêts à céder sur l’emplacement le plus sacré du peuple juif, si nous sommes prêts à nous interdire à nous même un libre accès au cœur de notre capitale, cela signifie que nous serons également capables de quitter les autres lieux saints et donc toute la Terre promise et donnée par l’Eternel à son peuple.


Si les invectives, leurs insultes, les menaces de sortir le monde musulman dans la rue ont réussi à nous priver du Mont du Temple, alors les jets de rocs, les attentats réussiront à nous effrayer. Les derniers attentats des barbares arabes assassinant des parents dans une voiture, blessant des conducteurs juifs, poignardant des Juifs allant prier sont le résultat de notre incapacité à leur parler le seul langage qui leur soit accessible : celui de la force même si des « dommages collatéraux » interviendront. Nous sommes en guerre et en première ligne de défense de la civilisation.


Le message doit devenir clair et leur dire qu’il n’y aura plus d’orphelins juifs sur notre Terre de leur fait. A chaque larme d’un enfant juif orphelin doit répondre le sang ennemi. Mahmoud Abbas, ce grand ami d’Obama et de Hollande, n’a pas daigné condamner ces attentats contre des civils innocents sauf du crime d’être nés juifs. Il est temps de cesser de lui parler comme à un personnage fréquentable et le traiter en ennemi. Il est temps de déclarer qu’il n’y aura jamais de partage de la Terre d’Israël et aucun état arabe « palestinien » n’existera jamais. Il est temps de déclarer que les arabes vivant sur notre terre peuvent librement émigrer dans cette Europe qui les adule. Il est temps de donner à nos soldats des ordres précis pour viser la tête et non les cieux ou les jambes des terroristes. Il est temps de mettre un terme au défaitisme de juges dont seule l’ignorance de la réalité sur le terrain est « suprême ». Il est temps de retirer le droit de vote aux arabes qui ont envoyé à la Knesseth des députés ennemis de notre Etat.

 

Assez de trembler devant une nouvelle initiative arabe présentée par le vassal qu’est devenue la France à l’ONU, assez de s’inquiéter d’un éventuel refus de veto américain d’un Obama qui sert les intérêts iraniens, assez de freiner l’histoire juive et la réalisation sioniste.
Menahem Begin le proclamait :


« Nous sommes ici par la force du Droit et non par le droit de la force ».


Pour ceux qui n’auraient pas compris, le Droit et la Force doivent être réunis, et j’attends du Premier Ministre qu’il déclare « urbi et orbi » que le Mont du Temple est restitué à son seul et unique légitime propriétaire, maintenant et pour l’éternité: le Peuple Juif !


Tout cela sera possible avec une seule décision nécessitant de la volonté et du courage dans les actes et pas seulement en paroles, une seule décision qui enverra un message que le monde et les ennemis comprendront :


Ouvrez le Mont du Temple aux Juifs et annoncez de nouveau que « le Mont du Temple est entre nos mains ».

Repost 0
mordeh'ai
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 09:27

Pourquoi l'administration Obama observe-t-elle le silence face à de l'incitation et à la dépravation palestinienne?

 

Par Ari Lieberman

http://www.frontpagemag.com/fpm/260387/palestinian-terror-wave-brutal-attacks-escalate%C2%A0-ari-lieberman

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

La vague d'attentats terroristes qu'Israël connait ces derniers jours peut être directement attribuée aux dirigeants de l'Autorité palestinienne, le supposé partenaire de paix d'Israël. Elle n'est pas plus un partenaire de paix que les nazis étaient des " partenaires de la paix " pour le gouvernement travailliste britannique, vers 1938. La personne qui porte la principale responsabilité de la montée soudaine de la violence est soi-disant "président"; Mahmoud Abbas, l'autocrate dont le mandat de la charge de président de l'Autorité palestinienne a expiré il y a six ans. Sa rhétorique banale et au vitriol aux dirigeants mondiaux lors de l'Assemblée générale des Nations Unies le 26 Septembre 2015 ne relève à rien de plus que des élucubrations acerbes d'un vieux, rejeté jusqu'à être empli d'une profonde et amère haine antisémite. Que peut-on attendre d'un représentant négationniste.

 

Le discours malveillant d'Abbas à l'ONU visait également la rue palestinienne et a représenté une continuation de l'incitation enragée si répandue dans les hautes sphères de l'Autorité palestinienne et ses comparses des médias. Alors que l'incitation - qui traverse souvent vers un flagrant antisémitisme - est inquiétante, plus inquiétant est le fait que l'administration Obama et l'UE, qui sont responsables de subventionner l'Autorité palestinienne, gardent le silence face à la plus méprisable calomnie d'antisémitise, qui rappelle des discours prononcés par Joseph Goebbels. C'est presque comme si l'Occident considère les Palestiniens comme de pauvres nourrissons, incapables de distinguer le bien du mal, le bon du mauvais.

 

Prenant exemple sur ses dirigeants, des terroristes palestiniens ont commencé leur orgie de violence avec le meurtre brutal de Eitam et Na'ama Henkin, un jeune couple accompli dans leur 30 ans qui n'étaient coupables que de conduite dans l'état juif. Ils ont été brutalement abattus par une cellule hystérique du Hamas, juste face à leurs quatre jeunes enfants qui étaient assis à l'arrière de la voiture. Le Département d'Etat a confirmé que Eitam Henkin était un citoyen des États-Unis.

 

Par un hasard du sort plus heureuse, l'un des hommes armés a accidentellement tiré et blessé son collègue meurtrier terminant prématurément le carnage. Les agents de sécurité estiment que sans la fusillade accidentelle, tous les occupants de la voiture auraient été abattu. Le pistolet est tombé sur les lieux et a permis aux forces de sécurité d'Israël de traquer et d'arrêter les cinq suspects, y compris le chef de file ainsi que le terroriste blessé, qui était en convalescence dans un hôpital de l'Autorité situé dans la ville arabe de Sichem (Naplouse). Eitam et Na'ama ont donné la vie à quatre enfants. Les Palestiniens responsables de cette lâche attaque - Abbas inclus - ont fait quatre orphelins.

 

Le 3 Octobre, des terroristes palestiniens ont encore frappé, cette fois dans la vieille ville de Jérusalem, près de la Porte du Lion. Un Palestinien fou, incité par la direction palestinienne a continué son carnage à coups de couteau, tuant deux civils et en blessant deux autres, dont une femme et un enfant avant d'être neutralisé. La femme traumatisée blessée avait demandé aux passants arabes de l'aide et à leur tour ont réagi en lui crachant dessus, en riant de son sort et lui souhaitant la mort. On l'a même giflée. Sa version des faits a été corroborée par la vidéo enregistrée de sécurité et ont annoncé qu'ils avaient déjà identifié les passants et avaient l'intention de les arrêter.

 

Cet aspect de l'après-coup de couteau de  l'attaque de la Porte du Lion est peut-être tout aussi choquant que les meurtres en eux-mêmes, car il démontre un niveau effroyable d'indifférence dépravée si répandue dans la société palestinienne. D'autre part, nous devons nous attendre à pas moins d'une société imbibée de haine et de xénophobie, qui célèbre le meurtre et le suicide (ou «opérations de martyre» dans le lexique palestinien) en donnant leur nom à des rues, à des lieux publics.

Aujourd'hui a été marqué par un nouveau niveau de violence palestinienne, on a compté pas moins de six tentatives d'actes de terrorisme. Près de la colonie arabe de Bet Sahour, des terroristes palestiniens ont tendu une embuscade à une automobiliste israélienne en chemin pour aller travailler à Jérusalem, ils ont soumis son véhicule à un barrage de pierres. Ils ont ensuite tenté de sortir l'automobiliste désorientée de sa voiture dans un effort pour la lyncher. Elle a réussi à les repousser et a réussi à échapper miraculeusement avec des blessures mineures.

 

A Kiryat Gat, Petach Tikvah et Jérusalem, des terroristes ont mené des attaques non létales; près de Ma'ale Adumim, un terroriste a essayé de tuer des soldats qui se tenaient à un poste de contrôle en lançant sa voiture en eux. Les auteurs dans les cas mentionnés ci-dessus ont tous été rapidement neutralisés grâce à la réaction rapide des forces de sécurité et des passants civils israéliens, mais le pic de la violence ne fait que souligner le fait que le paradigme de deux Etats, répété ad nauseam par l'administration Obama et d'autres apologistes de la terreur dans l'UE, est mort. La notion même de céder des terres à une entité tellement ancrée dans la haine aveugle est non seulement inutile, représente le zénith du suicide national.

 

L'administration Obama semble tout à fait aveugle à cet axiome. Certains diront, avec raison, que l'administration est consciente du danger inhérent à la création d'un Etat palestinien avançant en plein cœur d'Israël comme un os dans la gorge et complote délibérément pour affaiblir Israël. De toute façon, Israël doit agir résolument en face du mal pur en déclarant sans équivoque qu'il ne cédera jamais à la terreur, et ne saura jamais négocier avec ceux qui soutiennent la terreur et ne cédera jamais au chantage politique imposée par l'administration Obama.

Repost 0
mordeh'ai
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 06:21

Par Vic Rosenthal

http://abuyehuda.com/2015/10/sovereign-or-satellite/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Informations:

 

Les États-Unis ont lancé un ultimatum à Israël concernant la construction en Cisjordanie, menaçants de ne pas mettre son veto à l'ONU pour une résolution française appelant à déclarer que les colonies sont illégales, info de Canal 2 ....

Netanyahu s'est opposé avec véhémence à plus de construction, lors de la réunion du cabinet de sécurité, qu'il a dirigé ces jours derniers.

Selon Channel 2, les responsables de la Maison Blanche ont dit à Netanyahu qu'ils surveillent de près les décisions du cabinet israélien et ont averti que si Israël approuve plus de construction en Cisjordanie, il paiera le prix.

"Nous ne serons pas risquer un soutien international pour une déclaration de la construction ou l'expansion de la construction à Itamar," a dit un haut fonctionnaire proche du Premier ministre et cité par le canal 2 .

 

Il ne s"agit pas de maisons ou d'appartements à Itamar à Jérusalem. C'est de savoir si nous sommes un Etat souverain ou un satellite des États-Unis.

 

Le gel de la construction juive tandis que la construction arabe ne se limite pas (en effet, dans de nombreux cas, C'est payé par l'UE) il est dangereux du point de vue de la sécurité, ainsi que l'établissement d'un précédent politique que la terre ne nous appartient pas. Si elle est destinée à faire une partition possible (même si c'était souhaitable) en empêchant l'établissement de faits sur le terrain, Le gel est biaisé envers les Arabes.

 

C'est également raciste, en particulier la discrimination contre les Juifs. Il n'y a aucune façon qu'un Etat juif puisse acquiescer à cela et maintenir son respect de soi.

 

Nous ne pouvons pas continuer à faire la politique des concessions en réponse aux menaces d'Obama. La gravité des menaces et de la taille des concessions exigées ne feront qu'augmenter. Les concessions seront empochées et deviendront la base pour de nouvelles demandes.N'est-ce pas encore clair que l'homme qui a pris position pour le Hamas dans le récent conflit de Gaza n'est pas notre ami?

 

Bien pire, Obama a grandement habilitée Iran, notre pire ennemi, avec une énorme manne financière et supprimé les obstacles de son chemin vers des armes nucléaires.

 

Israël doit avoir une relation étroite avec les États-Unis, parce que nous partageons un grand nombre de mêmes idéaux. Nous avons certainement le potentiel pour être un allié précieux dans une partie dangereuse du monde. Mais l'administration actuelle à Washington ne se comporte pas comme un allié. En raison de l'appui à Israël dans les rues de l'Amérique - non, pas dans les universités d'élite, mais chez les Américains ordinaires et de leur Congrès - le président et ses collaborateurs vous parlent de combien ils se soucient de la sécurité d'Israël. Mais ils continuent à agir de manière susceptible de l'endommager cruellement.

 

Je propose que nous ne mettons pas en œuvre un gel, sur la construction, mais sur notre relation avec l'administration Obama.

 

Le premier ministre devrait annoncer publiquement que si Israël souhaite poursuivre sa relation étroite avec le peuple américain, il ne voit pas l'administration Obama comme un partenaire approprié avec qui le faire. Par conséquent, jusqu'au 20 Janvier, 2017, Israël va déclasser ses relations avec l'administration au minimum requis pour les relations diplomatiques.

 

Le Premier Ministre devrait dire qu'Israël ne voit pas l'administration en tant qu'intermédiaire impartial dans les négociations avec l'OLP ou quelqu'un d'autre.

 

Les personnel douteux américains en Israël (ceux qui sont soupçonnés de travailler pour la CIA) devraient être persona non grata et priés de quitter le Pays. Les États-Unis- qui exploitent le radar en bande X sur Mt. Keren dans le Néguev, qui sert autant à espionner Israël comme pour avertir d'une attaque iranienne, devrait être soit transféré au contrôle de Tsahal ou de l'arrêter. La coopération de Renseignements avec les USA devrait être limitée.

 

Ces mesures devraient être prises en vue non seulement d'embarrasser Obama, mais comme un moyen pratique d'améliorer la probabilité que les mouvements militaires contre l'Iran ne seraient pas détectés jusqu'à ce qu'il soit trop tard pour les arrêter.

 

Il convient de préciser que cette action est prise en raison des politiques et attitudes des individus spécifiques dans l'administration, à commencer par le Président, et ne représente pas une divergence de l'admiration traditionnelle d'Israël des valeurs et des principes sur lesquels reposent les USA .

 

Je suis sûr qu'une telle action susciterait l'indignation, et les menaces de couper l'aide militaire et de voter contre Israël à l'ONU. Néanmoins, ce serait considéré comme une défaite diplomatique pour Obama, et alors qu'il pourrait tenir les livraisons d'armes, ce serait douloureux pour ses circonscriptions dans les régions où se trouvent les industries de défense qui fournissent ces armes. Une fois qu'un nouveau président prendra ses fonctions, ces étapes peuvent être reconsidérées.

 

Oui, les Etats-Unis vont voter pour la résolution française et pour d'autres hostiles à Israël. Mais ceci est un compromis raisonnable pour le recouvrement de la souveraineté d'Israël. En effet, il se pourrait même être possible d'organiser un veto Russe  en échange d'embarrasser Obama

Repost 0
mordeh'ai
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 06:00

Par Michael Freund 

http://www.michaelfreund.org/17932/jewish-lives-matter

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Les trois dernières semaines ont vu une série de plus en plus brutales d'attaques terroristes palestiniennes contre des Juifs israéliens innocents, mais une grande partie de la communauté internationale soit ne sait pas ou semble ne pas être concernée.

 

Les tout-petits ont été blessé, les parents assassinés devant leurs enfants et des lieux saints juifs profanés, mais la conscience du monde n'a pas été dérangée. C'est lamentable.

 

Dans la seule semaine dernière, 13 enfants juifs sont devenus orphelins, leurs vies à jamais modifiées par la cruauté et la sauvagerie de nos ennemis. Un enfant de neuf ans a été forcé de se tenir près des tombes fraîchement creusées de ses parents et de réciter le Kaddish, une expérience qu'aucun enfant juif ne devrait jamais avoir à endurer.

 

Pourtant, peu en dehors d'Israël semble au courant de ce qui se passe, et moins encore les larmes qui coulent. Il est temps que cela change, et pour les militants pro-israéliens à travers le monde de diffuser un message simple mais puissant. Dans le jargon de Twitter, il est ceci: #JewishLivesMatter.

 

Nous ne devrions pas avoir à faire cela. Nous ne devrions pas avoir à convaincre les médias ou toute autre personne de quelque chose de si fondamental, une valeur si évidente et fondamentale de l'être humain renversant l'esprit qui doit être articulé ou exprimé.

 

Mais prenons l'exemple suivant, et vous verrez exactement ce que je veux dire.

 

Samedi soir dernier, un terroriste palestinien Mohannad Halabi 22 ans attaque Aharon Benita et sa femme et ses enfants alors qu'ils marchaient à travers la vieille ville de Jérusalem pendant Souccot. Halabi a poignardé à mort Benita et blessé son épouse et  l'enfant de deux ans, avant d'aller assassiner Rabbi Néhémie Lavi, qui avait entendu l'agitation et est sorti de son appartement pour tenter d'arrêter l'effusion de sang.

 

Alors que les commerçants palestiniens qui ont vu ce qui se passait, ont refusé d'intervenir. Au lieu de cela, selon la veuve de Benita, ils lui crachaient dessus pendant qu'elle appelait au secours. Lorsque les policiers sont arrivés sur la scène, ils ont tiré et tué Halabi comme il les attaquait.

 

Le lendemain, dans sa section World Digest, Le Washington Post titrait une histoire de l'Associated Press à propos de l'incident comme suit: " un palestinien est tué après une attaque fatale."

 

Oui, vous avez bien lu.

 

Sachant très bien que beaucoup de lecteurs ne jette qu'un coup d'œil sur les titres sans avoir lu l'histoire, les rédacteurs du papier ont honteusement décidé d'ignorer complètement les victimes , à la place ils ont offert une vue fausse et déformée de ce qui s'était passé.

 

Le message implicite derrière choix de mots impitoyables du Washington Post c'est aussi unique car il est offensant: des vies juives ne comptent pas. Lorsque la vie de deux juifs est cruellement étouffée par un terroriste palestinien, tout simplement cela ne justifie pas de gaspiller de l'encre supplémentaire nécessaire à les inclure dans un titre en gros caractères.

 

Mais ce n'est pas seulement la presse grand public qui se livre à ce jeu moche et horrible. Le problème est beaucoup plus profond et beaucoup plus gênant que cela.

 

En effet, l'insensibilité à l'égard de la valeur de la vie juive était à l'affiche ce mardi, lorsque le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, est sorti de sa façon de condamner l'assassinat de terroristes palestiniens tout en omettant de mentionner ou même reconnaître leurs victimes israéliennes.

 

Ban a dit qu'il était "profondément alarmé par le nombre croissant d'incidents meurtriers en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est."

 

Il a ensuite évoqué la mort de quatre Palestiniens, dont trois terroristes tués après avoir perpétré des attaques contre des Israéliens, et a déclaré ce qui suit: "Le secrétaire général condamne les meurtres et demande au gouvernement d'Israël de mener une enquête rapide et transparente sur les incidents, y compris si l'usage de la force était proportionnelle ".

 

Ban ne prononça pas un mot - pas une seule syllabe - à propos des Juifs qui ont été tué. Incroyablement, il a défendu des meurtriers, exigeant une enquête sur leur mort, tout en ignorant complètement ceux qu'ils ont tué.

 

Que peut-on dire devant une telle stupidité morale? C'est incroyable que ce haut diplomate du monde, l'homme dont le mandat est de préserver la paix et la sécurité internationales, ne saurait dénoncer que le meurtre de meurtriers, mais pas celle de leurs victimes.

 

Ce qui est loin au-delà du tarif standard de partialité anti-Israël ou de l'animosité anti-sioniste. Il signifie un dégoût profond, une aversion pour les Juifs qui se dégrade et les déshumanise à un point qui rappelle quelques-uns des chapitres les plus sombres de l'histoire récente.

 

C'est un anti-sémitisme intuitif qui est à l'œuvre, qui en dit long sur ceux qui ne peuvent pas avoir le courage moral minimal nécessaire pour décrier l'assassinat de Juifs innocents.

 

Nous ne pouvons pas rester silencieux. Nous n'osons pas devenir des taciturnes et nous ne permettons pas de passer inaperçus. Haussons nos voix et crions sur les toits, inondons les médias sociaux et prenons d'assaut les forteresses de l'ignorance et de la bigoterie anti-juive.

 

Soixante-dix ans après Auschwitz, il ne devrait pas devoir être dits, mais apparemment cela ne fonctionne toujours pas: des vies juives importent aussi. Il est temps que nous rappelons au monde cette vérité simple et inattaquable.

 

Utilisez le hashtag #JewishLivesMatter et diffuser ce message à chaque occasion.

 

Dans les jours de l'antiquité, le peuple juif a donné le monothéisme éthique au monde et la base de la morale.

 

De nos jours, il semble que nous ayons besoin de le refaire à nouveau.

Repost 0
mordeh'ai
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 22:30

Par Khaled Abu Toameh

http://www.gatestoneinstitute.org/6647/abbas-palestinians-murder

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Au lieu de condamner l'assassinat des Juifs, l'Autorité palestinienne a dénoncé Israël de tuer les deux Palestiniens qui ont réalisé les attentats de Jérusalem

L'Autorité palestinienne et ses dirigeants ne sont pas en mesure aujourd'hui de condamner l'assassinat de tout Juif, tout simplement parce que l'Autorité palestinienne elle-même a encouragé de telles attaques terroristes à travers sa campagne incessante d'incitation contre Israël.

L'AP joue un double jeu: elle raconte au monde qu'elle veut la paix et la coexistence avec Israël; mais cependant, elle incite les Palestiniens contre Israël, poussant certains à utiliser des fusils et des couteaux pour assassiner les Juifs.

 

L'Autorité palestinienne (AP) et ses dirigeants, dont le président Mahmoud Abbas, ne peuvent pas se soustraire à la responsabilité de la dernière vague d'attaques terroristes contre des Israéliens à Jérusalem et en Cisjordanie.

 

Certes, à la fin il s'est avéré que le Hamas était derrière l'assassinat d'Eitam et Naama Henkin devant leurs quatre enfants, mais il n'y a pas à ignorer le fait que l'incitation anti-israélienne d'Abbas et d'autres dirigeants palestiniens depuis Ramallah a ouvert la voie aux terroristes pour mener à bien ceci et d'autres attaques.

 

L'incitation, qui a été autour depuis de nombreuses années, intensifiée après l'incendie criminel qui a tué trois membres de la famille Dawabsha dans le village cisjordanien de Douma en Juillet.

 

Depuis lors, Abbas et ses hauts fonctionnaires n'ont cessé de mener une campagne sans précédent d'incitation contre Israël en général et des colons juifs en particulier, bien que les auteurs de l'attaque de la Douma ne soient toujours pas identifiés ou arrêtés. Les Dirigeants de l'Autorité palestinienne ont depuis accusé le gouvernement israélien d'avoir commis des «crimes de guerre», et ont dit au peuple que l'incendie criminel faisait en réalité partie d'une conspiration israélienne contre tous les Palestiniens.

 

Abbas a même été jusqu'à accuser Israël de promouvoir une «culture de la terreur et d' l'apartheid.» Cette affirmation est venue en plus s'ajouter aux menaces de hauts responsables palestiniens de lancer des "opérations" de rétorsion contre Israël en réponse à l'attaque de l'incendie criminel.

 

Les Médias palestiniens de Cisjordanie, qui sont contrôlées par l'Autorité palestinienne, ont également joué un rôle dans la campagne massive de l'incitation contre Israël et les colons. Les colons juifs sont représentés dans les médias palestiniens comme des «gangsters» et des «terroristes» et que le gouvernement israélien est surnommé le "gouvernement d'Occupation."

 

Les récentes tensions à Al-Aqsa sur le Mont du Temple à Jérusalem ont également été exploitées par Abbas et la direction de l'Autorité palestinienne visant à délégitimer Israël et diaboliser "les extrémistes et les colons juifs." Depuis plusieurs mois, Abbas et ses hauts fonctionnaires ainsi que les médias accusent les visiteurs juifs sur le site sacré de "contamination" et "profanation" d'un des sanctuaires les plus sacrés de l'Islam. Fonctionnaires et journalistes palestiniens ont raconté à leur peuple que les Juifs complotent pour démolir la mosquée al-Aqsa. En outre, ils ont exhorté les Palestiniens et les ont encouragé à converger vers al- Aqsa pour la «défendre» contre les régimes prétendus juifs.

 

La campagne d'incitation a atteint son apogée récemment quand Abbas a été cité comme accusant les Juifs de «souiller la Mosquée Aqsa avec leurs pieds sales.» M. Abbas a également annoncé que, "Chaque goutte de sang versé pour Jérusalem est du sang pur."

 

Les terroristes du Hamas qui ont tué les Henkins vivent en Cisjordanie, et ont sans doute été exposé à l'incitation d' Abbas et de l'Autorité palestinienne. Les terroristes ne doivent pas avoir l'autorisation de la direction du Hamas dans la bande de Gaza ou de la Turquie de sortir et de tuer les premiers Juifs venus. La rhétorique inflammatoire de Abbas et des fonctionnaires de l'Autorité palestinienne  et les médias était suffisante pour entraîner tout Palestinien à tuer des Juifs.

 

Les deux assaillants palestiniens qui ont perpétré les attaques de la semaine dernière à Jérusalem voulaient tuer des Juifs parce qu'ils ont été amenés à croire que cela était le seul moyen de les empêcher de "contaminer" la Mosquée Al-Aqsa. Après tout, cela est précisément ce que Abbas et d'autres responsables de l'AP leur ont dit ces quelques derniers mois. Encore une fois, tandis que les deux ne sont pas des agresseurs loyalistes d'Abbas (l'un d'eux, Muhannad Halabi, a été affilié au Jihad islamique palestinien), il ne fait aucun doute que l'incitation de l'Autorité palestinienne a joué un rôle majeur dans l'augmentation de leur motivation pour assassiner des Juifs.

 

Halabi, qui a poignardé et abattu quatre Israéliens dans la vieille ville de Jérusalem, tuant Rabbi Néhémie Lavi et Aharon Benita, et en blessant Adele Benita et son bébé, a écrit sur ​​sa page Facebook deux heures avant l'attaque: "Ce qui se passe à la mosquée al-Aqsa est ce qui se passe dans nos lieux saints, et ce qui se passe pour les femmes d'al-Aqsa est ce qui se passe à nos mères et aux femmes. Je ne crois pas que nos gens vont succomber à l'humiliation. Les gens vont en effet se lever. " Les déclarations de Halabi ne sont pas très différentes de celles faites par plusieurs hauts fonctionnaires de l'AP au cours des dernières semaines et des mois.

 

L'Autorité palestinienne est également responsable de la vague d'attaques terroristes: ses dirigeants n'ont jamais condamné l'assassinat des quatre juifs près de Naplouse et dans la Vieille Ville de Jérusalem. En refusant de dénoncer les attaques, Abbas et la direction de l'AP envoient un message aux Palestiniens qu'il est bien d'assassiner des parents juifs devant leurs enfants, ou des juifs sur leur manière de prier au Mur occidental. Au lieu de condamner l'assassinat des Juifs, l'Autorité palestinienne a choisi de dénoncer Israël pour avoir tué les deux Palestiniens qui ont réalisé les attentats de Jérusalem. Ce faisant, l'Autorité palestinienne en fait incite les Palestiniens à se venger pour "l'exécution de sang-froid" des deux assaillants.

 

L'Autorité palestinienne et ses dirigeants ne sont pas en mesure aujourd'hui de condamner le meurtre de tous les Juifs, tout simplement parce que l'AP encourage de telles attaques terroristes à travers sa campagne incessante d'incitation contre Israël.

 

À cet égard, l'AP joue un double jeu: d'une part, elle dit au monde qu'elle veut la paix et la coexistence avec Israël; d'autre part, elle continue à inciter les Palestiniens contre Israël, et d'encourager certains à prendre des fusils et des couteaux et de se mettre à tuer des Juifs.

 

La rhétorique anti-israélienne enflammée de l'Autorité palestinienne a conduit à une vague d'attentats terroristes qui pourraient facilement dégénérer en une troisième intifada. Bien que M. Abbas a déclaré à plusieurs reprises au cours des dernières années qu'il ne veut pas d'une autre intifada contre Israël, ses déclarations et ses actions montrent qu'il est en train de faire tout son possible pour provoquer une nouvelle vague de violence dans le but d'attirer l'attention du monde entier sur le conflit israélo-palestinien et inviter à mettre la pression internationale sur Israël.

Repost 0
mordeh'ai
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 07:28

Par Dror Eydar

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_opinion.php?id=13909

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

 

Nous sommes habitués au défaitisme du bégaiement de ceux au sein de la Gauche qui ont un esprit à voie unique, ceux qui ont perdu le contact avec la planète appelée Terre, ceux qui accusent chaque détresse passagère, temporaire ou récurrente, sur les Juifs (en s'excluant eux-mêmes). Mais mes amis de la Gauche dite normale -- avez-vous tous reçu un coup sur la tête?

 

Au lieu de nous unir face à la millionième tentative d'assassinat de Juifs, vous nous accusez? Israël serait responsable d'incitation mensongère des islamistes sur le Mont du Temple? Israël serait responsable de « l'absence d'une solution diplomatique » ? Êtes-vous sûr que les Palestiniens en cherchent une? Cent ans ne seront pas suffisants pour réaliser que les Yahud [juifs] l'ont inventé?

 

Que préférez-vous: une large autonomie, comme c'est maintenant, ou des califats islamistes sur les collines de Samarie, à un jet de pierre du Kikar Hamedina au nord de Tel Aviv? Regardez autour de vous--c'est ce que connaît l'ensemble du monde arabe. Est-ce un État qui vous manque, ou une vie normale?

 

Ecoutez ce que président de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas répète depuis les dix dernières années. Tant il sait que même après 1 000 attaques terroristes, les Yahud continueront à se condamner eux-mêmes, il ne sera pas d'accord pour aucune chose, pas même le cadre défaitiste que l'ancien premier ministre Ehud Olmert lui a offert.

 

Les Palestiniens ont appris une leçon de racisme de la Gauche israélienne et de l'Occident: ils ne sont pas responsables de quoi que ce soit, même pas d'un meurtre, qui est considéré comme « naturel » sous les codes orientaux jaillis par des groupes de Gauche qui sont pour une raison connue comme « organismes de droits de l'homme ».

 

Par ailleurs, aucune de ces « organisations de droits de l'homme » ne s'est rapprochée des Nations Unies ou de la Cour pénale internationale à la Haye, ou sont les meurtres des Juifs pas de raisons de se plaindre?

 

Maintenant, certains d'entre nous trouvent de la « noblesse » dans les tueurs dépravés qui ont tiré sur une mère et un père [lien vers l'histoire : http://www.israelhayom.com/site/newsletter_article.php?id=28635] mais ont « eu pitié » de leurs enfants--vous êtes bien sûr de cela? L'avez-vous demandé aux racailles qui ont assassiné Eitam et Naama Henkin (mais Dieu vengera leur sang) quelle était leur intention avant que vous ne décidiez de servir d'avocat du diable?

 

J'ai même entendu une présentatrice d'infos, dans le confort d'un studio de télévision, de méditer sur " pourquoi autorise-t-on les Juifs à monter sur le Mont du Temple. Ne nuisent-ils pas au statu quo? " Et je demande--pourquoi les présentateurs de nouvelles  téiévisées comme elle avaient encore le droit d'opposer des juifs entre eux devant les filles de joie et des Philistins? Et ensuite, alors que le sang des victimes du meurtre était encore chaud, ils ont interviewer des députés de la liste commune Arabe qui avaient organisé une marche dans laquelle ils ont tous sandé: « par l'esprit et par le sang nous vous reprendrons Al-Aqsa! » Sur la ligne de front a défilé  Ahmad Tibi, la coqueluche de la presse gauchiste. Par le sang, n'est-ce pas?

 

M. Isaac Herzog, pourriez-vous expliquer au public ce que vous faites dans l'opposition? Je n'ai pas discerner les différences idéologiques majeures entre votre vision du monde et celles du premier ministre Benjamin Netanyahu, alors pourquoi tous ces discours sur les « défaillances de sécurité?» Pensez-vous que vous pourriez faire mieux? Se joindre à la coalition et faire la différence.

 

Et un mot pour le gouvernement. La gauche a raison sur une chose: Netanyahu est responsable. Avec le reste des membres de ce gouvernement. Grâce à Dieu. Une nette majorité du public (y compris les partisans de l'opposition) est favorable de prendre des mesures sévères pour rétablir l'ordre. L'assassinat des Juifs est quelque chose à laquelle nous ne devons pas nous habituer, même si les arabes ce pays s'y livrent depuis 150 ans, bien avant « l'occupation ».

 

Nous ne sommes pas des occupants dans notre pays. Face à leurs marches du sang, des foules de Juifs se sont dirigées vers la place de l'Hotel de ville lundi soir pour danser avec les rouleaux de la Torah. Il y a l'esprit contre le « sang » pour vous. Ce livre est la base de notre existence en tant que peuple, 2 000 ans avant que n'arrivèrent les occupants musulmans dans notre pays au VIIe siècle. C'est aussi le fondement de notre retour à Sion après un long exil.

 

Si certains islamistes (et certains de nos propres égarés) veulent une intifada dans l'espoir d'essayer  pour la millième fois d'obtenir de nous forcer à quitter la terre de notre vie--très bien, mais il va faiioir nous déraciner à la bêche.

Repost 0
mordeh'ai
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 11:21

בס"ד

Courtoisie du site "Tair Neri"

Publié par La Vérité Absolue

http://absolutetruth613.blogspot.co.il/2015/09/message-from-rabbi-nir-ben-artzi-shlita_21.html

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

Père qui a pitié de l'ensemble de sa création, miséricordieux pour les Juifs, miséricordieux pour les Juifs vivant en Terre Sainte, fait tout pour que les gens comprennent combien il aime les Juifs en Israël et fait tout pour que les Juifs qui ne résident pas en Israël accourent et viennent en Terre Sainte. Père céleste, Père de Miséricorde demande aux Juifs d'Europe, des Etats-Unis et de partout dans le monde de fuir alors qu'ils le peuvent encore et viennent vivre en Terre Sainte.

Des millions de réfugiés et infiltrés d'ISIS atteindront l'Europe et ils veulent prendre le contrôle des gouvernements. Ils vont réussir dans la lutte contre le droit européen et le détruire.

 
D.ieu a montré au peuple d'Israël de grands miracles, comme la façon dont il a envoyé tous les infiltrés d'Afrique vers l'Europe. Les gens ont vu ces grands miracles avec leurs propres yeux. Les infiltrés en provenance d'Israël seront également recueillis en Europe.Les Européens prétendent être modernes, ils défendent les réfugiés, mais les choses vont se retourner contre eux. Les réfugiés rongeront l'Europe et auront prise sur ​​les gouvernements.Ils ont été endoctrinés pour la conquête de l'Europe. ISIS profite de l'occasion de venir avec les réfugiés vers l'Europe et partout ailleurs. Ils ne se soucient pas de quoi que ce soit, ce dont ils rêvent la nuit, ils le font dans la journée; et, ce dont ils rêvent dans la journée, ils le font la nuit.
 
Nous le répétons, Armageddon est à l'extérieur des frontières d'Israël, il est à l'étranger.
 
Formidable avertissement pour tous les Juifs en Israël: Vous ne devez pas accepter de prendre du tout de réfugiés de la Syrie ou de tout autre pays! Il n'y a pas de place pour les réfugiés en Israël. Israël est un petit pays et il ya suffisamment de complications déjà ici avec les minorités, les Soudanais, les Palestiniens, et tout ce qui se passe autour d'Israël.C'est un énorme danger que d'accueillir des réfugiés en provenance de Syrie! 70% d'entre eux font partie d'ISIS, 70% d'entre eux sont des adeptes d'ISIS déguisés en réfugiés!
 
Nous allons le répéter, Israël est protégé; un nuage de feu protège les frontières d'Israël. L'armée israélienne protège en dessous de ce nuage, les armées du ciel protègent l'IDF, et ceux qui étudient la Torah protégeny l'armée et l'Etat d'Israël. Dans les frontières d'Israël il y a un mur spirituel, le peuple d'Israël voit ce qui se passe dans le monde et le monde ne voit pas ce qui se passe en Israël, afin qu'il ne plaisante pas avec Israël et ne veut pas venir .
 
L'armée israélienne doit être prudente sur ​​les frontières de la Bande de Gaza. Ils disent qu'ils ont un jour férié, mais c'est un mensonge, leurs vacances c'est qu'ils veulent surprendre les soldats de Tsahal et des colonies de peuplement. À Jérusalem-Est, ils ont de mauvais plans; vous devez garder les yeux ouverts.
 
Le Hamas et les Palestiniens se battent et s'entretuent comme ils se disputent pour un trône. Mais en réalité ils se disputent pol'argent, des dizaines de millions de dollars. Ils s'entretuent pour la propriété et prétendent que c'est pour un trône, comme si ils se soucient de leur «peuple».
 
Le gouvernement américain tente de faire la paix et de s'abaiser devant le gouvernement israélien. Il sait qu'il a fait une erreur et qu'il veut se reconnecter. Il embrasse parce que les élections sont à venir prochainement et ils veulent  des Juifs pour le soutenir; il en rêve. Il ne leur fera pas du bien, et la flatterie ne va pas l'aider. Il a baissé et va continuer à baisser.
 
D.ieu va frapper par le feu toute personne qui veut faire du mal à Israël. Tout pays qui veut faire du mal sera frappé par D.ieu avec le feu, le soufre, les tsunamis, les tremblements de terre, les inondations et les vents violents, ils vont avoir des complications entre eux et avec les réfugiés et les infiltrés.
 
Tout pays qui est en paix avec Israël aura la paix et le calme, une bonne économie, la protection et une bonne vie - C'est scellé par le divin.
 
Rien ne va aider l'Iran. Il fait semblant d'aimer la paix, mais il veut prendre les armes de la Russie et le soutien financier des États-Unis. Les USA ont besoin de se réveiller de toute urgence; ils ont fait une erreur avec l'Iran et ont seulement obtenu des difficulté hors de leurs frontières. L'Iran ne peut pas nuire à Israël. Il  le sait que Dieu protège les Juifs en Israël, et si il le fait, même la plus petite chose contre Israël, D.ieu se tournera vers toutes les usines en Iran et elles seront détruites par une torche géante  .
 
L'Irak est une tour de Babel; il continuera à être détruit et morcelé.
 
La Syrie sera éliminée de la surface de la terre. Celui qui interfèra sera également détruit par le feu, et il n'y aura pas de retour en arrière. C'est la main de D.ieu dans le jeu en Syrie, des milliers sont là en train de mourir; La Syrie est en train de mourir.
 
Hezbollah et Nasrallah sont finis. Ils ont munitions et des armes, mais ils ne disposent de personne pour les faire fonctionner, ils se sont tous enfuis. Ils aboient et aucune morsure.
 
L' Egypte est la prochaine
 
La Turquie est mise de côté pour le moment.
 
D.ieu ne se précipite pas n'importe où, Il a le temps; tout son temps, étape par étape. Quiconque nuit à Israël sera chatié et blessé par D.ieu.
 
Le monde entier poursuivra son chaos, des catastrophes naturelles, des conflits entre et au sein des pays, des tremblements de terre, des tempêtes et des vents, des éruptions volcaniques, des incendies, de la chaleur et du froid, des complications concernant des vols, des navires, des sous-marins, etc. etc..
 
Tant que le peuple d'Israël obéira aux commandements, aucune nation au monde ne pourra lui nuire. Celui qui obéit aux commandements est considéré comme quelqu'un qui étudie la Torah.
 
Tous les rabbins et les grands de la Torah en Israël diront une prière spéciale à Yom Kippour pour les soldats de Tsahal.
 
Roch Hachana est passé avec la bénédiction d'une bonne vie et le début d'une année merveilleuse. Nous sommes plus près de la révélation du Messie, un pas de plus vers le couronnement du Messie en tant que Roi!
 
Beaucoup de détails sur le Temple ont été découverts et beaucoup plus seront découverts. Ils découvriront les fondations du Temple et beaucoup plus de choses, et personne ne pourra nier qu'il y avait un temple juif. L'œil ne croit que ce qu'il voit. D.ieu va montrer aux gens des miracles en Israël chaque jour.

.../...

Il y a sept écluses qui doivent être ouvertes pour que D.ieu couronne le Messie comme roi; six ont été ouvertes et la septième est en chemin, elle sera ouverte cette année!
 
Que cette année soit celle de la révélation du  Messie, fils du Roi David!

 

Repost 0
mordeh'ai