Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 08:57

Par Khaled Abu Toameh

http://www.gatestoneinstitute.org/7392/iran-west-bank-sabireen

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

  • "Les endurants," Al-Sabireen, cherchent des Palestiniens en tant que groupe pour devenir un proxy iranien dans la région, et redoubler d'efforts pour éliminer " l'entité sioniste " et le remplacer par un empire islamiste.

  •  

  • l'infiltration de l'Iran de la Cisjordanie devrait servir de signal d'alarme non seulement pour Israël, mais aussi pour les Etats-Unis et autres puissances occidentales. Un retrait israélien, conduirait à une prise de contrôle du Hamas de la Cisjordanie, c'est un sujet de préoccupation. Maintenant, un nombre croissant d'Israéliens et de Palestiniens se demandent si un tel vide fournira une ouverture à l'Iran.

 

Enhardi par son accord nucléaire avec les puissances mondiales, l'Iran cherche déjà à prendre sous ses ailes, toute la région arabe et islamique.

 

La capacité de l'Iran pour les intrusions ayant été affamés par des années de sanctions. Maintenant, avec la levée des sanctions, l'appétit de Téhéran a été récemment aiguisé pour un empiétement - et sa fenêtre c'est la Cisjordanie.

 

L'Iran a, en fait, été mêlé depuis plusieurs années aux affaires intérieures de la grande région. Il  a pris part aux guerres civiles au Yémen et en Syrie, où, des musulmans chiites y vivent, et il continue activement à saper la stabilité de nombreux pays du Golfe, dont l'Arabie saoudite et Bahreïn.

 

Les vies tant des Libanais que des Palestiniens sont également soumises aux ambitions de l'Iran, qui remplit les coffres des groupes tels que le Hezbollah et le Jihad islamique.

 

Jusqu'à récemment, l'Iran a tenu une place de choix en tant que mécène principal du Hamas dans la bande de Gaza. Ce fut grâce à l'appui de l'Iran que le mouvement islamiste palestinien, le Hamas, retient en otages près de deux millions de Palestiniens vivant dans la bande de Gaza. En outre, ce soutien a permis au Hamas de faire de la contrebande de toutes sortes d'armes dans la bande de Gaza, y compris des roquettes et des missiles qui visaient et étaient tirés sur Israël.

 

Mais la lune de miel entre l'Iran et le Hamas a pris fin il y a quelques années, lorsque le Hamas a refusé de soutenir le régime du président syrien Bachar al-Assad - principal allié de Téhéran au Moyen-Orient - contre l'opposition syrienne. Depuis lors, les Iraniens, qui ont perdu confiance en leurs alliés du Hamas d'autrefois, ont recherché parmi les Palestiniens des amis plus fidèles. Et ils semblent les avoir trouvés: Al-Sabireen ( "les patients").

 

Al-Sabireen, nouvel allié de l'Iran, a d'abord surgi dans la bande de Gaza, où il a recruté des centaines de Palestiniens, dont de nombreux anciens membres du Hamas et du Jihad islamique. Des sources palestiniennes rapportent que Al-Sabireen a également réussi à enrôler de nombreux militants du Fatah mécontents qui se sentent trahis par l'Autorité palestinienne (AP) et son président, Mahmoud Abbas. Ce sentiment de trahison est le fruit de l'échec de l'Autorité palestinienne de payer les salaires de ses anciens loyalistes. En outre, l'incitation anti-israélienne et de l'endoctrinement dans les mosquées, les médias sociaux et la rhétorique publique a radicalisé membres du Fatah et les a mené dans les bras grands ouverts de groupes islamistes.

 

 Al-Sabireen soutenu par l'Iran est déjà un casse-tête pour le Hamas. Les deux groupes terroristes partagent une même idéologie radicale et les deux cherchent à détruire Israël. Néanmoins, Al-Sabireen considère que le Hamas est "soft" avec Israël, car il ne mène pas d'attaques terroristes quotidiennes contre ses citoyens. Les "patients"(Al-Sabireen)cherchent des Palestiniens en tant que groupe pour devenir le mandataire iranien dans la région.

 

Le commandant de Gaza d'Al-Sabireen, Ahmed Sharif Al-Sarhi, était responsable d'une série d'attaques armées contre Israël avant qu'il ne soit abattu en Octobre 2015 par des tireurs d'élite de Tsahal le long de la frontière avec la bande de Gaza. Les Iraniens sont également soupçonnés d'avoir fourni à leur nouveau groupe terroriste dans la bande de Gaza des missiles "Grad et ,Fajr" capables d'atteindre Tel-Aviv.

 

Soutenus par l'accord sur le nucléaire et la levée des sanctions contre Téhéran, les membres Al-Sabireen se sentent optimistes. Le groupe a récemment décrit cette évolution comme une «victoire» pour tous les musulmans et la preuve de leur «fierté et la force». Les musulmans doivent maintenant s'unir, dans le but de résister à «l'arrogance du monde et de supprimer l'entité sioniste de la terre de Palestine».

 

En effet, Al-Sabireen semble redoubler d'efforts pour éliminer «l'entité sioniste» et le remplacer par un empire islamiste. Pour atteindre cet objectif, le groupe cherche maintenant à étendre son contrôle au-delà de la bande de Gaza. La levée des sanctions contre l'Iran a coïncidé avec les informations selon lesquelles Al-Sabireen a infiltré la Cisjordanie, où il travaille à établir des cellules terroristes pour lancer des attaques contre Israël.

 

Selon des sources de sécurité de l'Autorité palestinienne, elle aurait déjà localisé quelques Palestiniens de Cisjordanie qui étaient plus qu'heureux de rejoindre le djihad du groupe Al-Sabireen contre les Juifs et Israël.

 

Les forces de sécurité de l'AP a récemment découvert une cellule terroriste appartenant à Al-Sabireen à Bethléem et arrêté ses cinq membres. Les suspects ont reçu l'argent grâce aux membres du groupe dans la bande de Gaza afin d'acheter des armes pour attaquer les soldats et les colons israéliens en Cisjordanie.

 

Al-Sabireen n'est pas le seul mandataire iranien dont l'oeil est sur ​​la Cisjordanie. Le mois dernier, dans la ville de Tulkarem en Cisjordanie, les forces israéliennes de sécurité ont découvert et ont éradiqué une cellule terroriste commandé par le Hezbollah, qui avait planifié des attentats suicides et des attaques à l'arme à feu. Les membres palestiniens de la cellule avaient été enseigné par Jawed Nasrallah, le fils du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, comment mener des attentats-suicides, assembler des gilets explosifs, recueillir des renseignements, et avait mis en place des camps d'entraînement.

 

Tout cela sonne étrangement familier. Comme si le Hezbollah avait pris sous son aile  Al-Sabireen, l'Iran a fait la même chose avec ses autres mandataires tels que les Houthis au Yémen et les membres des communautés chiites en Arabie saoudite et Bahreïn, tout en fomentant l'instabilité et gagner des bases de pouvoir local.

Délié de son étranglement financier fondé sur des sanctions, l'Iran est maintenant libre de souscrire la terreur dans la région. Ceci est précisément ce qui se passe au Liban, en Syrie, au Yémen, en Irak, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

 

l'infiltration de la Cisjordanie par l'Iran  devrait servir de signal d'alarme non seulement pour Israël, mais aussi pour les Etats-Unis et d'autres puissances occidentales. À l'heure actuelle, il y a peu à faire pour lutter contre la présence de l'Iran dans la bande de Gaza. Mais l'Iran aux portes d'Israël en Cisjordanie est un drapeau d'une couleur différente.

 

Un retrait israélien, conduisant à une prise de contrôle du Hamas de la Cisjordanie, a été un sujet de préoccupation. Maintenant, un nombre croissant d'Israéliens et de Palestiniens se demandent si un tel vide fournirait une ouverture pour l'Iran.

 

L'avenir du Moyen-Orient et l'Europe serait scandaleusement différent si tout Etat palestinien venait à tomber entre les mains des extrémistes islamiques de l'Iran et leurs alliés.

 

Les Palestiniens et toutes les parties intéressées pourraient se rappeler que Al-Sabireen n'est - rien d'autre - que patient.

Repost 0
mordeh'ai
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 19:59

Par Vic Rosenthal

http://abuyehuda.com/2016/02/who-is-guilty-of-stupidity/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Basel Ghattas (l), Haneen Zoabi and Jamal Zahalka

Bâle Ghattas (l), Haneen Zoabi et Jamal Zahalka

 

Les trois membres de la Knesset d'Israël - Jamal Zahalka, Haneen Zoabi et Bâle Ghattas - qui ont récemment rencontré les familles des trois assassins terroristes, ont été condamné par tout le spectre politique israélien. En plus des vives critiques du Premier Ministre Netanyahu, les membres du Likoud et de l'opposition, même un membre de l'aile gauche du Meretz a déclaré que leur action était " une provocation, de perversité [רשעות] et de la stupidité."

 

L'acte des trois, membres du parti Balad, le plus extrême des partis arabes qui composant la liste commune, était bien pire que cette description. En appelant " martyrs " les terroristes et se tenant debout tout en observant une minute de silence en leur honneur, ils ont encouragé les Arabes palestiniens à poursuivre leur campagne vicieuse quasi-quotidienne de meurtres de civils, de policiers et de soldats dans les rues d'Israël et même dans nos maisons. En tant que représentants des citoyens arabes, ils ont en effet appelé à prendre une part plus active dans la campagne d'assassinats (jusqu'à présent, la plupart des terroristes sont venus de Jérusalem-Est ou des territoires).

 

Le comité d'éthique de la Knesset sera sans aucun doute les sanctionner. Ils peuvent être suspendus pendant six mois ou leur faire payer des amendes de 20.000 shekels (environ 5000 $). C'est risible.

 

Ce qu'ils ont fait c'est de l'incitation à assassiner. En outre, les 31 personnes tuées et les 304 blessées par les 119 coups de couteau, 41 tirs et 23 attaques de véhicules-béliers depuis le 13 Septembre sont victimes d'une guerre menée contre l'Etat et ses habitants par les forces combinées de l'OLP, du Hamas et d'autres groupes terroristes . Il n'est donc pas déraisonnable de les inculper d'aide à l'ennemi en temps de guerre - ce qui a pour nom trahison.

 

Les trois devraient être arrêtés, jugés et envoyés en prison. Quand ils auront fini de purger leur peine, ils devraient être déchus de leur citoyenneté et expulsés du pays.

La Loi fondamentale relative à la Knesset (lois fondamentales sont l'équivalent israélien d'une constitution) Etats (art. 7a) dit cela

la liste d'un candidat ne doit pas participer aux élections à la Knesset, et une personne ne doit pas être un candidate à l'élection à la Knesset, si les objets ou les actions de la liste ou les actions de la personne, expressément ou implicitement, notamment incluent l'une des choses suivantes:

 

  • la négation de l'existence de l'Etat d'Israël en tant qu'Etat juif et démocratique;

  • l'incitation au racisme;

  • le soutien de la lutte armée, d'un Etat hostile ou d'une organisation terroriste, contre l'Etat d'Israël.   

 

Meir Kahane et son parti Kach ont été exclus de la course à la Knesset en 1988 en vertu de cette loi. Haneen Zoabi a également été disqualifié par un vote majoritaire de la Knesset avant cette élection, au motif que les déclarations qu'elle a faites incitaient à la violence - mais la Cour suprême israélienne a annulé le résultat et lui a permis d'être élue. Zoabi, parmi ses autres actions, a navigué sur le bateau turc Mavi Marmara en 2010, quand les marins israéliens ont été attaqué avec des barres de fer et à coups de couteaux  après avoir arraisonné le navire pour l'empêcher de briser le blocus légal de Gaza. Elle a dit aussi que l'enlèvement des trois jeunes ados n'était pas du terrorisme .

 

Les trois traîtres ne sont pas coupables de bêtise. C'est nous qui sommes stupides. Combien d'humiliation devrons-nous accepter? Nos citoyens sont taillés en pièces dans nos rues, abattus et écrasés, et nous permettons à ceux qui prônent cette bassesse de siéger dans notre parlement et de vomir leur haine?

 

Arrêtons-les, emprisonnons-les, et expulsons-les!

Repost 0
mordeh'ai
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 19:23

Par Adam Eliyahu Berkowitz 

http://www.breakingisraelnews.com/60753/how-brazil-helped-palestinians-rewrite-history-steal-temple-mount-while-nobody-noticed-jerusalem/#Ekjpy6KEy2JoAZs4.97

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

(Photo: Embaixada do Estado da Palestina no Brasil/Facebook)

 

Dans ce qui pourrait être vu comme une simple manoeuvre diplomatique entourant l'ambassadeur d'Israël au Brésil, une attaque de grande envergure a été mené contre le droit juif à Jérusalem, et il semble qu'Israël a déjà perdu la bataille à Brasilia.

 

Cette bataille la plus récente a commencé en Décembre dernier lorsque le Brésil a refusé d'accepter la nomination par le Premier ministre Benjamin Netanyahu de Dani Dayan comme ambassadeur israélien.La décision du Brésil est fondée sur les antécédents de Dayan comme un "colon" chef de file du conseil régional de Judée et Samarie .

 

La mission diplomatique israélienne au Brésil est toujours sans ambassadeur, mais cette rebuffade ne se limite pas à Dayan personnellement. elle fait partie d'une déclaration claire et sans équivoque par le gouvernement brésilien sur sa vision du Moyen-Orient. Le Premier ministre Netanyahu a identifié cela comme une ligne de bataille, elle ne passera pas, annonçant aux Brésiliens que c'est Dayan ou rien. En réponse, le Brésil a envoyé un message clair scandaleuxt par l'intermédiaire d'une  toute nouvelle ambassade de l'Autorité palestinienne dans le pays sud-américain.

 

La nouvelle ambassade de l'AP, inaugurée le 4 Février, est une structure modeste, avec un design remarquable. Il est de forme octogonale, mais sa caractéristique la plus importante est le dôme d'or sur son toit. En fait, le design n'est pas unique. La nouvelle ambassade palestinienne au Brésil est une réplique à échelle réduite du Dôme du Rocher , reconnaissable pour ce qu'il représente, affichant ouvertement un message inquiétant et menaçant pour le monde.

 

 

L'Autorité palestinienne a 96 représentations diplomatiques et consulaires à l'étranger, mais c'est la seule, ou peut-être la première, qui semble affirmer sans équivoque que les Palestiniens ne seront pas satisfaits jusqu'à ce qu'ils arrachent le Mont du Temple et Jérusalem entièrement des mains des Juifs sans intention de négocier.

 

Le Brésil a donné cette vision de son soutien implicite mais incontestable avec ce fier affichage de la nouvelle ambassade de l'Autorité Palestinienne, qui est la première mission diplomatique palestinienne dans l'hémisphère occidental. Le rêve palestinien d'une solution à un Etat, avec aucune place pour les Juifs, a trouvé une maison à Brasilia.

 

Il peut paraître surprenant qu'un tel acte flagrant peut être presque méconnu, son message clair translucide, mais ce ne serait pas la première fois que la vérité a été négligemment jeté quand on est venu à des questions concernant le Mont du Temple et le dôme doré en particulier .

 

Lorsque la violence a éclaté au Dôme du Rocher en Septembre, tout le monde musulman a pris le cri de "Al Aqsa" comme slogan et a agité des bannières du sanctuaire octogonal et son caractère distinctif du dôme recouvert d'or. Pourtant, le dôme d'or et la structure octogonale ce n'est pas Al Aqsa. Al Aqsa est une mosquée adjacente au dôme doré du Rocher. Elle est coiffée d'un dôme argenté mat. Une tromperie magistrale de la main qui semble avoir dupé le monde entier, le Dôme du Rocher, ou Qubbat Al-Sakhrah en arabe, est maintenant proclamé au monde comme la mosquée Al Aqsa, et présenté comme le symbole éternel de l'ancienne nation palestinienne.

 

En Octobre, le New York Times a publié un article intitulé " la certitude historique s'avère incertaine de l'endroit ou se trouvait le Saint des Saints de Jérusalem". L'article a donné du crédit à ceux qui ont contesté les revendications juives que les deux temples bibliques existaient sur ​​le Mont du Temple, suggérant même que les Temples peut-être n'ont jamais existé du tout, les seules sources étant bibliques sans justification archéologique.

 

La revendication a été à couper le souffle par son audace, allant à l'encontre des trois religions abrahamiques, l'Ancien et le Nouveau Testament, le Coran, et ce que chaque visiteur à Jérusalem a vu de ses propres yeux. Le public a vivement réagi, des sources citées dans l'article sont opposées par la manière dont leurs opinions ont été déformées, et le New York Times a modifié le papier. Pourtant, le fait est resté aux yeux de tous ceux qui,  quand il sont venus sur le Mont du Temple, l'histoire est sans rapport avec le débat.

 

Ce mensonge est perpétré en plein jour, au Brésil. De nombreux pays ont reconnu l'Etat de Palestine dans un acte qui empêche un processus de paix négocié. Plus récemment, France a menacé que si Israël n'arrive pas à un accord avec l'Autorité palestinienne, elle rejoindra les 136 Etats membres des Nations Unies qui ont déjà reconnu l'entité palestinienne.

 

La nouvelle ambassade du Brésil est la plus récente manifestation de l'ordre du jour palestinien, tenter de délégitimer la nature juive d'Israël - un programme qui bénéficie de plus en plus d'un soutien mondial.Le geste audacieux du Brésil, toutefois, fait monter les enchères, la saisie d'un combat qui n'a pas seulement des implications politiques, mais spirituelles et bibliques aussi.

Repost 0
mordeh'ai
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 18:48

Après que 3 députés se sont payé le luxe de la visite aux familles de «martyrs» assassins terroristes, le Premier Ministre propose le projet de loi au vote des 90-Membres de la Knesset pour les suspendre.

 

Par Hezki Ezra

http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/207657#.Vrd3XvnhDDd

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Lors d'une réunion avec les chefs de partis membres de la Coalition, dimanche, le Premier ministre Binyamin Netanyahu a présenté un nouveau projet de loi  permettant à la Knesset de suspendre un Député en raison de sa mauvaise conduite.

 

La suspension entrera en vigueur si une large majorité de 90 sur un total de 120 députés, dans un mécanisme similaire à la loi actuelle pour suspendre un président, président de la Knesset ou vice président de la Knesset.

 

Le projet de loi de Netanyahu est un plan pour prendre des mesures contre les députés arabes Hanin Zoabi, Jamal Zahalka et Bâle Ghattas de Balad la faction de la liste commune, qui la semaine dernière a soulevé l'indignation après leur rencontre avec les familles des terroristes arabes qui ont récemment lancé des attaques meurtrières.

 

Défendant leurs actions, les députés arabes ont appelé plus tard les familles "familles endeuillées", et ont appelé les terroristes qui sont morts en tuant Israéliens des «martyrs».

 

Dimanche matin, le Premier ministre, à une réunion du Cabinet avait promis de prendre des mesures, en disant qu'il ferait tout son possible pour interdire les trois députés de la liste commune, le troisième parti politique à la Knesset qui détient 13 mandats.

 

Dans ses commentaires Netanyahu fait référence aux «trois députés Balad qui vont réconforter les familles des meurtriers, des gens qui ont assassiné des citoyens israéliens."

 

Oren Hazan Député du Likoud a dit à Arutz Sheva tôt dimanche que " le comportement des terroristes de Balad qui sont allés rendre visite aux familles de ces personnes c'est non seulement traverser une ligne rouge, mais plutôt une vraie trahison de l'Etat d'Israël."

 

" Le temps est venu de trouver le moyen de les jeter non seulement hors des murs de la Knesset, mais hors des frontières de l'Etat, en Syrie avec le traître fondateur de Balad (le fugitif Azmi Bishara) ."

Repost 0
mordeh'ai
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 17:54

Une idée immédiate pour cimenter une relation avec les Etats arabes anti-Iran.

 

Par Mark Langfan

http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/18222#.VrcPM5sUXDd

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Lors de la Seconde Guerre mondiale, les chars Britanniques en Egypte ont lutté héroïquement contre les chars de Rommel venant de l'est, de la Libye.  Il y a eu beaucoup de films et émissions de télévision faites sur ces grandes batailles.

 

Personne ne semble s'être jamais posé la question simple: ce pétrole brut non raffiné, changé en essence raffinée pour alimenter leurs chars et leurs bateaux de guerre de la mer Méditerranée?

 

La réponse est: les 500,000 Juifs du Mandat de la Palestine ont sauvé la Palestine de l'amant nazi, le Mufti de Jérusalem Haj Amin al-Husseini, en raffinant du pétrole qui a été transféré par un pipeline depuis les champs de pétrole de Mesopotamie à Haifa. Sans les 500,000 Juifs de 1930-1940 de l'avant Israël, la Grande-Bretagne aurait été éradiquée de l'Est Méditerranéen avant que la guerre ne commence.

 

Un oléoduc israélo-arabe peut sauver le monde dans ce qui s'annonce être--la troisième guerre mondiale comme le pipeline arabe-Pre-Israël a sauvé le monde lors de la Seconde Guerre mondiale.

 

Dans le cas improbable, mais possible, si la Russie et l'Iran réussissent à décimer les sunnites d'Irak à travers la Syrie, créent un corridor contigu de l'Iran à la Syrie et au Liban et construisent des pipelines de pétrole et de gaz en Méditerranée orientale, l'Arabie Saoudite et les royaumes pétroliers doivent avoir une réponse ou ils seront anéantis par le pipeline Iran-Russie.

 

Un pipeline de pétrole et de gaz  Arabo-Jordanien-Israël est la seule réponse. C'est la plus courte distance entre les deux points de l'Arabie Saoudite à la Méditerranée orientale. Ce fut le chemin historique de l'oléoduc vers l'ouest avant la création d'Israël en 1948, et que les Arabes ne déclarent une guerre sans fin. L'Egypte est trop instable pour protéger et contrôler son propre pipeline à travers le Sinaï, sans parler d'autre chose. Par conséquent, les royaumes du pétrole sunnites ont un et un seul choix: un pipeline à travers Israël.

 

Israël est le centre parfait pour tout le non-axe-du-mal (bien que loin d'être démocratiques) les acteurs régionaux: Turquie, Egypte, Chypre / Grèce, et l'Arabie Saoudite. La raison en est qu'ils ont tous confiance en Israël qui n'attaquera aucun d'entre eux, alors que tous croient qu'ils s'attaqueraient l'un, l'autre si ils acquerraient une frontière contiguë.Bref, Israël maintient tous les grands acteurs honnêtes. Par conséquent, Israël est l'état tampon parbexcellence pour eux. 

 

Israël est la cohésion militaire qui agit non seulement pour protéger toutes les parties, mais agit comme la clé de la zone de transit médiane reliant tous les acteurs. Pour tous les joueurs c'est un élément clé. Israël a la puissance militaire nécessaire de projection pour tous les joueurs, cette projection de la menace vient habituellement de la projection de puissance. Israël peut jouer ce rôle clé dans la protection d'une attaque contre la canalisation.

 

Un tel pipeline sera un boom économique pour la Jordanie et d'autres pays Arabes de la région. Nous espérons qu'ils voient Israël comme le fer de lance de leur base économique, et non comme un ennemi. Car, si Israël est touché, le pipeline serait voué à la destruction ainsi que les économies. À cet égard, la Turquie serait la plus grand bénéficiaire, car elle aurait une garantie d'avoir une source sûre de gaz et de pétrole pour son propre usage, ainsi que pour la conduite qui mene à travers l'Europe.

 

Israël est non seulement un allié de l'Arabie Saoudite et des sunnites arabes dans la lutte militaire contre l'hégémonie Persane Safavidic (Iran), c'est également un partenaire essentiel dans la guerre économique contre le regime pétrolier de l'ayatollah.

Repost 0
mordeh'ai
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 22:26

Des Arabes ont mis le feu à des livres de prières dans une synagogue de la ville de Givat Sorek près de Karmei Tzur à Gush Etzion.

 

Par Hezki Ezra

http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/207608#.VrZgS_nhDDe

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

livres brûlés à Givat Sorek synagogue

   livres brûlés à Givat Sorek synagogue                                   force de sécurité Karmei Tzur

La ville est située sur une colline stratégique qui surplombe l'endroit où les trois adolescents , Eyal Yifrah, Gilad Sha'ar, Naftali Frenkel ont été enlevés en 2014. La synagogue est utilisée comme une maison de prière, un endroit où les routards vont, et un centre pour les programmes de groupes de jeunes pour les jeunes locaux.

 

Les résidents ont dit que ce n'est pas la première fois que l'endroit est attaqué. " Il est difficile pour nous de nous réconcilier avec le fait que, dans le coeur du pays un acte de ce type se produise qui nous rappelle certaines des périodes les plus sombres de notre histoire. Il est important de se rappeler qu'à moins de 100 mètres de la synagogue il y a les maisons des résidants. Ceci est un début dangereux de ce qui peut facilement devenir une plus grande tragédie. Nous devons mettre fin à ces attaques."

 

" Ces photos sont choquantes et envoyent des frissons dans tout le corps. Je suis certain que les survivants de l'Holocauste qui ont survécu à la Nuit de Cristal et qui ont fondé Gush Etzion, n'ont jamais penxé qu'ils reverraient de telles images de livres brûlés ici en Israël sous l'autorité israélienne",  David Perl, Chef du  Conseil régional du Gush Etzion a déclaré samedi soir: «Le gouvernement d'Israël qui revendique les deux la vie et la sainteté d'Israéliens, doit mettre la violence sauvage arabe, sous contrôle. Nous attendons que la communauté internationale condamne cet acte odieux, choquant et criminel."

Repost 0
mordeh'ai
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 18:25

Steinitz avertit également que la guerre civile syrienne est plus inquiétante que les tunnels du Hamas, en raison du rôle croissant de l'Iran au nord de la frontière

 

  Par le Staff du TIMES OF ISRAEL  

http://www.timesofisrael.com/minister-says-egypt-flooded-hamas-tunnels-at-israels-request/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Palestinians inspect the damage after Egyptian forces flooded smuggling tunnels dug beneath the Gaza-Egypt border, in Rafah in the southern Gaza Strip, on September 18, 2015. (Abed Rahim Khatib/ Flash90)

Les Palestiniens inspectent les dégâts après que les forces égyptiennes ont inondé les tunnels de contrebande creusés sous la frontière entre Gaza et l'Egypte, à Rafah dans le sud de la bande de Gaza, le 18 Septembre, 2015. (Abed Rahim Khatib / Flash90)

 

L'armée égyptienne a inondé plusieurs tunnels de contrebande sous la frontière sud de la bande de Gaza à la demande d'Israël, a déclaré samedi le ministre de l'Énergie Yuval Steinitz .

 

Prenant la parole lors d'un événement à Beersheba, Steinitz a déclaré que le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi avait détruit de nombreux tunnels construits par le groupe terroriste islamiste Hamas, qui gouverne l'enclave palestinienne, y compris en Octobre dernier, pour le compte d'Israël.

 

" Certains tunnels du Hamas ont été inondé, dans une certaine mesure à notre demande ", a déclaré Steinitz, selon Ynet. " Les inondations sont une bonne solution dans ce domaine."

 

Le ministre de l'énergie a ajouté que la coordination de la sécurité entre Israël et l'Egypte était " mieux que jamais."

 

Depuis Septembre de l'année dernière, l'armée égyptienne a régulièrement injecté de l'eau de mer dans les tunnels transfrontaliers souterrains creusés entre sa péninsule du Sinaï et la bande de Gaza dans une campagne d'éradication des activités terroristes le long de la frontière. Les responsables de la sécurité palestinienne l'ont dit récemment à l'agence de nouvelles allemande DPA  que ces opérations faisaient partie d'un effort pour arrêter la contrebande transfrontalière par des militants islamistes en provenance de l'enclave palestinienne dirigée par le Hamas.

 

La radio militairea rapporté que Steinitz a également dit que, du point de vue d'Israël, la guerre civile en cours en Syrie était plus préoccupante encore que la menace des tunnels du Hamas, étant donné le rôle croissant de l'Iran au nord de la frontière.

 

Les agents de la sécurité ont déclaré vendredi qu'Israël craignait que la montée des tensions sur les efforts renouvelés du Hamas concernant les tunnels sous la frontière de Gaza feraient supposer au groupe terroriste qu'un assaut par l'armée israélienne était imminent. Ces préoccupations, selon les responsables, pourraient éventuellement conduire le Hamas d'attaquer Israël préventivement.

 

Cependant, un haut responsable du Hamas a déclaré jeudi au Times of Israël que le Hamas ne veut pas la guerre et est déterminé à maintenir la trêve fragile avec Israël.

 

Hamas members seen in a tunnel in an Izz ad-Din al-Qassam Brigade promotional video. (YouTube)

Des membres d'ad-Din al-Qassam du Hamas vus dans un tunnel dans un réseau promotionnel . (Youtube)

 

Malgré les déclarations récentes du Hamas que ses tunnels atteindront le territoire israélien et il lancerait des attaques terroristes "de haute qualité" contre des Israéliens de la Cisjordanie, a indiqué le responsable, parlant sous couvert de l'anonymat: " Notre position est claire: nous ne voulons pas d'une escalade [de la violence] et nous ne voulons pas la guerre ".

 

" Nous n'avons pas l'intention à l'heure actuelle ou dans l'avenir de commencer une guerre, et de notre point de vue l'option n'est pas sur la table," le fonctionnaire a dit, exhortant Israël à réagir avec retenue à la récente rhétorique du Hamas.

 

Dimanche, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis de frapper Gaza plus durement que pendant la guerre de 2014 les combattants basés à Gaza, au milieu de la montée de la pression du public sur les rapports de l'augmentation de la construction de tunnels de Gaza.

 

" Dans le cas où nous sommes attaqués par les tunnels dans la bande de Gaza, nous agirons avec force contre le Hamas, et avec beaucoup plus de force que l'opération Bordure de protection ", a dit Netanyahu dans une conférence de diplomates israéliens, se référant à la guerre de 50 jours dans le bande de Gaza en 2014.

 

Des responsables des Forces de Défense Israeliens et les résidents du sud ont exprimé leur inquiétude ces derniers jours que le Hamas est en train de reconstruire des passages souterrains, qui seront utilisés pour attaquer Israël, qui ont été détruits pendant la guerre 2014. Certains résidents ont rapporté qu'ils rntendaient des bruits de creusement, mais des vérifications de Tsahal n'ont rien trouvé, aucune trace de tunnels réels.

 

La semaine dernière on a vu au moins trois effondrements de tunnels séparés dans la bande de Gaza, tuant plusieurs puisatiers selon des rapports palestiniens, .

Repost 0
mordeh'ai
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 09:41

Israël met au point un système de détection de tunnel et les États-Unis contribue moitié de l'argent

Une injection d'argent des États-Unis dans la technologie anti-tunnel d'Israël va accélérer son développement. Mais l'augmentation de l'activité du côté israélien est susceptible de provoquer le Hamas en lançant une attaque surprise.

 

Par Alex Fishman, YNET

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4761192,00.html

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Le gouvernement américain va investir 120 millions $ dans le développement et la fabrication de «l'invention israélienne" pour détecter et identifier les tunnels, en collaboration avec le Ministère de la Défense, suite à l'approbation du Congrès du transfert de budget. Israël va investir un montant similaire. S'il y avait même une ombre de doute sur l'efficacité de l'invention, le Congrès n'aurait pas approuvé un seul centime.

gaza_tunnels_01

Le vice-ministre américain de la défense a visité Israël il y a quelques semaines et a vu le projet anti-tunnel à ses débuts autour de la bande de Gaza. Impressionné, il a approuvé les 40 millions $ pour couvrir la première année.

 

Les Etats-Unis ont besoin d'un tel système sur sa frontière du Mexique et avec les Américains dans le projet, il y a une chance qu'il va commencer à faire des progrès. L'injection de l'argent et de la technologie américaine va raccourcir le processus et le système verra vite le jour, ce qui signifie qu'il sera déployé plus rapidement. Comment beaucoup plus rapidement? Voilà un secret que le Hamas  paierait cher pour le découvrir.

 

Il n'y a pas que les résidents des alentours de Gaza qui peuvent entendre des bruits venant du sous-sol. Ceux de l'autre côté aussi, vous pouvez voir et entendre creuser du côté d'Israël, l'implantation de quelque chose dans la terre. Du point de vue de l'aile militaire du Hamas, cela représente les tambours de la guerre. Ils comprennent que lorsque le projet sera mis au point, il va neutraliser leur ultime arme d'attaque: les tunnels.

 

Israël est dans une course contre la montre pour terminer le projet et le faire fonctionner à son niveau optimal. Le système est supposé détecter tout forage, ou toute autre activité, jusqu'à une profondeur de plusieurs dizaines de mètres de profondeur.

 

Le Hamas est dans sa propre course contre le temps. Du point de vue de l'organisation, il a déjà fini ses préparatifs pour un réseau militaire avec Israël et est maintenant aux prises avec un timing. Et ce calendrier sera grandement affecté par le rythme de la progression du projet israélien.

 

Le Hamas prépare une attaque surprise. S'il est amené à croire un instant qu'Israël a une solution qui mettra ses tunnels sur la place publique, il va les pousser à porter leur attaque plus avant. Et celui-ci se trouve dans les mauvaises nouvelles: Deux trains accélèrent vers l'autre, et la collision est susceptible d'avoir lieu dans quelques mois. L'armée israélienne a fait déjà des estimations autour de cette possibilité.

 

Une série de gestes et d'événements au cours des dernières semaines témoignent de la préoccupation de la construction que la prochaine série de combats entre Israël et le Hamas arrivera plus tôt que plus tard. Cela a commencé avec les rapports, en particulier en Israël, sur la certitude que les tunnels du Hamas ont déjà pénétré en territoire israélien. Cela rappelle des articles lors de l'opération de Bordure de protection qui ont déclaré qu'il y avait des tunnels sous toutes les communautés de la frontière de Gaza.

 

L'armée israélienne recherche de tunnels à la frontière de Gaza.

 

Des articles de cette nature, qui contiennent seulement une partie de la vérité, sèment et créent  la panique dans le public d'un sentiment que la guerre est dans l'air. Il y a également des opportunistes politiques prompts à appeler à la destruction des tunnels immédiatement. Quelles informations sont-elles à utiliser comme base pour envoyer l'armée sur une prochaine guerre de Gaza?

 

Deux tunnels récemment effondrés à Gaza. L'un de ces effondrements a tué sept puisatiers. Nul emplacement du tunnel publié, mais il était clair pour tous qu'il avait pénétré le territoire israélien. Les affirmations hâtives qui ont découlé de cet incident ont considérablement accéléré  les forages de  tunnelsdu Hamas, conduisant à l'accident.

 

Mais les tunnels se sont écroulés depuis des années dans la bande de Gaza - à chaque fois, en effet, entre 100 et 130 millimètres de pluie tombés en une seule fois. Le dernier accident qui a embarrassé la direction du Hamas; au début, ils ont couvert les décès et transformé l'effondrement dans un héroïque " accident d'exploitation ", à tel point qu'Ismail Haniyeh a prononcé un discours rare dans lequel il a détaillé les préparatifs militaires pour une guerre avec Israël.

 

Netanyahu, aussi, ne manque pas l'occasion. Herzog a-t-il fait appel d'attaquer les tunnels? Netanyahu lui démontrera comment menacer le Hamas comme on doit créer le sentiment que la guerre est à nos portes. Ajoutez à cela un politicien pour visiter les tunnels afin de préciser qu'il est celui qui a introduit les milliards nécessaires pour construire cet obstacle aux tunnels, et non le gouvernement. Ajouter aussi des membres de la Knesset qui viennent, se faire photographier et peut-être montrer leur préoccupation sincère et honnête, mais ne dispose pas d'information précise à donner.

 

Le Hamas est témoin de tout cela et il est convaincu qu'Israël se prépare à sauter le pas. Cette paranoïa pourrait également conduire à tirer la conclusion erronée selon laquelle une sorte de déploiement militaire - en effet, pour le genre d'erreurs qui ont préfacé l'opération de bordure de protection, et qui nous ont apporté une guerre de 51 jours.

 

Israël et le Hamas à la fois sont dans une course contre la montre!

Repost 0
mordeh'ai
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 06:31

Par Adam Eliyahu Berkowitz

http://www.breakingisraelnews.com/60660/obamas-mosque-address-ruffles-feathers-jerusalem/#Ogep5xdeBzAZxJOz.97

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Afficher l'image d'origine

 

La première visite du président Barack Obama à une mosquée Américaine dans la banlieue de Baltimore mercredi peut avoir été présenté comme un geste de bonne volonté, mais cela a certainement attiré une certaine attention sérieuse.

 

Bien que Obama ait visité de nombreuses mosquées lors de ses visites à l'étranger (la Grande Mosquée nationale de Malaisie, la Mosquée Bleue à Istanbul, la Mosquée Hassan Sultan au Caire), sa décision de visiter particulièrement cette mosquée , connue pour sa virulente rhétorique anti-Israëlienne et fondée par l'Internationale des Frères musulmans, a suscité de vives critiques.

 

Bien que la Maison Blanche refuse ostensiblement de faire un lien entre le terrorisme mondial et l'Islam radical, Obama a critiqué la réaction résultant de " la rhétorique politique inexcusable contre les Américains musulmans qui n'ont pas leur place dans notre pays", et a dénoncé les attaques contre les musulmans. Dans son discours à la Société islamique de Baltimore, il a noté les craintes de musulmans qu'ils seront, " forcés de quitter le pays, ou ... regroupés."

 

Il a également déclaré qu'il y a " plus d'un millier d'années, les gens ont été attiré par le message de paix de l'Islam. Et le mot lui-même, Islam, vient de salam -.qui veut dire - Paix. À ce moment, il se sont identifiés comme un chrétien, qui a constaté que le message" familier ".

 

" L'islam a toujours fait partie de l'Amérique ", a-t-il déclaré, entrant dans les détails pour décrire comment l'Islam a toujours été une partie importante de l'histoire américaine.

 

Dans un communiqué certaines sources ont décrit comme troublant, qu'il ait dit, que " les Américains musulmans assurent notre sécurité. Ils sont nos policiers et nos pompiers. Ils sont dans la sécurité intérieure, dans notre communauté du renseignement. Ils servent honorablement dans nos forces armées - ce qui signifie qu'ils se battent et saignent et meurent pour notre liberté. Quelques uns reposent au cimetière national d'Arlington ".

 

Les réactions ont été promptes à suivre. Sur Fox News l'interview de ce soir, du Républicain Donald Trump a suggéré que les motifs d'Obama étaient personnels.

 

"Je n'ai pas beaucoup réfléchi, je pense que nous pouvons aller dans beaucoup d'endroits. En ce moment, je ne sais pas  - peut-être qu'il se sent à l'aise ", a déclaré Trump. "Nous avons beaucoup de problèmes dans ce pays, il y a beaucoup d'endroits, où il peut aller, et il a choisi une mosquée. J'ai vu cela il y a peu de temps, et que c'est sa décision, c'est très bien. "

 

Lors d'une réunion de la mairie dans un pub à Dover, New Hampshire, mercredi soir, le sénateur Marco Rubio a accusé le président de diviser l'Amérique par de tels actes.

 

"Je suis fatigué d'être contre l'autre pour des raisons politiques comme, l'a fait le président ", a déclaré Rubio. " Opposant toujours les gens les uns contre les autres. Toujours."

 

" Regardez aujourd'hui - il a prononcé un discours dans une mosquée", a poursuivi Rubio. " Oh, vous savez, ce qui implique essentiellement que l'Amérique fait de la discrimination contre les musulmans. Bien sûr, il va y avoir de la discrimination en Amérique de toutes sortes. Mais le plus gros problème c'est l'Islam radical. Et d'ailleurs, l'islam radical est une menace pour les musulmans eux-mêmes ".

 

"Mais encore une fois, c'est cette constante opposant les uns contre les autres - que je ne peux plus supporter ça. C'est le mal notre pays ", a déclaré Rubio. " Nous pouvons être en désaccord sur des choses, non? Je suis un fan des Dolphins, vous vous êtes un fan des Patriot ".

 

Dans leurs plus récentes statistiques sur les crimes haineux pour 2014, l'Anti-Defamation League a rapporté une augmentation de 21% par rapport à l'année précédente, résultant de 912 incidents visant les juifs. Dans la même période, 154 incidents ont visé des musulmans. La Maison Blanche n'a pas annoncé des plans pour le président de prendre la parole dans une synagogue dans un proche avenir.

Repost 0
mordeh'ai
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 19:37

Par Yoram Ettinger

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_opinion.php?id=15185

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

L'intention française de reconnaître un Etat palestinien en Judée-Samarie si les négociations israélo-palestiniennes échouent reflète la politique française d'apaiser le terrorisme palestinien (depuis les années 1960) et le terrorisme islamique (depuis 1978). Plutôt que de mettre à l'abri la France du terrorisme, la politique d'apaisement de la France - a plus que tout autre pays européen - alimenté le sentiment anti-français et le terrorisme anti-Ouccident. la politique française a récompensé les 100 ans de haine systématique, de l'éducation palestinienne, l'incitation au terrorisme. Il préjuge du résultat des négociations et minimise l'incitation à négocier des palestiniens.  

 

Alors que le 13 novembre 2015 et le 7 janvier 2015 une tuerie combinée de 147 personnes à Paris a été commis par des terroristes islamiques, une grande partie de la responsabilité d'incitement de ces actes odieux se trouve à la porte des décideurs français qui ont apaisé terroristes palestiniens et islamiques, et par la facilitation de la pénétration en Europe.

 

Depuis les années 1960, la France a toléré la présence sur le sol français d'organisations terroristes palestiniennes, sur le plan opérationnel, logistique et diplomatique. Nonobstant et en raison de l'accueil et du soutien à des propositions pro-palestiniennes au Conseil de de sécurité et à l'Assemblée générale des Nations Unies, de nombreux actes de terrorisme contre des citoyens israéliens, arabes, américains et français ont eu lieu sur le sol français:  le 31 Juillet 1975 la prise d'otages par l'OLP à l'ambassade d'Irak à Paris; le 3 Avril 1982 l'assassinat d'un diplomate israélien; le août 1982 l'assassinat de six patrons (dont deux Américains)  au Restaurant Chez Goldberg, etc. Au cours des années 1970, la France a reconstitué les comptes bancaires des terroristes palestiniens pour éviter la colère du terrorisme en général et du détournement en particulier. En 1996, la France a empêché l'ajout du Hamas à la liste des organisations terroristes internationales.

 

Une nouvelle norme d'apaisement a été créé en 1978, lorsque le président français Valéry Giscard d'Estaing, en collaboration avec le président américain Jimmy Carter de la mise en place de la politique étrangère des États-Unis, qui a invalidé une forte opposition des services secrets français, en offrant l'asile politique à l'ayatollah Ruhollah Khomeini, qui a été expulsé d'Iran et de d'Irak pour incitation, subversion et terrorisme. Ils se sont embrassés un super-terroriste anti-occidental, poignarde dans le dos un leader musulman, pro-occidental, le Shah d'Iran, " le gendarme du Golfe." Ces deux présidents ont généré un vent arrière très efficace pour la révolution de Khomeiny, le plus féroce, mégalomane, suprématiste, une menace djihadiste pour la civilisation occidentale, déstabiliser le golfe Persique, le Moyen-Orient et le reste du globe, sapant les États-Unis et la sécurité du territoire français, la sécurité nationale et les intérêts économiques.

 

En 1978, la France a fourni à Khomeini une plate-forme organisationnelle et opérationnelle unique en Europe de l'Ouest, qui a servi de terrain de recrutement vital pour les terroristes islamistes, mais elle est devenue un objectif clé pour le terrorisme islamique.

 

Durant son exil doré en France, Khomeini a orchestré la campagne pour renverser le Shah en prêchant le djihad (guerre sainte) contre les démocraties occidentales et le séjour des "infidèles". Khomeiny à profité de l'insouciance et de la crédulité françaises pour faire avancer la vieille stratégie islamique du 14ème siècle de subordonner l'humanité à l'Islam par des moyens non-violents et violents, à travers un franc-parler et un double langage (taqiyyah) et par la paix provisoire ( hudna) des accords, destinés à les violer, une fois que la partie musulmane sera assez forte pour surmonter l'infidèle.

 

Le 1 février 1979, à la mort du Shah, la France a fourni un avion d'Air France avec tapis rouge et chauffeur à Khomeini - banquier éventuel du monde du terrorisme islamique et le régime le plus oppressif - de Paris à Téhéran.

 

La France était au courant de la terreur axée sur la vision du monde de Khomeiny et de ses manuels scolaires prescrits, du lavage de cerveaux des jeunes islamistes en France et d'autres pays, pour haïr " l'arrogance grand Satan occidental." Cependant, la France a préféré sacrifier les intérêts de la sécurité nationale et de la patrie à long terme sur l'autel de la commodité à court terme / vœu pieux, en supposant que l'argent de la protection épargnerait la France de la colère des ayatollahs. La France a échoué à comprendre que la peur et les concessions sont le carburant d'apaisement du terrorisme, la signalisation aux autres régimes voyous que le terrorisme porte ses fruits, donnant ainsi un coup fatal aux musulmans modérés et aux perspectives de changement de régime en Iran.

 

Selon Amir Taheri, un expert de haut niveau sur l'Iran et chroniqueur vétéran du premier quotidien saoudien Asharq Al-Awsat: " Le président Mitterrand a lancé son apaisement des ayatollahs des semaines après son élection en 1981, libérant 31 terroristes reconnus coupables et condamnés, la levée de l'interdiction sur les publications pro-terroristes, et une station de radio illégale, permettant aux groupes [terroristes] palestiniens d'opérer dans Paris, fêtant Yasser Arafat, le parrain du terrorisme. ... l'ambassade d'Iran à Paris est devenue le centre des opérations de la subversion / terrorisme pour l'Europe. ... en 1983, 83 parachutistes français ont été assassiné dans un attentat suicide à Beyrouth, et l'ambassadeur français au Liban a été assassiné. ... en 1985, le général René Audron du Département de la Défense de la France a été assassiné [par des terroristes musulmans]. quelques mois plus tard, Paris a été frappé par une série d'attentats à la bombe. En Février 1986, une importante galerie marchande et un hôtel ont été attaqués à la bombe. .. et il y a eu une tentative de faire sauter la Tour Eiffel. ... Tout au long de l'apaisement de Mitterrand, 93 personnes ont été tué et plus de 800 blessés par des terroristes ".

 

Taheri ajoute:. " Mitterrand a accepté de libérer 1 milliard $ d'avoirs iraniens gelés ... et expulsé des personnages clés de l'opposition iranienne qui étaient en exil à Paris ... des agents iraniens ont assassiné 17 militants de l'opposition iranienne en France. ... les jeunes hommes et les femmes nés et élevés en France, ont eu un lavage de cerveau, ont leur a inculqué une haine profonde de tout ce qui concerne la France et l'Occident par des années de propagande [islamique] ... "

 

Au mépris de la réalité contemporaine et de 1400 ans bien documentés de terrorisme islamique, mais conforme à l'apaisement, le président français François Hollande a déclaré après le 7Janvier 2015, que l'acte de terrorisme contre le magazine satirique français Charlie Hebdo: "Ceux qui ont commis cet acte n'ont rien à voir avec l'Islam ". Les déclarations et les politiques sur le terrorisme islamique et palestinien de Hollande reflètent sa détermination à apprendre de l'histoire en répétant - et non en évitant - les erreurs dramatiques, condamnant la France et l'Occident à exacerbé le terrorisme.

Repost 0
mordeh'ai