Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 15:23

Après les reportages d'Il Giornale , l' "actu vue par jss" , et celui sur l'UNRWA et donc l'ONU infiltrée par le Hamas voici encore une autre institution internationale prise la main dans le sac : la Croix Rouge
mais comme c'est au détriment d'Israel les bonnes consciences ne se manifestent pas !!!!!
Mordeh'aï

La Croix Rouge est impartiale, disent les médias.

Voici une vidéo fournie par Fox News que vous ne verrez pas sur nos médias européens. Cette vidéo ne sera pas diffusée par France 2 car cette chaine de télévision a, aux dires d'Arlette Chabot, pris toutes les précautions pour ne plus diffuser de reportage tendancieux.

Nous sommes tout à fait rassurés.

Dans les véhicules interceptés par Tsahal se trouvait un bien curieux chargement.

Dans des camions bourrés d'aide médicale de première urgence, de médicaments, de nourriture et de carburant à destination des habitants de Gaza, l'ONU et la Croix Rouge ont également pensé au confort des combattants du Hamas. La preuve en images





 

 

 


Ce reportage montre également que le point de passage qui permet aux convois d'aide humanitaire d'entrer à Gaza sont régulièrement la cible des islamistes. Mais cela non plus, vous ne le verrez mentionné nulle part.
C'est ce que certains nomment la transparence et l'impartialité des médias.


© Primo, 11 janvier 2009

Repost 0
mordeh'ai - dans Société
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 14:46
Repost 0
mordeh'ai - dans Tribune libre
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 10:16

Moshé Yaalon critique l'opération "mieux vaut tard que jamais".
Par GIL HOFFMAN
http://fr.jpost.com/

09.01.09




L'ancien chef d'état major de l'armée israélienne, Moshé Yaalon, a exprimé son inquiétude quant aux décisions prises par Olmert, Barak et Livni au cours de l'opération militaire à Gaza. Il a considéré que certaines positions étaient prises à la lumière de la campagne politique.

"Je suis navré de constater que certaines fuites et certaines décisions de la plus haute importance sont prises pour des raisons politiques et j'espère que les décisions ayant trait au début et à la fin de la guerre n'y sont pas corrélées" a déclaré Yaalon au cours d'une interview jeudi.

Yaalon est candidat potentiel au ministère de la Défense si le Likoud remportait les élections prévues le 10 février, à moins qu'un gouvernement d'union nationale n'accorde la préférence à Barak, attendu à ce poste.

Yaalon s'est montré très critique envers le désengagement de la bande de Gaza et les six mois de trêve qui ont été observés avec le Hamas.
A l'instar du chef de son parti, Benyamin Netanyahou, Yaalon est favorable aux opérations menées actuellement dans la bande de Gaza, bien que sceptique quant à la capacité du gouvernement actuel d'atteindre ses objectifs.

Yaalon a déclaré que l'opération progressait correctement dans la bande de Gaza et que l'armée faisait preuve de professionnalisme. Il a cependant laissé une question en suspens : le but final des politiciens actuellement en campagne.

Le conseil des ministres était divisé jeudi entre ceux qui souhaitent un cessez-le-feu immédiat, ceux qui veulent renverser le Hamas et permettre à Mahmoud Abbas de reprendre le contrôle de Gaza, et ceux qui sont en faveur de la présence d'une force internationale dans le Corridor de Philadelphi, entre la bande de Gaza et l'Egypte.

"Je ne suis d'aucun de ces avis" a dit Yaalon. "De par mon expérience, je crois que le but est de créer une réalité nouvelle, afin que le Hamas n'ose plus envoyer une roquette ou faire de la contrebande d'armes". "A ces fins, nous n'avons ni besoin d'une décision de l'ONU, ni de l'envoie d'une force internationale" a-t-il ajouté.

"Nous avons vu que les décisions de l'ONU qui ont mis fin à la seconde guerre du Liban ont permis au Hezbollah de se réarmer et d'envoyer des roquettes sur Israël jeudi".

Yaalon a appelé l'opération à Gaza "mieux vaut tard que jamais", considérant qu'elle aurait dû commencer dès le lancement de la première roquette.
Il a par ailleurs déclaré que cette opération doit être menée en même temps que des mesures pour faire comprendre aux Palestiniens que "l'idéologie du Hamas n'est pas bonne pour eux".
"Nous nous sommes trop concentrés sur les symptômes et non sur le problème réel. Nous devons apprendre de nos erreurs passées".

Repost 0
mordeh'ai - dans Politique
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 09:50

Dimanche 01/11/2009

par Yael Ancri pour A7

 

D’après le New York Times, le président américain George Bush a refusé il y a un an de vendre des bombes à charge pénétrante (bunkers busters) à Israël, qui souhaitait s’en servir pour attaquer le principal complexe nucléaire iranien........

 

.......... Mais les échanges tendus entre les représentants américains et israéliens ont poussé la Maison Blanche à partager ses renseignements sur l’Iran et à informer l’Etat juif sur les nouveaux efforts de sabotage des infrastructures iraniennes, un important projet secret que Bush va bientôt présenter au président américain élu, Barack Obama.


L'article complet sur AROUTZ 7

Repost 0
mordeh'ai - dans Dépêche
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 23:34

Samedi 10 janvier 2009

L’offensive de Tsahal sur la Bande de Gaza n’a pas provoqué la vague d’articles et de caricatures anti-israéliennes et antisémites dans la presse arabe, elle n’a fait « que » l’amplifier. Depuis deux semaines, les médias arabes, tous moyens confondus, se livrent à un véritable matraquage, à l’aide de photos, reportages, articles, caricatures, clips, témoignages, dont l’intention est claire : faire croire qu’Israël est devenu l’Allemagne nazie d’aujourd’hui. Les termes de « shoah », « nazis », « solution finale », « crimes de guerre ou contre l’Humanité », « extermination de masse », ou « camps de concentrations » reviennent sans cesse dans les bouches, les plumes ou les crayons, et sont relayés par la Toile, pour arriver dans tous les foyers à travers la planète.

 

Il est très difficile pour la « Hasbara » (Information) israélienne de lutter contre ce tsunami de propagande, d’autant plus que certains journalistes israéliens, très lus à l’étranger, utilisent des termes presque similaires à l’encontre de leur propre pays. C’est le cas par exemple de Guidon Lévy de « Haaretz », qui fait référence dans les chancelleries occidentales, et qui tire autant d’insultes ignobles envers Israël et Tsahal que les terroristes tirent de roquettes.

lire la suite sur A7

Repost 0
mordeh'ai - dans Dépêche
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 23:19
Samedi 10 janvier 2009
 

Miguel Garroté   -  
nouvelobs.com "révèle" ce que Israël et nos blogues avons révélé il y a déjà belle lurette.  Ici,  pour une fois,  un média francophone donne la parole à un diplomate israélien.  Les médias (voir lefigaro.fr cité sur ce blog) commencent à réaliser qu'ils ne peuvent pas toujours mentir tandis que nous,  sur Internet,  livrons chaque jour des faits irréfutables.  Lisez !
Un ambassadeur israélien accuse l’Onu d’avoir des agences infiltrées par le Hamas
(NOUVELOBS.COM samedi 10 janvier 2009)
L’ambassadeur israélien en Autriche affirme, dans un entretien accordé à l’hebdomadaire autrichien Profil à paraître lundi, que des agences humanitaires de l’ONU à Gaza ont été infiltrées par le Hamas, a-t-on appris samedi 10 janvier.
"Savez-vous qui sont aujourd’hui à Gaza les employés de l’Unrwa [l’agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens, ndlr] : ce sont des gens du Hamas qui distribuent de l’aide à ceux qui sont loyaux au Hamas", a affirmé Dan Ashbel. 
"Même cette organisation humanitaire est sous le contrôle du Hamas qui l’utilise comme une arme contre son propre peuple", a ajouté l’ambassadeur israélien.  Dan Ashbel a également justifié la frappe israélienne de mardi dernier sur une école de l’Unrwa à Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, qui a fait plus de 40morts, réaffirmant "qu’il y avait un dépôt d’armes du Hamas sous l’école". L’organisation islamiste radicale palestinienne contrôle la bande de Gaza depuis juin 2007.  L’Unrwa avait suspendu dès jeudi ses opérations à Gaza après qu’un de ses convois eut été touché par des obus israéliens et un chauffeur palestinien tué. 
Vendredi soir, l’ONU a toutefois annoncé qu’elle allait reprendre la distribution d’aide aux habitants de la bande de Gaza, après avoir reçu des assurances en matière de sécurité de la part d’Israël.  
Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a demandé à Israël d’enquêter sur les attaques contre le convoi de l’Unrwa et contre trois écoles gérées par l’ONU dans la bande de Gaza.
 
Repost 0
mordeh'ai - dans Dépêche
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 17:50



Voila une information qui ne fera tres cerrtainement pas la UNE de nos quotidien francais... Ce ne sera meme pas ecrit dans les faits divers... Quand a la television, jamais elle n'en parlera ! En fati, c'est un peu comme cette video qui prouve que les ambulances palestiniennes servent egalement de transports de troupes terroristes... Ni vu, ni connu... Il vaut mieux ne pas en parler si on ne veut pas froisser la population pro-palestinienne de France...

Selon un article paru aujourd’hui sur le site du quotidien italien “Il Giornale” des uniformes pour les terroristes du serait livrés dans la Bande de Gaza avec l’aide humanitaire fournie par la Croix Rouge Internationale.


Il y a quelques jours, un convoi de camions organisé par la Croix Rouge Internationale arrive au point de passage de Kerem Shalom. Le chargement contient des caisses de lait UHT, du sucre, de la farine, en somme, les vivres de première nécessité habituellement expédiés aux malheureuses populations de villes en état de siège.

Mais à un certain point, les hommes qui vident les camions pour transférer leur contenu dans l’entrepôt où viendront ensuite les chercher les Palestiniens, se retrouvent à transporter des boîtes contenant des “tenues de travail”. La description du contenu : “Work uniforms” du moins c’est ce qui est écrit sur l’empaquetage, et le tout est destiné à une ” Sport King Company” de la rue Omer al Mukhtar à Gaza. Lieu de provenance : Inconnu.

Alors débute une inspection des emballages et à l’intérieur des cartons on découvre tout ce qui est nécessaire à l’habillement du parfait terroriste islamique: treillis militaires, tenues de combat, passe-montagnes, tricots et maillots de laine… de quoi vêtir des pieds à la tête les guérilleros. Et tout cette marchandise est destinée au .


Comment se fait-il que tous ces “uniformes” ou ces ” tenues de travail” se retrouvent à travers les vivres d’un convoi humanitaire de la Croix Rouge Internationale ? Maintenant le chargement de plus de 60 boîtes est sur une estrade dans l’immense cour clôturée où les soldats de Tsahal accueillent les colonnes de camions-remorques qui transportent quotidiennement l’aide humanitaire. Naturellement on fera une enquête, mais discrètement sans faire trop de tapage, et le major David Baruch de Tsahal nous sourit en faisant un clin d’oeil parce que nous, les journalistes du Giornale, sommes les seuls à avoir vu de près cette “aide humanitaire” pour le moins étrange.[…]


Source : Il Giornale & l'actu vue par jss

Repost 0
mordeh'ai - dans Dépêche
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 12:45

Israel et la propagande des médias français

Milliere Guy -

Depuis le commencement de l’offensive israélienne contre le Hamas, les médias français se sont surpassés. S’il ne s’agit pas d’incitation à la haine, cela y ressemble souvent. Le mot « terrorisme » pour qualifier des gens aux intentions génocidaires n’a à peu près jamais été prononcé.

Les propagandistes de l’Autorité palestinienne ont été copieusement interviewés. Les chroniqueurs, à de très rares exceptions près, ont incriminé l’État hébreu, dénombré les morts à Gaza sans jamais rappeler que l’essentiel de ceux-ci étaient des miliciens formés pour tuer. Les images montrant l’extrême précision des frappes aériennes des forces armées israéliennes n’ont à peu près jamais été diffusées. J’ai vu fort peu de témoignages d’habitants de Sderot, d’Ashdod ou d’Ashkelon, par contre les déclarations haineuses de fanatiques islamiques ont été reprises longuement.

Au moment où paraîtront ces lignes, Nicolas Sarkozy se sera rendu au Proche-Orient, avec pour objectif affiché de faire pression sur le gouvernement israélien ou, si les pressions ne fonctionnent pas, de souligner qui a tort : celui qui, selon l’adjectif consacré, emploie des moyens « disproportionnés », bien sûr.

Il y a dans tout cela des traces assez sales de la politique arabe de la France. Il y a la peur de perdre des contrats, celle de mécontenter une population musulmane en pleine croissance démographique en ce pays. Il y a aussi des relents divers de mépris envers Israël qui parcourent une bonne part de la classe politique et médiatique, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche en passant par les amis d’un Général qui trouvait le peuple juif « dominateur » et trop sûr de lui et les adeptes de diverses formes de tiers-mondisme. Il y a les restes d’antisémitisme qui peuvent faire s’entrecroiser les soirées de la famille Le Pen et de la famille Mbala Mbala.

Il y a aussi les effets d’une propagande incessante. La Judée-Samarie et Gaza sont passés, dans les commentaires, de « territoires occupés » à « territoires palestiniens ». On pourrait croire qu’Israël n’a été victime d’aucune guerre depuis 1948, et qu’en 1967, il n’y a pas eu la nécessité pour Israël de se défendre contre les armées de plusieurs pays, dont l’Égypte et la Jordanie. On pourrait penser qu’avant 1967, il existait un pays appelé Palestine. On pourrait oublier aussi que la Judée-Samarie, jusqu’à cette date, était occupée par la Jordanie, et Gaza par l’Égypte…

Le fait que des Arabes, qui sont partis cinq cent mille, veulent revenir cinq millions en Israël,
et sont professionnellement réfugiés de père en fils et d’oncle en cousin, est appelé « droit au retour ». Le fait que des Juifs veuillent vivre sur la terre de leurs ancêtres en Judée-Samarie est appelé « colonisation ».

Les dirigeants palestiniens ne sont jamais incriminés pour leur haine raciste, leurs incitations au meurtre, leur immense corruption, leurs pratiques totalitaires, leurs désirs violents d’épuration ethnique. Si les critères utilisés pour analyser la situation israélienne étaient appliqués ailleurs, on se rendrait compte que ceux-ci sont monstrueux et moralement répugnants, mais, dès lors qu’il s’agit d’Israël, ils semblent devenir acceptables.

Il faut redire une fois de plus ceci : ce que vit Israël depuis soixante ans est une guerre d’agression par le monde arabe et musulman. Israël ne fait que réagir de manière défensive. L’affrontement oppose une démocratie aux métastases d’un cancer totalitaire.

Du jour où les Arabes palestiniens cesseraient d’être incités à la haine et au génocide pour passer à l’esprit d’entreprise, la paix viendrait immédiatement. L’obstacle à la paix est uniquement, en ces conditions, une pathologie mentale qui relève du djihadisme. Tant que cette pathologie ne sera pas broyée, aucune avancée ne sera possible.

Si le gouvernement israélien veut être généreux avec la bande de Gaza, il doit infliger une défaite totale au Hamas, car seule la défaite totale d’une organisation de ce genre permet, éventuellement, de rebâtir ensuite sur des bases plus saines. Si le gouvernement israélien veut la paix, il ne doit pas se contenter de demi-mesures.

Si les dirigeants européens étaient lucides, ils souhaiteraient eux-mêmes la victoire totale d’Israël : pratiquer l’apaisement vis-à-vis du djihadisme à quelques milliers de kilomètres de Paris a pour effet de permettre à celui-ci de se renforcer, or le djihadisme est d’ores et déjà présent, en de multiples lieux, sur le sol européen.

source les4verites du mercredi 07 janvier 2009
Repost 0
mordeh'ai - dans Réflexions
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 22:34
Vendredi 9 janvier 2009
C'est la presse israélienne, a travers le Yediot Aharonot qui reprend l'information ce matin. On aurait très bien pu la lire sur "géopolitique biblique" mais pour une fois, les journalistes ont étés plus rapide que notre ami rédacteur de ce blog surprenant.
Quoi qu'il en soit, essayons de voir de quelle prophétie il s'agit, de quoi elle parle et si elle est bien dans l'ère du temps. Il me semble que l'idéal est d'abord de la retranscrire dans la langue depuis laquelle elle a été écrite :
צפניה
"ואני באבלי התעוררתי בבוקר אתמול וצפניה על שפתי: כי עזה עזובה תהיה ושדרות תשודר ואשקלון לשממה אשדוד בצהרים יגרשוה ועקרון תעקר. מי הכריח אותי לקרוא תרי עשר כשהייתי צעיר מכדי להתנגד."

A présent, voila la traduction française que l'on pourrait faire:
"Prophète Tsfania:

Dans mon grief, je me suis réveillé dans le matin d'hier et Tsfania m'a parle: Gaza sera abandonn
é (personne ne l'aidera) et Sdérot sera attaque et Ashkelon sera comme une ville fantôme et Ashdod, a midi sera évacué et Ekron sera déraciné. Qui m'a fait lire quand j'étais trop jeune pour résister."

Avant d'analyser quoi que ce soit, voila le contexte dans lequel cette prophétie a été écrite :
Tsfania, 2,א/ד
Cette prophétie concerne la fin des temps, plus précisément pendant les jours ou D.ieu voudra nous punir. Et si nous ne rétablissons pas la justice, et si nous ne sommes pas humble, nous ne survivrons pas a ces jours.

Ce n'est pas tellement rassurant je dois l'avouer et si parmi nos lecteurs il y a des spécialistes de l'hébreu ou des rabbins, qu'ils n'hésitent pas a nous en dire davantage sur cette prophétie.
Je ne suis en rien un prophète et je ne peux me permettre de dire quoi que ce soit qui soit valable... La seule chose qui me trouble,  c'est la précision de la prophétie. Gaza sera abandonn
é par le monde (ce qui est le cas puisqu'aucun pays ne vient en aide aux gazaouis, Sdérot est toujours attaque et Ashkelon est devenue une vraie ville fantôme. Quand a la ville d'Ekron c'est une ville qui date de l'âge de pierre. Dans wikipedia en anglais on trouve plus de précisions sur cette ville : Aujourd'hui cette ville s'appelle Tel Mikne. Elle est situe a 35km a l'ouest de Jérusalem et a 18km au Nord de Gath (Kytiat Gat ?). A ma connaissance, rien ne s'est encore passé dans cette ville... Sauf peut-etre le fait divers passé inaperçu il y a deux jours quand un arabe israélien a tenté de faire exploser une station d'essence dans les alentours de cette ville (a vérifier).
Quoi qu'il en soit, rien de bon qui vaille... Et depuis le temps ou les juifs Loubavitchs affirment que la fin du monde est proche, nous mous approchons peut-etre, doucement mais sûrement, de moments difficiles...


source http://jss.over-blog.com/
Repost 0
mordeh'ai - dans Monde juif (halakha-min'hag)
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 17:26

Source HerbeDeProvence



















Fathi Hamad, membre du conseil législatif palestinien Hamas, s'est vanté à la télé Al Aqsa de vouloir utiliser les femmes et les enfants comme bouclier humain. "Nous désirons la mort tout comme vous désirez la vie".
C'était en février 2008 et effectivement le Hamas a mis ses menaces à executions: Ils tirent leurs roquettes à partir des écoles, se cachent derrière les enfants et les femmes, à seule fin de crier à l'assassin, au génocide si Israël en se défendant touche les enfants-otages du Hamas.

Cette stratégie est particulièrement perverse, moralement dégeulasse, indéfendable. Si j'étais plus croyant, j'y verrais l'oeuvre du diable...

Malheureusement ce n'est pas la première fois que des musulmans fanatiques utilisent cette méthode, et il est desespérant de constater que celle ci fonctionne encore sur un certain nombre de citoyens français qui se mettent à accuser Israël de "génocide" au lieu d'accuser la folie furieuse du Hamas et son utilisation sordide des enfants comme bouclier.
Ce que fait le Hamas est simplement un crime de guerre et ceux qui manifestent en leur faveur ne savent pas ce qu'ils font. Sauf ceux qui en profitent pour dévaliser des commerces bien sûr..
Repost 0
mordeh'ai - dans Tribune libre