Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 11:20

Dichter: l’opération à Gaza aurait pu permettre la libération de Guilad

Mercredi 03/18/2009

Le ministre de la Sécurité intérieure, Avi Dichter, a estimé que l’opération antiterroriste Plomb Durci lancée dernièrement par Tsahal dans la bande de Gaza aurait due être exploitée davantage pour la libération du soldat enlevé Guilad Shalit. Il a toutefois précisé : “Guilad n’était pas l’objectif de cette offensive mais nous aurions pu en profiter pour le libérer”.

Repost 0
mordeh'ai
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 08:05

Ram Zenit's blog                                                                                                                                                               Symétrie du Conflit: vers un Nouveau Régime pour les Prisonniers Palestiniens ?

Préparez vous de nouveau à entendre les plaintes des haineux anti-israéliens!
Après leurs attaques contre l'asymétrie du conflit entre les pauvres palestiniens qui n'ont d'autres choix que l'usage du terrorisme, "arme du pauvre", on va pouvoir les entendre se plaindre contre Israël à cause de la symétrie qu'Israël prépare: le ministre de la Justice a nommé une commission pour examiner la légalité d'imposer aux prisonniers du Hamas un régime "équivalent" à celui de Guilad Shalid - pas de visite des familles, pas de visites de la Croix Rouge !
Il est temps en effet que le Hamas, qui a empêché un conclusion positive quant à l'échange de prisonniers, commence à payer le prix!

Repost 0
mordeh'ai
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 10:08

Tribute to Actor Ron Silver, A Proud One Jerusalem Founder

The One Jerusalem family mourns the death of actor Ron Silver, who fought against the tide in Holywood as he championed the cause of the United States of America, The State of Israel, and the unity of the Holy City of Jerusalem.

Actor Ron SilverI met Ron shortly after the founding of One Jerusalem and I asked him why he was volunteering his name in support of a cause that would only bring him trouble in his professional life. After all, the entertainment industry is dominated by people who despise the State of Israel and who would have gladly turned Jerusalem over to Yassar Arafat and his terrorist mob.

I will never forget Ron's response to my question. He replied:
As an American, we owe Israel our support because the people of Israel represent our interest and values in a hostile part of the world. As a Jew, Jerusalem is the heart and soul of our people.

Over the years, Ron helped good causes whenever he could. Once he chaired for us a panel discussion in Congress on Saudi Arabia's support for radical Islam. He also actively supported the aggressive Bush Administration response to 9-11.

A few months ago I received a call from Ron asking for help. He was with his son and he wanted our help in getting him and his son access to Auschwitz. He wanted to show his son the evil done to the Jewish people.

There will be much written about Ron Silver.

And we at One Jerusalem will always remember him for the courage he displayed in his personal fight against cancer, his patriotic commitment to the United States of America, and his unshakable support for a united Jerusalem.

Repost 0
mordeh'ai - dans Société
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 22:48

Israël-Cisjordanie : le partage de l'eau pèse sur la paix

Marc Henry (à Jérusalem) Le Figaro international
16/03/2009 
Une station de désalinisation de l'eau de mer, à Palmahin. Israêl va en construire de nouvelles pour pallier le manque de pluie.
Une station de désalinisation de l'eau de mer, à Palmahim. Israêl va en construire de nouvelles pour pallier le manque de pluie. Crédits photo : SIPA

Les deux gouvernements sont censés se répartir équitablement les eaux du Jourdain et de nappes phréatiques. Mais la réalité tient plus du bras de fer.

Garder à tout prix le contrôle de l'eau : pour Benyamin Nétanyahou, le prochain premier ministre israélien, il s'agit d'un impératif vital qui justifie son hostilité à la création d'un État palestinien. Les principales nappes phréatiques utilisées pour les deux populations se moquent en effet des frontières. Elles s'étendent sous la Cisjordanie et le territoire israélien. Résultat : leur partage relève avant tout du rapport de forces et d'un enjeu stratégique dans une région condamnée au régime sec par une série d'hivers très peu pluvieux.

 

Les Palestiniens sous le minimum vital

Sur le papier, Israël et l'Autorité palestinienne se sont engagés à une répartition de l'eau du Jourdain et des nappes souterraines. Mais la pénurie est telle que les Palestiniens sont réduits à la portion congrue. Selon un rapport de l'ONU, la consommation moyenne pour les Palestiniens de Cisjordanie est de 66 litres par habitant, un tiers de moins que le minimum vital. Du côté israélien, la moyenne atteint 235 litres. Plus de 200 000 Palestiniens de 220 localités et villages de Cisjordanie ne sont pas reliés à un réseau de distribution d'eau, si bien que nombre d'entre eux sont obligés d'acheter de l'eau chaque été au marché noir, où les prix sont de trois à six fois plus élevés que les tarifs payés par les Israéliens.

En guise de réponse, les responsables israéliens expliquent que l'État hébreu fournit aux Palestiniens des quotas d'eau bien supérieurs à ceux prévus par les accords conclus en 1995. Ils soulignent aussi que personne n'est épargné par la sécheresse. Un exemple : le pompage dans le lac de Tibériade, la principale réserve en eau douce d'Israël, va devoir être interrompu cet été à cause de la baisse sans précédent du niveau de l'eau.

Pour pallier le manque de pluie, l'État hébreu va également investir quelque 300 millions de dollars dans trois nouvelles unités de dessalement de l'eau de mer, qui s'ajouteront aux deux déjà existantes. Selon les experts israéliens, cette technique pourrait constituer la solution de l'avenir. Elle présente toutefois le double inconvénient de faire grimper les factures d'eau pour les particuliers et d'être grosse consommatrice d'énergie.

Repost 0
mordeh'ai - dans Société
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 22:39

"La guerre s'est terminée trop tôt" Par ELANA KIRSH 

Source JP du 16.03.09

   

Les deux tiers des Israéliens pensent que l'opération Plomb durci contre le Hamas à Gaza s'est terminée trop tôt, d'après un sondage Truman-PSR publié lundi.

30 % des Israéliens seraient prêts à réoccuper Gaza si les roquettes continuaient de tomber dans le sud du pays.

Parmi les Israéliens, 48 % sont favorables à un accord permanent de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas. Ils sont 75 % à le soutenir parmi les Palestiniens sondés.

Les Israéliens et les Palestiniens se disent opposés aux négociations finales sur un Etat palestinien avant que les conditions de la Feuille de route soient réunies : le renoncement à la violence pour les Palestiniens et l'arrêt des constructions dans les Territoires pour les Israéliens.

1 270 Palestiniens et 602 Israéliens ont participé à ce sondage, soit par entretiens directs, soit par téléphone, dans différentes régions du pays. La marge d'erreur est de 4,5 %.

Repost 0
mordeh'ai - dans Point de vue
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 20:41

C’est l’un des pays les plus menacés au monde par le manque d’eau : Israël, bâti sur un désert, est cette année au bord de l’assèchement. Et les prières de fidèles ultra-orthodoxes pour qu’il pleuve enfin n’y changent pas grand chose. L’eau représente désormais en Israël une urgence nationale.
Israël pompe un tiers de ses besoins en eau dans le lac de Tibériade. Problème : le niveau de celui-ci ne cesse de baisser et l’eau pompée est ainsi de moins en moins potable. Le risque, c’est de voir cette réserve d’eau se transformer à son tour en "Mer morte", qui pourrait elle disparaître d’ici quelques dizaines d’années.
Face à ce risque de pénurie, Israël va devoir abandonner ou revoir certaines activités. A commencer par les cultures d’agrumes, particulièrement gourmandes en eau. En augmentant au besoin le prix de l’eau pour les consommateurs. Sans oublier l’industrie de l’armement, particulièrement polluante pour les nappes phréatiques.
A titre de comparaison, les réserves d’eau naturelle en Israël sont estimées à 276 m3 par an et par habitant, contre 1.261 dans le Liban voisin ou 3.439 en France.

Pour écouter l'excellent radio-reportage de François Clauss (Europe 1) à propos de l'eau en Israel, cliquez ici, puis sur "les précisions de François Clauss" dans la colonne de gauche.
-En photo, le lac de Tibériade-

SOURCE  : JSS

Repost 0
mordeh'ai - dans Société
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 14:38
Solana pose ses conditions !!
Le responsable des relations extérieures de l'Union européenne prétend poser ses conditions pour le maintien de bonnes relations entre Israël et l'UE. Javier Solana a en effet déclaré que les liens de l'UE avec Israël ne pourraient être maintenus que si le gouvernement israélien s'engageait à respecter le principe de "deux Etats pour deux peuples" dans le cadre du "processus de paix" avec les Palestiniens. Il a ensuite indiqué que "si ce n'était pas le cas, la situation pourrait être différente".
Repost 0
mordeh'ai - dans Politique
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 14:20

Israel à moitié boycotté par le Forum Mondial de l'Eau

Partout, ces jours ci, vous lirez des articles à propos du Forum Mondial de l'Eau qui se tient à Istambul. Ce que personne ne sait, c'est qu'Israël à été en partie boycotté pour ce forum...
La preuve ? C'est Israël qui devait l'organiser dans les premiers jours du mois de mars (du 1er au 3 mars), au sein même du Ministère des Affaires Etrangères... A l'heure ou j'écris ces lignes, j'ai encore le dossier sous les yeux...
Même si cela importe beaucoup, j'aimerais surtout revenir sur le problème de l'eau en Israël. Parmi les pays les plus menacés au monde par le manque d’eau, se trouve l'Etat Hébreu. Ses ressources en eau ont toujours été limitées mais elles s’épuisent au fil des années. Il y a désormais urgence. Et c’est tout un mode de vie qui doit être repensé.
C'est également un problème pour les accords de paix signés avec les pays arabes. Dans les accords avec la Jordanie, Israël s'engage à donner tous les ans, des centaines de milliers de mètres cube d'eau au Royaume de Jordanie. Israël s'engage aussi à fournir en eau toute la population arabe de Judée Samarie et de Gaza. D'ailleurs, depuis 2005 et a cause d'une situation qui ne cesse de devenir que davantage critique, Israël à même offert spontanément davantage d'eau à ses voisins qui souffrait particulièrement. Mais au rythme ou la sécheresse avance, Israël pense sérieusement à renégocier quelques accords qu'il ne pourrait plus honorer si la situation perdurait.
L'eau... La Guerre... Selon Amnesty International: «L'eau a joué un rôle déterminant dans 37 guerres ces 60 dernières années. D'ici à 2025, les deux tiers de la population mondiale manqueront d'eau. Il y a donc fort à parier que les conflits du 21e siècle porteront sur les matières premières, à commencer par l'eau qui va se raréfier partout.»
Ainsi, le risque planétaire de pénurie sera au centre du Forum mondial de l'eau qui débute à Istanbul.
Le problème est d'autant plus important que les nappes phréatiques sont souvent polluées. C'est ainsi que Neviot, marque israélienne, a du cesser sa production pendant quelques jours le mois dernier, créant une panique dans les supermarchés et engendrant des importations importantes depuis la Turquie. Alors

Cet hiver, le niveau du lac de Tibériade n'est monté que de 68 cm (là ou il y à quelques années, il pouvait monter de deux mètres)... Si les israéliens ne font pas plus attention, les années à venir risquent d'être très dures pour la survie agricole et l'économie de tout le pays. que la consommation de l'eau croissait de 12% par an en France et de 16% en Israël ces dernières années, c’est une chute abrupte qui s’annonce. Car l’eau en bouteille est chère, polluante et bien souvent injustifiée dans les pays industrialisés.  Une étude de Earth Policy Institute aux Etats-Unis indique : “Alors que l’eau minérale en bouteille n’est souvent pas plus saine que l’eau du robinet dans les pays industrialisés, elle peut coûter jusqu’à 10 000 fois plus cher si l’on tient compte de l’énergie utilisée pour la mise en bouteille, les livraisons et l’éventuel recyclage des contenants”.

Source : JSS

Repost 0
mordeh'ai - dans Société
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 10:11

Les négociations Likoud-Kadima se poursuivent en secret !

On apprend aujourd'hui que Tsahi Hanegi (Kadima)t Gidon Saar (Likoud) se sont rencontrés le semaine dernière pour pousuivre les négocations en vue de la formation d'une coalition au minimum tripartite: Likoud, Kadima et Avoda. Netayahou aurait proposé à Livni une "rotation non-égalitaire" dans laquelle il serait Premier ministre durant 3 ans et Livni durant un an et neuf mois. Livni exigerait quant à elle une "liberté totale d'action dans les pourparlers avec les Palestiniens". A7


Dimanche 15 mars 2008

Par Mordeh'aï

Qu’inspire cette brève perdue au milieu de nouvelles concernant la libération du jeune Shalit ?

 

1° Que ce mois passé en discussion pour la formation d’une coalition gouvernementale et les élections ont été un "coup  d’épée dans l’eau" pour l’Israélien lambda, que ces  citoyens qui avaient voulu exprimer par leur bulletin de vote  le changement et le durcissement de la position officielle de l’Etat  lors de discussions avec l’AP afin d’ arrêter l’hémorragie des cadeaux territoriaux , en sont pour leur frais (remboursement de sommes faramineuses de l’organisation et du déroulement des élections),

 

2° Que la gauche dite intellectuelle profitant de l’ obamaniaquerie des médias et de l’ occident réussit  à inverser le résultat d’une élection en distillant la peur de voir arriver aux affaires les nouveaux élus nationalistes les désignant comme de vrais extremistes et aurait pour conséquence l’ arrêt brutal du processus de deux états pour deux peuples.

 

3° Que rien ne changera, les mêmes vont se retrouver au pouvoir grâce aux atermoiements de Bibi qui  ne joue que sa carte personnelle, et non la volonté des électeurs de la droite nationaliste qui  ont exprimé la volonté de renvoyer à leurs études les gauchistes de Kadima ,les capitulards d’Avoda et les maffieux du Shass !

 

4°  Quid des alliés naturels de ce parti (Likoud) sui se disait pourtant nationaliste  tout au long de la campagne électorale si courte fut-elle.

Peu  cas est fait des souhaits et du résultat des urnes (65 députés élus pour le clan National)

Il est vrai que le  reniement  des vœux du peuple après élection  n’est pas l’apanache de l’Etat d’Israël !

 

5°  Remettre LIVNI aux affaires étrangères puis pour les 19 derniers mois comme PM d’Israël avec une "liberté totale d'action dans les pourparlers avec les Palestiniens" ; c’est mettre Mme Clinton aux affaires israéliennes !

Ce plan ‘B’ relève de la cuisine électorale plutôt que d’une remise sur les rails d’un véritable plan de redressement politique voulu par le Pays.

 

Lors d’un précédent édito j’avais écrit qu’il ne fallait pas faire entière confiance à Bibi et brider  ses prétentions en élisant le plus de candidats des partis sionistes et nationalistes afin de le mettre sous tutelle..

 

Repost 0
mordeh'ai - dans Point de vue
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 09:01

Dimanche 03/15/2009

La cuisine électorale passe et les enjeux demeurent…

Voilà plus d’un mois que les élections législatives israéliennes ont eu lieu. Un mois de perdu alors que le temps joue contre nous.

Le détestable système électoral israélien avec son régime des partis démontre une fois de plus sa nocivité. On ne peut qu’être consterné devant cette  lamentable cuisine électorale fondée sur le sacro-saint principe de la course au portefeuille ministériel. Elle n’épargne aucun parti, ni les Travaillistes avec les hésitations perpétuelles d’Ehud Barak: ni Kadima où, si l’on comprend hélas trop bien, Tzipi Livni se rallierait à condition d’une “rotatzia” en sa faveur tandis que Mofaz envisage de se rallier au Likoud; ni à l’intérieur du Likoud avec les chantages de Sylvain Shalom; ni le Shass qui exige le maintien du sytème électoral dont il lorgne les bienfaits et les bénéfices en tous genres en sa faveur aux dépends de l’intérêt général; ni la compétition entre orthodoxes etc. etc.

Il ne faut pas s’étonner si tant d’électeurs boudent les élections, méprisent les politiciens, et se désintéressent de la chose publique.

Nous l’avons dit et écrit dans Le Lien : le combat d’idées et des programmes doit remplacer les intérêts et ambitions personnelles des uns et des autres. Il n’est que trop clair que Tsahal gagne les batailles tandis que les politiciens les perdent régulièrement. La force des ennemis d’Israël tient à la faiblesse politique d’Israël compensée par la force de notre armée.

Israël - mais aussi le Judaïsme, mais aussi le peuple juif - ne peut se pérenniser que par la foi en notre identité, par la force de nos convictions, par la suprématie de l’intérêt général contre les intérêts particuliers et contre les ambitions et pire encore les calculs des uns et des autres, des uns contre les autres. La Tradition ne rappelle-t-elle pas que la Judée s’est effondrée devant les lamentables et minuscules luttes intestines ?

Et pendant que le microcosme politique se déconsidère par de dérisoires ambitions et l’enflure de l’égo des uns et des autres, nos faux amis et nos vrais ennemis en profitent pour avancer leurs pions puisque nos dirigeants passent la main pour se consacrer à leur égoïste cuisine électorale. 

Il faut le dire et le redire inlassablement : ce ne sont pas nos dirigeants juifs qui sont mauvais, c’est le système qui rend mauvais les meilleurs. 

Le symptôme de la maladie israélienne est illustré par la tragique affaire Shalit. Tous ceux qui se démènent tout azimut sur cette affaire ne se rendent absolument pas compte que leur action est plus que contre productive : elle met en danger la vie de Shalit, renforce les barbares du Hamas, et finira par rendre à la liberté des terroristes qui n’auront rien de plus pressé qu’à assassiner des Juifs et… à prendre en otages d’autres Shalit. L’affaire Shalit mérite certes le soutien diplomatique, mais cette diplomatie de la manif et de la rue est en l’occurrence la pire. Le Hamas n’a pas besoin de propagande sur l’affaire Shalit, les Juifs la font gratuitement pour eux !

Les politiciens ne vivent que pour l’opinon éphémère et versatile, mais les hommes d’Etat s’investissent sur les enjeux.

Mais y a-t-il des hommes d’Etat en Israël ?

Au point où l’on en est, faudra-t-il recourir aux petites annonces comme cela est arrivé pour Nixon aux USA ? “Cherchons homme (ou femme) d’Etat (de préférence juif) capable de remettre de l’ordre dans la maison d’Israël.”

Après tout c’est arrivé, comme la Bible le raconte, avec Iphtah ha Guiladi…

Source: A7

Repost 0
mordeh'ai - dans Politique