Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 15:55

par Meir Ben-Hayoun

pour Israel 7

10/08/2010

Le Premier Ministre Netanyahou et le Secrétaire général de l’ONU sont en total désaccord. Le gouvernement israélien a donné son aval à ce qu’une commission onusienne puisse vérifier et enquêter en Israël sur les évènements liés à la flottille pour Gaza. Dans le pays, cette ingérence onusienne dans le sillage du rapport Goldstone a été vivement critiquée. L’accord du Gouvernement israélien a été perçu par beaucoup comme une abdication devant les calomnies sur une affaire dont le bon droit de l’Etat d’Israel et les détails ne font aucun doute.

Toutefois, le Premier Ministre israélien a émis une réserve catégorique à cette commission onusienne. Il est opposé à ce qu’elle puisse convoquer les soldats de Tsahal. Ce à quoi, le Secrétaire général de l’ONU, fort de son hégémonie de représentant de la Communauté internationale cherche à imposer au Gouvernement israélien.

Il ne reste plus qu’à suivre cette affaire et voir si cette fois-ci le Premier Ministre et son Gouvernement sauront opposer un NON ferme, définitif et sans appel ou si, comme assez souvent, ils plieront devant les pressions.

Repost 0
mordeh'ai - dans Dépêche
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 22:29

par Maayana Miskin et Tzvi Ben Gedalyahu

(IsraelNationalNews.com)

Adapté par Mordeh'aï ©2010 pour malaassot.over-blog.com

Les négociations des pré-conversations entre Israël et l'Autorité palestinienne restent au point mort, mais l'émissaire américain George Mitchell retournerait en Israël lundi pour un autre essai entre l'Autorité palestinienne et Israël concernant des discussions en direct sur la création d’un état palestinien.

"Le Sénateur George Mitchell est arrivé à Tel-Aviv au moment ou nous parlons," rapporta le porte-parole du Département d'État aux journalistes lors du briefing quotidien du lundi.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a appelé le président Mahmoud Abbas afin de reprendre les négociations directes, comme celles qui avaient lieu avec le gouvernement précédent, dirigé par le Premier ministre Ehud Olmert. Abbas a refusé, insistant pour qu’Israël réponde d'abord à plusieurs exigences de l’Autorité Palestinienne, comprenant un gel complet de la construction pour les Juifs vivant en Judée, en Samarie et au nord, au sud et à l'est de Jérusalem, ainsi qu’un accord qui fixera comme point de départ la ligne d'armistice de 1949 dans les négociations des frontières d'un État Palestinien.

 Plusieurs médias internationaux ont rapporté la semaine dernière que l'émissaire spécial américain George Mitchell se rendrait en Israël dans les prochains jours pour rencontrer Netanyahu et Abbas et tenter de faire avancer le dialogue. Toutefois, aucune date officielle n’avait été fixée pour la visite de Mitchell, et mercredi un responsable du Département d'Etat américain avait déclaré: " Je ne sais pas quels sont ses plans de voyages et s’ils sont fixés. "

Radio Israël a rapporté dimanche que Mitchell avait décidé de reporter sa visite. Toutefois, des responsables de l'AP ont déclaré à la Xinhua news agency qu'ils n’étaient pas du tout au courant du changement des plans de voyage de l’envoyé.

David Hale, adjoint de Mitchell, avait rencontré Abbas la semaine dernière. Abbas avait réitéré ses demandes, et avait refusé de passer à des pourparlers directs.

A sa précédente visite, Mitchell aurait proposé un échange de terres qui donnerait la terre palestinienne de l'intérieur des frontières de 1948 d'Israël en échange de grands centres de population juive en Judée et en Samarie.

Repost 0
mordeh'ai - dans Politique
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 11:04

 Version Française,

Thérèse Zrihen-Dvir http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

Parlons un peu de l'Apartheid proposé par Mr Mahmoud Abbas, le leader palestinien modéré !!!!

 "Je n'accepterais aucun juif parmi les forces de l'OTAN, ou des juifs vivant parmi nous. Je ne tolérerais aucun israélien sur les terres palestiniennes…" (Ynet News) Durant son exposé devant les médias égyptiens au Caire la semaine dernière, Mahmoud Abbas révélait au monde sa version de l'échec des pourparlers pour la paix avec l'ancien premier ministre israélien, Ehud Olmert et ses positions concernant le règlement politique du conflit Israélo-palestinien. Abbas avait souligné qu'un accord fut presque conclu avec Olmert, mais ayant buté sur la dernière ligne concernant les échanges de territoires, les négociations furent interrompues.

Olmert avait proposé un échange de territoires de 6.5%, tandis qu'Abbas n'en voulait pas plus de 1,9%.

 "J'ai exigé la division de la ville de Jérusalem, avec la section orientale sous l'autorité palestinienne et la partie ouest restant entre les mains des israéliens," poursuivait Abbas. "J'ai bien entendu insisté à résoudre le problème des réfugiés palestiniens, qui doit être réglé conformément à l'initiative de paix arabe de Mars 2002, et la résolution des Nations Unies 104," poursuivait Abbas, qui soulignait également qu'il ne reconnaîtra jamais Israël comme un état juif.

"Je suis disposé à accepter un tiers parti comme l'OTAN par exemple, pour contrôler l'exécution de l'accord, mais je n'accepterais pas des juifs parmi les forces de l'OTAN, ou que l'un d'entre eux vive parmi nous. Je ne veux d'aucun israélien sur le territoire palestinien," avait reporté Wafa, l'agence de presse officielle palestinienne.

"Les palestiniens ont l'intention d'exiger la mise en œuvre de la résolution des Nations Unies concernant les réfugiés palestiniens, octroyant aux 5.5 millions de réfugiés et leurs descendants le droit du retour et leur intégration dans l'état d'Israël."

Ajoutez à ces 5.5 millions de réfugiés les 2 millions de palestiniens israéliens déjà présents en Israel, et vous obtenez un état avec une démographie de 7.5 millions de palestiniens…écrasant la présence juive d'Israel qui ne dépasse pas les 6 millions….

Excellente solution, Mr. Abbas!

Dans son discours devant les médias égyptiens, Abbas présentait sa stratégie tout en déniant le caractère juif d'Israel.

Il maintenait qu'Israel devrait au fait devenir un état binational, mais que par contre la Palestine doit être complètement nettoyée de toute présence juive….

Drôle de paix et étrange partenaire….

Repost 0
mordeh'ai - dans Dépêche
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 10:38

par Meir Ben-Hayoun

pour Israel 7

08/08/2010

Dans un article publié dans le New York Times, le Grand Rabbin sépharade de l’Etat d’Israël, le Rav Shlomo Amar, attaque les modalités de lutte du mouvement du judaïsme réformé contre la nouvelle proposition de loi sur les conversions.

Entre autres, le Rav Shlomo Amar critique la tentative des Réformés de faire intercéder des sénateurs américains pour faire pression sur des membres de la Knesset et sur le Gouvernement israélien de ne pas voter pour la nouvelle loi sur les conversions. Le Rav Amar qualifie le modus operandi des réformés « d’anti démocratiques ».

En effet, cette proposition de loi a réussi l’exploit de faire converger les positions souvent contradictoires de milieux orthodoxes et de milieux laïcs, surtout auprès d’Israéliens issus de l’ancienne URSS, de telle sorte à créer un consensus sur un sujet de société israélienne bien épineux. Cette proposition de loi a été étudiée de concert entre le Bureau du Grand Rabbin Amar et les représentants d’Israël Beitenou, le parti à fort électorat russe soucieux que les Israéliens non-juifs puissent aisément s’intégrer au sein du peuple d’Israël, et en accord avec tous. Or, le Mouvement du judaïsme réformé, principalement présent aux Etats-Unis est très inquiet de cette convergence entre laïcs et orthodoxes. Le Mouvement réformé s’étant présenté comme le plus apte à intégrer les non-Juifs issus de l’Alyah d’Europe de l’Est craint cette unanimité et surtout de voir le judaïsme orthodoxe israélien devenir l’élément déterminant pour statuer sur les conversions./ « La loi israélienne doit être décidée par les citoyens de l’Etat d’Israël qui portent le fardeau de la défense du pays. Si nos frères Juifs de l’étranger font leur Alyah en Israël, nous les accueillerons chaleureusement et les bénirons avec joie. Seulement après cela, ils auront pleinement le droit, en tant que citoyens de l’Etat d’Israël, de lutter pour faire prévaloir leur point de vue », écrit le Rav Amar.

Le Rav Amar met l’accent dans son article sur le fait que celle loi ne lèsera personne: « Au contraire, elle améliorera le statut des Juifs de Diaspora. Le but de cette loi est d’ouvrir au maximum la possibilité de se convertir dans le cadre de la Halakha, d’éviter que des surenchères injustifiées et inutiles ne soient imposées à ceux qui désirent se fondre au peuple juif, et d’apporter plus de tolérance et de souplesse au processus de conversion. De nombreux Israéliens et des Olim de Russie sortiront bénéficiaires par cette loi proposée par Israël Beitenou, un parti politique laïc représentant plus d’un millions d’Israéliens d’origine russe. »

Le Grand Rav Amar est originaire de Casablanca au Maroc où dans son jeune âge, il avait été élève dans une institution d’Otsar Hatorah, un réseau éducatif juif connu pour son enseignement très poussé des matières juives. Arrivé à l’âge de l’adolescence en Israël, il a poursuivi ses études dans les plus prestigieuses yeshivot et a été ordonné Rabbin puis "Dayan juge rabbinique". Son souci d’autrui et son caractère de tolérance et de bonté l’ont vite fait remarquer aux côtés de l’étendue de ses connaissances et compténeces. Il était tout naturel que pour ce thème qui suscite les passions extrêmes et les antagonismes les plus aigues, ce soit ce Rabbin dont l’avenir d’unité juive pour la société israélienne dans sa globabilté est son souci le plus fort.

Par conséquent, pour ce sujet de société ultrasensible, c’est le Grand Rabbin Shlomo Amar, pourtant un rav de la plus stricte orthodoxie sépharade, qui se soit mobilisé en concertation avec les représentants laics à la Knesset de l’Alyah de l’ex Union soviétique, à trouver une solution pour perpétuer l’unité du peuple juif dans le cadre de Halakha et qui fasse l’unanimité.

C’est une première en Israël qui ne pouvait pas ne pas susciter les grincements de dents de courants souvent étrangers à l’Etat d’Israël qui désirent s’ingérer pour voir la fracture entre Juifs pratiquants et laïcs se perpétuer.

Repost 0
mordeh'ai - dans Monde juif (halakha-min'hag)
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 00:12

Par Gil Ronen pour IsraelNationalNews.com

Adaptation de Mordeh’aï © 2010 pour malaassot.over-blog.com

 

M. Shalom dit, lors d'une réunion à huis clos, que ces décisions portent à affaiblir Israël et ont pour effet d’encourager davantage de pression sur nous .

Le vice-Premier ministre Silvan Shalom (Likud) a critiqué le gouvernement dont il fait partie pour ses décisions récentes quant à Gaza, disant qu'elles ont secrété la faiblesse et ont augmenté la vulnérabilité d'Israël.

Shalom n’a pas coopté la décision de planifier des multiples commissions d'enquête quant à l'incident de la flottille de Gaza et menant à l'assouplissement du blocus de Gaza après la confrontation navale qui a fait neuf morts (terroristes).

Shalom a dit qu'il avait su que ces mauvaises événements arriveraient quand le gouvernement a décidé de geler la construction en Judée et Samarie. "Comme je l'ai mis en garde le jour précédant  l'approbation du plan de gel de la construction en Judée et Samarie," a-t-il dit, "la décision sous la pression de geler la construction à Jérusalem et n'a pas amené les Palestiniens à la table de négociations."   

Seulement les forts survivent

L'État d'Israël a montré de la faiblesse pendant des années et a suivi une politique qui renforçait la théorie 'de la toile d'araignée' du Chef du Hizbullah Hassan Nasrallah, Shalom a fait cet exposé - en référence à une déclaration de Nasrallah que la force supposée d'Israël n’était qu’illusion et qu'il pourrait être disloqué comme une toile d'araignée."

"De l'avis du Hizbullah," a-t-il expliqué, "c'était leur combat contre les Forces de Défense d’Israël (FDI)  qui a provoqué notre retraite du Liban, et qui a amené la seconde Intifadah. De l'avis du Hamas, c'était le feu des missiles sur Israël qui a amené le Désengagement, qui et qui a provoqué l'offensive Plomb durci."

"Malgré notre désir sincère de paix, nous devons reconnaître le fait que nous vivons dans un voisinage terrible et ou seulement le fort survit." 

Shalom a dit qu'Israël devrait lutter pour la paix par la force et insistant par de façon déterminable en protection son national et des intérêts de sécurité(titre). Les tentatives "à la cour" invitent seulement la pression de nos ennemis, il a ajouté et Israël devrait renforcer les états modérés en frappant l'axe de mal de Hamas et Hizbullah.  

Shalom a déclaré qu'Israël devrait lutter pour la paix par la force en insistant de façon déterminante pour protéger son territoire national et ses intérêts sécuritaires. Les tentatives "de faire la cour" n’invitent seulement que pression de nos ennemis, il a également rajouté qu’Israël devrait renforcer les états modérés en frappant l'axe du mal le Hamas et le Hizbullah

 

 

 

 

Repost 0
mordeh'ai - dans Politique
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 15:52

par Shraga Blum

pour Israel 7

08/08/2010

Le chef de cabinet de l’Autorité Palestinienne, « chouchou » des Européens, et considéré par Shimon Pérès comme le « Ben Gourion palestinien », poursuit lentement son « petit bonhomme de chemin » de sape de l’Etat d’Israël. Après sa politique de boycott des produits fabriqués par des entreprises juives en Judée-Samarie, après avoir appelé au boycott d’Israël par la communauté internationale, le voilà qui annonce « une vaste campagne destinée à renforcer l’emprise palestinienne dans la Vallée du Jourdain ».

Lors d’une interview à la radio palestinienne, Salam Fayyad a « dénoncé la politique israélienne dans la Vallée du Jourdain, destinée à s’emparer de ce territoire qui fera partie intégrante du futur Etat palestinien ». Fayyad a annoncé « que l’Autorité Palestinienne allait consacrer d’énormes sommes afin de construire des infrastructures et mettre sur pieds des projets dans la Vallée du Jourdain, afin de s’assurer de la possession future de toute cette région par les Palestiniens ». Il n’a pas précisé d’où viendraient les fonds…

Selon Fayyad, « il ne reste aujourd’hui que 50.000 Palestiniens dans la Vallée du Jourdain…à cause de la politique israélienne, alors que ce territoire est indispensable à l’Autorité Palestinienne, car il contient d’importantes nappes phréatiques ». « Il n’y aura pas d’Etat palestinien sans Vallée du Jourdain, avec sa frontière orientale constituée par le Jourdain, comme il n’y aura pas d’Etat palestinien sans Jérusalem et la Bande de Gaza », a martelé le chef de cabinet d’Abou Mazen./ La Vallée du Jourdain a toujours été considérée en Israël, même auprès de nombreux travaillistes, comme une zone indispensable à la sécurité d’Israël. Le fameux « Plan Allon » (1970) du regretté ministre des Affaires Etrangères, Yigal Allon, prévoyait par exemple la création de trois enclaves palestiniennes (pas un Etat !), mais l’annexion par Israël de toute la Vallée du Jourdain et des hauteurs désertiques de Judée et Samarie, avec juste un étroit couloir d’accès au Jourdain dans la région de Jéricho.

Un contrôle palestinien sur ces territoires, même en dehors des considérations historiques et morales, comporterait à terme des risques énormes pour Israël. Comme preuve très récente, Tsahal a révélé ces derniers jours que des cellules terroristes liées à l’Iran et au Hezbollah, basées en Judée-Samarie, ont tenté durant l’année écoulée d’introduire des roquettes et des missiles au travers de la frontière israélo-jordanienne. Ce n’est que l’action efficace des soldats de Tsahal qui jouissent d’une totale liberté d’action dans la Vallée du Jourdain que ces approvisionnements ont été empêchés.

A Tsahal, on estime que l’Iran tente de faire en Judée-Samarie ce qu’il fait dans la Bande de Gaza, et de créer des bases depuis lesquelles des missiles pourraient être tirés, mais cette fois-ci en direction des villes du centre du pays

On imagine alors ce que serait la situation en cas d’existence d’un Etat palestinien ayant une longue frontière commune avec la Jordanie à l’est. Même l’hypothèse de la présence d’une « force internationale » est ridicule lorsqu’on connaît les expériences du passé…et même du présent, avec la FINUL au Liban qui tremble face aux menaces du Hezbollah.

Repost 0
mordeh'ai - dans Politique
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 17:53

Pierre Itshak Lurçat  

Pour  VU DE JERUSALEM  06/08/2010

 http://vudejerusalem.20minutes-blogs.fr/

David Shahar, photo de Yehoshua Glotman.JPGDans un volume de sa grande fresque, Le Palais des Vases brisés, qui se déroule à Jérusalem dans les années 1920-1930, le romancier israélien David Shahar décrit le personnage ridicule mais très réaliste de Léa Himmelsach, Juive allemande pacifiste pétrie de bonnes intentions, qui harangue les foules arabes et tente vainement de leur inculquer les rudiments de la théorie marxiste de la "lutte des classes". Un jour, croisant une jeune paysanne Arabe enceinte, suivant son père monté sur un âne, elle tente de leur expliquer que c'est à l'homme de marcher à pied pour laisser sa fille se reposer… Mal lui en prend : elle est insultée et rouée de coups par la jeune femme, indignée que cette Juive maudite ait porté atteinte à l'honneur de son père !

 

 Je me suis souvenu de Léa Himmelsach en lisant ce matin dans Makor Rishon un article intitulé "Stage confidentiel pour les manifestantes gauchistes de Biliin : comment affronter les agressions sexuelles de leurs camarades palestiniens". L'article, signé Ishai Friedmann, décrit les multiples agressions sexuelles (incluant des tentatives de viol) subies par les militantes de gauche, qui participent chaque vendredi aux manifestations contre "l'occupation" aux côtés de jeunes Palestiniens, aux yeux desquels les Israéliennes légèrement vêtues qui viennent les soutenir sont des femmes de mœurs légères, en un mot : des catins. Dans certains cas, les notables arabes du lieu ont prié instamment les manifestantes de venir dans une tenue "décente" pour ne pas porter atteinte aux valeurs de l'islam et entraîner la jeunesse musulmane dans la "débauche"… Dans d'autres cas, ce sont les jeunes Arabes eux-mêmes qui ont profité de la foule et des gaz fumigènes au milieu desquels se déroulent les manifestations pour voir de plus près ce que les manifestantes israéliennes cachaient sous leurs courtes jupes…(Lire la suite....)

Repost 0
mordeh'ai - dans Tribune libre
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 11:40

Par Caroline Glick le 06/08/2010

en anglais http://www.carolineglick.com/e/

Adaptation par Mordeh’aï © 2010 pour malaassot.over-blog.com

Ce n'était pas un tireur isolé de l'armée américaine qui a tué, le Lieutenant-Colonel des Forces de Défense d’Israël (FDI), Dov Harari et qui a sérieusement blessé le capitaine Ezra Lakia mardi dernier.

Mais un sniper des Forces armées libanaises (LAF) qui a tiré; et qui doit beaucoup à l'assistance généreuse que les LAF ont obtenu de l'Amérique. Au cours de ces cinq dernières années, les LAF ont été le deuxième plus grand bénéficiaire de l'aide militaire américaine par habitant après Israël./ Un communiqué de presse du Département d'État de la fin 2008 a noté qu'entre 2006 et 2008, les LAF ont reçu 10 millions de munitions, Humvees( véhicules tout terrain Hammer ), des pièces de rechange pour des hélicoptères d'attaque, des véhicules pour ses Forces de sécurité Interieure et " les mêmes armes que des troupes américaines utilisent actuellement sur la ligne de front, y compris des fusils d'assaut, des lance- grenades automatiques, des systèmes de tireur d'élite, des armes antichars et la des armes les plus modernes pour la guérilla urbaine."

Depuis 2006 , les États-Unis ont fourni au Liban 500 millions de dollars en aide militaire . Et il n'y a pas de limite en vue.

 

( Lire la suite....)

Repost 0
mordeh'ai - dans Scoop
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 00:14

MEMRI Middle East Media Research Institute
Dépêche spéciale n° 3137
 
Nabil Qaouq, haut responsable du Hezbollah au Sud Liban : La résistance profite de cette période de trêve pour s´entraîner et se renforcer, dans la perspective d´une grande confrontation
 
Ci-dessous des extraits d´un entretien de Nabil Qaouq, haut responsable du Hezbollah au Sud Liban, et d´une allocution publique. L´entrevue a été diffusée sur Al-Alam TV le 26 juillet 2010, et l´allocution sur Future News TV le 28 juillet 2010.

Voir le clip sous-titré en anglais  sur MEMRI TV :  http://www.memritv.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/2566.htm.
 
Al-Alam, le 26 juillet 2010

"La résistance profite de cette période pour se préparer… L´ennemi... pensait que les missiles de la résistance allaient se rouiller"

Nabil Qaouq : "Lors de la prochaine guerre, le cas échéant, tout le monde verra que la résistance a eu raison de faire ce qu´elle a fait. Nous n´avons pas laissé nos capacités s´éroder grâce à des tactiques marginales. Nous nous préparons à la grande confrontation, qui se conclura par une victoire décisive."

Interviewer : "Ne traversez-vous pas une phase de trêve non déclarée entre avec l´armée d´occupation israélienne ?"
 
Nabil Qaouq : "La résistance se sert de cette période pour préparer, former et renforcer ses capacités, et l´ennemi lui-même peut en témoigner. Ils pensaient que les missiles de la résistance se transformeraient en rouille. Ils ont développé leur théorie du "Laissez les missiles se rouiller." Aujourd´hui, ils réalisent que cette équation fut une erreur, parce qu´ils savent que la résistance a amélioré ses capacités, et est pleinement préparée à tous les scénarios."

"Aujourd´hui, quatre ans après l´offensive, on peut dire que la guerre de juillet 2006 a propulsé le Hezbollah 20 ans en avant"

"La résistance est en meilleure position que dans le passé, alors que l´ennemi se trouve moins bien lotis. Au cours de la guerre [de juillet 2006], Israël a dit qu´il enverrait le Hezbollah 20 ans en arrière. Aujourd´hui, quatre ans après l´offensive, on peut dire que la guerre de juillet 2006 a propulsé le Hezbollah 20 ans en avant, en termes de capacité [militaire], d´entraînement et d´aptitude à l´emporter dans n´importe quelle guerre future. [...]
 
Sans la résistance, personne dans le monde ne parlerait plus de Rajar ou des Fermes de Chebaa. C´est grâce à la résistance que cette cause est encore vivante. En outre, la résistance donne à la diplomatie et à la communauté internationale la possibilité de respecter son engagement d´expulser Israël de Rajar et des Fermes de Chebaa occupées. C´est incontestablement l´une des priorités de la résistance d´assurer la restitution de chaque pouce de territoire libanais occupé. Il est clair que la résistance ne peut pas attendre éternellement." [...]

Future News TV, 28 juillet 2010
 
"La résistance considère toute mise en cause de ses dirigeants ou structures [dans l´assassinat Al-Hariri] comme une forme d´offensive"

"La résistance considère toute mise en cause de ses dirigeants ou structures [dans l´assassinat Al-Hariri] comme une forme d´offensive contre la résistance, ce qui est pire que les décisions qui ont conduit au [affrontements du] 5 mai [2008]. Le Hezbollah agit en conséquence." [...]


 
 
Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à : memri@memrieurope.org.
 
Pour consulter l´intégralité des dépêches de MEMRI en français et les archives, libres d´accès, visiter le site www.memri.org/french.
 
Le MEMRI détient les droits d´auteur sur toutes ses traductions. Celles-ci ne peuvent être citées qu´avec mention de la source.
 
 

Repost 0
mordeh'ai - dans Revue de presse
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 18:24

Par Marc Brzustowski
Pour © 2010 lessakele et  © 2010 aschkel.info
06-08-2010  
De nombreux chroniqueurs se sont alertés de l'absence de réplique israélienne à l'assassinat ciblé qui a frappé le lieutenant-colonel Dov Harari z'l, ce 3 août. Chaque fois qu'il est question du Liban -principalement-, revient en écho le thème de l'érosion de la dissuasion israélienne contre des ennemis qui s'enhardissent d'opérations toujours plus spectaculaires de ce type : meurtres, enlèvements.....Lire la suite

Repost 0
mordeh'ai - dans Politique