Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 08:35

Une flottille de gauchistes juifs ?

 

 

par Shraga Blum 

 

06/06/2010

 

 

Après « J-Street », J-Call, y aura-t-il bientôt

« J-Boat » ??? Selon certaines informations diffusées par le site de « Goush Shalom », des organisations gauchistes et « pacifistes » juives européennes prépareraient une expédition prochaine pour tenter de forcer le blocus israélien.
Les bateaux seraient déjà amarrés dans un port de la Méditerranée, et les organisateurs ont fait savoir qu’ils informeraient au dernier moment du départ de l’expédition afin d’empêcher, selon leur propres dires « l’armée israélienne de tenter de saboter les bateaux ».

 

A la différence des autres « missions humanitaires », cette flottille sera composée exclusivement de Juifs, qui sont membres d’organisations telles que « La Voix Juive pour la Paix au Proche-Orient », d’Allemagne, « Juifs pour la Justice envers les Palestiniens », de Grande-Bretagne, ainsi que la Coordination européenne des organisations pacifistes juives.
Sur le même mode que « J-Call », les responsables de ces organisations, sans scrupules, lancent un appel au monde « pour qu’il ‘aide’ Israël à retrouver le droit chemin et à renouer avec le sens de l’humain ».

 

« Notre but est de mettre fin au blocus de Gaza, qui est une punition collective illégale sur une population civile », disent les dirigeants de « La Voix Juive pour la Paix au Proche-Orient ». « Nous voulons emporter du matériel scolaire, des instruments de musique et de dessin, des médicaments et du matériel de pêche », précisent-ils.

 

Ils se livrent également à une sévère critique de l’assaut israélien de la semaine dernière : « En prenant le bateau d’assaut, Israël a montré son visage violent et monstrueux, mais nous savons qu’il y a beaucoup d’Israéliens qui font preuve de miséricorde, et qui oeuvrent courageusement en faveur d’une paix juste ».

 

L’expédition juive sera accompagnée d’une importante quantité de journalistes. Edith Lutz, l’une des organisatrices, « espère qu’Israël saisira cette occasion pour montrer au monde qu’il existe d’autres voies que celles de la haine et de la peur » (sic) !!!!

 

Tous ces organismes juifs agissent de concert avec les organisations gauchistes israéliennes sous le slogan déclaré : « Il est temps de retrouver le bon sens et de sauver la société israélienne. Il faut une solution de deux Etats et que Jérusalem soit divisée en deux capitales, sans quoi il n’y aura aucun avenir à la région ».

 

Solution catégoriquement rejetée d’ailleurs par le Hamas, pour lequel « roulent » ou voguent pourtant ces belles âmes juives…

 

 

 

Repost 0
mordeh'ai - dans Dépêche
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 22:41

Je n'avais pas voulu il y a quelques jours faire paraitre cet article de J-M DESANTI qui m'avait paru ubuesque par l'implication supposée ou réelle des Etats Unis d'Amérique dans ce piège tendu à Israel, mais au vu de certaines sources dévoilées par Israel 7, je me décide à vous soumettre les 2 textes !!! - Mordeh'aï

 

Gaza : Les mercenaires d’Obama

source LDJ ILPM101_a.jpg

31 mai 2010

de Jean-Marc DESANTI

L’arraisonnement de la flottille d’activistes pro-palestiniens aura fait au moins 10 morts dans les rangs de ces derniers et blessé au moins six soldats israéliens dont deux gravement. Il semble bien que l‘action menée par les Commandos Marines israéliens a rapidement dérapé dans une série d’erreurs techniques … On indique à la tête de l’État Major de Tsahal qu’on ignore qui a donné les ordres de feu tout en précisant que défendre sa vie est aussi valable dans les eaux internationales. Les informations, on peut s’en douter seront, de toute façon, d’un côté comme de l’autre totalement contradictoires et le sympathisant de telle ou telle cause  prendra évidemment, pour argent comptant, les informations de son camp. Il n’en reste pas moins qu’en dehors des scènes macabres médiatisées et des conséquences désastreuses pour l’image d’Israël et sur le terrain à Gaza, la résolution nécessairement politique de la question palestinienne n’avancera pas d’un pouce.

Nous avons, plus que jamais, un gouvernement bicéphale déchiré, une diarchie où s’opposent dans la plus grande cruauté deux pouvoirs inconciliables le Fatah laïque et le Hamas islamique. On semble oublier dans cette pitoyable et tragique affaire, comme l’indiquait Mark Regev , que les activistes pro Hamas « prétendent militer en faveur des droits de l’Homme mais restent silencieux dès lors qu’il s’agit d’attaques du Hamas délibérément ciblées contre des civils israéliens ou des brutalités de ce régime envers ses propres citoyens en vue d’anéantir toute opposition politique, de supprimer tout média indépendant, ce qui a entraîné l’arrestation ou l’exécution de centaines d’opposants politiques.

S’ils s’intéressaient sincèrement et surtout honnêtement au bien-être de la population de Gaza, ils souligneraient les 15 000 tonnes d’aide humanitaire expédiées chaque semaine y compris par l‘État d‘Israël. » On pourrait se contenter de se nourrir des tragédies de ce matériel humain, juifs ou musulmans, jeté en pâture aux politiques débordés des deux camps.

Cependant, ne convient-il pas de poser, une fois encore, les questions qui dérangent ?

Pourrions-nous prendre connaissance des télex secrets, génialement cryptés, entre Ankara et Jérusalem via Washington ?

Quels sont les derniers ordres de mission donnés à la confrérie religieuse turque " Nurcus " par la CIA qui a permis à celle -ci et aux fonctionnaires du Département d’État, grâce à leurs madrasas, d’opérer clandestinement dans les nouvelles républiques turcophones d’Asie Centrale, dont l’Azerbaïdjan, le Turkménistan, l’Ouzbékistan, le Kazakhstan, le Kirghizistan et la Russie ?

La Turquie a armé, approvisionné,entraîné, dirigé la flottille et couvert la coque du navire de tête - au cas où nous n’aurions pas compris- d’un gigantesque drapeau turc.

Invraisemblable retournement de situation ?

Quoi ? L’allié turc, indéfectible ami de Sion prenant le commandement d’un convoi voulant forcer le blocus de Gaza territoire ennemi d’Israël ?

Oui mais dira-t-on de deux choses l’une : Ou la Turquie n’avait pas totalement l’aval des USA pour mener une telle opération aventureuse et ceci indique, à n’en plus douter, qu’elle est devenue une véritable république islamique autonome ou bien la Turquie avait bien le feu vert US et elle joue le rôle de puissance régionale faisant pression sur Israël pour le compte des USA qui ne digèrent plus le turbulent, incontrôlable et imprévisible Ex allié.

Compte tenu de l’histoire et de la méfiance envers les dirigeants sionistes, les USA ont réalisé qu’ils ne pourraient pas obtenir le contrôle direct de la région, et auraient par conséquent besoin d’utiliser un mandataire pour faire passer cette zone «  sous contrôle », rapidement et effectivement. La Turquie est ce parfait mandataire  : membre de l’OTAN, candidat à l’entrée dans l’UE … De parfaits mercenaires pour l’Oncle Sam.

Les deux hypothèses se confondent donc. Un pays islamique sert les intérêts US pour écraser un résistant au Nouvel Ordre Mondial qui ne peut s’imposer qu’après l’écrasement de tous les nationalismes.

Oui ! On nous refait le coup du Kosovo pour écraser l’identité nationale serbe !

Dites-vous bien, humanistes bien intentionnés pour les misérables populations Gaza ouis que vous aurez bientôt, d’une manière ou d’une autre, directement ou indirectement, le plaisir de voir l’Air Force bombarder, faire bombarder ou laisser bombarder Tel Aviv, Herzlia, Netanya, Ashdod ou Haïfa ...

Mais si, aujourd’hui, nous, nous pleurons tous les morts, c’est ne prendre aucun risque que d’affirmer que les morts israéliens n’obtiendront de votre part qu’un rictus malsain de dégoût satisfait.

Satisfait que les youpins s’en prennent encore plein la gueule !

Alors nous n’aurons plus rien à nous dire et plus rien à faire que de plaindre votre logorrhée antisioniste pauvre paravent hypocrite de l’antisémitisme qui vous colle à la peau comme une lèpre.

Vous aurez définitivement choisi votre camp. Celui des mercenaires d’Obama, des mercenaires de l’Empire, des idiots utiles et couards. Il n’y aura plus d’Israël pour vous protéger pauvres crétins et vous vous gorgerez, obligatoirement, la peur au ventre, de Mac Do Hallal entourés de Hidjab.

A moins que l’Odyssée manipulée de la petite armada vers Gaza ne marque le début d’une prise de conscience de chacun : arabes, juifs, chrétiens et que de cette misère naisse une nouvelle Ligue, cette fois trois fois sainte qui infligera à l’Empire et à ses épigones une nouvelle Bataille de Lépante.

 

________________________________________________________________________________________________

 

Un lien américain avec les organisateurs de l’expédition ?

par Shraga Blum pour Israel7

06/06/2010

Le site Internet WND (WorldNetDaily) croit savoir qu’un proche conseiller du Président Barack Obama serait le lien entre l’Administration US et le mouvement « Free Gaza », qui a été l’un des organisateurs de l’expédition de la flottille. Il s’agit de John Brennan qui est l’une des personnalités en vue dans le domaine de la Sécurité Nationale et du domaine du terrorisme. Selon la source, ceci démontrerait que l’expédition de la flottille vers Gaza se serait faite en coordination avec le Président Obama, dans le cadre de sa « nouvelle politique au Proche-Orient ». Le Président lui-même serait un ami de longue date d’activistes radicaux, William Ayers, Bernardine Dohrn, ou encore Jodie Evans, qui soutiennent le terrorisme et sont parmi les organisateurs de l’expédition vers Gaza. Selon la source d’information, John Brennan s’est déjà exprimé à plusieurs reprises sur le sujet du Moyen-Orient, en manifestant pas mal d’empathie pour l’Islam, par exemple en disant ceci : « Utiliser le terme de ‘Jihad’ – qui signifie lutte intérieure de l’individu pour s’améliorer – afin de désigner le terrorisme, est dangereux, car il laisse à croire que les Etats-Unis sont en guerre contre la religion musulmane ». Une autre fois, il avait suggéré « que les Etats-Unis étudient la possibilité de soutenir le Hezbollah, afin de mieux l’implanter dans la politique intérieure libanaise ». Mike Hammer, porte-parole du Conseil de la Sécurité Nationale, a cependant nié un quelconque lien entre Brennan et les organisateurs de l’expédition pro-Hamas, indiquant de manière laconique « qu’il y avait au sein de l’Administration US des personnes chargées es-qualité de la fixation de la politique américaine au Proche-Orient ».

Repost 0
mordeh'ai - dans Scoop
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 15:59

Pourquoi Tsahal a donc été envoyé au “casse-pipe” ?

 Par Marc. Robin, adapté par Bellar

pour JSS le 6, Juin 2010

 

Tous ceux qui connaissent Israël le savent. C’est un pays bouillonnant  d’activités et le moindre livreur, avocat ou médecin raffole de politique. Les débats sont souvent houleux et les avis très partagés.

“Israël est une grande et réelle  démocratie » qui dispose d’une Cour suprême qui n’existe ni aux USA, ni en France” (Claude Goasgen, sur LCP, le 3 juin 2010). Et s’il y a bien un pays, où tous les dérapages journalistiques sont permis  c’est Israël!

Les journalistes se servent souvent de leur tribune pour influencer et/ou faire passer leurs messages partisans. Concernant l’organisation et la politique notre pays est très découpé. Le moindre de nos gouvernements depuis des décennies, est constitué d’alliances et de coalitions parfois improbables. Ainsi dans le gouvernement actuel, se côtoient Ehud Barak  Ministre de la défense issu du parti très gauchiste Avoda et Avigdor Liebermann le russophone, Ministre des Affaires étrangères, très à droite ! Les passe d’armes et les critiques sont sans concession aucune et les tensions sont parfois excessivement fortes.

Même au sein de l’armée les avis sont très partagés, et des règlements de comptes se font sur la place médiatique sans aucune retenue. Notre pays, vous l’aurez compris, est une véritable démocratie et la loi du silence n’existe pas quel que soit le sujet.

Ainsi, en ce qui concerne la Flottille, les médias s’en sont donné à cœur joie et aucun d’entre eux n’a hésité un instant à sévèrement critiquer la méthode employée par nos commandos pour l’arraisonnement du Marmara. Alors la question qui énerve, qui surprend, qui étonne, c’est pourquoi. ?

Alors que nos forces armées sont parmi les meilleures du monde et reconnues comme telles, pourquoi les avoirs envoyées au casse-pipe. Pourquoi n’avons nous pas été plus prudents ? Voici donc la réponse que vous ne trouverez bien sûr dans aucun media autre que JSS :  Gaby Ashkénazi a reçu de la bouche même du Chef de l’état- major turc, que ce dernier avait placé une équipe « d’agents spéciaux » dont le but était d’éviter tout débordement et de contrôler ainsi la situation. Les évènements ont surpris l’armée trompée par l’état-major turc.

Donc la question de fond est la suivante : l’armée turque a–t-elle été trompée elle aussi ou bien nous a-t-elle trahis ?

Cette interrogation est essentielle, non seulement pour Israël mais aussi pour le monde entier qui lui a confié le rôle de garant de la démocratie en Turquie ! Si Israël a vu son image encore plus contestée à travers le monde, toute la « diplomatie » s’interroge désormais dans l’intimité des salons , sur la Turquie. Est elle encore un pays libre ou a-t-elle sombré en rejoignant la liste noire des pays qui soutiennent le terrorisme ?

Qui a le plus perdu ? Israël que plus personne n’hésite à défier ou bien la Turquie  qui vient de perdre sa légitimité dans les couloirs diplomatiques ? En Israël cette semaine il y a eu un défilé de hauts responsables militaires turcs. En off, on parle d’une manœuvre directement dictée par Erdogan en personne, qui aurait manipulé et piégé sa propre armée !

Si cette information se confirmait, il ne fait plus de doute que la Turquie vient de signer son arrêt de mort sur la scène internationale.

Elle risque bien plus vite que prévu, de passer sous contrôle militaire très rapidement. En revanche, si  c’est l’armée qui a sombré, le monde libre dans son entier, et non pas seulement Israël, vient de se trouver un nouvel Iran…

Repost 0
mordeh'ai - dans Sécurité
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 11:58

Aux donneurs de leçon ,aux sceptiques et aux malintentionnés qui répétent dans toutes les émissions télévisuelles que toutes les preuves ne sont fournies que par TSAHAL et de ce fait ne sont pas crédibles et donc ne peuvent être utilisées par les Me(r)dia européens pour informer correctement leurs lecteurs. A ceux-là je leur dis suivez ce lien http://www.cnnturk.com/2010/dunya/06/06/israilin.sildigi.fotograflar.aglayan.komando/579048.0/index.html , et vous verrez l'humanité et le pacifisme à la ' turque '.

Par respect pour l'image de ses soldats, Tsahal qui a découvert ces photos dans la carte mémoire d'un appareil  détenu par un 'membre pacifiste' de la flotille (http://www.israel7.com/2010/06/photos-edifiantes-dun-journal-turc/)  les a interdits de diffusion .

Apparement d'autres existaient .... elles servent aujourd'hui à un  journal turc Hürriyet qui en fait sa 'Une' .

 

Cela me conforte pour dire à notre gouvernement  que pour une fois " de ne pas se la jouer   politiquement correct ", et d'exiger des instances internationales ou de  l'ONU la création d'une commission d'enquête sur le rôle de la Turquie dans l'organisation et  la coordination de l'opération qui voulait briser le bocus de Gaza; afin de connaître ce qui s'est réellement passé à bord du Marmara lors de l'arraisonnement.

 

Mordeh'aï

Repost 0
mordeh'ai - dans Scoop
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 11:23

Par Arié Lévy  www.geopolitiquebiblique.com

Imaginez que demain le port de Gaza soit ouvert aux quatre vents; autrement dit à tous les bateaux qui voudraient y accoster, sans avoir à se soumettre à un quelconque contrôle israélien et égyptien. S’y engouffreraient aussitôt des combattants du Hezbollah, d’Al Qaïda, des instructeurs iraniens et syriens et toute la lie terroriste de la planète. Sans compter les missiles à longue portée, équipés de leurs charges, qui menaceraient, non seulement Tel-Aviv mais aussi le Caire et toutes les Capitales européennes et proche-orientales, situées dans un périmètre raisonnable. Cela peut se faire en un rien de temps. Il suffirait pour cela que l’Occident intensifie ses pressions sur le gouvernement israélien, au point de les rendre insupportables, pour obliger Israël à se montrer laxiste envers les « convois humanitaires » qui veulent mordicus décharger leur cargaison, et leur haine d’Israël, à Gaza. Il suffit d’un précèdent pour que les autres bateaux suivent.

En clair, Israël remplit aujourd’hui le rôle du gendarme du monde, accomplissant le travail peu reluisant mais indispensable pour que Gaza ne devienne pas la tête de pont du califat islamique qui est en train de s’instaurer sous les yeux myopes et inconséquents des Occidentaux, un peu partout dans le monde.

Gaza est un territoire de non-droit où le Hamas peut agir à sa guise, sans rendre ce compte à qui que ce soit. N’étant pas un Etat constitué, Il n’encourt aucune sanction internationale. Vivant de mendicité et sachant que la manne continuera à tomber du ciel, il n’a aucun souci à se faire pour sa balance des paiements. Jouissant de la sympathie des bobos/gauchos/écolos/intoxiqués par les Média bien pensants, il peut continuer à faire croire qu’il incarne la Mère Theresa, Gandhi et Che Guevarra réunis. Il n’a rien à craindre, à la condition de continuer à remplir son rôle de ballon d’essai ou d’éprouvette du califat islamique et de la Ouma en formation.

Les occidentaux persistent à croire de Gaza ne représente une menace que pour Israël. Ils se trompent lourdement, car en l’absence du rôle de gendarme qu’exerce Israël, et dans une moindre mesure l’Égypte, le territoire de Gaza hamassisé deviendrait un immense entrepôt d’armes et une base logistique à l’usage des islamistes qui pourront lancer à partir de ce territoire toutes les opérations terroristes qui leur passeront par la tête, et ce, tous azimuts./ Il est heureux que la Cisjordanie n’ait pas d’accès à la mer. Quant à un État palestinien hypothétique composé de la Cisjordanie et de Gaza, réunis, qui comporterait par conséquent un port autonome, il constituerait une menace réelle pour l’Occident et le Moyen-Orient, tout autant que pour Israël.

La levée du blocus sur Gaza, qui entre nous, a été instauré aussi par l’Egypte, mais les Média ne le mentionnent pratiquement jamais, ou, le contrôle du chargement des navires par une FINUL quelconque ; par nature inefficace et laxiste, serait une catastrophe. Autant confier les clés de Gaza à l’Iran.

Personne n’aime les forces de police, ni le quidam moyen, ni les Etats; pas plus Israël que les autres et pourtant, quelqu’un doit faire le travail. L’Occident devrait remercier Israël pour effectuer cette besogne peu ragoutante et non l’accabler.

Quant aux besoins humanitaires des habitants de Gaza, j’aimerais rappeler que la première piscine olympique gazziate a été inaugurée récemment en grande pompe; celle de Sderot est restée fermée pendant quatre ans

Repost 0
mordeh'ai - dans Réflexions
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 10:02

06/06/2010

par Gil Ronen (IsraelNationalNews.com)

Adaptation française Moreh’aï pour  http://malaassot.over-blog.com/

 

Mme Miriam Feierberg-Ikar Maire de Netanya a réclamé mercredi, le bannissement hors d'Israël des traîtres membres de la Knesset. Elle a dit que la Membre de la Knesset Hanin Zouabi (Balad) devrait être en tête de liste de ceux qui devraient être expulsés d'Israël, pour sa participation à la flottille anti-Israël (Free Gaza rajouté par Mordeh'ai).

S’exprimant lors d’une cérémonie de remise de diplômes à la Faculté de droit de Netanya, le maire a dit : « J'e suis née à Akko (St Jean d’Acre) j'avais une 'nounou' arabe, la plupart des Arabes d'Israël sont des citoyens loyaux qui veulent vivre ici en coexistence paisible et s'opposent à ceux qui agissent contre l'Etat, soit disant par amour de la démocratie."

Mme Feierberg-Ikar a noté qu'Israël s’était retiré de Gaza afin de permettre aux résidants de vivre des vies normales mais ils ont élu le Hamas et ont utilisé toutes leurs ressources pour nuire à Israël.

Elle a posé la question : "quel pays permettrait le tir de milliers de roquettes sur ses résidants pendant des années?"

(L'idée d'expulser des citoyens arabes déloyaux a été rarement prononcée dans le discours public israélien, parce que le système juridique le voit comme une incitation au racisme. Des autocollants et des T-shirts arborant le slogan "Pas d'Arabes - pas de terrorisme» ont été déclaré illégaux et leurs porteurs passeront en jugement.)

Repost 0
mordeh'ai - dans Politique
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 08:40
  • Les demoiselles d'honneur n'existent pas dans les coutumes orientales. Deuxièmement, j'ai choisi cette photo dans un média sûr qui dénonce ces mariages. Il y a donc AUCUNE image dans ce montage qui soit exagèrée ou bien fausse...
Repost 0
mordeh'ai - dans Tribune libre
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 15:17

 

06.05.10,

Zvi Mazel Published : 

Israel Opinion

Adaptation française par Mordeh'aï pour http://malaassot.over-blog.com/

 

La Turquie semble être plus impliquée dans les activités criminelles de la flottille Gaza

 

L’épisode de la prétendue " flottille de paix"  soulève beaucoup de questions et la plupart d'entre elles ont un rapport avec le rôle de la Turquie. Après  tout Israël s'est comporté du commencement jusqu'à la fin avec une  transparence extrême. Mais personne ne sait exactement ce qui s’est passé en Turquie - comment l'opération a été planifiée et quelle part a pris  le gouvernement turc  dans sa mise en œuvre.

 

La position d'Israël quant à Gaza est claire. Le blocus a été imposé après la prise de contrôle sanglant de la Bande de Gaza par le Hamas et le tir aveugle ultérieur de milliers de roquettes sur les villes du Sud d'Israël pendant huit longues années; et la contrebande d'armes,( missiles et explosifs) dans la Bande. Le blocus est destiné à couper l’approvisionnement d'armes et de munitions du Hamas un régime hostile et qui continue à déclarer son intention de détruire Israël, conformément à son acte de foi.

 

L'imposition d'un blocus maritime est une mesure reconnue et légitime conformément à la loi internationale. Le pays qui utilise le blocus  a le droit d'arrêter des navires s'approchant du secteur bloqué et de vérifier s’ils ne transportent pas d'armes même quand ils se trouvent toujours dans les eaux internationales, du moment que l’on s’aperçoit  que les navires ont l'intention de violer le blocus.

 Ceci est bien connu - tant par les gouvernements que par les journaux qui font des reportages et des rapports  sur Israël et sur Gaza.

 

Le dernier incident a commencé il y a plusieurs mois. IHH, une organisation militante islamiste turque, a annoncé son intention, en accord avec un certain nombre de groupes Islamiques et d’organisations européennes d'extrême-gauche dont le présumé " mouvement  Gaza libre ", d’ envoyer via  plusieurs navires de transport "des provisions humanitaires"  de violer le  blocus et embarrasser Israël.

 

Israël a immédiatement contacté le gouvernement turc, puisque l'opération  était planifiée par ce pays, de diriger les navires dans le port israélien d'Ashdod où les "approvisionnements humanitaires" seraient déchargés et transférés à Gaza par voie terrestre. Israël a rappelé aux Turcs le fait que des dizaines et parfois des centaines de camions traversent chaque jour dans le sens Israël / bande de Gaza transportant des fournitures essentielles et médicales. Les visiteurs étrangers qui se sont rendus à Gaza ont pu voir d' eux-mêmes que les étals des magasins étaient bien garnis.

La Turquie a refusé d'agir.

 

Israël a également pris contact avec les autres pays concernés puisque les navires battaient leur pavillon et  étaient sur le point de prendre part à la flottille. Seule Chypre a accepté d'agir. Tous les autres  pays impliqués dans la flottille ont répété que c'était une entreprise de paix et qu'ils n'offriraient qu’une résistance passive.

 

Israël a ensuite annoncé qu'il agirait conformément à sa politique officielle. La communauté internationale était donc bien consciente de l'existence du blocus et de ses  raisons.

La communauté  était également consciente du fait qu'Israël avait l'intention d'arraisonner les navires et les détourner vers Ashdod. Le lundi, quand les navires de guerre israéliens ont croisé la flottille, un avertissement énergique a été délivré aux capitaines des navires et il leur a été demandé de changer de cap pour Ashdod. Cela a été accueilli  par un  retentissant "Retourne  à Auschwitz" et d'autres termes non imprimables.

 

Le plus grand navire du convoi était la "Marmara", un navire turc, qui avait appareillé de Turquie avec quelque 600 personnes à bord. Quand des soldats israéliens ont atteint son pont, ils ont été reçu non pas par la protestation pacifique, mais par des couteaux, des barres de fer et des fusils tenus  par des dizaines de terroristes turcs. Des dizaines de vidéos de l'incident ne laissent aucune place au doute.

Il y a eu une tentative délibérée de lyncher les soldats. Ils n'avaient pas d'autre choix que de se défendre.

C'est ce qu'ils firent avec retenue et c’est  tout à leur  honneur. D'autres armées auraient réagi plus durement. Il convient de noter que, selon des informations parues dans la presse turque, des terroristes avaient déclaré avant le départ leur intention de devenir «martyr», c'est-à-dire des kamikazes. Deux d'entre eux - qui ont trouvé la mort sur la Marmara – ont  même tourné un clip vidéo -, selon la tradition bien connue d'extrémistes islamistes. La mère de l'un d'eux l’a admis librement à la télévision turque.

C’est clair ; il n’y a donc aucun besoin d’une commission d’enquête pour examiner le comportement d’Israël. Il peut y avoir une enquête interne à TSAHAL pour analyser  la planification, le mode opératoire et l’exécution de cet arraisonnage. Mais c'est une question israélienne.

Rien qu'Israël a fait n'a violé la loi internationale.

 

Beaucoup de questions sans réponse

Tournons-nous maintenant vers la  Turquie. Il y a en effet un besoin urgent de fonder une commission internationale d'enquête sous les auspices des Nations Unies pour déterminer ce qu'a été exactement le rôle de la Turquie dans la planification et la facilitation de l'événement. IHH est une organisation Islamiste extrémiste créée en 1992; selon la C.I.A. c'est une organisation terroriste avec des liaisons à Al Qaeda et au Hamas qui a été impliqué dans plusieurs attaques terroristes. C'est confirmé par Jean Louis Bruguière, ancien juge, investigateur français et expert de l'antiterrorisme au Conseil de l'Europe, la Commission de l'Union Européenne et les Nations unies (UNODC).

 

Au cours d’une perquisition effectuée en 1997 au siège social du mouvement en Turquie, des munitions et des documents compromettants ont été trouvés. Ces dernières années, l’IHH a renforcé ses liens avec le Hamas; il a financé la reconstruction du port de Gaza et a acheté deux bateaux - incluant "le Marmara" pour combattre le blocus. Il était évident que que ce que l'organisation avait à l'esprit n'était pas une mission humanitaire, mais briser le blocus.

 

La commission internationale d'enquête devra donc chercher à savoir  pourquoi la Turquie laisse l'organisation opérer  ouvertement sur son sol et pourquoi elle n'a pas arrêté ses leaders. Elle devra vérifier la nature des relations  entre le gouvernement turc et l’IHH, particulièrement lorsque cette organisation renforçait ses liens avec le Hamas. Elle devra clarifier ce que la Turquie a fait pour aider l’IHH dans la planification et l'exécution de l'opération de ces derniers mois

 

Aussi elle pourrait  examiner par quels moyens l’ IHH a garanti son financement. Était-ce le gouvernement turc qui a été un de ses donateurs ? Une autre question est comment le gouvernement turc a laissé des terroristes formés armés  incontrôlés  à bord du " Marmara" avec des milliers de dollars en poches. Il apparaît que le gouvernement turc a été impliqué dans ces activités criminelles dans la violation non seulement de la loi internationale, mais aussi peut-être de la  loi turque.

Une enquête minutieuse serait  nécessaire et l'ONU seule peut l'effectuer.

 

Alors et seulement alors, le monde sera  entièrement conscient du rôle joué par la Turquie. Mais ce ne sera pas assez. Il y avait six bateaux dans la flottille et plusieurs " activistes de paix" d'autres pays. Ce sera la tâche de la commission de déterminer la nature des liens entre "le mouvement de Gaza Libre" et les organisations gauchistes qui ont participé ainsi que de l'organisation de la terreur par l’IHH. Des lois nationales et internationales peuvent avoir été violées. Alors qu’il y avait aussi plusieurs représentants élus au Parlement national à bord  de la flottille, y compris un membre arabe de la Knesset israélienne. Savoir dans quelle mesure, le cas échéant, ils ont pu coopérer avec une organisation terroriste notoire?

 

Les personnes qui liront cet article hausseront probablement les épaules et penseront surement :" Rêve donc! Après tout la Turquie est une puissance régionale avec 80 millions de citoyens, membre de l'OTAN, allié stratégique des États-Unis. Elle  ne réagira pas avec bienveillance à aucune tentative d'enquête à son endroit. Il est beaucoup plus facile de blâmer Israël comme toujours."

Peut-être. Mais il y a un prix à dissimuler la vérité c'est la dignité. 

 

 

L'écrivain, est membre du Jerusalem Center for Public Affairs, est ancien ambassadeur d'Israël en Roumanie, en Egypte et en  Suède

Repost 0
mordeh'ai - dans Tribune libre
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 14:51

05 Jun 2010

Par Dan Assayah à Jérusalem
Rubrique: Editorial

Le bateau de la "paix" était un piège.il est devenu le bateau de la haine, même de la haine de soi.

 

 

BARNAVI Je me suis souvent demandé pourquoi l’ex-Ambassadeur d’Israël en France, Elie Barnavi avait autant changé. Cet homme tant aimé (au moins par une frange de la Communauté juive de France!) lors de son passage à Paris avait soutenu avec un réel talent son pays. Je viens de lire sur Marianne sa chronique. Pour lui, le Premier Ministre d’Israël est un nul et la plupart les décideurs israéliens des incompétents. Cet ex-Ambassadeur devenu donneur de leçons à Bruxelles est en train d’afficher son avis dans tous les médias… sans aucune pudeur. Ses mots sont insultants : “On peut toujours se consoler en se disant que ce peuple mérite mieux que le troupeau de pauvres d’esprit qui le conduit de Charybde en Scylla.”

Cet homme qui a eu accès aux secrets d’Israël frappe encore plus fort que les autres car il connait mieux que tous les faiblesses du pays. Pour quelques piges dans le magazine Marianne cet ex-Ambassadeur passe la ligne rouge et fait du mal à Israël.

Malheureusement les israéliens comme Barnavi se retrouvent assez souvent en première ligne dans les médias pour critiquer. Ils font la joie des fanatiques qui publient sans cesse leurs diatribes. Ils font le jeu des propagandistes antisionistes.

Au moment où Israël fait des erreurs, il faut savoir contenir son désespoir. Cette indécence à critiquer Israël est inadmissible. Le bateau de “la paix” était un piège. Il est devenu le bateau de la haine même de la haine de soi. Le “terrorisme humanitaire” est né au large de Gaza. Israël ne l’a pas crée.

Repost 0
mordeh'ai - dans Réflexions
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 14:41

Source : drzz

Par Jean-Patrick Grumberg

mv-rachel-corrie2-copie-2.jpg

 

Le septième et dernier navire de la flotte destiné à briser le blocus humanitaire - qui n'existe pas - de Gaza vient d'être accosté par l'armée israélienne. D'après les premiers rapports, l'équipage a autorisé les soldats de l'armée israélienne à monter à bord sans discuter. Les gens à bord sont calmes, tout se passe sans heurt ni agression d'un coté comme de l'autre.


Le navire va rejoindre le port de Ashdod ou son contenu sera inspecté et transféré vers Gaza par camions.

 

Rappelons que le Hamas refuse toujours la livraison du contenu des six premiers navires.


Repost 0
mordeh'ai - dans Dépêche