Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 17:53

Pierre Itshak Lurçat  

Pour  VU DE JERUSALEM  06/08/2010

 http://vudejerusalem.20minutes-blogs.fr/

David Shahar, photo de Yehoshua Glotman.JPGDans un volume de sa grande fresque, Le Palais des Vases brisés, qui se déroule à Jérusalem dans les années 1920-1930, le romancier israélien David Shahar décrit le personnage ridicule mais très réaliste de Léa Himmelsach, Juive allemande pacifiste pétrie de bonnes intentions, qui harangue les foules arabes et tente vainement de leur inculquer les rudiments de la théorie marxiste de la "lutte des classes". Un jour, croisant une jeune paysanne Arabe enceinte, suivant son père monté sur un âne, elle tente de leur expliquer que c'est à l'homme de marcher à pied pour laisser sa fille se reposer… Mal lui en prend : elle est insultée et rouée de coups par la jeune femme, indignée que cette Juive maudite ait porté atteinte à l'honneur de son père !

 

 Je me suis souvenu de Léa Himmelsach en lisant ce matin dans Makor Rishon un article intitulé "Stage confidentiel pour les manifestantes gauchistes de Biliin : comment affronter les agressions sexuelles de leurs camarades palestiniens". L'article, signé Ishai Friedmann, décrit les multiples agressions sexuelles (incluant des tentatives de viol) subies par les militantes de gauche, qui participent chaque vendredi aux manifestations contre "l'occupation" aux côtés de jeunes Palestiniens, aux yeux desquels les Israéliennes légèrement vêtues qui viennent les soutenir sont des femmes de mœurs légères, en un mot : des catins. Dans certains cas, les notables arabes du lieu ont prié instamment les manifestantes de venir dans une tenue "décente" pour ne pas porter atteinte aux valeurs de l'islam et entraîner la jeunesse musulmane dans la "débauche"… Dans d'autres cas, ce sont les jeunes Arabes eux-mêmes qui ont profité de la foule et des gaz fumigènes au milieu desquels se déroulent les manifestations pour voir de plus près ce que les manifestantes israéliennes cachaient sous leurs courtes jupes…(Lire la suite....)

Repost 0
mordeh'ai - dans Tribune libre
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 11:40

Par Caroline Glick le 06/08/2010

en anglais http://www.carolineglick.com/e/

Adaptation par Mordeh’aï © 2010 pour malaassot.over-blog.com

Ce n'était pas un tireur isolé de l'armée américaine qui a tué, le Lieutenant-Colonel des Forces de Défense d’Israël (FDI), Dov Harari et qui a sérieusement blessé le capitaine Ezra Lakia mardi dernier.

Mais un sniper des Forces armées libanaises (LAF) qui a tiré; et qui doit beaucoup à l'assistance généreuse que les LAF ont obtenu de l'Amérique. Au cours de ces cinq dernières années, les LAF ont été le deuxième plus grand bénéficiaire de l'aide militaire américaine par habitant après Israël./ Un communiqué de presse du Département d'État de la fin 2008 a noté qu'entre 2006 et 2008, les LAF ont reçu 10 millions de munitions, Humvees( véhicules tout terrain Hammer ), des pièces de rechange pour des hélicoptères d'attaque, des véhicules pour ses Forces de sécurité Interieure et " les mêmes armes que des troupes américaines utilisent actuellement sur la ligne de front, y compris des fusils d'assaut, des lance- grenades automatiques, des systèmes de tireur d'élite, des armes antichars et la des armes les plus modernes pour la guérilla urbaine."

Depuis 2006 , les États-Unis ont fourni au Liban 500 millions de dollars en aide militaire . Et il n'y a pas de limite en vue.

 

( Lire la suite....)

Repost 0
mordeh'ai - dans Scoop
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 00:14

MEMRI Middle East Media Research Institute
Dépêche spéciale n° 3137
 
Nabil Qaouq, haut responsable du Hezbollah au Sud Liban : La résistance profite de cette période de trêve pour s´entraîner et se renforcer, dans la perspective d´une grande confrontation
 
Ci-dessous des extraits d´un entretien de Nabil Qaouq, haut responsable du Hezbollah au Sud Liban, et d´une allocution publique. L´entrevue a été diffusée sur Al-Alam TV le 26 juillet 2010, et l´allocution sur Future News TV le 28 juillet 2010.

Voir le clip sous-titré en anglais  sur MEMRI TV :  http://www.memritv.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/2566.htm.
 
Al-Alam, le 26 juillet 2010

"La résistance profite de cette période pour se préparer… L´ennemi... pensait que les missiles de la résistance allaient se rouiller"

Nabil Qaouq : "Lors de la prochaine guerre, le cas échéant, tout le monde verra que la résistance a eu raison de faire ce qu´elle a fait. Nous n´avons pas laissé nos capacités s´éroder grâce à des tactiques marginales. Nous nous préparons à la grande confrontation, qui se conclura par une victoire décisive."

Interviewer : "Ne traversez-vous pas une phase de trêve non déclarée entre avec l´armée d´occupation israélienne ?"
 
Nabil Qaouq : "La résistance se sert de cette période pour préparer, former et renforcer ses capacités, et l´ennemi lui-même peut en témoigner. Ils pensaient que les missiles de la résistance se transformeraient en rouille. Ils ont développé leur théorie du "Laissez les missiles se rouiller." Aujourd´hui, ils réalisent que cette équation fut une erreur, parce qu´ils savent que la résistance a amélioré ses capacités, et est pleinement préparée à tous les scénarios."

"Aujourd´hui, quatre ans après l´offensive, on peut dire que la guerre de juillet 2006 a propulsé le Hezbollah 20 ans en avant"

"La résistance est en meilleure position que dans le passé, alors que l´ennemi se trouve moins bien lotis. Au cours de la guerre [de juillet 2006], Israël a dit qu´il enverrait le Hezbollah 20 ans en arrière. Aujourd´hui, quatre ans après l´offensive, on peut dire que la guerre de juillet 2006 a propulsé le Hezbollah 20 ans en avant, en termes de capacité [militaire], d´entraînement et d´aptitude à l´emporter dans n´importe quelle guerre future. [...]
 
Sans la résistance, personne dans le monde ne parlerait plus de Rajar ou des Fermes de Chebaa. C´est grâce à la résistance que cette cause est encore vivante. En outre, la résistance donne à la diplomatie et à la communauté internationale la possibilité de respecter son engagement d´expulser Israël de Rajar et des Fermes de Chebaa occupées. C´est incontestablement l´une des priorités de la résistance d´assurer la restitution de chaque pouce de territoire libanais occupé. Il est clair que la résistance ne peut pas attendre éternellement." [...]

Future News TV, 28 juillet 2010
 
"La résistance considère toute mise en cause de ses dirigeants ou structures [dans l´assassinat Al-Hariri] comme une forme d´offensive"

"La résistance considère toute mise en cause de ses dirigeants ou structures [dans l´assassinat Al-Hariri] comme une forme d´offensive contre la résistance, ce qui est pire que les décisions qui ont conduit au [affrontements du] 5 mai [2008]. Le Hezbollah agit en conséquence." [...]


 
 
Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à : memri@memrieurope.org.
 
Pour consulter l´intégralité des dépêches de MEMRI en français et les archives, libres d´accès, visiter le site www.memri.org/french.
 
Le MEMRI détient les droits d´auteur sur toutes ses traductions. Celles-ci ne peuvent être citées qu´avec mention de la source.
 
 

Repost 0
mordeh'ai - dans Revue de presse
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 18:24

Par Marc Brzustowski
Pour © 2010 lessakele et  © 2010 aschkel.info
06-08-2010  
De nombreux chroniqueurs se sont alertés de l'absence de réplique israélienne à l'assassinat ciblé qui a frappé le lieutenant-colonel Dov Harari z'l, ce 3 août. Chaque fois qu'il est question du Liban -principalement-, revient en écho le thème de l'érosion de la dissuasion israélienne contre des ennemis qui s'enhardissent d'opérations toujours plus spectaculaires de ce type : meurtres, enlèvements.....Lire la suite

Repost 0
mordeh'ai - dans Politique
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 18:14

Sondage : Le monde arabo-musulman déçu par Obama

par Shraga Blum

pour Israel 7

05/08/2010

Le Président américain devra se rendre à l’évidence qu’il ne suffit pas de flatter l’Islam et le monde arabe, ni d’effectuer des gestes en leur direction pour s’attirer leurs faveurs.

Un sondage réalisé par un Institut américain indique « que la déception des arabo-musulmans est à la hauteur des espoirs qu’ils avaient mis dans le nouveau Président américain ». Il y a à peine un an, Barack Obama prononçait son fameux « discours du Caire », lors duquel il appelait « à un nouveau départ dans les relations entre les Etats-Unis et le monde arabe ».

Même son virage nettement pro-palestinien dans la politique étrangère américaine n’aura pas servi à satisfaire le traditionnel désir arabo-musulman d’en obtenir toujours davantage.

Ce sondage a été effectué parmi les populations égyptienne, saoudienne, jordanienne, libanaise, marocaine ainsi que dans les Emirats Arabes Unis. Les résultats sont clairs : après 18 mois de présidence, le monde arabo-musulman estime « qu’il avait placé ses espoirs beaucoup trop haut concernant Barack Obama ». 64% des personnes interrogées se sont dit « déçus » de la politique de Barack Obama, notamment au Proche-Orient, contre 16% à peine « qui ont encore un certain espoir ». Il y a une année, ils étaient 51% à se dire « optimistes sur la nouvelle politique de Barack Obama au Proche-Orient ».

Les réalisateurs de ce sondage précisent « que la source principale de la déception du monde arabo-musulman se situe dans la gestion du dossier israélo-palestinien par l’Administration Obama, même si les Etats-unis sont présents sur d’autres champs d’action impliquant des pays ou groupes musulmans. Les Etats arabes auraient souhaité des pressions encore beaucoup plus fortes de la part de Barack Obama sur Israël ».

Repost 0
mordeh'ai - dans Dépêche
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 08:38
05-08-2010

Plus d'un quart des Américains doutent que Barack Obama soit effectivement né aux Etats-Unis, selon un sondage rendu public par la chaîne de télévision CNN à l'occasion du 49e anniversaire du président. Selon cette enquête, 11% des sondés pensent que M. Obama n'est "certainement" pas né aux Etats-Unis et 16% qu'il n'est "probablement" pas né sur le sol américain, condition sine qua non pour accéder à la magistrature suprême.

Même si l'acte de naissance de Barack Obama, daté du 4 août 1961 dans l'archipel américain d'Hawaii, a été largement diffusé dans les médias, une partie de la droite persiste à vouloir semer le doute en affirmant que le président serait né au Kenya, patrie de son père. Les sympathisants républicains sont d'ailleurs 41% à douter du lieu de naissance de M. Obama, alors que 87% des démocrates, le parti du président, ne se posent pas de questions à cet égard.

source :Ynet

Repost 0
mordeh'ai - dans Revue de presse
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 17:46

Afghanistan. Humour noir. 

4 August 2010

NANOJV JOINT VENTURES CONSTRUCTOR DEFENSE

Copyrights Nanojv: http://nanojv.com

Le Canard Enchaîné, que tout le monde adore, publie en page 3 de sa dernière livraison un excellent papier intitulé “Feu sur la stratégie US en Afghanistan”. On y apprend que les généraux US sont les seuls maîtres du jeu en Afghanistan, que les fuites de WikiLeaks (90 000 documents militaires) font douter de l’issue de la guerre et que les insurgés sont de plus en plus offensifs. Jusque là, pas de quoi casser trois pattes à un canard, mais le grand frisson vient plus loin, avec la mention d’un rapport secret parvenu au Canard par “un circuit barbouzard” (sic) faisant de stupéfiantes révélations sur la Task Force 373, composée de commandos de l’armée de terre et de la marine américaines.

Âmes sensibles, cessez tout de suite la lecture ! On apprend en effet dans ce rapport secret, que cette unité spéciale, chargée de l’extermination des terroristes, “met en doute l’utilité des conversations avec les insurgés ou des négociations avec les insurgés”. In-croy-able. Et le Canard fin psychologue conclut: “déformation professionnelle à l’évidence”. On se ne saurait qu’acquiescer, cher Canard.

Vient ensuite la reprise mot à mot d’une comparaison esquissée par le psychologue américain de renom Jeffrey Kaye, qui rappelle le fiasco de l’opération Phoenix pendant la guerre du Vietnam. Il y a 40 ans… Le parallèle est particulièrement gonflé, si l’on considère que la guerre moderne est avant tout technologique et qu’il y a simplement 10 ans le concept de network centric warfare, aujourd’hui au coeur de la doctrine militaire US, était inconnu. Simple détail.

Le meilleur est pour la fin de l’article, in cauda venenum, où le Canard, impitoyable, dégaine le scoop: “ Signe de la débandade américaine en Afghanistan, le Général Petraeus aurait fait retirer de 2 sites Internet militaires au Kansas (sic et resic) un texte sur la conduite des opérations de contre-insurrection”…Là encore, pan-pan sur le bec du volatile car le document en question intitulé « COMISAF’s Counter Insurgency Guidance », signé Patreus, est bien en ligne à cette heure, entre autres, sur le site du United States Army Combined Arms Center (un site militaire du Kansas pour reprendre la terminologie du Canard).

En guise de chute, le Canard compose une pirouette et se gausse : ” à voir le patron militaire de l’Afghanistan ainsi contraint de censurer un texte béni par lui, c’est dire si la guerre des mots est, elle aussi, mal partie”. On se saurait mieux dire. Le va-t-en guerre Jérôme Canard aurait-il trop forcé sur les “canons” de Château Patreus?

DB.

Repost 0
mordeh'ai - dans Revue de presse
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 17:33

par Freddy Eytan

pour Le CAPE de Jerusalem

04/08/2010

Le dernier incident à la frontière libanaise est grave et dévoile que la région est fragile et explosive. Depuis la Seconde guerre du Liban, déclenchée en juillet 2006, nous assistons à un théâtre de l'absurdité. L'armée libanaise forte de 4 divisions est déployée au sud mais son commandement et ses rangs sont en majorité chiite, voire proche du Hezbollah.

Le Liban est le seul Etat de la planète où sont présentes une armée ordinaire, et une milice équipée de matériel militaire et de missiles à longue portée et qui siège au sien du gouvernement avec un droit de veto.

Cette situation est anormale, insensée et intolérable, et il est stupéfiant que des puissances occidentales, telles que les Etats-Unis et la France soutiennent l'armée libanaise en lui fournissant du matériel militaire, dont le Hezbollah pourrait facilement s'en servir. Les treize mille soldats de l'ONU, et notamment les 1500 Français, sont incapables de maitriser la situation et n'ont pas réussi à démanteler les effectifs et l'armement du Hezbollah.

Le mouvement chiite continue à faire la pluie et le beau temps avec la bénédiction de l'Iran. Le dernier accrochage était non seulement une pure provocation mais il a été prémédité par des officiers chiites. Il intervient dans un contexte dangereux et sensible pour le Hezbollah, accusé du meurtre du Premier ministre Hariri en février 2005. Toutes les tentatives du mouvement chiite d'accuser Israël est une manipulation abjecte et un scénario classique qui se répète dans les capitales arabes depuis la l'époque de Gamal Nasser. A chaque fois qu'un dirigeant arabe se trouve au pied du mur et en détresse, il appelle à la solidarité contre " l'Etat sioniste, l'ennemi numéro un. "

La situation au nord demeure tendue et un nouveau conflit armé est inévitable. Tsahal poursuivra ses activités légitimes le long de la frontière pour garantir la sécurité de ses citoyens. Une nouvelle embuscade libanaise provoquerait une riposte foudroyante. Jérusalem tient toujours le gouvernement libanais pour responsable. La retenue et la dissuasion sont donc préférables au chaos.

Repost 0
mordeh'ai - dans Politique
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 14:29

Mercredi 4 Aout 2010 

Par Marc Brzustowski

pour http://lessakele.over-blog.fr et www.aschkel.info

Cette introduction à l'analyse de Marc Brzustowski est empruntée au site  UPJF http://www.upjf.org/
La « naïveté » israélienne, une fois de plus, a été de ne pas réviser ses critères d'alerte, en ne guettant que « les mouvements suspects » d'une guérilla dissimulée, sans envisager qu'un ordre de tir la frapperait en plein coeur de son dispositif, dans l'accomplissement de gestes quotidiens. D'oublier que Tsahal se bat contre un ennemi vicieux, sans scrupule, rétif à tout réglement marqué par des résolutions, arrangements ou accords qu'il utilise à son seul avantage, et non dans l'espoir d'une "paix des braves"... Il est toujours facile d'en parler après-coup. Mais cela intervient dans les suites d'un récent « incident » en mer, sur le pont du Mavi Marmara. Depuis 1973, il n'existait pas, dans la région, d'armée conventionnelle qui ose se lancer délibérément dans un conflit armé avec Israël. C'est désormais chose faite. Et ce n'est possible que parce que le niveau d'armement des milices supplétives comme le Hezbollah et le Hamas est jugé avoir atteint un seuil appréciable pour maximiser les dégâts stratégiques et médiatiques au détriment d'Israël. L'état-major israélien doit, désormais, identifier clairement les relais dans la chaîne de commandement adverse, qui participent de la mise en route d'actes de guerre. (lire l'analyse)
Repost 0
mordeh'ai - dans Réflexions
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 11:25

par Meir Ben-Hayoun

pour Israel 7

04/08/2010

Selon la version officielle, un officier libanais aurait de son propre chef pris l’initiative de tendre une embuscade de tireurs de précision aux militaires de Tsahal. Tsahal voulait élaguer la végétation sur la ligne bleue et avait prévenu l’UNIFIL afin de coordonner cela avec l’Armée libanaise.

L’Armée libanaise avait demandé à ce que Tsahal retarde de deux heures son activité. Ce à quoi, Tsahal avait donné son accord. Ces deux heures ont été exploitée par les militaires libanais pour se préparer à tendre l’embuscade et à prévenir des journalistes de Beyrouth d’arriver sur les lieux pour filmer la tuerie.

Les questions qui se posent sont les suivantes:/ - Est-ce qu’un officier libanais aurait pu faire les préparatifs pour une action demandant planification et prévenir les médias libanais de sa propre initiative?

 - l’UNIFIL est préposé à préserver le calme et la paix dans la région selon la résolution 1701 du Conseil de Sécurité. Ayant été témoin de ces préparatifs, comment la force de paix onusienne n’a-t-elle point prévenu les Israéliens et pourquoi n’est-elle point intervenu auprès du haut commandement libanais pour éviter l’escalade prévisible?

Comment pour la nième fois, Tsahal a-t-il été surpris alors que le déploiement offensif sur le terrain et la venue de journalistes libanais ne conférait pas à cette embuscade libanaise un caractère d’opération ultra secrète et de discrétion extrême?

Et surtout, comme l’armée libanaise formée et équipée par les Etats-Unis, dans le dessein, je cite: de faire écran au Hezbollah et donc à l’Iran et à la Syrie au Liban, se joint elle à l’axe Damas-Téhéran sous l’œil bienveillant de Washington?

Dans la confrontation d’Israel avec la Syrie et avec l’Iran par le truchement du Hezbollah, c’est la première fois que l’armée libanaise, non seulement se joint à l’organisation terroriste Chiite, mais prends l’initiative d’une attaque contre Tsahal sur la frontière, et surtout est prête à en subir les conséquences.

L’Armée libanaise en agissant ainsi change la donne au Moyen Orient, tout d’abord en ayant réussi à prendre Tsahal de surprise.

Personne jusqu’à hier matin n’aurait pu s’imaginer que l’Armée libanaise attaquerait des militaires de Tsahal alors que ces derniers se trouvaient en territoire israélien sur la ligne bleue. Ainsi, l’Armée libanaise a pris le pas sur le Hezbollah en reprenant ses méthodes. Par ce fait accomplis, alors que sa neutralité relative semblait un acquis immuable, l’armée libanaise devient ainsi un élément de plus dans le casse-tête libanais qui pourrait même éclipser le Hezbollah. Que les Etats-Unis aient promu cette armée libanaise est un indice de plus de l’incompréhension chronique de Washington sur les processus Moyen orientaux.

La réaction classique et tout faite de la Maison Blanche à cet incident: «l’appel au calme et à la retenue».

Repost 0
mordeh'ai - dans Réflexions