Adapatation Mordeh'aï pour malaassot.com

 

L'aviation israélienne a frappé sept cibles dans la bande de Gaza tôt ce vendredi matin, en réponse à une deuxième journée de tirs de roquettes sur le sud d'Israël.

Selon l'Unité du Porte-parole de Tsahal, des avions de l'IAF ont frappé quatre sites dans le sud de la bande et trois dans le nord.

"Nous allons continuer à exercer des représailles à l'agression émanant de la bande de Gaza dirigée par le Hamas", a déclaré le porte-parole de Tsahal le lieutenant-colonel Peter Lerner. "Les militants qui attaquent Israël depuis la bande de Gaza ne se sentiront pas en sécurité, en paieront le prix et qui constateront que leurs actions sont vaines."

Les sirènes d'alerte aux roquettes ont retenti à travers le sud d'Israël jeudi pour une deuxième soirée de suite, comme plus d'une douzaine de roquettes ont été tirées depuis Gaza et un cessez-le feu de plusieurs heures que le Jihad islamique a menacé d'annuler.

L'armée israélienne a dit que deux missiles, tirés un sur une zone peuplée de Netivot, ont été descenduus par des batteries anti-roquettes Iron Dome.

D'autres missiles ont frappé des espaces ouverts dans les zones de Sderot, Shaar Haneguev et Sdot HaNegev. Aucun blessé ou dégât n'a été signalé.

Plus tôt dans la soirée, deux roquettes ont été lancées dans la région d'Ashkelon, qui ont envoyé les habitants aux abrits. Les deux ont atterri dans des zones ouvertes.

Le Lt Colonel P. Lerner porte-parole de Tsahal a dit que 18 roquettes ont été tirées sur Israël pour la journée de jeudi, dont huit qui ont frappé des zones ouvertes, deux se ont été abattu, et huit qui ont  échoué sur la bande de Gaza

Cependant, les rapports des médias sur le nombre de roquettes varient, avec un pointage 16 depuis le cessez-le feu qui a commencé en début d'après midi du Jeudi.

L'armée israélienne a déclaré jeudi soir qu'elle déployait des batteries Iron Dome à Beersheba et Ashdod, indiquant qu'il y a peut être un risque de voir les hostilités s'étendre.  Les deux villes sont sur le bord extérieur de la portée de la plupart des roquettes de Gaza et sont visées généralement pendant les grandes escalades de la violence.

Le Groupe terroriste du Jihad islamique à Gaza a nié, avoir lancé des attaques plus tôt dans la soirée et ce n'était pas clair immédiatement de savoir qui avait tiré les roquettes. Les déclarations de cessez-le feu n'ont pas toujours été respecté par les groupes terroristes et les tirs de barrage ont levé des doutes quant à l'offre de cessez-le feu.

Le Jihad islamique a revendiqué la responsabilité d'un tir de barrage de plus de 60 roquettes qui ont frappé Israël mercredi soir. Israël a répondu à ces attaques en frappant  29 sites dans la bande de Gaza  mercredi soir.

Le risque d'une réponse musclée par les avions israéliens a vu Jeudi matin des tirs de roquettes plus sporadiques, après quoi le Jihad islamique a annoncé un cessez-le-apparemment négocié par l'Egypte.

Selon la radio israélienne, après l'annonce de cessez-le feu, les responsables israéliens ont déclaré que l'armée répondrait  au  "calme par le calme"​​.

Des sources à Gaza disent que trois habitants de Gaza ont également été blessé jeudi soir après avoir tenté de lancer une fusée à partir de la bande nord. La fusée probablement a mal fonctionné et a explosé au sol.

Président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a condamné plus tôt l'escalade de la violence, y compris les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza. " Nous condamnons toute escalade militaire, y compris celle des roquettes", lors d'une conférence de presse à Bethléem avec le Premier ministre britannique David Cameron.

Ses déclarations ont eu lieu quelques heures après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a critiqué Abbas pour condamner d'abord frappes aériennes israéliennes sur la bande de Gaza, mais pas les tirs de roquettes à partir de Gaza, qui les ont provoqué.

Jeudi matin on a vu cinq tirs de roquettes sur le sud d'Israël de la bande. Deux n'ont pas réussi à atteindre Israël, tandis que trois ont déclenché l'alarme d'avertissement à Ashdod et Ashkelon.

Le système anti-missile Iron Dome a abattu une de ces roquettes sur Ashkelon, tandis que les deux autres sont tombées dans des zones inhabitées.