Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 16:02

Une vague d'incendies criminels révèle de dures vérités sur un pays et ses voisins.

 

Par P. David Hornik

 

 

 
 
http://www.frontpagemag.com/fpm/264972/israel-flames-p-david-hornik
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif 
 

 

Du mardi au dimanche dernier , plus de 30.000 acres de forêts naturelles et de broussailles ont été détruites dans les incendies de forêt. en Israël. Les incendies se sont propagés également, ou intentionnellement dans des villes,et villages. Environ 180 personnes ont été blessées, certaines modérément d'autres plus gravement. 

Soixante mille habitants de Haïfa, la troisième ville d'Israël, ont dû être évacués jeudi comme une douzaine de quartiers étaient menacés par le feu. Près de 500 maisons dans la ville ont été signalées complètement détruites, avec plus de 1700 résidents de Haïfa dans l'incapacité de retourner dans leurs foyers.

Il y avait aussi des incendies qui faisaient rage dans la ville côtière de Zikhron Yaakov, la région de Jérusalem, les petites communautés de Cisjordanie, et d'autres.

Un fonctionnaire du sauvetage dans la communauté Cisjordanie Neve Tzuf décrit :

Lorsque nous sommes entrés dans la ville, elle était dévastée comme si une bombe avait explosé .... Un bâtiment de deux étages était en feu et celui derrière a pris feu dans un effet de domino. réservoirs à gaz étaient soufflés et tout  partout où vous regardiez n'était que boules géantes de feu qui sautaient de bâtiment en bâtiment, consumant les voitures, et détruisant tout. Je n'ai pas vu quelque chose de comme ça depuis fort longtemps ....

Ce week-end, les forces de sécurité auraient arrêté environ 40 personnes soupçonnées d'avoir allumé des incendies ou d'incitation à l'incendie criminel. La plupart étaient des Arabes israéliens; un plus petit nombre étaient des Palestiniens de Cisjordanie.

Bien que les autorités israéliennes aient affirmé qu'une proportion importante des incendies étaient causés par des conditions climatiques de sécheresse et de vents forts, le Jerusalem Post a noté que « il y avait peu de rapports sur des incendies en Jordanie, en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza, qui sont soumis aux mêmes conditions météorologiques.»

La déduction logique est que le nombre de cas d'incendies criminels était supérieur peut-être en raison de l'incapacité des autorités, à capturer tous les auteurs-reconnaissables.  

Les autorités israéliennes ont également affirmé que les incendiaires étaient surtout des «loups solitaires» de jeunes palestiniens, semblables à ceux qui se livrent à la vague de coups de poignards et des attaques de voiture-bélier qui a commencé il y a plus d'un an. 

Cependant, Dan Margalit, le chroniqueur israélien vétéran a mis en doute  l'hypothèse du «loup solitaire». Comme il l'a fait remarquer:

l'organisation de l'incendie criminel exige plus de temps et de planification que la décision spontanée d'un individu de prendre un couteau de sa cuisine et se mettre à assassiner; et ... plus d'un terroriste participe à l'acte et au matériel qui n'est pas aussi facilement disponible.

S'ils ont réussi à s'organiser si rapidement c'est que ce n'était seulement qu' une question d'heures entre les incidents, nous devons soupçonner, ou tout au moins se pencher sur la possibilité que cela peut avoir été préparé à l'avance avec des séances d'information d'un responsable central ....

Bien que, à compter du dimanche soir, il n'y avait pas de rapports d'une «main de guidage» derrière les incendies criminels, il était certainement trop tôt pour écarter cette possibilité. 

Au cours de la vague qui continuait dimanche soir-l'incendie criminel d'Israël a reçu une aide de lutte contre les incendies de divers pays, dont les États-Unis, le Canada, la Russie, la Grèce, la Turquie, la France et l'Espagne, ainsi que la Jordanie, l'Egypte et les Palestiniens de l'Autorité basée en Cisjordanie .

Pourtant, c'était encourageant que de l'aide provenait de certains quartiers arabes, alors que dans une grande partie du monde arabe la vague d'incendies criminels inspirait de la joie sauvage.

Sur Twitter dans plusieurs pays arabes, la troisième grande tendance de ce hashtag était #Israelisburning. Beaucoup ont vu le feu comme une punition divine pour une loi israélienne proposée qui interdirait aux mosquées d'utiliser des haut-parleurs pour les appels à la prière. De telles lois existent déjà en Inde, au Nigeria et en Egypte.

Pourtant, un dignitaire religieux koweïtien avec près de 8,6 millions de followers Twitter a tweeté : «Allah va brûler leurs cœurs» , et a ajouté: ". Il brûlera leurs maisons, leur argent et leurs cimetières, à cause de ce qu'ils ont fait aux fidèles"

Un haut responsable de la sécurité de Dubaï a tweeté : "Israël a interdit le muezzin et a pris feu. Béni soit Dieu."

Ynetnews d'Israël a rapporté :

Le Hamas a posté sur les pages des médias sociaux des vidéos de chansons se réjouissant des incendies, comme celui qui est appelé "Fire Catching." 

Certaines personnes ont affiché leurs espoirs que les feux atteindraient des installations stratégiques en Israël, comme les usines de Produits chimiques de Haifa, des installations de stockage à gaz à travers le pays et des bases de Tsahal qui ont des grands dépôts d'armes.. 

On a écrit: «Tous les voisins d'Israël doivent l'aider, je suggère qu'ils envoient des avions remplis d'essence et qu'elle tombe en pluie sur les zones brûlantes. Je veux respirer l'odeur du barbecue des sionistes ". 

 Trois points valent la peine d'être fait ici.

Premièrement, pour environ deux millions de Palestiniens de Cisjordanie principalement hostiles , il faut ajouter environ un million citoyens-Arabes israéliens dont certains sont fidèles, certains ambivalents, certains hostiles et, comme l'incendie révèle la vague , potentiellement dangereuse. A ces menaces, il faut ajouter des enclaves aux frontières, au sud d'Israël des terroristes (Hamas), au nord (Hezbollah) et au nord-est ( ISIS et autres)à cela s'ajoute la menace stratégique de l'Iran. La seule raison pour laquelle il n'y a pas un flux constant d'histoires de catastrophes en provenance d'Israël c'est que ses services de sécurité et du renseignement travaillent 24 heures sur 24 pour préserver son existence. Les vrais amis d'Israël tiennent compte de cette réalité et ne le harcèlent pour prendre des mesures qu'il considère comme étant pour lui-même encore plus vulnérables. 

Deuxièmement, alors que les liens de sécurité et économiques d'Israël avec les pays arabes s'approfondissent constamment, incitant même un chef à écouter la réalité comme le Premier ministre Benjamin Netanyahu à parler avec optimisme de l'acceptation croissante d'Israël dans la région, la réaction généralisée à la vague d'incendies criminels révèle l'intensité continue de la haine au moins au niveau populaire. Ni la haine des incendiaires eux-mêmes , ni celle de leurs nombreux millions de supporters ne font la moindre distinction entre la Cisjordanie, (où Israël est prétendument une puissance occupante,) et Israël d' avant 1967. Haïfa, qui a une importante minorité arabe, est considéré par beaucoup comme un exemple de réussite de la coexistence judéo-arabe. Très peu dans le monde arabe, cependant, semblent encouragé par celui-ci, plutôt que de célébrer le spectacle de milliers de personnes fuyant leurs foyers fumants. 

Troisièmement, comme les commentateurs israéliens note brûler des milliers d'acres de terre, et se réjouir de leur combustion, semblent incompatibles avec l'amour de la terre. Les Israéliens se voient eux-mêmes comme spécialement attachés à la Terre d'Israël, et comme ayant cultivé et amené à un niveau miraculeux de productivité et de beauté après des millénaires de négligence. Ils croient, cependant, qu'ils devront continuer à vivre par le fusil aussi longtemps que tant d'autres glorifieront la destruction et la mort.

Repost 0
mordeh'ai
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 17:59
Repost 0
mordeh'ai
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 15:53

Par JPOST EDITORIAL

http://www.jpost.com/Opinion/JPost-Editorial-Fires-and-Hezbollah-473817

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif 

 

Israël devrait se préparer à un scénario dans lequel il ne reçoit aucune aide de la communauté internationale.

 

Résultat de recherche d'images pour "fotos de feux et de nasrallah"

 

Ces derniers jours la nation a fait face au pires feux de broussailles de son histoire. Presque mille hectares de forêts et de zones rurales ont été détruits dans Zichron Ya’acov, Neveh Shalom, Modi’in, Neveh Ilan et Nataf. Des dizaines de milliers d'israeliens ont été évacué de leurs maisons seulement dans la région de Haifa.

 

Les forces de lutte contre l'incendie d'Israël ont été à court de personnel et ont lutté jour et nuit pour arrêter les flammes de leur dissémination.

 

L'étranger a fourni un soutien important tant en équipement qu'en pompiers. Lors de désastres naturels – même quand beaucoup de feux semblent avoir été le résultat d'incendie volontaire – les nations s'entraident. Les Israéliens ont reçu de l'aide des Palestiniens et des Turcs comme si les différences politiques qui entachent normalement nos relations n'ont pas empêché l'aide.

 

Heureusement, il n'y a pas eu de blessés. C'est un exploit du succès des pompiers et d'autres équipes d'interventions rapides.

 

Que serait'il arrivé si les équipes d'urgence d'Israël avaient été forcé de s'occuper d'un feu de brousse à grande échelle et faire face à une offensive de missiles lancés par le Hezbollah depuis le Liban sud? Ce n'est pas un scénario invraissemblable. Selon la saison, un barrage de fusées et de missiles atterrissant sur Israël pourrait susciter facilement un incendie majeur plus important que celui qui s'est étendu à travers la nation au cours de ces derniers jours. Si les fusées des Katyusha atterrissaient dans de la broussaille sèche suite à une longue période de sécheresse et par temps de grands vents, ils auraient pu provoquer facilement d'énormes feux.

 

A la différence de la situation actuelle, Israël n'aurait pas eu la sympathie des nations du monde – pas celle des Palestiniens et ni celle des Turcs et pas les nations plus sympathiques auraient été défavorables d'entrer dans une zone de guerre pour venir en aide à l'Israël.

 

Quand Israël fait face à ce qui est perçu comme un désastre naturel le monde est plus ouvert de venir au secours d'Israël.

 

Par contre quand Israël est dans un conflit militaire avec une nation arabe, le monde est beaucoup moins proche.

acte d'agression qui amènerait Israël dans un autre conflit militaire prolongé sur sa frontière du Nord, et la communauté internationale ne résisterait pas de dénoncer Israël d'oser se défendre. C'est ce qui est arrivé peu de temps après le déclenchement de la Deuxième guerre du Liban de 2006.

 

Et si Hezbollah devait lancer une offensive de missiles et de fusées à grande échelle contre Israël, la réponse israélienne serait particulièrement dévastatrice, pas parce qu'Israël voudrait détruire le Liban sud, mais parce que le Hezbollah a placé à dessein une grande partie de son arsenal balistique dans des régions à fortes populations civiles.

 

Prenant la parole la semaine dernière à la Conférence Diplomatique du Jérusalem Post à Jérusalem, le Brig-général. Ram Yavne, chef de la Division Stratégique de TSAHAL, a averti qu'un tiers d'armes du Hezbollah est caché dans ou sous des maisons privées dans des villages Shi'ite du Liban du sud.

 

“Cette utilisation de civils comme boucliers humains doit être condamnée”, a prévenu Yavne.

 

C'est cela, compte la-dessus.

 

Juridiquement et moralement Israël aurait le droit de détruire ces maisons comme un moyen de sa défense contre une frappe du Hezbollah. Mais le monde ne reconnaîtrait jamais que Hezbollah – pas Israël – supporterait la responsabilité des conséquences tragiques

 

Israël devrait se préparer donc à un scénario où il ne recevrait aucune aide de la communauté internationale pour éteindre les incendies provoqués par les fusées du Hezbollah.

 

Cela veut dire qu'Israël doit étoffer l'Autorité contre les Incendies et le Sauvetage des victimes en augmentant le nombre de pompiers, en développant la flotte d'avions de lutte contre le feu (Canadair) et en acquérant de plus gros porteurs d'eau qui seront utilisés pour éteindre les feux.

Repost 0
mordeh'ai
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 05:08

Par Dror Eydar

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_opinion.php?id=17741

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif 

 

J'essaie également d'éteindre le feu, mais il brûle en nous. J’essaie de l’éteindre, mais il insiste pour consumer. 

Et puis ils nous prônent que ce n’est pas le moment d'attiser les flammes, que nous devrions faire en sorte plutôt que de les faire partir de nous concentrer à sauver des vies Juives, de ne pas irriter nos voisins, car ils pourraient se fâcher. Accepter la décision d’en haut. Sur les médias sociaux et dans les lieux officiels, où ils s’expriment sur le projet de «loi muezzin» qui aurait provoqué les incendies. Plus tôt, ils ont dit que les attaques aux «coups de poignard,» avait été causées par le Mont du Temple et que l’occupation et l’oppression et diverses autres raisons faisaient que nos voisins, n'avaient pas d’autres choix que d’entreprendre une campagne de meurtres et de destructions. Dès 1963, l'écrivain A. B. Yehoshua a rédigé ce protocole dans son histoire, « face aux forêts.». La forêt a été brûlée pour montrer les « crimes sionistes ». Cela m'a rappelé les émeutes de Paris en 2006 ; là aussi, ils crucifièrent quelqu'un pour avoir osé critiquer l’appétit pour la destruction de musulmans parisiens. Ils sont les seules personnes opprimées dans le monde. C'est Sûr!

Notre terre brûle non seulement à cause d’accidents (et certains de ces incendies étaient en fait causés par de la négligence), mais aussi à cause du comportement des pyromanes qui ont adopté la conviction injustifiée : « Elle ne sera ni la nôtre ni la vôtre.»

Nous en avons assez du parler doucereux, du Président  Ayman Odeh de la liste arabe commune. Même maintenant, vous continuez à dire que vous êtes les indigènes originaux de cette terre, et donc il n’y aurait aucune chance que des arabes auraient mis le feu au pays : « la forêt du Carmel est la nôtre, il s’agit de notre patrie. »

 

Ce que nous voyons entre les lignes de vos commentaires, c’est que nous sommes seulement des invités ici. « C’est mon endroit ; Il s’agit de ma forêt ; Je suis celui qui est blessé, pas vous. » Comme le buisson d’épine dans la parabole de Yotam, vous avez tenté de calmer les choses, mais à la place vous avez rajouté du combustible au feu. Ouvrez une Bible et vous y trouverez la Forêt du Carmel en vedette. Quelque 1500 ans avant l’arrivée de l’occupation musulmane, c’était déjà la patrie juive.

 

Que ce soit par l’eau, les incendies de forêt, l’épée lancinante des agresseurs; que ce soit par strangulation ou lapidation ou en variant,d'étranges attaques terroristes nous avons appris à connaître toutes les méthodes depuis le retour à Sion. Dans le jugement de Salomon, le roi ordonne que le bébé soit coupé en deux et partagé entre les femmes rivales. N’oublions pas les paroles de la fausse mère: « qu'il ne soit ni mien, ni vôtre, mais diviser-le » (1 Rois 03:26).

 

Mais nous ne sommes pas seulement bien versé dans les catastrophes ; On sait bien comment se relever des cendres et de la poussière. Ils brûlent et  nous nous construisons, ce qui est, après tout, le contrat historique fixe. Haïfa et la Forêt du Carmel seront réhabilitées ; le même est vrai Nataf dans les collines de Jérusalem et de Talmon dans les collines de Judée, ainsi que d’autres endroits. La bonne terre s’épanouira une fois de plus, en dépit de ceux qui s’élèvent contre elle. 

Repost 0
mordeh'ai
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 18:15

Un expert du Moyen-Orient décrit le feu qui fait rage à travers sa ville natale de Haïfa, et le qualifie de «retour» sur investissement de la ville pour la coexistence.

 

Par Benny Toker, 

http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/220793

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif 

Les pompiers s'attaquent à l'incendie à Haïfa le 24 novembre 2016 (Crédit : Capture d'écran Dixième chaîne)

Avec les incendies qui font rage à travers tout Israël, y compris dans la ville côtière du nord — Haïfa, de plus en plus d'Israéliens croient que la plupart de ces incendies ont été intentionnellement allumés - dans une tentative des Arabes de profiter du, temps sec et venteux pour poursuivre la guerre contre l'Etat juif par tous les moyens. 

 

Le Dr David Bukay, est parmi les tenants de cette thèse il est professeur d'études du Moyen-Orient à l'Université de Haïfa.

 

Un expert sur le conflit israélo-arabe et un résident de l'un des quartiers de Haïfa qui a été évacué jeudi, pour Bukay, les incendies ont frappé un peu trop près des maisons.

 

Dans une interview à Arutz Sheva , le Dr Bukay a rappelé l'évacuation.

 

"Notre quartier est complètement incendié", a déclaré Bukay, " il n'y a pas d'autre façon de le décrire. Nous avons été évacué il y a deux heures depuis le nouveau quartier de Romema jusqu'à l'ancien; maintenant tous les deux sont en feu et on nous a conduit au quartier Hadar. Nous avons pris, l'ordinateur, certains albums photos - et laissé tout le reste derrière. Mais la chose importante c'est que nous et les enfants sommes tous sains et saufs ".

 

Alors que Haifa, une ville mixte avec une population arabe importante, a longtemps poursuivi des politiques progressistes et a plaidé pour le multi-culturalisme, a déclaré le Dr Bukay, la tourmente de feu de jeudi est une illustration de ce que cette approche donne  pour la société israélienne.

 

“Aujourd'hui nous avons eu une illustration de ce que nous recevons pour tous les avantages que nous donnons aux Arabes. La municipalité de Haifa engage des Arabes dans toutes ses opérations et le maire croit que c'est de cette façon que nous aurons la paix et la tranquillité. Aujourd'hui nous voyons ce que la «coexistence» signifie pour les arabes.” Étant donné le nombre et la chronologie des incendies à travers la ville, le Dr Bukay, poursuit, les flammes semblent être le résultat de plusieurs incendies criminels arabes.

 

"Les incendies ont été déclenchés dans quatre endroits différents à travers Haïfa en même temps. J'étais inquiet depuis samedi, de voir ce qui se passe mais je souhaitais que ce ne serait juste qu'un feu de forêt, mais ils ont réussi à brûler Haïfa. C'est tout simplement terrible, c'est scandaleux. Où sont toutes les personnes qui prétendent que les Arabes aiment la terre d'Israël? Regardez comment ils ont décidé de brûler Haïfa; c'est un outrage. Des quartiers entiers sont en train de partir en flammes, y compris le mien ".

 

Les zones incendiées comprennent une partie de la plus belle végétation en Israël et posent un danger mortel pour les petites et grandes créatures de la forêt.

 

En réponse à ce comportement criminel, a fait valoir le Dr Bukay, Israël doit cibler non seulement les incendiaires eux-mêmes, mais ceux qui ont incité contre Israël,  compris les membres du parti de la liste commune.

 

"Les enquêteurs trouveront assez tôt que les feux d'aujourd'hui ont commencé à des endroits différents et en même temps. Malheureusement, ces créatures répugnantes ont réussi à brûler Haïfa, et je suggère l'arrestation des députés de la Liste conjointe tel Ahmed Tibi," "c'est un homme dangereux aurait dû être arrêté. Il devrait être mis en prison, et toutes les activités du parti arabe de la Liste commune devraient être gelées. Nous essayons de les acheter, nous donnons des milliards de shekels pour le secteur arabe, comme s'ils sont pauvres, défavorisés, mais nous sommes les plus démunis. Aujourd'hui, nous avons pu voir ce que la «coexistence» valait pour eux. "

Repost 0
mordeh'ai
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 06:23

Fin de la frustration à long terme d'Obama surtout depuis qu'il sait que Clinton ne sera pas son successeur, cette situation exige une observation prudente.

Par Baruch Stein
 

http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/19808

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif 

Quelque soit le parti peu de gens n'attendaient pas l'élection de Donald Trump, mais la transition présidentielle est déjà bien avancée, et Barack Obama semble avoir digéré la situation et se soit remis du choc.

 

Indépendamment de toute critique de sa performance ou de ses réformes, de ses politiques, et de la doctrine qui ont caractérisés sa présidence, et quelques soient les ajustements qu'Hillary Clinton aurait pu apporter, jusqu'à ce que le résultat final soit celui qu'Obama aurait pu attendre de la présidence Clinton, qu'elle serait, sur l' ensemble, la continuité de la même direction générale qu'il avait pris pour le pays et le monde. Jusqu'au résultat final qu'Obama pouvait espérer que Clinton hériterait la de la majorité Démocrate au Sénat.

 

Ce serait le bon moment pour un Démocrate de paniquer. Pour un président Démocrate face à l'intronisation prochaine d'un président Républicain, et un Congrès Républicain, et l'installation des secrétaires et des ambassadeurs du Cabinet (dire à l'ONU, et à Israël) qu'ils ont des opinions radicalement différentes du monde, il y a pas grand chose à faire que de rester et de se préparer à regarder tout ce que vous avez construit et tout ce à quoi vous avez cru s'écrouler, en particulier lorsque le Congrès actuel est déjà contrôlé par les Républicains.

 

Il n'y a pas grand chose qui puisse être fait pour préserver l'Obamacare. Les espoirs de Merrick Garland ont été anéantis. C' est seulement une question de temps avant que les politiques d'immigration de l'Amérique soient réécrites.

 

Qu'est-ce qu'Obama aura laissé dans ce monde? Un reproche au Premier ministre d'Israël,une ONU déterminée à empoisonner Israël par toutes les manières possibles. Il s'est tourné vers la France pour la création d'un Etat palestinien, soutenu dans cet effort par l'Europe, le monde arabe, et d'autres. Il dispose d'un secrétaire d'Etat qui n'a pas encore obtenu de prix Nobel, des démangeaisons d'une ambassadrice activiste à l'ONU pour réorganiser le monde comme elle l'entend, un legs d'échec en Syrie, en Ukraine et, beaucoup pensent, à l'Iran.

 

L'Etat palestinien n'était pas un objectif majeur pour Clinton. C'est quelque chose en quoi elle avait cru, mais quand elle a vu Arafat s'éloigner de Camp David en 2000 Clinton a perdu confiance dans le Moyen-Orient. 

 

Avant la nuit des élections, il y a eu des craintes de résultat contraire des Avz Maria dirigées contre Israël ont peut-être été quelque peu atténuées par des déclarations de l'administration Obama, mais avant la nuit d'élection, il y avait peu de raisons de croire que Trump gagnerait.

 

Une présidence de Clinton aurait au moins préservé le concept de structure de l'État palestinienne. Et maintenant ?

 

Je ne fais pas de prédictions, avec des doses bibliques, mais un président ennuyé impuissant devant l'effondrement imminent de son univers avec un monde d'amis qui rêvent de la possibilité de le lâcher, la frustration qu'ils ressentent et que Obama sent envers un Israël dont l'attaque serait l'un des seuls traitements disponibles pour e président dont le parti a juste obtenu une réprimande sévère - cela semble juste un scénario plus dangereux que ce qu'il nous a semblé être préoccupant comme toutes ces fois précédentes où l'administration Obama calmait les craintes en les apaisants d'un Ave Maria de la part d'un président en fin de mandat..

Repost 0
mordeh'ai
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 13:04

 

Par Neil W. McCabe

Obama, Zarif, Iran Deal

http://www.breitbart.com/big-government/2016/11/22/paul-ryan-house-gop-leaders-warn-obama-stop-appeasing-iran-in-your-final-days/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

Le président du Comité des relations étrangères de la Chambre, a écrit:

Nous demandons respectueusement que votre administration ne prennent pas de nouvelles mesures destinées à renforcer les investissements internationaux en Iran, ou de changer ou de modifier le régime des sanctions existantes au sein des organisations internationales grâce à l'utilisation de dérogations ou par des mesures administratives pour inclure l'émission de nouveaux règlements, licences générales, questions fréquemment posées, ou d'autres orientations.

L'orateur a écrit qu'il était préoccupé par les rapports des médias déposés par des journalistes voyageant avec le président à Lima(Pérou) décrivant les ambitions d'Obama pour renforcer son arrangement avec l' Iran, en particulier la façon dont cet arrangement soutiendrait l'économie iranienne .

Le Président élu Donald J.Trump a décrit la disposition du président avec l' Iran comme l'une des pires offres jamais faite entre les États-Unis et un autre pays.

Parce que le président n'a pas appelé son arrangement 'un traité' et ne l'a pas soumis au Sénat pour ratification, il n'a pas le même poids qu'un traité. L'accord Iran a été adopté par les deux chambres du Congrès et signé par Obama, alors Trump ne peut pas simplement annuler la levée des sanctions et d'autres mesures qui font partie maintenant de la loi fédérale. D'autres parties de l'arrangement - celles qui sont tout simplement des actions exécutives par Obama - peuvent être inversées dès que Trump deviendra lui-même président le 20 janvier prochain.

En plus de la levée des sanctions contre l'Iran, dont certaines dataient depuis 1979 date de la prise de l'ambassade américaine à Téhéran et la retenue ultérieure des diplomates américains pendant plus de 400 jours, l'arrangement décongelait environ 150 milliards de $ d'actifs iraniens détenus par le gouvernement fédéral.

La lettre de Ryan vient après le 15 novembre date du passage à la Chambre de  des pour un renouvellement des sanctions iraniennes existantes pour 10 ans.

Ce projet de loi adopté par la Chambre par 419 à 1.

Après la loi d'extension des sanctions contre l'Iran adopté, l'orateur a dit qu'il était important de rééquilibrer notre relation avec l'Iran. " Le régime iranien continue à financer le terrorisme, fait des essais de tirs de missiles balistiques, abuse de son peuple, et, comme la semaine dernière, a violé l'accord nucléaire."

Dans sa lettre à Obama , Ryan a exhorté le président à la hauteur de son engagement du 9 novembre dernier d'assurer une transition du pouvoir en douceur .

Ryan a écrit :" Le Président élu Trump doit avoir la possibilité d'évaluer la politique des États-Unis envers l'Iran sans que votre administration impose ou applique des mesures supplémentaires qui pourraient compliquer la capacité de l' administration entrante de développer sa propre politique." .

Repost 0
mordeh'ai
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 02:48

Par Aviel Schneider

http://www.israeltoday.co.il/NewsItem/tabid/178/nid/30562/Default.aspx

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

Muslim Minaret, Jerusalem, Israel

Un vieux minaret situé sur le Mont des Oliviers à Jérusalem,( Israël) utilisant des  mégaphones pour appeler à la prière.

 

Toute la controverse qui fait rage sur la législation proposée par Israël visant à assourdir les cinq appels quotidiens des mosquées locales à la prière des musulmans. Au cours des dernières décennies, l'appel du muezzin a été amplifié par plusieurs haut-parleurs, ce qui entraîne la pollution sonore extraordinaire à partir de 04h30 tous les matins.

 

Alors que les résidents juifs ont été virulents à se plaindre des haut-parleurs des muezzins, les musulmans locaux eux, ont exprimé leur indignation sur le projet de loi, qui la semaine dernière a obtenu l'approbation du cabinet du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

 

Les membres arabes de la Knesset disent que le projet de loi limitera la liberté religieuse pour les musulmans dans le pays, et l'Autorité palestinienne a menacé de porter l'affaire devant le Conseil de sécurité des Nations Unies.

 

Mais lorsque la question est posée à de nombreux musulmans locaux ils admettent que le volume de l'appel du muezzin est souvent excessif.

 

Une loi similaire dans les pays musulmans n'a jamais non plus suscitée une telle opposition.

En Egypte, par exemple, l'utilisation de haut-parleurs pour amplifier l'appel du muezzin est restreinte. Les officiants musulmans de l'Université Al-Azhar ont précédemment déterminé que les haut-parleurs sont une invention moderne, et donc n'ont rien à voir avec la loi islamique pour les appels des fidèles à la prière.

 

Le porte-parole de l'ambassade d'Israël à Londres a rappelé à tout le monde via Twitter que les Emirats arabes unis (EAU) ont également un problème avec la pollution sonore à la suite d'appels quotidiens amplifiés à la prière.

 

Le quotidien en langue arabe The National a rapporté en 2011 que les EAU avaient limité le volume des haut - parleurs de la mosquée suite à des plaintes répétées des résidents musulmans .

En Juin 2015, l'AFP a rapporté que le vice-président de l'Indonésie avait créé une commission d'enquête pour examiner le problème de la pollution causé par par le bruit des haut-parleurs des mosquées. Etant le plus grand pays à population musulmane dans le monde, l'Indonésie a des centaines de milliers de mosquées toutes hurlantes leurs appels à la prière en même temps.

Même en Arabie Saoudite, le berceau de l'Islam, le gouvernement a jugé que les appels à laprière ne peuvent être amplifiés par des haut - parleurs à l' intérieur d'une mosquée, pas plus en d'utiliser ceux fixés au sommet du minaret. Le portail de nouvelles en langue arabe Arabe News a rapporté il y a plus d'un an que les imams saoudiens avaient été obligé de retirer les haut-parleurs de leurs minarets.

En Europe, la Suisse a décidé il y a neuf ans d'interdire les minarets, et à Cologne, en Allemagne l'autorisation de construire une nouvelle mosquée n'a été accordée en 2007 après que la communauté musulmane locale s'est engagée par écrit de ne pas utiliser de haut-parleurs pour amplifier ses appels à la prière.

Aucune de ces décisions n'a entraîné de crises internationales.

Le fait que le volume excessif du Muezzin soit d'abord et avant tout une nuisance pour les résidents musulmans du monde, cela inclut Israël. Je connais personnellement beaucoup de musulmans dans la région de Jérusalem qui ne supportent pas le harcèlement quotidien des haut-parleurs.

Du moment que le gouvernement d'Israël ose intervenir (exactement de la même façon que les gouvernements musulmans  l'ont fait ces dernières années), il est accusé d'être discriminatoire et raciste

Repost 0
mordeh'ai
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 10:38

Haaretz a rapporté dimanche, que l'armée israélienne conforte les défenses du nord du pays en prévision de futures attaques du groupe terroriste soutenu par l' Iran — le Hezbollah.

 

Les Forces de défense israéliennes ont changé leur doctrine envers le groupe terroriste selon les menaces de son chef Hassan Nasrallah, qui a affirmé que le Hezbollah a cherché à "entrer en Galillee."

 

On croit que le Hezbollah ne veut pas actuellement engager un conflit avec Israël en raison des craintes des dégâts d'une telle guerre causerait au Liban. Mais l'armée israélienne estime que les attaques du Hezbollah, combineront un barrage massif de roquettes avec une offensive terrestre, cherchant à saisir une partie du territoire israélien et de s'y maintenir, même pour un court laps de temps, comme une démonstration de ses capacités militaires améliorées, qu'il a acquis en luttant pour le compte du dictateur syrien Bachar al-Assad.

 

Afin de prévenir une telle attaque au sol, l'armée israélienne a construit des obstacles contre une éventuelle incursion blindée et renforcé les capacités des communautés contre le feu de tireurs d'élite, des mortiers, des canons anti-chars et des roquettes.

 

 

Le Hezbollah a publié des photos sur les médias sociaux la semaine dernière montrant son "important" arsenal de véhicules blindés.

 

L'adaptation aux capacités améliorées que le Hezbollah a acquis en Syrie correspond à l'annonce faite par Tsahal et à l'évaluation récente de l'ancien chef du Shin Bet Avi Dichter, qui préside maintenant la Commission des affaires étrangères et de la défense à la Knesset. Dichter a déclaré en août que le Hezbollah pourrait “lutter maintenant sur une grande échelle, en utilisant des armes sophistiquées et lourdes, précisemment qu'il reçoit de l'Iran.” Ces capacités avancées garantissent que le “nouveau round” dans le conflit entre Hezbollah et l'Israël sera très différent de celui de la dernière guerre en 2006.

 

Un  rapport publié par la Fondation pour la Défense des Démocraties en Juillet a noté que les responsables israéliens croient que toute guerre future avec le Hezbollah causera potentiellement «des milliers de morts parmi les civils» en Israël. ( Le Hezbollah  a menacé  en Février de bombarder des réservoirs d'ammoniac à Haïfa, ce qui pourrait tuer des dizaines de milliers de personnes.)

 

Jonathan Schanzer, vice-président du groupe de réflexion et de la recherche, a expliqué que la tactique largement rapporté du Hezbollah de cacher des effectifs militaires dans des zones civiles peut également conduire à des pertes massives chez l'ennemi.  Les rapports ont émergé il y a deux ans lorsque le Hezbollah offrait à prix réduit des logements aux familles chiites permettant au groupe terroriste de stocker des lance-roquettes dans leurs maisons. Un responsable israélien de la défense a dit au New York Times  en mai 2015 que l'accumulation de l'infrastructure terroriste du Hezbollah dans des villages du sud du Liban signifiait que « les civils vivent dans un camp militaire» et que leur vie était en danger. Quelques jours plus tard, un journal lié au Hezbollah a renforcé l'évaluation israélienne.

 

Nasrallah se vantait  en Juin que «le budget du Hezbollah, ses revenus, ses dépenses, tout ce qu'il mange et boit, ses armes et ses roquettes, viennent de la République islamique d'Iran.» Ce discours semblait confirmer publiquement l'assurance que lui a donnée le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif en Août 2015 après l'accord nucléaire que l' Iran a signé avec les puissances mondiales et présenté comme "une occasion historique" pour faire face à Israël. L'Iran a annoncé en Juin que ses dépenses militaires augmenteraient de 90% pour l'exercice suivant.

 

Les commentaires de Nasrallah ont également mis en doute les assurances faites par le secrétaire d'État John Kerry que les États-Unis assureraient que l'Iran ne pouvait pas armer le Hezbollah, en dépit de la levée des sanctions liées au nucléaire contre Téhéran. «Notre embargo primaire est toujours en place», a déclaré Kerry à l'audience du Sénat l'an dernier. «Nous pouvons toujours les sanctionner. Et, je pourrais ajouter, les choses que nous pourrions faire face suite à leur comportement, par exemple, concernant le Hezbollah, il y a une résolution de l'ONU 1701, empêchant le transfert de toutes les armes au Hezbollah. Cela continuera et ce que nous devons faire c'est de faire en sorte que nous la fassions respecter ".

 

Bien que la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l' ONU, qui a été adoptée à l'unanimité pour mettre fin à la guerre de 2006, elle interdit l'armement du Hezbollah, l'Iran a continué d'envoyer les armes aux groupes terroristes, et le Conseil de sécurité a refusé de faire respecter la résolution.

Repost 0
mordeh'ai
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 06:20

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Le mur, sera achevé en 15 mois, fait parti d'un accord entre l'armée et les différentes factions palestiniennes dans le camp de réfugiés d'Ain al-Hilweh, près de la ville portuaire de Sidon.

Selon Munir al-Maqdah, le chef des forces interarmées de sécurité palestiniennes,   " le mur et les miradors sont en cours de construction pour des raisons de sécurité, que nous avons accepté " et il est "en cours de construction à l'extérieur du camp et loin des zones résidentielles." Cependant, il a ajouté que le mur aura un impact négatif.

Il a déclaré à Sky News Arabia, "Les implications psychologiques d'un mur seront négatives et difficiles à surmonter,"

Ain al-Hilweh est le plus grand camp palestinien au Liban avec 120.000 habitants. Près d'un demi-million de réfugiés - (environ 10 pour cent de la population libanaise) - vit dans les 12 camps à travers le Liban et est  enregistré auprès de l'agence des réfugiés palestiniens de l' ONU l'UNWRA. Grâce à leur statut ils sont traités comme des citoyens de seconde classe au Liban et empêché d'obtenir des droits de propriété et de travailler dans une vaste gamme de professions.

Le député britannique Sir Gerald Kaufman a dit que la situation , dont il a été témoin dans les camps de réfugiés palestiniens au Liban était «bien pire et bien plus désespérée» que dans la bande de Gaza.

Les autorités libanaises ont affirmé que Ain al-Hilweh est devenu un refuge pour les «militants» qui cherchent à cibler les civils libanais. Il y a eu plusieurs assassinats dans le camp au cours des dernières années. En Septembre, l'armée a arrêté Imad Yasmin dans le camp, l'accusant d'être un chef d'Etat islamique.

Le mur a suscité la fureur parmi les résidents du camp, qui ont pris les médias sociaux pour protester contre ce qu'ils appellent «le mur de la honte». Les Manifestants palestiniens font également une comparaison avec la barrière de sécurité d'Israël en Cisjordanie.

"Ces images ne sont pas en Palestine occupée. La société mise en oeuvre du projet n'est pas sioniste, "C'est le message que l'on peut lire sur Facebook.

Repost 0
mordeh'ai