Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Les problèmes de l'Amérique au Moyen-Orient ne font que commencer

21 Août 2013 , Rédigé par mordeh'ai

L'Amérique oublie qu'elle a corrigé la fracture lors de sa fondation en tuant 30 pour cent des hommes du Sud en âge d'enrôlement au cours de sa propre guerre civile.

 

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com
 
"Une récolte de mort ת" une scène célèbre de la suite de la bataille de Gettysburg, en Pennsylvanie, en Juillet 1863.

"Une récolte de morts" une scène célèbre de la suite de la bataille de Gettysburg, en Pennsylvanie, en Juillet 1863.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est ici en 2015, et il y a un Etat palestinien en Cisjordanie et à Gaza. La branche palestinienne des Frères musulmans (Hamas), financée par l'Iran, gagne une élection sur une plate-forme demandant l'expulsion des juifs d'Israël. Iran smuggles attendant missiles antiaériens tirés à l'épaule avec des cellules terroristes en Palestine qui peuvent prendre vers le bas les compagnies aériennes civiles à l'aéroport Ben Gourion. Avec le soutien de l'armée égyptienne, le Fatah jette le gouvernement élu du Hamas et tue plus grand nombre de partisans du Hamas. Que va faire Washington? Étant donné les antécédents des deux l'administration Obama et le courant républicain, on s'attendrait Amérique pour dénoncer l'usage de la violence contre un gouvernement démocratiquement élu.

 

C'est ici à 2015, et il ya un Etat palestinien en Cisjordanie et à Gaza. La branche palestinienne des Frères musulmans (Hamas), financé par l'Iran, gagne une élection sur une plate-forme demandant l'expulsion des juifs d'Israël. les missiles antiaériens  Iraniens (personnel) de contrebande attendent dans des cellules terroristes en Palestine qui peuvent abattre des avions de ligne des compagnies aériennes civiles de l'aéroport Ben Gourion. Avec le soutien de l'armée égyptienne, le Fatah jette le gouvernement élu du Hamas et tue un grand nombre de partisans du Hamas. Que va faire Washington? Étant donné les antécédents des deux administrations Obama et le courant républicain, on s'attendrait que Amérique dénonce l'usage de la violence contre un gouvernement démocratiquement élu.

 

Telle est l'absurdité de la position des deux parties envers l'Egypte: l'armée égyptienne est en train de faire le sale boulot de l'Amérique, en supprimant un mouvement islamiste violemment anti-moderne, anti-sémite et anti-occidental dont le chef, Mohammed Morsi, célèbre et traite les Israéliens de " singes et de porcs." L'Egypte l'a fait avec le soutien enthousiaste de plusieurs dizaines de millions d'Egyptiens qui se sont ralliés dans les rues et apportaient leur appui à l'armée. Et le grand public américain a réagi avec un réflexe  idéologique irréfléchi. La présence américaine au Moyen-Orient a implosé.

 

En l'occurrence, l'Iran approvisionne déjà la contrebande d'armes y compris des missiles antichars sol-air via la Syrie vers la Cisjordanie afin d'avoir plus de poids contre le gouvernement Abbas, comme le disent les  rapports de la Stratfor, qui est une entreprise de renseignements fondée en 1996. Le Hamas qui a écrasé le Fatah dans les élections de 2006 élections parlementaires en Cisjordanie 74-45, et n'a fait qu'une bouchée de la faction palestinienne soi-disant modérée quand il a pris le pouvoir à Gaza en 2007. En Syrie se désintègre, avec l'Irak et le Liban, les frontières artificielles des États arabes établis en premier  " par les conquérants ottomans " et révisées par les autorités coloniales britanniques et françaises auront peu de sens. Les Palestiniens pris dans les conflagrations syriensne et libanaise se déversent dans le nouvel Etat palestinien et grossissent les rangs des irrédentistes noyaux durs des djihadistes. L'Iran continue d'utiliser le Hamas pour amadouer.

 

Entre autres choses, la réponse américaine aux événements en Egypte montrent l'inutilité totale de garanties de sécurité américaines dans les négociations actuelles entre Israël et l'Autorité palestinienne. Même dans le cas extrêmement improbable que Mohammed Abbas choisisse de faire la paix avec Israël, il le ferait face à une forte probabilité d'une guerre civile, comme chef de file de l'indépendance Irlandaise Michael Collins a fait quand il a conclu un accord avec la Colombie pour un «Etat libre» irlandais plutôt qu'une république. Collins a tué plus d'Irlandais que de Britanniques dans la lutte pour l'indépendance 

 

Je ne veux pas comparer Abbas à Collins, et je ne pense pas qu'il ait la moindre intention de faire la paix avec Israël. Mais le gaffeur américain en Egypte a fermé cette possibilité, car quiconque fera la paix avec Israël exigera d'avoir une liberté envers  les  négationnistes soutenus par l'Iran.

 

L'Amérique oublie qu'elle a corrigé la fracture lors de sa fondation en tuant 30 pour cent des hommes d'âge de faire l'armée  dans le Sud au cours de sa propre guerre civile, jusqu'à ce que l'armée confédérée s'effondre faute de combattants. Il existe de nombreuses guerres qui ne finissent que lorsque tous les jeunes gens qui veulent se battre jusqu'à la mort aient l'occasion de le faire. Et de tous les conflits de l'histoire, il n'y en a eu donc aucun de susceptible de mettre fin à ce genre de repentir démographique que la guerre actuelle au Moyen-Orient. Par rapport aux jeunes Arabes, les Perses et les Pakistanais d'aujourd'hui, les Sudistes américains de 1861 étaient des modèles de rectitude de la classe moyenne, avec des niveaux de vie les plus élevés du monde et de belles perspectives pour l'avenir. Les Européens de 1914 se tinrent à l'aube de la modernité, on peut seulement imaginer ce qu'ils auraient accompli s'ils n'avaient pas commis le suicide mutuel des deux guerres mondiales.

 

Aujourd'hui les musulmans du Moyen-Orient et l'Asie du Sud ont des perspectives d'avenir sombres. L'économie mondiale les a laissé derrière elle, et ils ne peuvent pas se rattraper. L'Egypte était au seuil de la famine et de l'effondrement économique lorsque l'armée est intervenue, apportant les subventions des monarchies du Golfe. Les jeunes hommes du Moyen-Orient ont moins à perdre, peut-être, que toutes les générations dans n'importe quel pays de ces temps modernes. Comme nous l'observons en Syrie, un grand nombre d'entre eux se battront jusqu'à la mort

 

L'Amérique ne peut pas supporter de penser à sa propre guerre civile, car les blessures sont trop douloureuses, afin de réunifier le pays après 1865, nous avons concocté un mythe tragique fratricide. L'idéalisme de Wilson est né de la tentative du Sud de supprimer sa culpabilité pour la guerre. C'est une considération académique maintenant. La crédibilité de l'Amérique au Moyen-Orient, grâce aux délires des deux parties, est cassée, et elle ne peut pas être réparée dans le délai requis pour prévenir la prochaine étape de la violence. L'armée égyptienne et ses bailleurs de fonds saoudiens sont atterrés par la stupidité américaine. Israël est frustré par l'incapacité de l'Amérique à comprendre que l'armée égyptienne s'est engagée à respecter le traité de paix avec Israël alors que les Frères musulmans veulent la guerre. Israël et les Etats du Golfe observent l'irresponsabilité absolue des efforts de Washington pour contenir le programme d'armement nucléaire de l'Iran.

 

Les événements de la semaine dernière ont démontré que les alliés de l'Amérique au Moyen-Orient, d'Israël au golfe Persique ne peuvent faire confiance à personne à Washington ni Barack Obama ni John McCain. Ceux d'entre nous en Amérique qui tentent d'analyser les événements dans la région seront les derniers pour entendre les nouvelles, et la valeur de notre travail va diminuer au fil du temps.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :