Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

La bêtise de Shimon

29 Mai 2013 , Rédigé par mordeh'ai

28 mai 2013

http://www.michaelfreund.org/13366/shimon-balderdash

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com

 

Peres a fait un certain nombre de déclarations impétueuses et manifestement politiques qui  auraient tout aussi bien pu être écrites par un rédacteur de discours pro-palestinien

 

Le président Shimon Peres s'exprimant lors du Forum économique mondial.

Le président Shimon Peres s'exprimant lors du
Forum économique mondial.
Photo: Capture d'écran

 

 

 

 

Le président israélien Shimon Peres a créé un trouble lundi quand il a prononcé un discours au Forum économique mondial en Jordanie il s'est dévoyé loin des prérogatives de son mandat présidentiel.

Dans un discours bref et quelque peu décousu, puis dans des remarques faites après aux journalistes, les 89  ans du chef de l'Etat ont certainement joués dans les dires d'un certain nombre de déclarations percutantes et ouvertement politiques qui auraient pu être écrites par un rédacteur de discours pro-palestinien.

" Président [Mahmoud] Abbas, vous êtes notre partenaire et nous sommes les vôtres ", a-t-il dit, comme si inconscient du fait que le dirigeant palestinien a toujours refusé les demandes israéliennes de revenir à la table des négociations. Puis, dans une phrase aussi tordue que la logique qui est derrière tout cela, Peres a estimé que, " ce qui retient le renouvellement des négociations de paix ce sont certaines des lacunes dans la passerelle entre le début et la fin."

Désolé, Shimon, mais ce ne sont que balivernes. Les Palestiniens ont insisté à plusieurs reprises sur des conditions préalables diverses avant que ne puissent reprendre les pourparlers et ils voudraient qu'un résultat des négociations essentiellement prédéterminées. C'est celà - et non pas - quelques lacunes dans la passerelle - quoique cela signifie - qui a empêché la reprise du dialogue diplomatique.

Mais l'aspect vraiment dérangeant des remarques de Peres c'est qu'il a rendu un grand service à la cause palestinienne en brouillant la réalité et en racontant que les deux côtés étaient tout aussi responsable de l'impasse actuelle.

C'est le pire du relativisme moral, et il ne fait que réduire la pression sur les Palestiniens . En tant que président d'Israël, Shimon Peres aurait dû défendre la position de l'Etat juif plutôt que d'essayer de s'attirer les bonnes grâces de son auditoire au dépens d'Israël.

En effet, pas une seule fois Peres n'a utilisé le mot «terrorisme» dans son discours, et il n'a pas plus fait référence aux attaques de roquettes en provenance de Gaza ou le régime du Hamas  règne. Au lieu de cela, il a offert une vue incroyablement naïve et simpliste  comment il devrait être facile de résoudre un siècle de conflit.

" Il est temps pour la paix. Cela ne devrait pas être si compliqué ...Je crois qu'il y a une réelle possibilité " a-t-il dit, démentant le fait que les 20 dernières années  depuis la signature des Accords d'Oslo ont seulement servi à repousser la paix plus loin que jamais.

Certains aiment à voir Peres comme un optimiste irrépressible, mais quand l'optimisme se détache complètement de la réalité, il est plus apparenté à l'aveuglement qu'à l'espoir. Et ce n'est pas la première fois que notre vieux président  a fait preuve d'un manque de volonté de venir à bout du monde tel qu'il existe, plutôt que comme il voudrait l'imaginer.

Au cours d'entretiens le mois dernier avec The Jerusalem Post et le site de nouvelles Walla, Peres a insisté qu'il ne regrettait pas les Accords d'Oslo, même s'ils avaient provoqué la pire vague de terrorisme de l'histoire d'Israël. " Il y avait des victimes du terrorisme avant les accords d'Oslo ", a-t- déclaré à Walla, comme si cela diminuait quelque peu sa responsabilité dans ce dossier.

Juste pour mettre les faits dans leur contexte: dans les cinq ans d'après Oslo, plusieurs Israéliens ont été tués par des terroristes palestiniens que dans les 15 années qui ont précédé la signature de l'accord. Un total de 279 hommes, femmes et enfants ont été assassinés dans la demi-décennie qui a suivi les accords, alors que 254 personnes ont été tuées au cours des 15 années précédentes.

Et en deux décennies depuis que Peres et Yitzhak Rabin ont préparé Oslo et ont forgé un accord avec Yasser Arafat en Septembre 1993, plus de 1400 Israéliens ont perdu la vie par le terrorisme palestinien.

Plutôt que de reconnaître cet échec dévastateur, Peres n'a pu trouvé et prononcé le moindre mot de remords ou de culpabilité. Et c'est ce qui est vraiment remarquable dans ses observations en Jordanie: non pas ce que Peres leur a livré, mais que beaucoup de gens le prennent encore au sérieux.

Peres a apporté le désastre sur le pays, des régions de notre ancienne patrie remises aux mains de nos ennemis, il leur a donné des armes et ainsi engendra la période la plus meurtrière du terrorisme anti-Israëlien de notre histoire, et pourtant il n'a toujours pas eu peur d'offrir de sages conseils sur comment résoudre le conflit israélo-palestinien.

Celà ressemble à l'offre des leçons de  pilotage du capitaine Hindenburg, à la prédiction sur  la consommation responsable de Lindsey Lohan ou de l'exposé sur la discipline budgétaire de Barack Obama .

Oui, Peres a eu une carrière longue et riche d'histoire, et il a apporté d'importantes contributions à ce pays et à son développement dans un large éventail de domaines. Mais il a été également directement responsable de l'une des plus grandes erreurs stratégiques dans l'histoire d'Israël, pour laquelle nous payons encore le prix fort.

Et c'est précisément pourquoi sa propagande est si exaspérante. Car en tant que président, il n'a pas le droit de s'ingérer dans les décisions politiques du gouvernement élu. Et comme  chef de file raté, Peres ferait mieux de garder ses opinions pour lui.

Comme il le note lui-même au début de son discours en Jordanie lundi, " L'histoire est faite de biographies d'hommes et de femmes qui n'ont pas su prévoir l'avenir."

 

 

 

 































 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :