Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Ils ont du sang sur les mains

5 Juillet 2013 , Rédigé par mordeh'ai

Israël se prépare à libérer 120 terroristes pour avoir le droit de parler de "Paix" à Mahmoud Abbas 

Hagai Segal

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4399604,00.html

Adaptation de Mordeh'aï pour malaassot.com

 

Nous n'avons pas encore fini de panser les plaies de nos victimes du terrorisme palestinien que:

 

 quelque 120 terroristes ayant du sang sur les mains se préparent à faire leurs valises. Selon une liste divulguée par l'Association Almagor d'aide aux victimes du terrorisme, les terroristes prévus pour une libération afin de permettre la reprise des négociations de paix avec les Palestiniens. Ils seraient responsables de ces actes meurtriers qui ont secoué Israël dans les jours des pré-accords d'Oslo.

 

Sur le banc derrière moi à la synagogue est assis Noam Ben-Zvi Klein, le fils d'une des victimes, et il continue à réciter le Kaddish chaque année. Une terroriste femme qui a participé à l'assassinat a déjà été libéré au cours de la première vague d'élargissement d'autres terroristes. 

 

 

Même si le terroriste ne reviendra pas à ses comportements  de tueur, sa libération va sûrement encourager plus de meurtres. La nouvelle génération de terroristes en Judée et en Samarie aura une preuve supplémentaire que le meurtre d'un Juif est payant. On est enprisonné pendant quelques années, on obtient un diplôme universitaire puis on rentre à la maison.  

 

L'Etat d'Israël n'a pas la force mentale de faire que ces assassins paient le juste prix pour leurs actions. Ce n'est qu'une question de temps, ou une offre spéciale ou un geste, avant qu'ils ne retournent dans leur famille en bonne santé.  

 

Israël en 2011 a libéré 1.000 dangereux terroristes en échange d'un soldat de Tsahal et Israël en 2013 se prépare à libérer encore 120 terroristes pour avoir le droit de discuter "Paix " avec Mahmoud Abbas.  

 

Un tel phénomène n'existe nulle part ailleurs dans le monde. John Kerry, qui fait pression sur Netanyahu pour libérer ces terroristes, représente un pays (les USA) qui n'est pas disposé à diminuer d'un jour  la condamnation de ses prisonniers de sécurité qu'il détient. Le cas de Jonathan Pollard en est l'exemple frappant. 

L'espion juif est emprisonné avant même que Rachel Weiss et ses enfants ne soient brûlés vifs à Jéricho, et que leur meurtrier palestinien sera probablement rentré à la maison avant lui.

Même au sein de la Gauche frénétique, on aurait du mal de croire à une forte conviction que toute sorte de paix résulterait au prix de ce scandale.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :