Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 21:47

par Shraga Blum

http://www.israel7.com/

28/11/2011

 

Dans le débat qui agite actuellement la classe politique et la société, l’un des griefs qui est le plus souvent avancé par la droite pour justifier sa frénésie législative concerne la composition monolithique du système judiciaire et son manque de représentativité qui ont entraîné depuis fort longtemps une inégalité flagrante d’attitude du Parquet et de la Cour Suprême en fonction de l’identité ou des options politiques des contrevenants présumés ou des plaignants.

 

Dans le collimateur, un homme qui est particulièrement la cible des attaques du public majoritaire et lésé, Shaï Nitzan, Procureur de l’Etat-adjoint, que les milieux de droite accusent d’avoir une conception assez sélective de la liberté d’expression, en s’attaquant beaucoup plus aux rabbins et habitants de Judée-Samarie qu’aux universitaires, aux représentants du monde intello-artistique ou aux députés arabes malgré leurs déclarations souvent d’une violence inqualifiable.

 

Nitzan se défend naturellement de toute discrimination et il bénéficie du soutien automatique des médias, de la magistrature et de la gauche, qui montent au créneau « pour défendre l’indépendance de la justice contre ses agresseurs »

 

Or, en ces temps où la « prévention de l’incitation à la violence » est en vogue, Shaï Nitzan vient de rendre une décision invraisemblable mais qui du coup confirme les soupçons qui pèsent sur sa probité et son impartialité : il a répondu à une plainte déposée le 9 août dernier par Ofir Akounis (Likoud) ainsi que le conseiller juridique du Likoud, en annonçant qu’il n’ordonnerait pas d’ouverture d’enquête à propos de la diffusion d’affiches représentant le Premier ministre Binyamin Netanyahou en uniforme de SS. « Il n’y a pas lieu de déclarer de faute pénale en la matière » estime Nitzan.

 

Cette décision est d’autant plus révoltante que depuis 16 ans, la gauche a frappé la droite et les religieux d’un sceau d’infamie, leur attribuant collectivement la responsabilité de l’assassinat d’Itshak Rabin notamment pour avoir laissé apparaître des affiches de l’ancien Premier ministre en uniforme SS !! Et chaque année lorsqu’approche la saison de la « Commémoration Rabin », les donneurs de leçon rappellent invariablement cette campagne d’affichage et lancent avec des airs de prophètes de malheur leurs avertissements à destination des coupables désignés d’avance : « La prochaine fois, on ne pourra pas dire que l’on ne savait pas » !

Hormis que l’on sache aujourd’hui que ces affiches avaient été une provocation du groupe « Eyal » créé par le Shin Beth pour délégitimer la droite, on peut légitimement se demander pourquoi des telles affiches en 1995 constituaient « une incitation ayant créé une atmosphère d’assassinat politique » alors qu’en 2011, quand il s’agit d’un Premier ministre de droite, ce même genre d’affiches entrent soudainement dans le domaine de « la liberté d’expression » !!

 

Le blog anarchiste « Ha-Otzer Ha-Ezrah’i », qui a diffusé ces images demandait à ce que Binyamin Netanyahou et son gouvernement soient traînés devant les tribunaux, et présentait le Premier ministre non seulement en uniforme SS mais aussi faisant le salut à la mode nazie. Le site incitait également à la guerre civile en Israël entre les « deux peuples ennemis » dont on devine aisément la répartition.

Ofir Akounis a réagi à cette décision qu’il ne comprend pas en se demandant « comment on osait considérer ces images comme entrant dans le domaine de la liberté d’expression ! »

 

Une décision de « justice » qui illustre parfaitement le besoin urgent d’un bon coup de balai dans le personnel qui est censé « rendre la justice » dans le pays.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai - dans Politique