Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 10:02

 http://www.israel7.com/

25/10/2011

 

Le local de la Fédération sioniste de Herzliya accueillait lundi le général (rés.) Uzi Dayan, ancien directeur du Conseil National de Sécurité. En présence d’une centaine de personnes, Dayan a prononcé une conférence passionnante concernant les défis sécuritaires et géopolitiques auxquels sera confronté Israël dans les années à venir. Uzi Dayan a dit entre autres « que l’élimination de Kadhafi, la situation en Syrie, ainsi que les résultats des élections en Tunisie indiquaient un immense espoir de démocratisation à long terme dans les pays arabes, mais aussi un danger immédiat d’islamisation meurtrière ».

 

Concernant le volet palestinien, le général a insisté « qu’Israël devait rester ferme sur ses exigences de pourparlers directs et de frontières défendables ». Cette dernière expression, dans le jargon diplomatique et militaire, exclut un retour aux frontières de 1967, et implique notamment la continuation de la présence israélienne dans la vallée du Jourdain. L’orateur a également abordé le sujet du « sionisme », indiquant « que ce mouvement révolutionnaire n’avait pas encore achevé son œuvre, et que chaque habitant de ce pays se devait de manifester son amour pour Erets Israël, en parcourant le pays depuis le Golan jusqu’au Néguev, en passant par la Vallée du Jourdain, Jérusalem et Hevron ».

 

Uzi Dayan a eu droit à des applaudissements nourris ainsi qu’aux remerciements et félicitations de la part des organisateurs, dont l’ancien député Igal Bibi, actuellement président de la Fédération sioniste israélienne. Il a notamment été remercié pour son action en faveur des idéaux sionistes au sein du légendaire « Mif’al Hapaïs » (Loterie Nationale), qu’il préside actuellement, ainsi « que pour son travail sur le terrain ». En effet, Uzi Dayan, qui n’est pas religieux, s’est pourtant rapproché de la tradition depuis quelques temps, notamment grâce à sa femme, ce qui a également modifié quelque peu son approche politique. Plutôt centriste à une époque, il affirme aujourd’hui franchement son soutien à Eretz Israël, notamment pour des raisons stratégiques, et fort de sa réputation de stratège, il organise de nombreuses visites en Judée-Samarie pour des groupes venus de la région de Tel-Aviv, souvent surpris de se rendre compte que ces « territoires » qu’ils verraient bien remis aux terroristes de l’AP…se trouvent parfois à quelques kilomètres à peine de leur maison !

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai - dans Société