Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

USA ISRAËL - BARACK OBAMA ET BINYAMIN NETANYAHU : PLUSIEURS HEURES DE DISCUSSIONS A LA MAISON BLANCHE POUR RIEN ? WAIT AND SEE...

24 Mars 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

24 Mar 2010

Par Mati Ben-Avraham à Jérusalem

OBAMA Aucun rapprochement ne s’est opéré entre les approches américaine et israélienne du conflit israélo-palestinien, si l’on en juge par le laconisme du communiqué publié par les deux parties au terme de l’entretien Barak Obama-Binyamin Netanyahou : l’entretien s’est déroulé dans une bonne atmosphère…

Il est vrai que la rencontre a commencé sous de mauvais auspices, à savoir l’annonce de l’approbation de la construction de 20 unités d’habitation au cœur du quartier arabe de Sheikh Jarah, situé dans la partie orientale de Jérusalem. Le Département d’Etat s’est refusé à tout commentaire immédiat, se contentant de souligner que le sujet est à l’étude. Les services de la présidence du Conseil à Jérusalem ont déclaré ne pas être au fait de cette décision…

A la Maison blanche, le déroulement de la rencontre entre les deux dirigeants a quelque peu dérogé de l’ordinaire. En effet, le premier ministre israélien a demandé une interruption de l’entretien, pour pouvoir s’entretenir avec ses conseillers. Au total, les deux hommes ont passé une heure et demie en tête-à-tête.

Alors? Alors rien! La différence d’approche peut se résumer par la phrase lancée par Benyamin Netanyahu lors du conseil des ministres de dimanche, qui a précédé son départ pour la capitale fédérale américaine : " Construire à Jérusalem est comme construire à Tel-Aviv." Ce à quoi l’administration américaine a rétorqué : “Jérusalem n’est pas Tel-Aviv”.

Mais au-delà. L’argumentation américaine repose sur deux points. Et d’un, les Etats-Unis n’ont jamais, à l’instar de la communauté internationale, reconnu l’extension de la souveraineté israélienne à la Jérusalem orientale, ni approuvé la politique d’implantation de localités israélienne juives dans les territoires conquis lors de la guerre des six jours. Et deux, Les Etats-Unis estiment avoir garanti, et garantissent encore la sécurité de l’Etat hébreu en lui assurant une avance technologique sur toutes les armées de la région. En contrepartie, l’administration américaine demande aux décideurs israéliens de témoigner d’audace politique afin de parvenir à une paix régionale, à même de couper l’herbe sous les pieds aux visées de l’Islam intégriste.

C’est du reste ce qu’avait laissé entendre, voici un an, le directeur général de la Maison blanche, Ram Emmanuel, à des interlocuteurs israéliens venus prendre la température suite à la mise en place de l’administration Obama. Tout se passe, donc, comme si le message avait du mal à faire son chemin. En témoigne le récent propos du maire de Jérusalem, qui s’étonnait de tout ce bruit : “Mais quoi donc? Tous les gouvernements, de gauche et de droite, ont construit à Jérusalem!” Hérode aussi. Oui, mais voilà, les temps d’hier ne sont plus les temps d’aujourd’hui, comme dirait monsieur de La Palisse…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :