Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 20:32

Par Jacques Kupfer

http://www.israel7.com/

01/11/2011

 

L’Unesco est une institution internationale qui, théoriquement, se   préoccupe de culture et de science. L’acceptation de la « Palestine » comme état dans cette association est d’un ridicule ubuesque. Parler de culture et de sciences en ce qui concerne les arabes résidant encore en terre d’Israël et se nommant « palestiniens » est aussi ridicule que de demander à un sourd muet attardé et lobotomisé de donner son appréciation critique sur l’œuvre musicale de Mozart. La seule culture dont peuvent se revendiquer ces « palestiniens » est la culture de la haine, du terrorisme et du meurtre. La seule science développée par ces arabes est celle de la ceinture explosive et du rapt.

 

La majorité automatique dans les instances internationales rend inutile toute tentative de discussion. Les « convictions » sont établies une fois pour toutes et il suffit d’une proposition rédigée en arabe pour acquérir un vote favorable.

 

La France munichoise et vichyste a ressuscité dans toute son horreur. Le vote de Juppé est un acte de soumission au terrorisme arabe. Ce n’est pas un vote antisioniste mais un acte caractérisé d’antisémitisme. La France acceptera désormais la réécriture de l’Histoire en certifiant que le Tombeau des Patriarches est une mosquée, que le Tombeau de Rachel en est une autre, que le Mont du Temple est un lieu saint musulman. Ensuite, la France devra voter pour reconnaître que Marie, Joseph et leur fils furent musulmans et la cathédrale de Paris sera tenue d’accorder des horaires de prière aux musulmans avant de passer totalement entre leurs mains. Pour la France, la charia avance à grands pas !

 

Le responsable…

Mais le véritable responsable de cette situation qui permet à un peuple inexistant sans aucun droit sur notre terre de se pavaner sous les applaudissements du monde est notre méprisable gauche juive et israélienne. Elle a inventé les concepts de « territoires occupés » et de peuple « palestinien ». Une gauche qui ignore l’histoire et a oublié les raisons du retour juif sur sa terre ancestrale.

Mais plus que la gauche, c’est la droite complexée qui porte cette responsabilité. Une droite timorée qui a subi le terrorisme intellectuel de la gauche et n’a pas osé énoncer clairement les réalités sionistes. Une droite qui a accepté les compromis qui ont abouti aux pires compromissions.

 

Et au delà de la droite, le véritable responsable est M. Netannyahou qui a bafoué des engagements électoraux et l’idéologie politique du Likoud. La responsabilité repose sur le Premier ministre et son discours de Bar Ilan. Elle repose sur les épaules de celui qui a accepté de « « geler » les constructions en Judée Samarie et à Jérusalem et a, ainsi, congelé le rêve sioniste. Elle repose sur celui qui a transmis à un Barak le soin d’assurer la défense de notre pays et lui permet de détruire des maisons juives en Erets Israël.

 

Car après tout si Monsieur Netannyahou affirme qu’il est prêt à céder une part de notre Patrie au squatter arabe, pourquoi s’étonner de voir le monde exiger la réalisation de cet engagement. Si les arabes ont un droit sur Hébron et Jéricho, sur la Judée et la Samarie, pourquoi ne pas étendre ce droit sur la Galilée et le Néguev, la plaine du Sharon et la bande côtière ? Un droit ne se partage pas ! Il existe ou n’existe pas.

 

Le gouvernement actuel, au mépris de tous nos intérêts et de tous nos droits, mène une politique suicidaire dont le vote à l’Unesco est la démonstration. La soumission aux diktats d’un Sarkozy ou d‘instances internationales, d’une Ashton ou d’un Ban KiMoon ne peuvent nous mener qu’au désastre.

 

Une faiblesse…

Ce qui pour certains chez nous est une affirmation de démocratie, une preuve de la valeur de la vie humaine, une acceptation de la retenue humanitaire est considérée chez nos ennemis comme une faiblesse. Ouvrir le passage d’Erez pour autoriser des centaines de semi-remorques à délivrer des biens de consommation à Gaza alors que nous pleurons les victimes de missiles Grad, est une invitation à plus de terrorisme.

 

Faire croire à l’absence de riposte pour se consacrer au dossier iranien ne peut tromper que des crédules irresponsables. Chaque concession entraîne une nouvelle concession et chaque signe de faiblesse est exploité par les arabes.

 

Si nous donnions des preuves de notre puissance, de notre intransigeance à défendre notre population, de notre détermination à ne plus tolérer un seul jet de pierre sur nos véhicules, nous n’aurions pas à déplorer les missiles libyens « printaniers » tirés de Gaza.

 

Printemps sioniste…

La nécessité de l’heure est une affirmation vitale de notre propriété exclusive sur notre Terre, notre patrimoine et la défense des droits juifs. Il faudra prouver que les Juifs en Israël sont capables de descendre dans la rue non seulement pour baisser le prix du fromage blanc, pour obtenir des couches moins chères ou influer sur le prix des locations au centre de Tel Aviv. Si ce gouvernement s’avère incapable avec les députés du camp national à établir la souveraineté israélienne sur les cités et localités juives en Judée Samarie, il ne restera qu’une seule solution :

 

La révolution d’un Printemps Sioniste qui fera refleurir toute notre Terre, toute notre Histoire et toute notre Foi.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai - dans Société