Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Une prière pour 5771

10 Septembre 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Société

par Caroline Glick

paru dans JPost édition anglaise  du 8 Septembre 2010,

Adapté par Mordeh'aï pour http://malaassot.over-blog.com /

 

Le 28 août dernier, le commentateur de Fox News Glenn Beck a stupéfait ses collègues des médias quand il a amené des centaines de milliers d’Américains dans l'Allée du Centre national du Mémorial de Lincoln à Washington DC, pour un rassemblement qu’il a appelé "Restauration de l'Honneur."

 

Tandis que l'ancien gouverneur de l'Alaska Sarah Palin était l'orateur principal, l'idée directrice, du rassemblement était réellement apolitique. Les orateurs n'ont dit rien de contestable. La foule était enthousiaste, mais pas les casseurs. Le président américain Barack Obama n'a jamais été même jamais été mentionné par son nom. En l'occurrence, la foule massive s'est réunie, a prié, a célébré des héros militaires américains, a écouté des discours patriotiques et des chansons. Puis les participants ont ramassé leurs déchets et s’en sont allés chez eux.

Alors quel est-il? Pourquoi tant de personnes le considèrent comme un tournant ?

Bien que Beck ait appelé le rassemblement "Restauration de l'Honneur," ce n'était pas vraiment la restauration de l'honneur. Il était sur la reconstruction de quelque chose d'encore bien plus important. Il était la restauration du credo américain.Cette croyance est si enracinée qu'elle a servi de prétexte à chaque discours politique et civique majeur pour tous les leaders politiques et civiques américains depuis le XVIIIe siècle.

Le credo américain a deux composantes principales.

 

D'abord, sa conviction de base est que l'Amérique est pays exceptionnel et que le peuple américain est une nation exceptionnelle.

Deuxièmement, comme Abraham Lincoln l’a dit simplement, affirmant que, l'Amérique est le dernier et meilleur espoir pour l’humanité.

 

La raison du rassemblement de Beck a été un tournant, dans l'ère Obama, des millions d'Américains ont ressenti pour la première fois le besoin de réclamer ce en quoi ils croient, leur droit imprescriptible d’être des Américains. Parce que ce qui distingue Obama de ses prédécesseurs c’est qu'il est le premier Président américain qui rejette clairement le credo américain.

 

Cette vérité de basique a été d'abord portée à l'attention du public pendant la visite d'Obama en Turquie l'année dernière. Un journaliste lui a demandé, "souscrivez-vous, comme tant de vos prédécesseurs, à l'école de "l’ exceptionnalisme américain " qui voit l'Amérique comme particulièrement qualifiée à mener le monde, ou avez-vous une philosophie légèrement différente ? " (Lire la suite)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :