Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Une histoire de ballons…

27 Novembre 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Réflexions

 « Nul n’est prophète en son pays » dit le proverbe. Mais ne dit-on pas aussi que la prophétie a disparu en Israël sauf chez les fous et chez les parents au moment où ils décident d’un prénom pour leur enfant ? Les clichés qui vont suivre relèveraient donc de l’analyse ou de la folie,  mais certainement pas de la prophétie.  La réflexion et l’analyse font  partie de notre identité, mais la folie ! Pourquoi pas, à condition de savoir ce que c’est. Fou vient du latin follis : un ballon. 

Il y aurait donc plus de fous qu’on croit. Parce qu’un fou, est enfermé dans un « ballon », dans sa bulle, dirait-on aujourd’hui. Et qui peut prétendre à s’en être extrait ? L’appréhension du « fou » sur la réalité n’est plus reliée à l’histoire. Là, notre histoire se marginalise. Elle est dans un présent lourd, opaque, exclusif. Son présent est éternel parce que sa mémoire est morte. Le ballon du fou est léger. Il ne contient  que le moment qui passe et qui annonce le futur proche. Le passé n’est plus, en tout cas,  pas dans ce ballon. Donnez un ballon à un fou. Il n’aura de cesse que d’y entrer, tant les souvenirs lui sont insupportables. C’est probablement là, l’origine des boules de cristal…

Qu’y a-t-il donc dans notre ballon, dans le ballon Juif ? Un spécialiste en ballons, qui fut aussi rabbin en « secrets de ballons » m’en dévoila le contenu. D’abord la certitude que la présente crise ne peut durer. L’extrême tension va donner ses fruits. Ils seront contaminés par un mal pernicieux qui pourrit la vie : l’angoisse. L’échelle du paroxysme fera grimper tous les baromètres, annonciateurs de catastrophes : plus aucun pays arabe ne sera allié d’Israël.

 Les fils d’Esav (l’Occident) iront de trahison en forfaiture à l’égard d’Israël. Le sionisme sera mis au banc des idéologies perverses. Et le mal grimpera, grimpera ! Et Israël gémira, gémira tout en ayant la certitude de participer à la naissance de quelque chose qui le dépasse.

Et le maître en ballons me dit qu’il entendait des bruits terrifiants dans le « ballon d’Israël » La guerre avec l’Iran sera déclenchée par un fils d’Esav soucieux de détourner les menées subversives dans son propre pays,  en opérant une diversion. Une coalition arabe tentera de détruire Israël qui édifiera sur ses frontières un mur de feu qui plongera le monde dans la stupeur. Et tout comme furent découverts dans une grotte les manuscrits de la Mer Morte, un pilote de la Jews Air Force, sera surpris par cette fumée épaisse qui montera du Néguev vers un ciel qui faisait semblant d’être stupéfait.

Cette fumée sera  le dessert d’Israël. Après ce pantagruélique  repas où les ennemis furent dévorés par le feu d’une arme terrifiante, c’est au moral de l’ennemi que le Ramat Kal (Chef d’Etat Major de Tsahal) s’attaquera. Il fera découvrir les caches fumées que le pilote voyait de son avion et qui dissimulaient les immenses réserves de gaz et de pétrole, qu’Israël s’était promis d’exploiter, une fois les hostilités achevées.

C’est à ce moment, qu’un jeune garçon, de la banlieue populaire de Tel Aviv,  David fils de Ychaï ouvrit les yeux. Le sourire du père était si franc qu’il en devenait agressif : « Allez David, allez mon fils, vas-y, ils t’attendent depuis si longtemps »

Le jeune David prit dans l’armoire de sa mère une longue aiguille à tricoter dont il vérifia la pointe et il sortit, l’œil inquiet et l’air presque hagard. Il semblerait que le jeune David Ben Ychaï se reconnaîtra à sa volonté de faire éclater chaque ballon qui croisera sa route. David avait été piégé, il y a plusieurs siècles par un ballon en forme de croix. Il s’était juré qu’il ne se ferait plus avoir.

 

PS/ Un Maître d’Israël, spécialiste en ballons, vient de me livrer cette information exclusive. Elle m’apparut si « folle » au sens hébraïque,  que j’ai estimé ne pas avoir le droit de la garder pour moi. Si elle vous a plu, racontez là, aux enfants d’abord.  Ils savent, eux,  le secret des ballons, puisque c’est le seul jouet à qui ils peuvent donner des coups de pied sans être punis. N’oubliez pas. Le temps des ballons qui exploseront est proche, très  proche !!!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :