Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Un peu de dérision par ces moments amers.........

2 Juin 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Réflexions

Domenech et Israël, le seuls sur lesquels on peut taper impunément 

 

Par Arié Lévy

geopolitiquebiblique.com

01/06/2010

 

Les Français ont deux têtes de turcs sur lesquels on peut taper sans risquer de prendre sur les doigts: Domenech et Israël. La différence c’est qu’avec Raymond Domenech, il faut y aller mollo parce que l’on ne sait jamais; et si l’équipe de France passait au moins un tour. Avec Israël, il n’y a aucun risque, on peut y aller franchement, sans retenue

 

De Villepin – vous savez l’homme qui a pronostiqué qu’Israël ne serait qu’une parenthèse de l’Histoire – au Grand Journal de la 4, se délecte. Prenant le sens du vent de l’opinion publique, il n’a pas de mots assez durs pour stigmatiser l’opération menée par l’armée israélienne contre la flottille pour Gaza. L’Ambassadeur d’Israël lui demande s’il aurait préféré que les soldats fussent armés d’armes automatiques, parce que là les morts se seraient comptés par dizaines.

 

Bernard Kouchner fait sa tête de chien battu, mi apitoyé mi scandalisé, et insiste sur les eaux territoriales où a été menée l’opération. Acte de piraterie, quoi ! Il aurait sans doute préféré que cela se passe dans les eaux territoriales israéliennes, à proximité de Gaza, en omettant de rappeler, que dans ce cas, des dizaines de bateaux de pêche gazaouis se seraient portés à la rencontre de la flottille et que les morts se seraient comptés par centaines.

 

Quant au mot à la mode c’est « disproportion de moyens ». J’ajouterais aussi disproportion de résultats. Ah si quelques soldats israéliens étaient morts pendant l’assaut, la disproportion des moyens aurait été au moins compensée par une proportion des résultats.

 

Au sortir d’Égypte les Hébreux arrivèrent dans le désert de Chour et marchèrent trois jours sans trouver de l’eau. Ils arrivèrent finalement à Mara mais ils ne purent boire l’eau tant elle était amère (Exode 15/23). Amère Mara, Mar-Mara, Mavi-Marmara, (amère)², comme le nom du bateau turc arraisonné par le commando israélien.

 

Depuis l’épisode biblique où apparaît pour la première fois le mot MaR , celui ci s’est décliné dans toutes les langues pour signifier précisément amer, qui, sans conteste, vient de l’hébreu et non du latin, comme le soutient le vénérable Larousse. Mavi-Marmara signifierait ainsi: « comme ma vie est amère ». Avouez que c’est de circonstance.

 

Et il est bien amer cet épisode, pour le victimes (non innocentes, comme se complaisent à le dire les journalistes de tous poils) , pour l’image d’Israël, qui n’avait pas besoin de ça et pour la suite des événements.

 

  

 

marmara Voir:idfnadesk

 

 

 

 

 

 

Les passagers du Marmara attendaient les soldats, armés d’armes blanches et d’autres qui l’étaient moins. Les soldats n’étaient armés que de pistolets et non de fusils mitrailleurs, comme on se complait déjà à le dire. Sachant qu’ils descendaient l’un après l’autre d’un filin, il furent soumis à un lynche en règle duquel il fallait bien se défendre, car on sait comment se terminent les lynches par les palestiniens. ONgistes pacifiques, certainement pas. Des individus violents, bien décides à tuer et équipés pour le faire. L’issue ne pouvait qu’être sanglante, et ce, contrairement aux prévisions de Tsahal qui ne s’attendait pas à une telle violences, sinon les manœuvres d’arraisonnement auraient été différentes; gaz lancés sur le pont du bateau à partir de l’hélicoptère et les soldats équipés différemment.

 

Quant à l’image d’Israël, elle peut difficilement être pire. On peut malgré tout s’attendre à un durcissement des neutres ou de moyennement bienveillants à l’égard de l’État juif. Certains diront: « je soutenais Israël jusque là mais ce qui s’est s’est passé sur le Marmara m’a fait changer d’avis, parce que trop c’est trop ». Les anti-israéliens chroniques vont s’en donner à cœur joie parce que l’occasion est trop belle et le cadre trop photogénique; J’imagine déjà l’éditorial de BHL et consorts.

 

Ce qui m’intéresse davantage ce sont les événements à venir. On peut aisément prévoir

 

 - La radicalisation des Arabes israéliens

 

 - La mise au frigo des pourparlers de paix

 

 - Une recrudescence d’attentats antisémites en Europe et ailleurs contre tout symbole ou réalité juifs: restaurants , synagogues, cimetières etc.. Tout individu parlant hébreu dans l’espace public devra désormais se méfier

 

 - Une condamnation unanime d’Israël à l’ONU

 

 - La levée de l’embargo sur Gaza

 

 - Un blanchiment définitif d’Ahmadinejad auprès des Instances internationales et de l’opinion publique mondiale, parce que franchement, à côté des juifs meurtriers, il est une blanche colombe

 

 - Un encouragement pour le Hezbollah de déverser une partie de son immense stock de bombes sur Israël. Qui pourrait désormais l’en blâmer.

 

 - Plus des tas d’autres événements qui risquent de nous surprendre.

 

En fait la seule faute d’Israël a été de sous-estimer la barbarie des ONgistes kéfiés à bord du Mavi-Marmara et à vouloir se montrer par trop humains.

Mavi-Marmara, comme la vie est amère et l’eau de la mer salée et imbuvable ! Rappelons pour mémoire qu’il a suffit à l’Éternel d’indiquer à Moïse un simple bout de bois qui, jeté dans l’eau amère, a suffi à l’adoucir.

 

En attendant, comme dit la chanson hiné ma tov : Comme il est bon et agréable de taper sur Israël… Ça ne coute rien et ça permet de se placer dans le sens du vent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :