Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Un endroit pour les Juifs sur le Mont du Temple

18 Octobre 2012 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Société

par Michael Freund

18 Octobre, 2012

http://www.michaelfreund.org/12431/temple-mount

Adapté par Mordeh'aï pour le blog malaassot.com©2012

 

Il y a un peu plus d'une semaine, je suis monté sur le Mont du Temple avec un groupe de plus de 50 Juifs de la synagogue de Raanana "Ohel Ari" .

 

Inutile de dire que nous nous sommes tous plongés dans un mikve (bain rituel) avant le voyage, nous nous sommes abstenu de porter des chaussures en cuir, et nous nous sommes dirigés uniquement dans des zones qui sont autorisées par la Halakha.

 

Guidé par l'infatigable 'Haïm Richman Rabbi de l'Institut du Temple, et dirigés par le rabbin Ronen Neuwirth de notre congrégation , nous avons eu un premier aperçu de la situation qui prévaut sur site le plus sacré du judaïsme.

 

En d'autres termes, il est absolument phénoménal.

 

La discrimination pratiquée à l'encontre des juifs religieux, qui sont distingués par un traitement spécial de la part de la police israélienne - traitement qui n'est accordé à aucune autre personne professant une foi différente.

 

Après être passé par un poste de contrôle de sécurité, un policier bourru dit à notre groupe,  " vous devez rester ensemble tout le temps, vous devez vous déplacer rapidement à travers le site et ne pas prier . Vous n'êtes pas autorisé à prier."

 

Pas exactement l'accueil que je m'attendais à recevoir dans un lieu de portée si profonde de l'histoire juive et de sa destinée.

 

Tout au long de notre visite, nous avons été accompagné de cinq à six policiers israéliens arabes et deux ou trois fonctionnaires du Wakf musulman qui gère le site. En plus de nous presser tout le long et brusquement interrompre notre guide, leur tâche principale était de garder un oeil sur nos lèvres, afin que personne n'ose bouger et prononcer une prière silencieuse à son Créateur.

 

Il y avait d'autres groupes sur le Mont en même temps que le nôtre, compris des pèlerins chrétiens de 

Roumanie, diverses organisations de touristes non-religieux, et des Arabes israéliens. Aucun d'entre eux n'était  soumis au même examen attentif.

 

Dans la semaine précédant notre visite, la police avait arrêté 15 juifs pour prière ou soupçonnés de prier sur le Mont. Plus tard, quand j'ai demandé à un policier des frontières pourquoi les juifs étaient empêchés de prier, il haussa les épaules et dit: " pour ne pas blesser les Arabes."

 

La situation sur le Mont du Temple est intolérable et insoutenable. Les libertés fondamentales, comme la liberté de culte et la liberté d'expression, sont bafouées, et les Juifs sont victimes de discrimination du jamais vu nulle part ailleurs dans le monde occidental.

 

Un moyen doit être trouvé pour permettre aux Juifs d'exercer leur droit de communier avec leur Créateur, sans  attiser la haine et l'intolérance. En fait, il existe une solution simple et très pratique à cette situation difficile: construire une synagogue sur le Mont du Temple où les Juifs seraient libres de prier comme ils le souhaitent.

 

Maintenant, avant de commencer à rouler des yeux à cette idée, considérez ce qui suit: pendant plus de quatre siècles après que le calife Omar ait conquis la terre d'Israël (633-4), il y avaient une synagogue et une maison d'étude juive  ouvertes sur le Mont du Temple et les juifs pouvaient y prier librement.

 

Entre autres, cela est attesté par le rabbin Abraham bar Chiya HaNassi, un chef de file de l'autorité rabbinique espagnole du 12ème siècle, qui a écrit dans son livre Megaleh Megilat, " au début, après que les Romains aient détruit le Temple, Israël n'a pas été empêché de venir et de prier là-bas, de même que les rois d'Ismaël avaient adopté une mesure bénéfique et qui a permis à Israël de venir sur le Mont du Temple et de construire une maison de prière et d'étude. "

 

En outre, il note que " tous les exilés d'Israël qui habitaient près du Mont du Temple montaient pour les fêtes religieuses y prier."

 

En d'autres termes, il existe un précédent historique clair que, même pendant les périodes où le Mont était sous contrôle musulman, les droits des Juifs ont été respecté. Alors que maintenant qu'il est sous souveraineté israélienne, devrions-nous accepter rien de moins? Même après que la synagogue soit fermée en 1080, les Juifs ont continué à prier sur le Mont, même aux temps médiévaux tels que Maïmonide et des grands de l'autorité juive. Au 13ème siècle, le Meiri, l'un des plus grands commentateurs du Talmud, a noté dans ses commentaires sur Tractate Shavouot (16a) qu'il y avait une coutume chez les Juifs de monter sur le Mont du Temple.

 

Plus récemment, les autorités rabbiniques de premier plan tels que l'ancien chef des rabbins Shlomo Goren et Mordechai Eliyahu ont soutenu l'idée que des Juifs remontent sur le Mont du Temple et construisent une synagogue.

 

En effet, après qu'Israël ait libéré le Mont du Temple en 1967, les Juifs ont prié et étudié là-haut régulièrement.

Le rabbin Goren, qui a servi comme rabbin en chef de l'armée israélienne en 1967 lors de la Guerre des Six Jours, a écrit dans son ouvrage monumental Har Habayit (p.14), après la libération du site, "dans le cadre du rabbinat en chef de Tsahal , nous avons organisé des colloques et mené des prières publiques organisées sur le Mont du Temple - matin, midi et soir - et nous avons lu dans la Torah le jour du shabbat et les lundis et jeudis ".

Plus tard, craignant de provoquer la colère des Arabes,  le gouvernement israélien a dû mettre un terme à l'initiative du rabbin Goren.

 

Mais l'idée de construire une synagogue sur le Mont du Temple n'est pas morte, et il y a six ans, en Octobre 2006, le député Uri Ariel de l'Union nationale a proposé une mesure similaire, en disant à l'époque, "une synagogue ne nuira pas au statu quo et ne viendra pas à la place d'une mosquée. Les Arabes peuvent faire ce qu'ils veulent dans la mosquée, et nous nous ferons ce que nous avons à faire dans une synagogue "sur le Mont.

Ariel a tout à fait raison.

 

Construire une synagogue sur le Mont du Temple n'exarcerbera pas les tensions avec les Arabes, au contraire cela va les soulager.

 

En empêchant les juifs de prier sur le Mont, et maltraiter ceux qui le font, les policiers effectivement attisent les flammes de la colère, plutôt que de les éteindre.

 

La meilleure façon d'éviter les frictions sur le Mont du Temple c'est de répondre aux besoins et aux souhaits de tous, Juifs et Arabes, plutôt que l'empêtrement de l'un au détriment de l'autre.

 

Le Mont du Temple est notre site le plus sacré, celui qui a été au cœur de nos rêves et des aspirations des gens durant les 2000 dernières années. La visite a été une expérience spirituelle puissante, celle qui m'a touché au plus profond de mon être.

 

Mais il était pénible de voir dans quelle mesure le gouvernement israélien s'en remet à des menaces de troubles arabes au détriment de ses propres citoyens et de leurs droits fondamentaux.

 

Construire une synagogue sur le Mont du Temple mettra l'accent sur la souveraineté d'Israël, tout en garantissant la liberté d'accès à toutes les religions, qui est au cœur de la politique gouvernementale. Il donnerait aux musulmans une occasion de démontrer à quel point ils sont vraiment tolérants. Nous ne bouderons pas devant eux le droit de prier, alors pourquoi devraient-ils nous le reprocher? Juste avant de quitter le Mont, je me suis penché et fait semblant de murmurer à l'oreille de mon fils âgé de 12 ans, lui récitant la section de la prière de la Amida quotidienne, «Que Vous revenez dans la compassion à Jérusalem Ta ville, et vous habiterez en elle comme Tu l'as promis . Puissiez-vous la reconstruire rapidement de nos jours, une structure éternelle .... "

Juste à ce moment, mon fils m'a interrompu en disant: " Papa, il y a un policier en cours d'exécution sur nous." J'ai regardé et j'ai vu l'officier, son visage déformé par la colère, comme si je venais de voler son beignet.

 

Le flic a aboyé après nous, en criant que nous devions quitter les lieux immédiatement, ce que mon fils et moi allions faire, mais pas avant qu' obstinément je ne termine le reste de la prière: « Que vous installiez en son sein le trône de David, Béni sois-tu,. O Seigneur, reconstruit Jérusalem ».

  

Puisse bientôt venir le jour pour que cette prière et d'autres puissent être récitées librement par les Juifs en cette place où se trouvait autrefois le Temple, et ou il se tiendra à nouveau.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :