Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

"Un combat idéologique contre l’acculturation juive"

4 Juillet 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Réflexions

Source : israelmagazine.co.il

 

Emmanuel Navon : « Nous devons mener un combat idéologique contre l’acculturation juive pour éviter que les Israéliens ne deviennent des goyim qui parlent hébreu ! ». Homme d’affaire, professeur d’université et intellectuel engagé, Emmanuel Navon multiplie les casquettes au service d’une seule cause : la défense de l’Etat juif. Son nouveau cheval de bataille : la politique.

Son ambition : devenir le héraut des olim francophones à la Knesset. Réforme électorale, gel des implantations, diplomatie publique, identité nationale, Emmanuel Navon livre ses réflexions à Israël Magazine

"Un combat idéologique contre l’acculturation juive"

Israël Magazine : Emmanuel Navon, vous désirez à terme vous présenter aux prochaines élections à la Knesset. Dans quelle mesure votre parcours a-t-il influé sur cette décision ?
Emmanuel Navon : Je suis né et ai grandi à Paris. Je poursuivais des études à Sciences po lorsque la première guerre du Golfe a éclaté. J’avais alors été profondément choqué par les expressions irrationnelles de haine à l’encontre d’Israël, sentiment exacerbé par mon expérience en tant que stagiaire au Quai d’Orsay, où je m' étais pour la première fois senti étranger dans mon propre pays. J’ai alors décidé de sauter le pas et fait mon alya en 1993. J’ai poursuivi mes études à l’Université hébraïque de Jérusalem et j’y ai obtenu un doctorat en relations internationales. Pendant la seconde intifada, je me suis engagé dans la Hasbara (NDLR : communication) et j’ai été nommé directeur d’une organisation crée par des hommes d’affaire israéliens dont la mission est de former les principaux chefs d’entreprise israéliens en matière de communication afin d’œuvrer à l’amélioration de l’image d’Israël dans le monde en général, et en Europe en particulier. En 2005, j’ai monté ma propre société de conseil, le groupe Navon Levy, dont le but est de promouvoir des projets de développement israéliens en Afrique Subsaharienne. J’enseigne parallèlement à ces activités de consulting dans le département de sciences politiques de l’Université de Tel Aviv.

J’ai décidé à présent de me lancer en politique et de me présenter aux prochaines élections à la Knesset sur la liste Likoud. Je suis candidat au poste de député réservé aux immigrants. Or, ce poste est systématiquement occupé par des Olim issus de l’Ex-URSS. Les immigrants francophones et plus largement occidentaux sont ainsi très mal représentés à la Knesset. Il faut y remédier !

Retrouvez la suite de l’article dans Israël Magazine n 114

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :