Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Suspecté d’avoir prononcé une bénédiction

25 Septembre 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Revue de presse

 Un pauvre vieux croyant de 76 ans qui récite une bénédiction sur le Mont du Temple attire sur lui toute la "haine de soi" des policiers juifs d'un Etat qui veut se faire reconnaitre comme préalable à toute négociation : "Etat des Juifs".

Et qu' à quelques lieues de là des malfaisants lapident à mort un bébé de quelques mois et son père  Asher Palmer  passagers d'une voiture accidentée  dans un ravin, que la porte parole de la Police fourvoit les journalistes en leur faisant croire q'il ne s'agit que d'un banal accident de la route ....

Ou va-t-on dans cet Etat ?  

 Qu'Hachem en cette période de Selih'ot  vienne en aide à la conscience de ces hommes et femmes qui sont censés représenter l'Etat car il n'y a que sa Justice qui peut excuser  ces manques d'égards envers son peuple. 

Mordeh'aï  de malaasot.com

 

par Meir Ben-Hayoun

http://www.israel7.com/  

25/09/2011  

 

 

M. Cohen à droite à casquette noire

 

 A l’approche de Rosh Hashana, aujourd’hui dimanche 25 septembre, un groupe du Centre Communautaire Sioniste Kyriat Hana David et du Bet Midrash Mikhlal Yofi s’est rendu sur le Mont du Temple (voir ici).  Le groupe, dirigé par le Rav Menahem Chouraqui, comptait 30 personnes qui s’étaient préparées à cette montée sur le site le plus sacré du judaïsme.  Deux policiers les ont escortés ainsi que deux gardiens du WAQF, l’autorité religieuse musulmane. L’objectif du WAQF étant d’empêcher les Juifs de prier sur le Mont du Temple, et ceci est appliqué par la police israélienne, non pas par des ordres écrits, mais par des directives orales.

Sur place, un Musulman s’est « collé » au Rav Menahem Chouraqui et par provocation lui a dit à l’oreille : « Ismaïl Haniyeh a ses missiles à Gaza dirigés sur vous. Ahmadinejad va vous achever. C’est votre fin »

Deux jours après le discours raciste du docteur ès négation de la Shoah, Mahmoud Abbas, à l’ONU, la tension des gardiens du WAQF était palpable. Ces derniers ont suivi le groupe de très près. Dans leur insolence, ils ont voulu faire arrêter le doyen de ce groupe, M. Yossef Hacohen, 76 ans, pour avoir prononcé une bénédiction. M. Hacohen s’était senti mal. On lui a fait passer une bouteille d’eau et il a prononcé la bénédiction de circonstance avant d’ingurgiter une boisson. Quelqu’un a retenu M. Cohen pour qu’il se repose.C’est alors que les gardiens du WAQF sont devenus furieux. Ils ont accusé M. Cohen d’avoir prononcé la Bénédiction des Cohanim. Il n’en a pas fallu plus pour que le policier décide de faire sortir M. Yossef Hacohen du Mont du Temple. Un officier de police arrivé sur les lieux décida de faire arrêter M. Hacohen, suspecté d’avoir prononcé la Bénédiction des Cohanim sur le Mont. M. Hacohen fut retenu à la station de police des lieux saints dans la Vieille Ville. Effectivement, un Cohen prononçant une bénédiction sur le Mont du Temple, cela constitue un crime très grave !!

M. Yossef Hacohen est le fils du Grand Rabbin Messaoud Hacohen, Zatsal, un des grands décisionnaire et juge rabbinique d’Afrique du Nord, auteur d’un Responsa* qui fait autorité dans le monde de la Halakha et des maisons d’études, « Pirkhey Kehouna ».

 

Sous apparente dureté policière, il était visible que ces agents de police comprenaient très bien qu’arrêter M. Hacohen sous prétexte qu’il aurait prononcé la Bénédiction des Cohanim était absurde et ridicule. D’autant que ces directives ne sont écrites nulle part. Tout le but de cette arrestation n’était pas de préserver l’ordre et la loi, mais de satisfaire les cerbères du WAQF qui, dans leur antisémitisme pathologique, ne peuvent supporter voir un Juif prononcer une bénédiction sur le site le plus sacré du judaïsme.

 

M. Hacohen était censé rester trois heures au poste de police et subir un interrogatoire. Le député Michael Ben-Ari (Ihoud Léoumi) ainsi que l’Association Honenou ont été informés de cette arrestation scandaleuse. Une heure plus tard, vers midi, M. Yossef Hacohen a été libéré.

 

A peine après avoir passé la porte en fer de la station de police, les membres du groupe qui l’ont attendu ont entonné spontanément « Séou shé’arim Rasheykhem .. ». M. Yossef Hacohen, fils de Rabbi Messaoud Zatsal, ému et rayonnant de nous voir, nous a bénis par la Bénédiction de ses pères, la Birkat Cohanim, la Bénédiction que les Cohanim prononçaient au Bet Hamikdash.

 

*Responsa (héb. שאלות ותשובות  Cheelot vé techouvot  Questions et réponses, parfois abrégé שו"ת) ont les réponses des Rabbanim aux questions qui leur étaient posées. Ils servent de base à l'élaboration de codes halakhiques.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :