Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Reshet Bet : bourde révélatrice d’Anat Davidov

16 Décembre 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Société

http://www.israel7.com/

par Shraga Blum
15/12/2011

 

Cela fait maintenant deux jours que les médias sont mobilisés à presque 100% du temps d’antenne autour du phénomène de la violence des « Jeunes des Collines ». Du rarement vu ! La violence de ces quelques centaines de jeunes envers des soldats de Tsahal est décrite par les médias comme une « catastrophe nationale » alors que depuis des années des anarchistes de gauche affrontent presque chaque jour les soldats de Tsahal près de la barrière de sécurité sans que cela n’émeuve ni les journalistes ni la quasi-totalité des hommes politiques. Au contraire, ces activistes d’extrême gauche empreints de haine de soi sont décrits comme des gens « qui luttent pour une cause politique » à laquelle souscrit d’ailleurs la plupart des médias.
Jeudi matin, sur Reshet Bet, l’animatrice Anat Davidov accueillait entre autres le journaliste de « Maariv » Kalman Liebskind, qui se distingue par son honnêteté intellectuelle et son regard critique sur sa profession. Liebskind tentait d’apporter une explication au phénomène de décrochage d’une partie de la jeunesse sioniste-religieuse, notamment depuis le Désengagement de Gaza, et qui a poussé une minorité d’entre elle à user de violence envers les symboles de l’Etat. « Il faut reconnaître », expliquait Liebskind, « que cette jeunesse s’est sentie trahie par les dirigeants de l’Etat. Elle avait appris sur les bancs de l’école et dans ses foyers qu’il fallait aimer son pays, sa démocratie, son armée, sa police et ses dirigeants, et voilà que tout le monde lui a tourné le dos, le Premier ministre, le gouvernement, la Knesset, la Cour Suprême et les médias. Et ces jeunes ont été chassés de leurs foyers par des procédés qui étaient tout sauf démocratiques… ». Réponse ahurissante de la journaliste : « Peut-être aurait-il fallu à l’époque insister auprès de cette population et lui indiquer à titre éducatif, que l’on ne respecte pas toujours ses promesses » !!
Pour une membre d’une corporation qui passe son temps à dénoncer le non-respect des engagements politiques et la perte de confiance de la population envers ses élus, cette réponse d’Anat Davidov est pour le moins désarmante. Mais lorsqu’il s’agit de mettre son idéologie en avant, on n’est pas à une compromission près avec les principes déontologiques et l’éthique professionnelle.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :