Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Que vaut la parole de la France ?

21 Août 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Réflexions

Par Victor Perez

http://victor-perez.blogspot.com/

21 août 2011 

 

 Le 26 juillet dernier, un engin explosif a visé un convoi de militaires français déployés dans le cadre de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) blessant sérieusement trois hommes du 515e Régiment du Train.

 

Quelques semaines plus tôt, un attentat similaire avait blessé 6 soldats italiens, ce qui avait poussé le gouvernement italien à envisager une réduction de sa participation, estimant que cette dernière était

« disproportionnée ». Une participation, rappelons le, élaborée dans le cadre de la résolution onusienne 1701 exigeant le désarmement du Hezbollah et son éloignement de la frontière israélienne.

 

Suite à cet agression, Nicolas Sarkozy a fait part, dans une lettre du 3 août à son homologue libanais, Michel Sleiman, et dont le contenu a été publié par le quotidien L’Orient-Le jour que :

«(…) les entraves régulières à la liberté de mouvement de la FINUL et l’attentat perpétré contre des soldats français de la FINUL le 26 juillet dernier sont particulièrement inacceptables ». « L’attaque du 26 juillet 2011, si elle devait se renouveler, ne pourrait que poser la question de la justification pour la France de maintenir ses soldats face à des risques qui ne seraient pas traités comme ils devraient l’être par le pays d’accueil. Il est en conséquence essentiel que des actions rapides de sécurisation soient prises, notamment sur l’axe de communication nord-sud » a-t-il encore prévenu.

 

Comme incitation à frapper de nouveau la Finul, on ne fait pas mieux ! Le Hezbollah sait dorénavant ce qu’il devra faire pour avoir le champ libre face à Israël. Frapper fort le moment venu afin de contraindre cette force onusienne à abandonner le terrain.

 

Par ailleurs, au jour où sont écrites ces lignes, nul ne peut contester le fiasco de cette résolution votée à l’unanimité des membres du Conseil de sécurité, dont la France a été l’inspiratrice et l’instigatrice et qui a permis au Parti d’Allah de crier victoire.

 

Une Finul qui fut renforcée alors mais qui patrouille seulement là où le Parti des fous d’Allah la laisse faire, qui ne ‘’voit’’ pas le réarmement qualitatif et quantitatif que lui fournit l’Iran avec la complicité active de la Syrie, ou encore qui n’a guère empêché la main mise sur le pouvoir libanais rendant de fait, par exemple, le Tribunal international impuissant à fonctionner comme il se doit.

 

Une situation dont Israël aura à en pâtir un jour où l’autre et qui est due à la grandiloquence de ces puissances n’ayant ni sou ni réelle volonté de jouer leur rôle sérieusement.

 

A projeter ce triste constat dans un éventuel futur accord israélo-palestinien, il ne fait aucun doute que seule l’armée israélienne en sera la garante en étant disposée le long de la frontière jordanienne. La confiance, en la France notamment, dans une force internationale assurant enfin la paix entre les belligérants ne sera pas, à coup sûr, « disproportionnée ».

 

L’expérience libanaise, comme d’autres à travers la planète, sera là pour servir de rappel.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :