Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

POURQUOI OBAMA S'OPPOSE À ISRAEL

28 Août 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Réflexions

Par Thérèse Zrihen Dvir

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com

(Traduit de la version anglaise de E.W. Jackson Sr.)

Un ecclésiastique américain noir nous dévoile les raisons de l'anti-israélisme du président Obama !

Tout comme Barack Hussein Obama II, je suis diplômé de l'école des droits de Harvard. Moi aussi, j'ai des musulmans dans ma famille. Je suis noir et il fut un temps, j'appartenais à la gauche démocrate. Avec nos origines similaires, je décèle des particularités dans la politique d'Obama envers Israel, que d'autres, sans des antécédents pareilles, ne pourront entrevoir. Toute ma vie, j'ai observé la pression anti-sémitique brandie par la communauté noire. Elle fut largement alimentée par la montée de la "Nation Islamique" et Louis Farrakhan, prédominante déjà, bien avant la formation de cette organisation.

Nous avons entendu des expressions dans l'"HYMIE town" de Jesse Jackson, il y a quelques année durant sa campagne présidentielle. Nous avons aussi entendu plus récemment, celles de Jérémie Wright concernant "eux, les Juifs", refusant la parole à Obama. J'entends les membres de ma propre famille musulmane qui considèrent que le conflit du Moyen-Orient comme étant un problème juif.

Ayant été élevé dans une petite communauté à prédominance noire en Pennsylvanie, j'ai écouté les observations émises contre les propriétaires juifs de magasins. "Ils sont des tricheurs avides auxquels nul ne peut faire confiance," disait ma famille parmi tant d'autres dans le voisinage. J'étais trop jeune pour comprendre ce que signifiait être juif ou pour déduire que ce que j'entendais était de l'anti-sémitisme. Ces gens me semblaient aimables, mais d'autres disaient d'eux qu'ils étaient "mauvais". Ce fanatisme déplorable devrait être aboli de la communauté noire.

À Chicago, l'attitude anti-juive parmi les noirs est encore plus prononcée en raison de l'influence directe de Farrakhan et de la "Nation de l'Islam". La plupart des américains africains ne sont pas partisans de "La Nation", mais beaucoup d'entre eux respectent son dirigeant parce que, prétendent-ils "il dit vrai" et défend les noirs". Ce qu'ils pensent en vérité est qu'il attaque cruellement les supposés ennemis de la communauté noire : les blancs et les juifs. Certains, se prétendant chrétiens, avalent sa démagogie. La question est de savoir si Obama, ayant subi l'influence de Farrakhan à Chicago et avec ses racines islamiques, partage cette antipathie envers Israel et le peuple juif? Y a-t-il quelque évidence qui puisse le confirmer?

Premièrement le président a été pendant une vingtaine d'année nourri d'un anti-sémitisme virulent par le révérend Jérémiah Wright. Dans la communauté noire, nous appelons cela "s'asseoir dessous". Vous n'allez pas simplement à l'église, vous "siégez sous" un pasteur pour être éduqué et guidé par lui. Obama s'est "assis sous" Wright pendant une très longue période. Il se sentait bien à l'aise aux côtés de Farrakhan, l'ami de Wright, l'assistant à organiser "sa marche pour le million d'hommes". J'étais branché sur une chaîne câblée satellite le matin de la marche, et l'entendais discourir que "nous ne devons jamais légitimer un raciste et un anti-sémitique, qu'importe le "bien" qu'il prétende être capable de faire." Néanmoins un futur président se trouvait dans la foule, témoignant à Farrakhan son enthousiasmant support. L'aile gauche classique voit en Israel l'oppressant envahisseur et les palestiniens les victimes d'Israel. Obama est clairement favorable à ce point de vue. En s'exprimant devant le "Monde Musulman", il n'aborde pas la haine islamique généralisée pour les juifs. Il attaque en guise, Israel à travers la colonisation de la Cisjordanie. Il sait sans doute que le noyau du problème ne provient pas des colonies. Le refus absolu des palestiniens de reconnaître les droits d'Israel d'exister comme un état juif est l'obstacle insurmontable. C'est là où la pression aurait dû être employée, mais le président la considère différemment. Il fit aussi l'absurde comparaison entre le holocauste et le déboîtement palestinien.

Obama nourrit clairement des émotivités musulmanes. Il voit le monde d'un œil musulman. Sa construction du "monde islamique" est unique dans la diplomatie moderne. Il est notoire que seuls les Frères Musulmans et d'autres éléments radicaux de cette religion font usage de ce concept. C'est un appel à l'unification des musulmans du monde entier. Il est plutôt très étrange d'entendre un président américain utiliser cette expression. Par ce faisant, il révèle davantage ce qu'il pense, plus que ce qu'il projette.

Le dramatique renversement de politique crée par l'adoption de l'inexorable antisémitisme, anti-Israel et l'aval au conseil de l'ONU pro-islamique sur les droits de l'homme, est conforme avec les vraies, quoique voilées, perceptions du président.

Tous ceux qui prêtent attention et examinent ces issues, ne trouvent pas irraisonnable de considérer que le président Obama est influencé par une tendance antisémitique, canalisée par la communauté noire, ses amis et collègues de la Gauche, ses associations musulmanes et sa longue formation sous Jérémiah Wright. Si cette conclusion est exacte, Israel devrait s'attendre à de sombres jours. Pour la première de son histoire, il verrait le président des USA se ranger avec ses ennemis. Ceux qui croient qu'Israel doit être protégé, doivent se préparer à se battre. Nous le croyons !

PLUS  JAMAIS !

E. W. Jackson est l'évêque de l'Exodus Faith Ministries, auteur et procureur retraité

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :