Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

PLUS DE PRESSION DE HUSSEIN OBAMA

14 Juin 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

Posté le: 13/06/2011

http://www.sidetick.com/blog.php?user=21534&blogentry_id=83655&c=263

Par Barak Ravid

Adapté par Mordeh’aï pour http://malaassot.over-blog.com/ ©

 

Les Etats-Unis mettent la pression sur Netanyahu pour accepter le plan de paix d'Obama

 

Une source israélienne dit que les Américains sont déçus du comportement du Premier Ministre Benjamin Netanyahu estimant qu'il gênait les efforts des États-Unis pour barrer la route de l'ONU aux Palestiniens qui cherchent par la voie des Nations unies d’avoir unilatéralement la reconnaissance d’un Etat en Septembre.

 

Washington fait pression sur le Premier Ministre Benjamin Netanyahu pour accepter la proposition de reprendre des pourparlers de paix israélo-palestiniens sur la base du discours du Président américain Barack Obama du 19 mai dernier.

 

Le représentant personnel de Netanyahu, Isaac Molho, a passé la semaine dernière à Washington, où les Américains ont présenté leur offre pour la reprise des négociations sur la base du discours d'Obama.

 

Spécifiquement, le plan d'Obama appelle à des négociations sur les frontières et sécurité d'abord, en reportant les questions comme  celles de Jérusalem ou des réfugiés à plus tard. Il appelle aussi à des frontières basées sur les lignes de 1967, avec des échanges de terres mutuellement acceptés.

 

Les Américains ont dit à Molho que pour bloquer des initiatives européennes comme l'offre de la France d'une conférence internationale de la paix à Paris, ils doivent avoir quelque chose de concret à offrir, comme l'accord de Netanyahu d'entrer en pourparlers sur la base du discours d'Obama.

 

On a aussi donné la proposition américaine au négociateur palestinien en chef Saeb Erekat, qui a dit que les Palestiniens reprendraient des pourparlers sur cette base.

 

En attendant, un diplomate européen qui a été mis au courant des pourparlers de Molho à Washington a dit qu'ils étaient stériles. "Les Américains n'ont rien obtenu de nouveau de Molho," 

 

Cette semaine, le diplomate américain David Hale arrivera en Israël pour avoir de nouvelles rencontres tant avec Molho qu'avec Erekat. Hale remplace temporairement George Mitchell, le représentant spécial américain qui a démissionné plus tôt dans l'année.

 

Une source israélienne qui entretient des liens tant avec des hauts fonctionnaires américains qu'avec des proches de Netanyahu a dit que la déception de Washington a commencé lors du voyage de Netanyahu à Washington le mois dernier, quand il s'est publiquement opposé à Obama et a ensuite refusé dans un discours au Congrès d'approuver le plan du président pour des pourparlers. Et que les Américains parlaient maintenant plus durement de Netanyahu.

 

"Il nous demande de le protéger en septembre, mais il ne nous donne pas d'outils pour l'aider," la source cite un fonctionnaire américain. "Au lieu de nous aider, il nous rend la situation plus difficile .

 

En conséquence, les fonctionnaires américains se plaignent, Obama a été incapable d’obtenir de la Grande-Bretagne et de la France de s'opposer à une initiative unilatérale des palestiniens, lors de sa visite en Europe le mois dernier.

 

La source a dit  que "Les Américains ont besoin d'Israël, mais Netanyahu n'en est pas encore là,". " À ce jour, pour les américains et les européens, Israël n'a rien offert."

 

Des diplomates européens  disent que le discours de Netanyahu au Congrès a été interprété en Europe comme un long "Non" et il avait ainsi augmenté la défiance européenne à son encontre.

 

Un diplomate  dit : "Nous voulons entendre Netanyahu accepter qu'il est prêt à des pourparlers sur la base du discours d'Obama et qu'il négociera des frontières basées sur les lignes 1967 avec des échanges de terre,."

 

Depuis les pourparlers stériles avec Molho la semaine dernière, la Maison Blanche a fait encore monter la pression sur Netanyahu. Vendredi, Steve Simon, qui dirige l’ US National Security Council du Bureau Moyen-Orient , a dit aux leaders juifs américains que Netanyahu avait un mois pour répondre à l'offre américaine pour la reprise de pourparlers. La Maison Blanche savait que cette remarque serait à la fois transmise à Netanyahu et divulguée à la presse américaine et israélienne, ainsi faisant rendre son public mécontent.

 

Mais le bureau de Netanyahou a insisté qu'il n’était "au courant d'aucune pression américaine ou d’ultimatum."

 

Hier, M. Netanyahu s'est envolé pour l'Italie, où il s'entretiendra avec le Premier ministre Silvio Berlusconi .Ce dernier a déjà annoncé que l'Italie s'opposera à toute action unilatérale palestinienne.

 

Mardi, le ministre des Affaires étrangères allemand Guido Westerwelle rencontrera Netanyahu pour avertir que Berlin s'oppose également à une déclaration unilatérale d’un Etat Palestinien.

 

Si l'impasse diplomatique perdurait, il parrainerait alors, une résolution au Conseil de sécurité des Nations Unies, de concert avec la Grande-Bretagne et la France, qui inviterait le Conseil à approuver le discours d'Obama en tant que base pour des discussions.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :