Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Plan de paix ‘’décent’’

6 Mars 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

par Victor Perez

06/03/2011

victor-perez.blogspot.com

 

Une cinquantaine de leaders de la communauté juive américaine a été invité à la Maison Blanche par le Président Barak Hussein Obama. Selon le journal Jewish Telegraphic Agency ce dernier aurait affirmé que le Président de l'Autorité Palestinienne souhaite laisser une empreinte dans l'histoire en édifiant l'état ‘’palestinien’’, et qu'il serait prêt à accepter une offre décente si elle se présentait ».

Il est donc intéressant de s’interroger sur ce que peut contenir un plan de paix ‘’décent’’ que Mahmoud Abbas parapherait. Par ses positions publiques et répétées il est aisé de le savoir. Ainsi, les frontières réclamées seront basées sur la ligne d’armistice de 1949. La vieille ville de Jérusalem, hormis le quartier juif et le Mur des Lamentations, serait partie prenante de la capitale‘’palestinienne’’ Al-Qods.La «solution juste pour les réfugiés », réclamée lors de toutes négociations, impliquerait un droit de retour au sein même d’Israël.

Le Président US aurait ajouté lors de cette même réunion, « les Palestiniens ne sont pas convaincus que le gouvernement Netanyahou soit sérieux au sujet des concessions territoriales ». Il aurait pu y ajouter ceux le précédent, car ceux-ci n’ont pas également satisfait les revendications des dirigeants ‘’palestiniens’’.

Mais au-delà des gouvernements, le peuple israélien disposant du droit régalien de nommer ses dirigeants, est-il prêt à contenter les demandes ‘’palestiniennes’’ et faire les concessions nécessaires à la paix ?

Si une majorité est acquise aux frontières s’alignant peu ou prou sur la ligne verte, aucune ne se dessine pour le reste. Le ‘’droit au retour des réfugiés’’ au sein même du pays est un casus belli. Seul un dédommagement en faveur de ceux ayant laissé un bien pourra être considéré. Pour ce qui est de la ville Jérusalem, si une majorité se dessine lentement pour la séparation des quartiers arabes, l’avenir de la vieille ville ne pourra être ailleurs qu’entre les mains du peuple juif ou, au mieux, d’une administration commune.

Des concessions israéliennes donc, capables de réunir une majorité du peuple et permettre ainsi la venue d’une paix raisonnable si attendue. Accommodements appelant, à contrario, l’examen de ceux que les dirigeants ‘’palestiniens’’, corrompus, corrupteurs et actuellement illégitimes car non élus par leur peuple, sont prêts à faire au nom de cette paix.

La gestion collective de la vieille ville n’est absolument pas envisagée par l’Autorité palestinienne. Refus catégorique de reconnaître Israël comme étant le pays du seul peuple juif et donc sa légitimité pour ainsi empêcher toutes revendications futures des générations ‘’palestiniennes’’ à venir. Veto à toutes surveillances des frontières de la ‘’Palestine’’ par l’armée israélienne afin qu’elle entrave toute prises de contrôle du territoire par des forces opposées à la pacification de la région. Interdiction à tout israélien d’habiter en ‘’Palestine’’.

Une petite énumération qui révèle au final le peu d’entrain à voir Israël, alors, continuer à exister comme état du peuple juif et son lien à cette terre reconnu. Une liste qui frôle l’indécence dès lors qu’Obama appelle Benjamin Netanyahou à faire des concessions pour reprendre des négociations directes qui, au final, n’aboutiront à rien tant qu’un changement de mentalité des ‘’Palestiniens’’ ne se vérifiera pas.

Une transformation que le Président us est loin d’encourager par son attitude inamicale à l’encontre d’Israël.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :