Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Obama rejette l'accusation que l'Iran a reçu une "faveur"

17 Avril 2012 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

Le président américain Barack Obama a réagi avec colère à l'affirmation du Premier Ministre Benyamin Netanyahou qui disait que l'Iran a été le gagnant dans les négociations nucléaires de ce week-end
 
Par Gabe Kahn
16/04/2012, 
Adapté par Mordeh'aï ©2012 pour le blog malaassot.com
President Barack Obama in Colombia

Le président américain Barack Obama a rejeté lundi l'accusation du Premier ministre Benjamin Netanyahu que l'Iran a reçu un cadeau (freebie) à son programme nucléaire.

 

La protestation de Netanyahu est survenue dimanche , un jour après que les puissances mondiales clés aient rencontré l'Iran et aient annoncé que la prochaine réunion aurait lieu à la fin Mai.

 

M. Netanyahu a dit «Ma première impression est que l'on a donné à l'Iran un billet de faveur». "Il a eu cinq semaines pour continuer l'enrichissement sans aucune limitation, et en toute impunité."

 

Obama lui a répondu lundi en disant: "Maintenant, le temps est compté. Et j'ai été très clair avec l'Iran et avec nos partenaires de négociation que nous n'allons pas avoir ces entretiens à l'infini  il suffit d'y inclure un processus de décrochage."

"Mais jusqu'à présent, au moins, nous n'avons pas donné  suite à quelque chose - autre que la possibilité pour nous de négocier et de voir si l'Iran arrive au sommet des négociations avec une bonne foi», a-t-il dit.

 

"Et la notion selon laquelle nous avons donné quelque chose de loin ou de près tel qu' un« billet de faveur » indiquerait que l'Iran a obtenu quelque chose. En fait, ils n'ont reçu qu'une partie des sanctions les plus sévères et qu'ils vont être confrontés celles à venir dans quelques mois; si les négociateurs iraniens  ne profitent pas de ces pourparlers. J'espère qu'ils le feront. "

 

Les fofficiels de Jérusalem, cependant, disent que la seule chose dont l'Iran a besoin pour développer une arme nucléaire - et de gagner un  substantiel levier stratégique pour des entretiens futurs - c'est du temps.

Ce week-end les pourparlers avec l'Iran et le P5 +1 (- les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU plus l'Allemagne -) a pris fin sans résultats tangibles autre que le 23 mai, jour fixé pour de nouveaux pourparlers à Bagdad.

 

Netanyahu a déclaré que l'Iran doit "prendre des mesures immédiates pour mettre fin à l'enrichissement, sortir tout le matériel d'enrichissement et de démanteler l'installation nucléaire de Qom", ajoutant que la République islamique "ne doit pas avoir la possibilité de développer de bombes atomiques."

 

L'Iran insiste que son programme nucléaire est seulement à des fins énergétiques civils .

Cependant, au début de Mars e chef de l'AIEA a également dit qu'il y avait des indications que l'Iran s'était engagé dans le développement d'armes nucléaires, une accusation soutenue dans un rapport présenté par cet   organisme en Novembre dernier.

 

"L'Iran ne nous dit pas tout. C'est mon impression. Nous demandons à l'Iran de s'engager avec nous de façon constructive, et l'Iran dispose d'un nécessaire pour y répondre», a déclaré Yukiya Amano le directeur de l'AIEA .

Ses remarques suite à deux rapports de l'AIEA ces dernières qui ont indiqué l'Iran avait demandé - et continue probablement à rechercher - des technologies nucléaires de nature militaire.

 

 Les experts de l'AIEA antérieurement avaient signalé une production d'uranium enrichi à 20% par l'Iran ce qui est beaucoup plus que nécessaire à des fins pacifiques. Ils notent également que l'Iran dans le secteur de la recherche médicale n'est pas suffisamment avancé pour justifier une telle production.

 

Téhéran a laissé entendre qu'il est disposé à désavouer maintenant l'attitude jusqu'au-boutiste du président Mahmoud Ahmadinejad sur son programme nucléaire et à reprendre les négociations.

 

Mohammad Javad Larijani, conseiller principal auprès de l'ayatollah suprême,  Ali Khamenei,  a déclaré le mois dernier que l'Occident doit accepter que l'Iran ait un "programme nucléaire pacifique", vendre à l'Iran l'uranium enrichi à 20% , et de lui fournir l'assistance traditionnelle des nations nucléaires, de fournir des bâtiments pour ses centrales nucléaires.

 

En contrepartie de la coopération de l'Iran, l'Ouest offrirait « la pleine transparence », a indiqué M. Larijani.

Il n'a pas dit que l'Iran arrêterait l'enrichissement d'uranium - une demande clé par Jérusalem et Washington pour éviter des frappes militaires - mais les observateurs disent que la condition que l'Occident  fournisse de l'uranium (enrichi à 20%)  indique que l' Iran  est ouvert à le faire.

 

Au contraire, l'étatique IRNA de Téhéran a rapporté samedi, " le négociateur iranien Saïd Jalili a déclaré,  sur le nucléaire, après la réunion d'Istanbul, qui parle de suspendre ou d'arrêter l'enrichissement d'uranium était un vieux problème maintenant dépassé."

 

L'IRNA a également rapporté que l'Iran considérait les entretiens de samedi comme positifs et a déclaré que son droit à un programme nucléaire pacifique a été reconnu.



Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :