Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Obama et l’exception cultuelle

6 Mai 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Réflexions

 jssnews.com/

Par Ramatkal – JSSNews

5th, May 2011 and filed

 

Toutes les personnes éprises de liberté ne peuvent que se réjouir de la mort d’une ordure comme Ben Laden. Malheureusement, si l’opération militaire fut un succès, la communication, elle, est en passe de devenir un terrible échec, qui évidemment atténuera grandement les effets de l’opération militaire.

Nous sommes nombreux à nous poser la question sur le fait qu’il faille oui ou non montrer la dépouille mortuaire de l’islamo-fasciste Ben Laden.

Il est vrai que de tout temps ces questions d’éthique ont toujours été posées, puis vite tranchées. Mais aujourd’hui Obama pense autrement. En effet, s’il refuse de faire publier des photos, c’est pour, dit-il, ne pas exciter d’avantages les crispations de la “communauté musulmane” profondément choquée par la publication de possible photos. Pis, il pense même que cela pourrait générer de terribles actes de terrorismes.

Mais Monsieur Obama, je me souviens de votre discours du Caire sur le fait que l’islam était la RATP (Religion d’Amour de Tolérance et de Paix). Et la, vous nous expliquez en fait que pas du tout, que la majorité des musulmans se reconnaissent dans Ben Laden et y voient dans son meurtre une terrible atteinte à l’un de leur chefs spirituel et militaire.

C’est donc ça, on comprend à présent pourquoi vous avez exigé que sa dépouille soit traitée selon les rites Islamiques et que les honneurs du à son rang lui soit rendu. D’ailleurs, n’importe quel psychologue y verrait quelque chose de très troublant dans le fait de lui avoir donner comme nom de code Geronimo. Grand guerrier Indien vénéré encore jusqu’à aujourd’hui. S’il est vrai que vous ne vouliez pas offenser les musulmans, il ne fallait peut-être pas non plus les encenser….

L’effroyable constations de ces faits nous place dans une géopolitique américaine totalement nouvelle et terriblement dangereuse.

Nous assistons en fait à une exception cultuelle pour les traitement d’actualité liés aux musulmans. Ces derniers, étant soit de grand enfants soit de terribles terroristes extrêmement violents en puissance, ils se doivent d’être ménagés. Ce qui implique devoir tout leur céder, pour ne pas insulter leur dignité islamique.

Au temps du far-west, les grands criminels une fois abattu étaient très souvent attachés par les pieds et traînés sur des kilomètres avec un cheval, puis évidement exposé aux photos, qui faisaient les unes des journaux. En fait, exposer les corps de ce type de personnage permettait aux victimes d’avoir une sensation de justice et pour les autres d’avoir la certitude que celui qui les tyrannisait, désormais, ne viendrait plus hanter leur nuits. Ça avait souvent des vertues “thérapeutiques”. Aujourd’hui, les Américains peuvent s’asseoir sur leur volonté d’être apaisé. Car Monsieur Obama ne veut pas susciter chez ceux qu’il veut séduire, de violents affrontements.

Encore une fois, rien de bon n’est à mettre au profit d’Obama, même quand il arrive à abattre un terroriste, par son comportement de dhimis faiblard il ne fait que renforcer les volontés hégémoniques de l’islam. Heureusement, d’ici quelques semaines il est à prévoir que la photo de Ben Laden ferra l’objet de fuite dans la presse, et la, on pourra compter sur les islamistes pour jouer leur partition à merveille, ce qui aura pour conséquence, espérons le, de faire perdre à Obama tous les points engendrés par la liquidation du déchet hautement toxique que fut Ben Laden.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :