Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Netanyahu négocie le prix du moratoire avec Obama, sans réagir aux décisions de la Ligue Arabe.

11 Octobre 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

http://www.jforum.fr/forum/israel

10 octobre 2010,

Les dirigeants israéliens gardaient le mutisme dimanche sur la décision prise vendredi soir par la Ligue arabe de donner un mois à la diplomatie américaine pour tenter de sauver les négociations de paix israélo-palestiniennes.

Un responsable gouvernemental, qui a requis l’anonymat, a attribué dimanche cette discrétion au fait que "le Premier ministre poursuit ses discussions en coulisses avec les Etats-Unis".

"Pour le moment rien n’a été conclu avec Washington par écrit, tout est fluide, c’est pourquoi il est difficile de se prononcer", a ajouté ce responsable, soulignant que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a donné des consignes de discrétion aux membres du gouvernement. Il faisait référence aux "incitations" que les Etats-Unis ont offert au Premier ministre à M. Netanyahu pour qu’il accepte un nouveau moratoire de deux ou trois mois de la construction de logements dans les colonies de Cisjordanie.

L’ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis Michael Oren a confirmé la semaine dernière que Washington avait offert des "incitations" en échange d’un gel de la colonisation. Le ministre des Finances Youval Steinitz, un proche de M. Netanyahu, interrogé par la radio militaire, a affirmé qu’il "n’y a pas de raison de s’émouvoir" de la décision de la Ligue arabe.

"Le problème est de l’autre côté. Il est temps que les Palestiniens et le monde arabe prouvent à leur tour le sérieux de leur volonté de paix, alors qu’ils font preuve jusqu’à présent d’une obstination, voire même d’un esprit de refus", a estimé M. Steinitz.

Les ministres des Affaires étrangères des 13 pays arabes réunis vendredi à Syrte (Libye) ont appelé Washington dans un communiqué "à poursuivre ses efforts destinés à réunir les conditions nécessaires pour remettre le processus de paix sur les rails, notamment par un arrêt de la colonisation".

Une nouvelle réunion aura lieu "dans un mois pour examiner les alternatives proposées par le président Abbas pour déterminer les mesures nécessaires qui doivent être prises à ce sujet".

Les pourparlers de paix relancées le 2 septembre à Washington après 20 mois de suspension sont menacés par la reprise fin septembre de la construction dans les colonies juives de Cisjordanie, après un moratoire de dix mois.

Pour les Palestiniens, la « colonisation » vide de son sens la négociation sur les frontières d’un futur État palestinien, en créant des faits accomplis qui risquent d’être irréversibles. Au cours de la réunion, M. Abbas a proposé plusieurs alternatives : demander à l’administration américaine de reconnaître un État palestinien dans les frontières de 1967, recourir à cette fin au Conseil de sécurité de l’ONU, ou demander à l’Assemblée générale de l’ONU que les Territoires occupés soient mis sous tutelle internationale.

NDLR – Sauf que ces deux propositions marqueraient la fin de toute négociation, et que les résolutions en question resteraient lettre morte.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :