Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Nadia Matar accuse: Netanyahu est aussi coupable que Barak en expulsant des Juifs de leur maison

4 Avril 2012 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Société

Nadia Matar accuse à partir du site d'Hébron: Netanyahu est aussi coupable que Barak en expulsant des Juifs de leur maison

 

http://www.jewishpress.com/news/breaking-news/nadia-matar-calling-from-hebron-site-netanyahu-as-guilty-as-barak-in-removal-of-jews-from-their-home/2012/04/04/

 04/04/2012

Par Yori Yanover pour Jewish Press

Adaptation par Mordeh'ai ©2012 pour le blog malaassot.com

 

Women in Green Co-Chair Nadia Matar to Barak and Netanyahu: "J'acuse!"Nadia Matar, co-présidente de l'organisation des femmes en vert, a parlé à Jewish Press au téléphone à partir du site du Caveau des Patriarches dans l'après-midi du mercredi moins d'une heure après que les forces de sécurité israéliennes aient évacué les propriétaires de la Maison de la Machpella dans Hébron.

 

"A notre stupéfaction et sous le choc, l'échelon politique a osé prendre cette décision ignoble," Matar a pleuré au téléphone cellulaire. Puis en sortant de sa voiture,elle a hurlé: " Regardez-les, les employés de l'ONU et ceux du TIPH (qui est la mission d'observateurs civils dans la dans la ville d'Hébron, Cisjordanie.) se font prendre en photos et jubilent, ....exultation malveillante … Ces types sont si heureux ..."

 

Elle a décrit " une mer noire d'uniformes de police, plus de 100", qui venaient tout juste d'évacuer les Juifs. " Nous ne savons pas encore où les Juifs ont été jetés. Je suis tellement en colère ... "  a-t-elle déclaré au Jewish Press.

 

Matar a répondu à un SMS d'alerte d'urgence des Juifs de Judée - Samarie, dont la plupart étaient occupés au nettoyage de l'avant-Pâque juive, l'évacuation inattendue et forcée les a surpris, moins d'une journée après que le gouvernement d'Israël semblait s'être décidé d'attendre la vérification de la vente de la maison à ses nouveaux propriétaires. Elle a dit qu'elle a tout laissé tomber et s'est précipitée, avec Yehudit Katzover, sa co-présidente  du mouvement les" femmes en vert ".

 

" Nous étions ici hier pour la HaBait Hanukkat (la pendaison de la crémaillère) de la maison Machpella, qui a été acheté en toute bonne foi et au prix fort, à un Arabe qui était désireux de vendre." Nous dit-elle.

D'une voix pleine de colère, elle a continué: " Nous avons une situation ici maintenant où des Juifs ont été expulsés d'un immeuble qu'ils ont acheté. Si cela avait eu lieu dans tout autre pays, les gens auraient dit que c'est de l'antisémitisme. Que l'on ne soit pas autorisé à acheter une maison parce qu'on est juif. Il n'y a qu'en Israël ou le gouvernement (celui de de Bibi Netanyahu et d'Ehud Barak) ose contourner la volonté de la majorité de la population, et même contourner la volonté de la majorité du gouvernement lui-même. "

 

"Mais nous n'abandonnerons pas», a-t-elle ajouté. "Nous allons revenir et  libérer cette maison."

 

Au téléphone, nous avons entendu un policier bloquant le chemin de deux femmes alors qu'elles tentaient de se rapprocher de la maison évacuée. "

" Ils ne nous laissent pas aller près de la maison," disent-elles enfin au téléphone.

 

Nous avons revisionné les reportages des informations antérieures, selon lesquelles le cabinet du ministre avait décidé d'attendre la vérification de la transaction.

" Tout a été vérifié, tout est casher," Matar a répondu.

 " On nous a même dit,  par des membres les plus gauchistes de l'Administration civile, qu'ils n'ont pas pu trouver un seul défaut dans l'achat de cette maison ".

" Donc, Ehud Barak a décidé d'utiliser une approche différente, affirmant que les Juifs résidant dans leur domicile constituait une menace à l'ordre public."

 " En Judée et Samaria," a expliqué Matar avec amertume, "même après l'achat de votre maison en toute légalité, si le Ministre de la Défense nationale décide qu'il menace l'ordre public, il a le droit de faire ce qu'il a fait aujourd'hui."

   

" Mais, évidemment," a-t-elle souligné, " ceci n'a pas été fait sans le consentement de Bibi. Il ne faut pas seulement blâmer Ehud Barak. Il y a aussi les ministres Benny Begin et Yaalon Boogie - ces quatre ont tenu une réunion hier soir entre eux  et l'ont décidé ensemble." 

 

"Je pointe donc un doigt accusateur sur ces quatre, " a-t-elle poursuivi. " Et nous disons aux ministres du Likoud, qui étaient oh combien, de notre côté, qui sont venus ici, qui ont posé une mezouza ici - réveillez-vous!  Il ne peut se faire que vous veniez parmi nous que vous nous apportiez  votre soutien, et puis que le ministre de la Défense et le Premier ministre finissent par vous cracher dessus. "

 

Nous avons entendu dire que Ya'alon mercredi matin avait appelé à retirer au ministre de la Défense Barak l'autorité sur ce différend spécifique, aussi bien que son mandat en cours sur toutes les affaires concernant les communautés juives en Judée et Samarie.

" Alors peut-être, il était la seule voix, la nuit dernière contre l'expulsion des Juifs. Nous dirigeons notre doigt accusateur sur Bibi et Barak, " a-t-elle insisté.

" Cela ne va pas nous briser," a conclu Matar de façon décisive. " Les Juifs vont continuer à vivre à Hébron. Nous avons traversé l'ère de Pharaon, nous traverserons la période de tout autre dictateur.

A l'inverse de Moïse qui disait: "Laisse aller mon peuple". Nous nous disons: "Laisse mon peuple rester"

Pour regarder une vidéo de l'expulsion des femmes et des enfants dans la maison, cliquez ici .

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :