Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Même le mouvement de la « Paix Maintenant » est désabusé des responsables arabes ?

28 Février 2012 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Réflexions

Lara Friedman de la  "Paix  maintenant" relaie  son insatisfaction de l'échec des responsables arabes de reconnaître des droits  des Juifs sur Jérusalem.
 
Par Rachel Hirshfeld
28/02/2012,
Adaptation de Mordeh'aï pour © 2012 malaassot.com
 
Lara Friedman Directrice de la Politique des  Americans pour la "Paix Maintenant" et des Relations  avec le gouvernement a exprimé son mécontentement et son insatisfaction de l'échec des responsables arabes de reconnaître des droits juifs sur Jérusalem.
Alors que Friedman est farouchement contre les communautés juives de Judée et de Samarie, une action militaire contre l'Iran et a préconisé au nom de la de détention administrative israélienne la libération du terroriste Jihad islamique Khader Adnan, elle déplore néanmoins que la Conférence de la Ligue arabe sur Jérusalem à Doha dimanche n'a pas donné voix au point de vue juif.
Elle a écrit lundi dans le journal Forward : « Lorsque j'ai été invité à cette conférence, j'ai  pris ceci comme un signe que la Ligue arabe voulait saisir toute la complexité des questions liées à Jérusalem, y compris les voix ouvertement pro-israéliennes, pro-paix, » 
"Toutefois,  il m'a semblé que pratiquement chaque conversation que j'ai eu ici impliquait, à un degré plus  ou moins grand, à défendre la solution à deux Etats plutot que d'affirmer et défendre l'intérêt juif sur Jérusalem .." Il me semble qu'ici les voix juives, n'ont pas plus de moyen que "pour deux Etats",  la Ligue des pays arabes a rendu un mauvais service à la cause de la Paix elle n'était apparemment concernée que par - la santé et le statut de Jérusalem - et elle a manqué une occasion. Le monde arabe et des activistes autour du globe préoccupés par le conflit israélo-palestinien, ne laissent aucune chance quand ils n'écoutent que les voix qui leur racontent seulement qu'un morceau de l'histoire surtout celle qui convient à leurs oreilles.
"Les orateurs à la séance d'ouverture de dimanche, y compris l'Autorité Palestinienne [Président Mahmoud Abbas], se sont succédés l'un après l'autre débalant des listes de critiques d'Israël — malheureusement beaucoup d'entre elles outrageusement exagérées. Tous ont aussi beaucoup parlé  de l'attachement des Musulmans et des Chrétiens à Jérusalem et l'importance de défendre les lieux  saints et les communautés associées à ces deux religions. Friedman a ajouté cependant,  que seul le Président, Michel Sabbah, anciennement  Patriarche Latin de Jérusalem,  avait mentionné un quelconque  lien juif avec la ville, »
« C'est un problème grave », a proclamé Friedman. « Si le président Abbas ne peut reconnaître des revendications juives sur Jérusalem, alors même qu'il soutient les revendications palestiniennes (un problème dont Yasser Arafat a souffert), il ne devrait  pas être surpris si c'est plus difficile pour les Israéliens et les Juifs en général, de croire  qu'il peuvent  avoir confiance à un accord de paix qui laisserait des sites inestimables  Juifs dans une Jérusalem sous   contrôle palestinien   .
« Si les représentants de l'organisation qui a parrainé l'Initiative de Paix arabe n'arrivent pas à reconnaître la légitimité des requêtes juives sur Jérusalem, ils doivent savoir qu'ils discréditent leur propre intérêt avoué de la paix.
« Tout au long de la journée, c'était malheureusement la même histoire. Les participants ont parlé de Jérusalem comme si l'histoire juive n'existait pas ou était une fraude — comme si toutes les revendications juives sur la ville étaient juste une tactique visant à déposséder les Palestiniens. »
Elle a conclu en disant qu'elle « regrettait  que la Conférence n'ait  jusqu'à présent pas pris les questions liées à Jérusalem plus sérieusement. Jusqu'à présent, une grande partie du discours ici m'a été personnellement désagréable et même douloureux, mais j'avais cru que ma présence ici était importante pour la cause de la paix. »
Friedman, comme Norman Finkelstein, parmi d'autres, semblent être découragés et déçus par les groupes libéraux, gauchistes et anti-israéliens  qu'ils soutiennent. Finkelstein a récemment admis que le mouvement de Boycott, de Désinvestissement et de Sanctions (BDS), à qui il a été si étroitement aligné et dont il a été en charge dans le passé, soit devenu une « secte ».
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :