Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

« Marmara »: le Rapport de l’ONU épingle la Turquie

7 Juillet 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Politique

par Shraga Blum

http://www.israel7.com/

06/07/2011

 

Ouste les activistes pro-palestiniens de tous poils qui prétendent forcer le blocus israélien « illégal » de la Bande de Gaza ! La Commission « Palmer » diligentée par l’ONU après les événements de mai 2010 va rendre son Rapport, qui confirme la thèse israélienne sur la légalité du blocus imposé à l’enclave terroriste de Gaza. De la sorte, les tentatives d’intrusion des expéditions maritimes étaient et sont illégales et Israël est tout à fait dans son droit de les stopper.

 

Le Rapport critique ouvertement l’organisation pro-Hamas IHH d’avoir « volontairement voulu provoquer Israël ». A ce sujet, le document épingle aussi le gouvernement Erdogan pour « ne pas avoir empêché le ‘Marmara’ d’appareiller ». En fait, Erdogan avait encouragé l’initiative afin de mettre Israël en mauvaise posture. Pour la Commission, les conséquences de ces conclusions sont nettes : Israël ne doit pas présenter des excuses à la Turquie pour les neuf ressortissants djihadistes turcs qui ont trouvé la mort en tentant d’agresser les soldats de Tsahal, ni payer des indemnités à leurs familles.

 

Le Rapport critique également la Commission nommée par le gouvernement turc après les événements, qu’il considère comme « non fiable » et loue au contraire celle qu’Israël avait nommée, sous la présidence du juge Tirckel « qui était indépendante ». Par contre, le Rapport de l’ONU reproche à « Tsahal d’avoir agi précipitamment et de manière disproportionnée », et ce, malgré les nombreuses preuves amenées par Israël sur les intentions et les actes belliqueux des passagers du « Marmara ».

En rapport avec cette affaire, les négociations semi-secrètes entre Moshé (Bougy) Yaalon et des émissaires turcs dans différents pays ont échoué, du fait de l’insistance de la Turquie à exiger des excuses officielles de la part d’Israël ainsi que le versement d’indemnités. Le Premier ministre Binyamin Netanyahou et le ministre de la Défense Ehoud Barak auraient aimé trouver une formule de « compromis », évoquant des « regrets » au lieu d’excuses, mais à la fois les Turcs et le ministre des Affaires étrangères s’y opposent farouchement. Les premiers, parce qu’ils considèrent Israël comme coupable, et le second, selon ses propres paroles « pour ne pas humilier Israël et se désolidariser des soldats de Tsahal ».

 

Depuis le début, Lieberman insiste sur le fait « qu’Israël ne doit pas capituler devant la Turquie, car dans cette affaire, ce sont les Turcs qui depuis quelques années s’acharnent contre Israël et ce sont eux qui doivent présenter leurs excuses à l’Etat hébreu ». Le Rapport « Palmer » confirme ainsi la justesse de sa prise de position.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :