Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy

10 Octobre 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Tribune libre

Daniel Haïk,

Hamodia  No 189 10 octobre 2011, 

http://www.hamodia.fr/

 

 Monsieur le Président,


Le peuple juif, qui vient de célébrer Roch Hachana, sa grande Journée du Souvenir, a la mémoire longue. Il n’oublie pas. Surtout pas ceux qui trahissent sa confiance…


- Il n’a pas oublié comment, au cours de ces quatre dernières années, vous qui étiez un ami proche et qui aviez qualifié à Jérusalem - en juin 2008 - Israël de « miracle du XXe siècle », vous êtes-vous progressivement détaché de ce pays pour vous rapprocher inexorablement de la traditionnelle politique pro-arabe française!
- Il n’a pas oublié qu’avant d’aller chasser le dictateur Khadafi sur ses terres, vous l’avez accueilli sur les vôtres comme si le maître d’œuvre de Lockerbie était devenu un apôtre de la paix et de la démocratie !
- Il n’a pas oublié qu’avant de vous positionner timidement contre le régime assassin du tortionnaire syrien Bachar Assad, vous l’avez invité à la tribune d’honneur du défilé du 14 juillet 2008, dans l’espoir d’en faire l’une des pièces maîtresses de feu votre Union pour la Méditerranée…
- Il n’a pas oublié certaines paroles méprisantes que vous avez eues, ces dernières années, contre un Binyamin Nétanyaou qui pourtant vous ressemble tellement, vous, l’homme de droite si durement critiqué pour ne pas mener une politique de gauche.
- Il n’oublie pas comment depuis plusieurs mois, la France se positionne systématiquement aux côtés des réfractaires de la paix que sont aujourd'hui les Palestiniens.
- Il n’oublie pas qu’au lieu de les pousser à la table des négociations, vous avez été le seul à prétendre - comble de l’absurde ! - que soutenir une demande de reconnaissance palestinienne à l’ONU allait… « favoriser » la reprise du dialogue israélo-palestinien !
- Il n’oublie pas que, dans votre obsession à vous donner une envergure internationale pour compenser votre prestige national en déconfiture, vous avez proposé aux Palestiniens à l’ONU un statut d’« État observateur »… alors qu’eux-mêmes n’en voulaient pas !
- Le peuple juif n’oubliera pas non plus que, si les propos rapportés par le Canard Enchaîné sont exacts, vous avez bafoué son identité propre en trouvant "ridicule de parler d'Etat juif " et en affirmant que "c'est comme si l'on parlait d'une table catholique »… Ce qui prouve que malgré vos propres origines et en dépit de vos nombreuses fréquentations au sein de la communauté juive de France, vous n’avez toujours pas compris qu’être juif, c’est appartenir à un peuple, à une nation qui a droit à sa terre ! Et ce n’est pas seulement adhérer à une « religion », comme le prétendent les Palestiniens pour justifier leur refus de reconnaître le caractère juif de l'État d’Israël…
- Le peuple juif n’oubliera pas qu’en qualifiant, apparemment, Ma'hmoud Abbas « d’homme d’État prêt à négocier », vous avez réécrit l’histoire à votre goût, omettant de rappeler que le même Abbas a rédigé une thèse de doctorat à contenu négationniste, qu’il n’a jamais cessé de réclamer le droit intégral au retour des Palestiniens en Israël même, qu’il a été le second d’Arafat pendant l’intifada si meurtrière de 2000-2004, qu’il a refusé pendant neuf longs mois de s’asseoir à la table des négociations après que Binyamin Nétanyaou a pourtant gelé la construction en Judée- Samarie. Et que dans son discours à l'ONU, il a falsifié l’histoire en éludant tout lien entre le peuple juif et la Terre d’Israël !
- Le peuple juif n’oublie pas non plus que, toujours selon le Canard, vous avez volé au secours des Arabes israéliens qui vivent en toute liberté en Israël… sans pourtant avoir pris la peine de réagir lorsque Abbas avait plaidé ouvertement en faveur d’un État palestinien « judenrhein » - « purifié » de tout Juif !

Et si, comme vous vous en félicitez apparemment, les dirigeants communautaires juifs en France n'ont effectivement pas réagi à votre discours si chaleureux envers les Palestiniens à l’ONU, c’est peut-être parce que, entre un président UMP qui se raidit, et des candidats socialistes qui ne cachent plus leur sympathie délibérée envers la « cause palestinienne », ils se retrouvent littéralement pris entre le marteau et l’enclume.

Sachez que de plus en plus de Juifs de France s’inquiètent, sur le terrain, de l’atmosphère anti-israélienne que vous laissez vous-même s’installer impunément, tant dans les médias que dans la société française… au point qu’il est devenu aujourd'hui presqu'anodin de remettre en cause l’existence de l'État d’Israël !

Et que de plus en plus d’Israéliens francophones excédés par votre conduite, n’ont plus l’intention de vous accorder leur suffrage aux prochaines présidentielles.

Alors, même si l’électorat juif français ne pèse par lourd dans la balance des présidentielles, permettez-nous, monsieur le Président, de conclure sur deux images marquantes: celle d’un Charles de Gaulle hautain, qualifiant Israël de « peuple sûr de lui et dominateur » ; celle d’un Valéry Giscard d’Estaing, méprisant, regardant à la jumelle l’État d’Israël à partir d’une colline jordanienne .

Le point commun à ces deux présidents de la Ve République : après leurs coups d’éclat si insultants envers Israël et le peuple juif, ils ont été contraints, de se retirer de la scène…

Alors, vous pouvez bien entendu jeter cet avertissement à la poubelle… D'ailleurs, il paraît que cela vous arrive fréquemment avec les suggestions que vous font passer vos ministres en faveur d’Israël ! Mais dans ce cas, ne vous étonnez pas si le 6 mai prochain - ou peut être même dès le 22 avril 2012 -, c'est vous qui serez précipité dans les oubliettes de l’Histoire…

 

 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :