Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Les religieux nombreux chez les «Golani»!

7 Janvier 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Société

Mercredi 06/01/2010
par Shraga Blum

D’ici l’été, six officiers supérieurs sur les huit que compte la prestigieuse unité des « Golani » seront religieux. Les récentes nominations effectuées par ministre de la Défense et le chef d’état-major vont ainsi établir un « record historique ».
Le commandant même de la Division « Golani » sera le colonel Ofek Boukhris, ancien étudiant de la Yeshiva « Ateret Cohanim » du Rav Shlomo Aviner. Son second sera le lieutenant-colonel David Oberman, également coiffé d’une « kippa crochetée ». La base d’entraînement des Golani sera désormais placée sous les ordres du lieutenant-colonel Eyal Assaraf, également ancien d’ »Ateret Cohanim », et le commandant du Bataillon 51 sera la Lieutenant-Colonel Oudi Ben-Hamou, gendre du Rav Eli Sadan, personnalité très en vue du sionisme religieux, et qui dirige la prestigieuse Yeshiva « Bné David » à Eli.
D’autres affectations concernent des officiers supérieurs, tous anciens de grandes Yeshivot telles que « Merkaz Harav » ou « Shavé Hevron ».
Selon les observateurs, les autres unités de l’infanterie sont également « touchées » par ce phénomène sociologique, et cela se voit déjà dans les cours d’officiers où les soldats sionistes-religieux sont de plus en plus visibles.
La Deuxième Guerre du Liban et l’Opération « Plomb Durci », dans les forces en présence mais aussi dans le nombre de blessés ou de tués, ont témoigné également de la présence de plus en plus importante d’officiers issus des milieux sioniste-religieux. Un analyste a déclaré « qu’il ne savait pas si cela traduisait la montée en puissance du monde sioniste-religieux ou la démotivation progressive du monde laïc »!!
En tous cas, ce phénomène social pourrait expliquer l’animosité de plus en plus forte de la part des médias, du monde intellectuel, universitaire et artistique envers les « serougim » (kippot crochetées), qui représenteront à moyen terme les forces vives du pays, et qui remplaceront l’ancienne élite laïque et de gauche.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :