Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Les habitants musulmans des territoires veulent-ils réellement la Paix ou l'élimination pure et simple de l'Etat Juif ?

18 Mai 2010 , Rédigé par mordeh'ai

Accord Olmert-Abou Mazen : révélations de Ramon

Par Shraga Blum

Pour Israel 7 

18/05/2010

 

L’on savait déjà que l’ancien Premier ministre Ehoud Olmert avait fait de propositions de concessions plus que généreuses à Abou Mazen, surtout vers la fin de son mandat, comme l’avait fait Ehoud Barak à Camp David en été 2000, alors qu’il savait que de nouvelles élections auraient lieu bientôt.

 

De récentes révélations de Haïm Ramon donnent la mesure des réelles "intentions de paix" palestiniennes, surtout lorsque l’on sait que l’une des exigences récurrentes des négociateurs palestiniens est de recommencer à chaque pourparlers de partir du point où ils se sont arrêtés au round précédent, et même si entre-temps la majorité et le gouvernement en Israël ont changé de camp.

 

Haïm Ramon, ancien Premier ministre adjoint, a révélé lors d’une intervention à l’Institut de Recherches en Sécurité Nationale de l’Université de Tel-Aviv, que les discussions entre Ehoud Olmert et Abou Mazen avaient capoté à propos de deux points : le nombre de "réfugiés" qui seraient autorisés à venir s’installer en Israël, et l’étendue territoriale du passage prévu entre la Bande de Gaza et la Judée-Samarie ! Selon Ramon, "les discussions étaient allé très loin, même sur la question de Jérusalem, où les Palestiniens avaient accepté que les quartiers Juifs construits après 1967, comme Gilo et Pisgat Zeev, pourraient rester sous souveraineté israélienne ".

 

 " Soudain ", précise Ramon, "les Palestiniens ont émis de nouvelles exigences sur le pourcentage des terres cédées par Israël en compensation des blocs d’implantations qui resteraient sous souveraineté israélienne, et également, sur le nombre de"réfugiés" qui seraient autorisés à s’installer en Israël, soit pour raisons humanitaires, soit dans le cadre du regroupement familial ".

 

Le ministre Benny Begin, qui assistait à cette conférence, a réagi en déclarant " qu’il y avait un point commun évident entre le refus palestinien des généreuses propositions d’Olmert, et celles d’Ehoud Barak en 2000 : le refus qu’il y ait un tout simplement un Etat du peuple juif ". " Leur stratégie est à chaque fois la même : obtenir des promesses de concessions, faire échouer les négociations au dernier moment sur un point précis, et exiger la fois suivante de redémarrer les pourparlers là où ils s’étaient arrêtés à la fois précédente ".

 

Selon les concessions proposées par Ehoud Olmert de son propre chef, deux sujets tabous en Israël ont été rompus : l’indivisibilité de la capitale d’Israël et le refus du Droit de " retour " pour les Palestiniens qui furent parqués dans des camps de misère par les pays arabes dès 1948.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :