Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Les conseils avisés d’un descendant de Yitro

6 Juin 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Point de vue

par Shraga Blum
www.israel7.com/

06/06/2011 

 

Les Druzes se considèrent comme les descendant de Yitro (Jethro), beau-père de Moïse, et à ce titre, la grande majorité d’entre eux, qui sont fidèles à l’Etat d’Israël, le font par tradition religieuse. Juste avant le Don de la Torah, Yitro donnait de précieux conseils à Moïse qui les mit en application.

 

Quelques milliers d’années plus tard, Ayoub Kara, député druze à la Knesset (Likoud) estime de son devoir de donner des conseils à ses frères juifs concernant la manière de lutter contre les tentatives des Arabes palestiniens de passer en force à l’intérieur du territoire israélien. Ayoub Kara est formel: « Ce qui s’est passé dimanche à Majd El-Shams n’est que le résultat du laxisme et de la timidité israéliennes ». Il note par exemple « que durant les premières heures des troubles, les habitants du village du Golan sont restés chez eux, mais lorsqu’ils ont vu que les soldats de Tsahal agissaient avec retenue, ils sont entrès dan la brèche et ont commencé à caillasser les soldats ».

 

Le député druze veut faire ouvrir les yeux aux dirigeants israéliens: « Ils semblent ne pas comprendre à qui ils ont à faire. Ils gèrent cela comme s’ils étaient face à des Européens, comme s’il s’agissait de la Reine d’Angleterre. Dans ce cas de figure, la retenue est une forme de puissance. Mais dans notre région, c’est l’inverse. J’entends ce qui se dit dans les médias en langue arabe: ils sentent que nous avons peur et que nous agissons en fonction de ce schéma ».

Kara rappelle « qu’il avait averti les ministres il y a quelques jours », leur garantissant « que si Tsahal n’adoptait pas dès les premiers instants une attitude très dure, les choses allaient empirer. Tsahal n’était pas en face de militants pacifistes mais face à des mercenaires payés par le pouvoir syrien ». Le député regrette notamment « que Tsahal ait attendu trop longtemps avant d’utiliser les grenades lacrymogènes pour repousser les foules », et rappelle l’exemple passé du colonel de Tsahal Imad Fares, responsable de la frontière israélo-libanaise, et qui avait prévenu le Hezbollah ‘que quiconque se trouverait à la frontière serait abattu’ ». « Les résultats parlent d’eux-mêmes, cela prouve qu’il faut parler aux Arabes dans leur langue et non pas en Yiddish », explique avec ironie Ayoub Kara.

 

Quant à la question de l’attitude hostile et incompréhensible d’une partie des habitants druzes de Majd El-Shams, Ayoub Kara donne son explication: « C’est le résultat des zigs-zags israéliens quant à l’avenir du Golan. Tant que les druzes du Golan sentiront qu’il y a un risque qu’ils passent un jour sous souveraineté syrienne, ils auront cette attitude ambigue voire hostile à Israël, car ils ne veulent pas un jour devoir rendre des comptes devant un tribunal syrien pour collaboration avec Israël. Tant qu’en Israël on évoquera l’hypothèse d’un abandon du Golan, les Druzes qui y habitent ne se comporteront pas en véritables Israéliens ».

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :