Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Le truc magique franco-palestinien

18 Juin 2012 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Revue de presse

Mahmoud Abbas a été reçu à Paris avec tous les égards et en grande pompe. Il a été accueilli chaleureusement à l’Elysée, à Matignon, et au Quai d’Orsay à l’instar d’un chef d’Etat d’une puissance amie. Les medias français ont couvert cette visite avec enthousiasme. France 24 a diffusé en direct la conférence de presse conjointe avec le président Hollande, et de longues  interviews ont été accordées aux journalistes de TV5 monde, RFI et le Monde.

Le site du Consulat de France à Jérusalem, devenu officiellement le porte parole de l’Ambassade de France en Palestine, a consacré sa Une sur la visite, en français et en arabe, et a publié un album de photos en couleur et des vidéos…

En effet, la France sait parfaitement accueillir ses amis, elle est orfèvre en la matière… Comment donc oublier les visites mémorables de Bechar el Assad et de Kadhafi…du chah d’Iran, Ben Ali et Moubarak…tous lâchés plus tard et sans scrupule par la France.

 Le jour même de la visite d’Abbas, le Quai d’Orsay a publié une condamnation très sévère à l’égard du gouvernement Netanyahou pour avoir décidé de construire de nouveaux logements aux résidents juifs de  Cisjordanie.  Et pourtant, la veille, le président Hollande  avait reçu le général Amidror, qui lui a transmis un message personnel du Premier ministre israélien.

Le manège des Palestiniens est transparent. Mahmoud Abbas a de bonnes raisons de ne pas s’asseoir à la table des négociations car Netanyahou n’est pas un adversaire facile. Il est fort exigeant sur les concessions que devraient faire les Palestiniens et intransigeant sur le plan sécuritaire. Comment céder aux Arabes dans un environnement incertain et hostile? Face aux menaces islamistes proches et lointaines? Et comment croire aux promesses d’un dirigeant palestinien qui ne contrôle que la moitié de son peuple?

Abbas avait cru que le « Printemps arabe » jouerait en sa faveur et les révoltes dans les capitales arabes inciteront les occidentaux à exercer de fortes pressions sur Israël. Il  s’est bien trompé!

Par la ruse, la manipulation et la désinformation, il décide donc de reporter sa Troisième Intifada à une date ultérieure, et focalise ses intentions sur les démarches diplomatiques et l’obtention d’aide financière(le montant de l’aide française promise lors de la réunion à Paris des pays donateurs s’élève à plus de 68 millions d’euros, en plus des autres contributions à l’UNRWA et aux différentes ONG à Gaza et en Cisjordanie)

Le soutien de la France aux Palestiniens ne date pas d’aujourd’hui. Paris a été la première capitale occidentale à reconnaître l’autodétermination du peuple palestinien et à ouvrir un bureau de l’OLP boulevard Haussmann, sous la couverture du siège de la"Ligue arabe". Contrairement à Nicolas Sarkozy qui a conditionné ses actions en faveur des Palestiniens par la reprise du dialogue, par la non reconnaissance du Hamas et par une concertation permanente avec les Etats-Unis, le gouvernement Hollande, lui, préfère faire cavalier seul.

Réconforté par une victoire aux législatives et une coalition stable, Il prend la décision stratégique  de privilégier le dossier palestinien sur le plan bilatéral et dans toutes les instances internationales. Ainsi, après avoir admis la Palestine à l’UNESCO, la France agira discrètement pour faire admettre aux Palestiniens  « un statut intermédiaire d’Etat observateur » à l’ONU, statut dont seul le Vatican bénéficie actuellement. La question est de savoir si vraiment la fille ainée de l’Eglise accordera  à Mahmoud Abbas le privilège de représenter tous les croyants musulmans de la planète…? La France n’a certes pas de pétrole mais elle est sans doute riche en idées originales… et très habile  pour trouver le truc magique…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :