Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

LE RISQUE FACEBOOK ..........N'EST PAS ANODIN...

5 Mars 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Société

Quand Facebook prend le pas sur Tsahal...
Par YAAKOC KATZ  Pour JPost
04.03.10
    

L'opération devait avoir lieu il y a plusieurs semaines, dans la région de Binyamin. Le soldat, membre d'une unité d'élite du corps d'artillerie, a affiché sur sa page Facebook : "Mercredi, nous nettoyons [le nom du village] - aujourd'hui, opération d'arrestation, puis, si Dieu le veut, retour à la maison d'ici jeudi."


Les publications sur la page d'accueil du soldat ont été révélées par des membres de son unité. Ses commandants en ont ensuite avisé le commandant de la division de Judée-Samarie, le brigadier-général Nitzan Alon, qui a décidé d'annuler l'opération, de peur que la mission soit compromise.


Le raid a finalement eu lieu quelques jours plus tard, avec succès. Le soldat, qui a mis à jour sa page Facebook en utilisant son téléphone cellulaire, a été réprimandé par son chef, condamné à 10 jours de prison et expulsé de son unité

                                                                                                                                                            Photo Ariel Jerozolimski,JPost

 

Suite à l'incident, l'unité de protection de l'information de l'armée israélienne a publié une lettre dans laquelle elle avertit du danger de la publication d'informations militaires sensibles sur le célèbre réseau social. "Le Renseignement ennemi scanne Internet à la recherche d'éléments d'information sur Tsahal.
Des informations peuvent saboter les opérations et mettre nos forces en danger", précise le document.


Après un certain nombre d'incidents récents, comme l'affichage sur Facebook de photos contenant des informations militaires sensibles, l'unité de la protection de l'information a lancé une vaste campagne de relations publiques. Le but : éduquer les soldats sur les risques inhérents à la divulgation d'indications sur la Toile.


Des précédents sur la Toile

En avril 2008, un soldat de l'unité 8200 des renseignements militaires, chargée de la détection de données électroniques et du décryptage de codes, a été condamné à 19 jours de prison pour l'envoi d'une photo sur Facebook contenant des informations militaires sensibles. Le lieutenant Eyal, commandant adjoint de l'unité de la protection de l'information, a déclaré que des dizaines de milliers de soldats et officiers se trouvent sur Facebook et autres réseaux.

En 2009, l'armée israélienne est intervenue et a ordonné aux soldats de supprimer un certain nombre d'éléments postés. "Les soldats doivent utiliser ces sites intelligemment", affirme Eyal. Et d'ajouter que l'unité de la protection de l'information envisageait d'instituer un règlement militaire officiel pour clarifier le type d'informations que les soldats sont autorisés à révéler.


L'Iran, le Hezbollah et le Hamas, ajoute-t-il, traquent les soldats de Tsahal sur Facebook. "Nous observons davantage d'activité on line chez nos ennemis", explique-t-il. "Il suffit d'avoir accès à Internet, d'introduire quelques mots clés et de commencer à recueillir des informations."

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :