Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Le neveu d’Ismaïl Haniyeh est un soldat de Tsahal

4 Avril 2011 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Société

Source:– JSSNews 

Avec Israel HaYom – Jonathan-Simon Sellem 

le Apr 3rd, 2011

 

Les Arabes savent bien comment haïr l’Etat juif, mais quand les choses se gâtent, ils seraient tous heureux de pouvoir vivre en Israël. Un neveu du “premier ministre” du Hamas, Ismaïl Haniyeh (le souverain nominal de Gaza) est actuellement un soldat de l’armée israélienne car sa mère, ses deux soeurs et lui, sont des citoyens israéliens… Et au lieu de refuser de servir dans l’Etat Juif, il est plutôt fier de porter le béret.

Dans les faits, les récents événements en Tunisie, Egypte, Yémen, Bahreïn, Oman, Libye et Syrie (et vous n’avez encore rien vu…) ont renforcé le désir, de la rue arabe, pour les libertés et les avantages de la démocratie israélienne.

Par exemple, les cartes d’identité israéliennes sont très recherchées par les hauts responsables du Hamas et du Fatah (ou par leurs proches)… Comme c’est le cas des trois sœurs d’Ismail Haniyeh, le principal dirigeant du Hamas. Elles se sont mariés et ont émigrées de Gaza à Tel Sheva dans le Néguev israélien. Deux sont déjà veuves, mais préfèrent rester dans l’État juif, et le fils de la troisième sœur sert actuellement dans les Forces de défense israéliennes.

 

Akrameh Sabri, le principal leader musulman de Jérusalem-Est, qui livre des sermons anti-sémites et pro-terroristes, conserve sa carte d’identité israélienne précieusement. Pour rien au monde il la rejetterait… Tout comme Hanan Ashrawi de l’OLP, Muhammad Abu-Tir du Hamas (barbe rouge) ou encore l’épouse de Jibril Rajoub…

 

Quelque 150.000 Arabes non-israéliens, principalement de la Judée et de la Samarie, sont mariés à des Arabes israéliens et ont reçu des cartes d’identité israéliennes entre 1993 et ​​2003. En outre, des dizaines de milliers de clandestins étrangers arabes israéliens préfèrent résider dans l’Etat Juif plutôt que dans les territoires sous contrôle palestinien.

 

Une vague importante de d’émigration – 30.000 Arabes de Judée, de Samarie et de Gaza par an – depuis 1950 a été sensiblement réduite en 1968. Mais il n’empêche que l’accès au emplois, à la médecine, à l’éducation (à proprement parler!), était et est un eldorado pour ces arabes. Les Arabes israéliens s’opposent avec véhémence à tout règlement négocié du conflit- comme un échange de terres entre Israël et l’Autorité palestinienne – ce qui aurait pour conséquence de transformer ces citoyens israéliens à part entière en sujets des futurs dictateurs palestiniens.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :