Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Le Mouvement Islamique a tenté de supprimer les preuves d’une Jérusalem juive

14 Août 2010 , Rédigé par mordeh'ai Publié dans #Société

Source JSS

Par Pfeffer Anshel pour The Jewish Chronicle.

Traduit en français par Nitzotz pour JSS

Une enquête, portant sur l’échec du pouvoir exécutif à empêcher l’apparente tentative, il y a 11 ans de cela, d’effacer l’histoire juive sur le Mont du Temple, semble à l’origine d’une vaste controverse à venir.

La publication du rapport sur l’enlèvement, de nuit, par l’autorité musulmane du Waqf qui supervise la gestion de la mosquée, de 6.000 mètres cubes de déchets sous la mosquée d’Al Aqsa, est depuis des mois empêchée par le gouvernement.

 

Des tonnes de gravats ont été retirées des sous-sols du Mont du Temple par l'autorité musulmane qui gère le site.

Les débris avaient été évacués pour faire place à une nouvelle mosquée souterraine, mais les archéologues israéliens ainsi que des hommes politiques affirment que l’autre motif du Wakf et du Mouvement Islamique – qui a financé les travaux – était de supprimer les preuves de présence juive à l’emplacement des deux temples de Jérusalem

Les travaux d’excavation et de construction ont été réalisés sans aucune autorisation officielle des autorités. Une intervention tardive du Ministère de la Justice, stimulé par une pétition remarquée de politiques, écrivains et archéologues, de droite comme de gauche, a fait cesser ces excavations, mais trop tardivement.

Des milliers de bénévoles ont, depuis, tamisé des centaines de tonnes de terre, balancées dans une vallée à l’est de Jérusalem *, et ont fait ressurgir de rares vestiges du Mont du Temple qui datent des périodes les plus anciennes de Jérusalem, remontant même à l’Age de Bronze.

Entre autres ont été découverts des fragments et pièces de monnaie datant des Premier et Deuxième Temples, ainsi que des reliques remontant  à la  Perse, Babylone, aux Maccabées et à Hérode, ou encore à l’époque romaine et au début des ères chrétienne et byzantine.

Ce travail, bien que sa valeur historique soit contestable puisque la règle, en archéologie, veut que les découvertes soient enregistrées sur leur emplacement d’origine, est néanmoins toujours en cours.

Entre-temps le Bureau de Contrôle a, ces trois dernières années, mené une enquête sur la façon dont le gouvernement israélien, la police et la mairie de Jérusalem avaient abandonné le contrôle du site sacré.

“Les conclusions sont claires”, déclare une source ayant eu le rapport sous les yeux, “la loi israélienne s’arrête aux portes du Mont du Temple.”

L’explication est la même que le motif ayant amené le gouvernement à tenter de supprimer le rapport ces derniers mois : les tentatives précédentes visant à faire respecter la souveraineté israélienne sur le Mont du Temple ont provoqué une importante violence palestinienne, comme ce fut le cas lors de la visite du chef de l’opposition, Ariel Sharon, en Septembre 2000, qui avait déclenché la deuxième Intifada.

“D’un côté, aucun gouvernement ne veut être perçu comme impuissant,” déclare un responsable de la sécurité à Jérusalem “, mais à une autre Intifada et ce que cela entraîne, ils préfèrent maintenir le statu quo sur le Mont du Temple. Même si le rapport finit par sortir, le gouvernement fera tout ce qui est en son pouvoir pour en minimiser l’importance.”

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :